Et Christiane Vienne resurgit de ses cendres !

vienneNotre Députée régionale s’inspirerait-elle de Mao ?

Dans l’Avenir du 27 décembre 2018, la conseillère  communale de la Ville de Mouscron nous fait la promotion de son petit livre rouge « Chemins de libertés – Rencontres autour de l’Émancipation ».

En cette période de vœux et de cadeaux, on peut imaginer que pour 5 € seulement, les les Camarades socialistes se l’arracheront.

A travers un article rédigé par la journaliste de service de L’Avenir, après de longs mois de traversée du désert, elle effectue un essai de come-back à quelques jours de l’année 2019.

Pour cela, en tant que fine politicienne, Christiane utilise toutes les ficelles du métier.

Voyez plutôt …

Elle commence par faire jouer les violons … sa famille, ses enfants, ses problèmes de couple, son envie de retourner à la vie active, ses problèmes familiaux, etc …

Stratégie vieille comme le monde utilisée par de nombreux politiques … De quoi -presque- avoir la larme à l’œil !

Puis vient le récit de son parcours politique passant du MOC à Ecolo pour se retrouver comme candidate d’ouverture (Comme c’est dit élégamment !) au PS sous l’impulsion de ses amis Rudy et Elio ! Elle devient alors Ministre de la Santé à la région wallonne en 2004. Éphémère promotion émancipatrice qui se terminera en 2007 pour devenir conseillère communale où elle fait le vide autour d’elle pour devenir chef de groupe.

Ces quelques années lui permettent des rencontres à travers des permanences sociales qu’assurent tout homme ou femme politiques qui se respectent … (sourire !)

Elle affirme que ces rencontres lui ont permis d’écrire son petit livre rouge et souligne que nous ne sommes pas condamnés à vie reconnaissant toutefois qu’il n’est pas simple de s’émanciper et qu’elle conçoit son livre comme un message d’espoir.

Eh oui ! Allez dire à un gilet jaune qu’avec ses 600 euros par mois il peut espérer s’émanciper !  N’est pas Rudy, Elio ou Christiane qui veut …

Allez dire aux gilets jaunes que selon le petit livre rouge il existe divers types d’émancipation : économiques, sociales, culturelles, religieuses, sexuelles, … et qu’en plus toutes ces valeurs sont au coeur de la gauche (sous-entendu du PS évidemment !) !

Ils apprécieront  (re-sourire!)

Suite à la récente débâcle électorale communale, Mme Vienne veut redorer son blason et celui du PS. Certains de ses amis politiques avancent qu’elle s’est déjà mise à l’écriture de son deuxième ouvrage « Comment gagner une élection ? ». Il est vrai que comme de nombreux socialistes et d’autres, elle aime sa Ville et travaille 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Un troisième bouquin serait également dans ses cartons « Comment se séparer des parvenus de notre parti » … (re re-sourire)

Plus personne n’ignore que la parti à la Rose est souvent une affaire de famille… Lors de la constitution de la dernière liste communale du PS, madame Christiane a même pensé à la relève familiale en y plaçant sa fille. 25ième sur la liste, elle termine également dans le grupetto socialiste en ne récoltant que 108 voix de préférence !

De toute façon, Mme Vienne, est toujours positive. C’est ainsi que sur son Facebook, on peut lire: « Je vous souhaite une très heureuse année positive et optimiste! Et afin de vous y aider, je vous invite à méditer cette pensée de Frédéric Dard : « C’est moins grave que si c’était pire» ».

Même dans les pires défaites, notre amie Christiane voit une éclaircie. Dans sa situation, elle ne prend pas beaucoup de risques et se doit de positiver. Tout est toujours tombé du ciel …

MERCI Rudy mais surtout MERCI Elio … et bonne fin d’année à tous !

PS : Pour emboîter le pas de madame Vienne, il se chuchote qu’en coulisses certains scribouillards s’affairent à la rédaction d’un livre qui pourrait lui faire de l’ombre. Ce livre traiterait de la résilience en s’inspirant de Boris Cirulnyk, celle des gens que la politique politicienne a mis à terre et qui se sont relevés.

