Parking des Arts : c’est dégoûtant !

A la demande de quelques personnes, je suis allé me promener dans le Parking « Les Arts » situé dans la rue du Christ.

On m’avait prévenu que je serais surpris mais je ne m’attendais toutefois pas à un tel spectacle. J’étais abasourdi, j’avais tout simplement envie de faire demi-tour !

Après en avoir visité tous les étages, il faut reconnaître qu’il faut un sacré courage pour y garer sa voiture.

Gilbert Bécaud chantait « L’important c’est la rose ». On est loin de ce parfum délicat en parcourant ce parking souterrain.

Il y règne une puanteur indescriptible. Une odeur d’urine vous prend les narines comme ce n’est pas possible. Une puanteur fétide, nauséabonde, écœurante, à vous donner la nausée. Je me suis revu pas mal d’années en arrière où j’avais visité un bidonville à Jakarta.

Un effluve âcre vous prend à la gorge et imprègne vos vêtements sans coup férir.

C’est bien simple, à peine rentré chez moi, ce fut la douche, le brossage des dents et un bon chewing-gum à la menthe. Beurkkkkkk!

Ce n’est pas tout !

Quasi dans quasi chaque coin de ce garage on retrouve une merde… Oui, vous avez bien lu, de la merde !

On pourrait penser que des chiens viennent s’y soulager, mais lorsque l’on voit du papier autour de ces monticules de caca il n’y a pas photo, on devine d’où elle provient..

Comme on me l’avait rapporté, certains SDF y passeraient la nuit.

Bref, à quelques heures de la fête des Hurlus où il sera, si le beau temps est de la partie, très difficile de trouver une place pour se garer dans le centre ville, il est fort probable que pas mal de personnes venant de l’extérieur trouveront refuge dans le parking jouxtant le Centre Marius Staquet.

Je n’ose imaginer la tête de ces visiteurs et ce qu’ils penseront de l’accueil mouscronnois …

Pour la petite info, j’ai croisé deux stewards venus faire une petite ronde dans le parking. Je leur ai demandé s’ils avaient une pince à linge pour se boucher le nez et leur ai souhaité bien du plaisir.

Oyé oyé braves gens, le parking est gratuit à Mouscron

Certains me diront que contrairement à Tournai et Courtrai le parking à Mouscron est gratuit. La gratuité ne peut justifier ces conditions inadmissibles. Et ce n’est pas les nouveaux bacs à fleurs aux alentours qui amélioreront cette situation surréaliste.

Des travaux pour 826.000 € !

On se demande à quoi a servi cette somme car il y a toujours autant d’humidité