Et, comme livre de chevet, j’invite d’ailleurs Christiane à lire l’excellent livre de Nicolas Latteur « Travailler aujourd’hui » et plus particulièrement l’article consacré à Joëlle …

Le combat des « Gilets jaunes » sur fond de scandales !

politiqueDes pauvres plus pauvres, des riches plus riches : voici sans aucun doute le modèle de société vers laquelle une majorité de nos dirigeants politiques nous conduit aujourd’hui !

La réaction des gilets jaunes tant en France que chez nous et sans doute bientôt ailleurs n’est qu’une réaction logique du ras-le-bol d’une population qui en a ras-la-casquette d’être déplumée chaque jour un peu plus pendant que certains s’octroient de magnifiques parachutes dorés !

Certains d’entre-nous s’offusqueront à juste titre de certaines dérives constatées lors de récentes manifestations. MAIS des marches pacifiques ont-elles débouché sur des résultats concrets ? Regardez ce qui s’est récemment passé lors de la marche organisée à Bruxelles pour la COP24 à laquelle participait notre sinistre ministre de l’énergie … Rappelez-vous la marche blanche organisée en octobre 1996 suite à la disparition de Julie et Melissa où plus de 300.000 personnes avaient rallié Bruxelles. Si des réformes virent le jour … nous sommes  très loin d’une Justice espérée par nous tous !

Faut-il s’étonner que nos élus poussent des coudes, placent leurs amis pour s’octroyer ensuite leurs bonnes grâces ? Ces mêmes amis qui par la suite pourront également placer les amis des amis …

Le pouvoir rend aveugle et tout semblerait permis à celui ou celle qui trônerait en haut de l’échelle !

On se donne des passe-droits à n’en plus finir …

Pour certains, la politique est un « métier » où les bonnes places se transmettent même parfois de génération en génération ou en famille… (père et fils Van Cauwenberghe, , Mathot, …).

A vot’ bon cœur M’sieurs Dames

Il y a aussi les amis qu’on aime placer… On s’étonnera ensuite de certaines grosses dérives comme le Samu Social bruxellois où le Bourgmestre Yvan Mayeur a été épinglé. Cette institution réclamerait 180.000 € à Pascale Peraïta, l’amie de l’ancien homme fort de Bruxelles. Cette jolie blonde occupait même un logement social appartenant à la ville de Bruxelles alors qu’elle gagnait près de 200.000 €/an.

Aujourd’hui elle intente un procès contre le samu social et réclame un montant de  280.000 € !

Et le Samu social ne serait que la partie immergée d’un iceberg.

Ce n’est donc pas avec de l’eau que nos élus accompagnent leurs repas

Les cadeaux entre amis politiques foisonnent …

En grattant un peu autour de vous, dans votre région, vous trouverez également de telles dérives…

La politique est devenue un métier pour certains 

Cette même politique où il est possible de faire son chemin sans diplôme et où vous n’avez quasi pas de responsabilités. Il vous suffit tout simplement de faire de la bonne figuration, de montrer vos belles dents blanches, de participer aux repas saucisses et pourquoi pas quelques pas de danses avec les papys et les mamies et avec un peu de chance, les votes acquis vous permettront de gravir facilement les échelons des arcanes de la politique 🙂

Mais qui a voté pour ces élus ? Vous, moi, les gilets jaunes !!!!!

Qui sera réélu en mai 2019 ? Les mêmes qu’on retrouve aujourd’hui… ou des proches à moins que l’électeur n’opte pour le dégagisme !

Méfiance quand même car si en France pas mal de parvenus ont été dégagés pour y mettre un novice (Macron), nos amis Français s’en mordent aujourd’hui les doigts …

Matrix Politicus

Nos politiciens sont-ils encore connectés avec la réalité ?

servais gilet jauneLes faramineux salaires qu’ils encaissent semblent de plus en plus les détacher de la réalité … Certains politicards sont totalement déconnectés du journalier de leurs électeurs.

Il y a quelques jours, la députée Elise Fajgeles (LaREM le parti de Macron), avocate de formation, se trouvant face à des gilets jaunes déclarait que le SMIC n’était pas assez élevé… Seul souci : elle n’en connait pas le montant ! En octobre 2016, Jean-François Copé, ancien député français, ignorait lui le prix d’un croissant (10 cents selon lui !!!) …

Si une poignée de mains, une participation à un apéro ou à un repas saucisse fait toujours plaisir aux organisateurs, les « Monsieur et Madame tout le monde » sont de plus en plus révoltés devant ce qui se passe dans la politique.

Les politiciens auront facile d’avancer que ne pas penser comme eux n’est que du populisme, mais la réalité est là, les fins de mois sont de plus en plus difficiles… sauf pour eux !

En Belgique, la nouvelle législation sociale est de plus en plus rabotée. Les préavis pour les ouvriers et les employés se sont rétrécis comme peau de chagrin. Nos décideurs, loin de raboter leurs émoluments, continuent de percevoir de belles primes pour leur abandon de fonction (député)… pour se rabattre sur une autre quasi tout aussi rémunératrice (bourgmestre) !

Indécent ? Pour vous oui. Pas pour eux !

Rester sur le carreau ? Les appareils des partis seront toujours là pour venir au secours des Camarades dans le besoin au cas où ils n’auraient pas encore assez amassé d’argent pendant leurs mandats ! On arrivera bien à créer de nouvelles ASBL grassement subsidiées pour venir au secours de certains laissés sur le carreau.

Charité bien ordonnée ne commence-t-elle pas par soi-même ?

Gilets jaunes : « Les raisons d’un chaos »

Devant ces inégalités de plus en plus flagrantes, un mouvement est né : « Les Gilets jaunes ».

Nos politiciens sont-ils affectés par les actions menées par ces courageux défenseurs du peuple ?

Aucunement ! C’est même du surréalisme à la belge !

Il suffisait de constater l’arrogance de Rudy Demotte, le bourgmestre déchu de Tournai, devant les remarques de certaines personnes présentes sur le plateau de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » du 2 décembre … consacrée en partie aux Gilets Jaunes.

Parmi les divers intervenants, certains ont crevé l’écran !

Nicolas de Feluy (40ième minute) invite les politiciens à sortir de leurs bureaux et aller à la rencontre des gens… Il ne souhaite pas reproduire le schéma de la politique actuelle. « Si votre travail était bien fait, l’ordre serait respecté et les gens resteraient chez eux » … « Aujourd’hui dans la société lorsque vous être contre-productif ou que vous faites mal votre boulot vous êtes virés. Votre boulot depuis 7o ans il n’a pas été fait, on vote de gauche, de droite et votre boulot n’est pas fait. Donc moi j’ai envie de vous dire vous êtes virés les gars. Il faut arrêter un peu de rigoler, vous faites mal votre travail » … Trouvez-vous que le système actuel marche car en 2018 des gens ont faim, des gens sont dehors pendant que vous, vous vous engraissez sur le dos des gens…. Nous sommes là pour proposer un nouveau système car le vôtre est obsolète ».

Stéphanie Servais Gilet jaune de Liège -à la table d’honneur- a montré qu’elle n’avait pas froid aux yeux face à certains roublards politicards, n’hésitant pas à dire qu’elle n’est plus d’accord avec le système actuel…. Elle précise que « l’action des gilets jaunes touche TOUS les citoyens ».

Rudy Demotte, assez arrogant, intervient dans le débat (46ième minute) et se la joue Grand Seigneur en prenant à nouveau les électeurs pour des « moins que rien ». Il déclare : « On n’écoute plus les gens ». On peut se demander s’il a tiré les leçons de la déculottée qu’il a ramassée à Tournai lors des dernières communales ?

Gilets jaunes et écologie

Le changement de thème n’allait pas diminuer l‘ardeur et les bons mots des gilets jaunes.

Bélinda Croibien signale qu’il y a quelques années d’ici on offrait des primes à l’achat de ce style de véhicule. Aujourd’hui plus personne ne reprend ces voitures. Il y a 5 ans d’ici on nous offrait des primes en achetant des véhicules diesel. En cinq ans on a trouvé que le diesel était très mauvais pour l’écologie ». Et de surenchérir en demandant au ministre Jean-Luc Crucke « si comme élu il participait à l’écologie » Du tac au tac celui-ci plongeait « Oh oui. La première chose que j’ai faite quand je suis devenu ministre c’est de changer un véhicule qu’utilisait mon prédécesseur qui était un véhicule diesel par un véhicule hybride ». Facile avec son salaire de ministre !

Stéphanie Servais intervenant à son tour sur les bus écologiques gratuits avance que nos taxes devraient être destinées à ce à quoi elles ont été ponctionnées et rajoute que « c’est un scandale qu’on se rende compte qu’il y a seulement 3 mois que le diesel est très très mauvais… A un moment c’est un peu de l’hypocrisie. On nous a piégés, clairement ! ».

Devant le comportement de certains de nos politiciens, faut-il s’étonner du ras-le bol de la population et de l’émergence de l’extrême-droite ?

 

ALORS… Y A URGENCE ?

Damienne Climat BruxellesCe dimanche 2 décembre 2018, 65 à 75.000 manifestants de tout âge se sont retrouvés dans une ambiance bon enfant à Bruxelles afin de marcher, danser, chanter et crier leur volonté de vivre dans un autre monde où le défi de limiter le réchauffement climatique à 1,5° serait LA priorité.

Ils ont signifié à nos politiques que nous étions dans l’urgence ! Eux qui participent en Pologne avec 200 autres pays à la COP24 (24ème conférence de l’ONU sur le climat !!)

Peut-on encore parler d’urgence quand on sait que …

Sur la planète, le nombre de vertébrés sauvages a diminué de 60% entre 1970 et 2014.

En Europe, les émissions de CO2 ont augmenté de 1,8 % en 2017.

Entre 2014 et 2017, les émissions liées au secteur de l’énergie sont passées de 15 800 000 T à 27 800 000 T.

Fille Damienne 2D’après l’Agence Internationale de l’Energie, la part de charbon dans le mix énergétique ne devrait décliner entre 2017 et 2022 que de 27 à 26 % !

Nos Etats continuent de dépenser 500 milliards de dollars par an pour financer le pétrole, le charbon et le gaz.

Sur les 180 signataires de l’Accord de Paris ratifié en 2015, seulement 9 ont présenté leur plan pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 soit 5% !

Singapour a décidé de déclarer l’année 2018 Année de l’Action Climatique sauf que ces 5 dernières années les 3 grandes banques du pays ont décidé de financer 21 centrales au charbon principalement en Indonésie et en Australie pour un montant de 2,3 milliards de dollars.

L’ensemble des centrales en projet actuellement autour du globe vont entraîner 200 gigatonnes d’émission de CO2 supplémentaires dans les décennies à venir.

Au début du 21ème siècle, les 45 % des humains les plus pauvres de la planète produisait 7% des émissions de CO2 mais les 7 % des plus riches en produisait 50 %.

Entre 1820 et 2010, la population mondiale a été multipliée par 6,6. Sur la même période, les émissions de CO2 ont été mulitipliées par presque 655 !

Qu’en pense Marie-Christine MARGHEM, notre ministre de l’environnement qui s’est envolée ce matin pour Katowice en avion privé de type Embraer de la Force aérienne belge. Un aller-retour en une journée qui s’annonce davantage protocolaire qu’autre chose et surtout très polluant: l’équivalent en CO2 de 110.000 km en voiture moyenne et quatre années de chauffage pour un ménage.

Vous avez dit … URGENCE ?

NOTRE MAISON BRÛLE ET NOUS* REGARDONS AILLEURS (Jacques Chirac, 2002)

*Gouvernants, financiers, industriels, multinationales ???

Cherchez l’erreur !

cléMamie Onkelinx, après quelques années de bons et loyaux services (!) peut quitter la politique en empochant en plus de sa retraite la coquette somme de 458.000 € ! D’autres hommes et femmes politiques écopent du même sort !!!

A Molenbeek, Mme Catherine Moureaux (PS) la nouvelle bourgmestre et fille de qui vous savez ainsi que l’Echevin Arnet Gjanaj (PS) cumuleront leur poste de député bruxellois et leur job communal jusqu’aux prochaines élections régionales de 2019 enfreignant ainsi les statuts de leur parti (Congrès du 2 juillet 2017). De quoi mettre du beurre dans leurs épinards !

Une quinzaine d’autres députés quitteront leur poste pour devenir Echevin ou bourgmestre et empocheront ainsi la modique somme de 100.000 € !

Une gilet-jaune de la région de Liège touche 900 € par mois comme femme de ménage pour un travail de 27 heures par semaine.

Le Prince Laurent qui reçoit déjà une dotation de 320.000 € par an (pour faire quoi ?) devrait recevoir un pactole de 50 millions d’€ car la Lybie a rompu un contrat avec son ASBL qui se chargerait de … reboiser le désert

Un député provincial touche 5.461 € nets par mois. On comprend mieux pourquoi d’aucuns ne souhaitent pas la suppression des Provinces ! Surtout qu’ils y travaillent 7 jours sur 7 et quasi 24 heures sur 24 !

Lors de l’émission « Ce n’est pas tous les jours dimanche »  du 25 novembre, Mr Clarinval, député, porte-parole du MR cumulant le poste de Bourgmestre estime que c’est normal qu’il soit bien payé en tant que député parce qu’il travaille énormément et que si les politiques étaient mal rémunérés, ils seraient susceptibles d’être corrompus… et qu’en plus… c’est un emploi très précaire !!!

Si vous avez trouvé l’erreur, c’est que vous êtes drôlement fûté !

Nicolas Hulot parle de la « fin du monde », les gilets-jaunes de la « fin du mois ». Ne faudrait-il pas plutôt parler de « la fin d’UN monde » afin d’assurer « la fin du mois » pour de nombreux citoyens qui rament dans cette société où un fossé de plus en plus grand se creuse chaque jour un peu plus entre les nantis et le peuple …

Qui au chevet du malade « Mouscron » ?

Didier Mispelaere Brigitte AubertC’est donc ce 3 décembre que les élus Mouscronnois prêteront serment pour cette nouvelle législature …

Inutile de revenir sur les péripéties de la composition du nouveau Collège communal. Il y a eu peu de changements si ce n’est que Marc Castel (MR) pressenti comme Echevin de l’Instruction Publique a claqué la porte du Collège avant même d’être (re)nommé. Signalons également le retrait (forcé) de Michel Franceus remplacé numériquement par Didier Mispelaere, le fidèle petit soldat de notre bourgmestre Brigitte Aubert qui a sans aucun doute voulu le récompenser de l’avoir suivie depuis quelques années à servir le café et faire un petit pas de danse lors de certaines activités.

Si suivant les dires de certaines personnes émanant de la majorité et plus spécialement du Collège « Tout va bien au cdH et il ne faut pas croire tout ce que dit dans la presse », force est de constater que le Docteur Deblocq (1.161 voix de préférence) a été écarté au profit de Didier Mispelaere (781 voix de préférence) qui lâche pour l’occasion la Présidence des Logements sociaux pour devenir Echevin et de Benoit Segard (1.159 voix de préférence) qui reste Président du CPAS …

Le Docteur Deblocq qui avait déjà préparé sa semi-retraite n’a pas apprécié d’avoir été éjecté ainsi par Mme Aubert et a claqué la porte du cdH jurant, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Mathilde Vandorpe qui espérait revenir sur Mouscron DOIT rester Députée. Mais rien n’est perdu pour elle. Elle espère sans doute revenir chez les Hurlus comme Echevine dans 3 ans après le départ du demi-échevin de l’enseignement attribué au MR ou peut-être comme Présidente de l’IEG après le départ de Franceus dans 3 ans. Qui sait ? En compensation cumulera-t-elle (comme Michel Franceus) peut-être le poste de Présidente de l’IEG et d’Echevine … Tout est possible en politique !

Voix de préférence

Pour la petite anecdote, d’autres candidats pouvaient également revendiquer le poste d’Echevin offert sur un plateau d’argent à Didier Mispelaere : Radikov Jorj (854 voix), Franceus Michel (839 voix) et Van Gysel Pascal (834 voix) ont tous devancé le protégé de Madame Aubert en voix de préférence !

La Bourgmestre défend sa position sur la nomination de Didier Mispelaere « Certains seront déçus, je peux le comprendre. Mais parfois les compétences passent au-dessus du nombre de voix. Ceux qui ont réalisé un bon résultat et qui n’ont rien à l’heure actuelle seront récompensés ». Et à qui faudra-t-il dire merci ?

Si la ville de Mouscron ne se porte pas très bien depuis quelques années, il va sans dire qu’avec une infirmière à sa tête et notre nouvel Echevin également infirmier le malade ne pourra que se porter mieux…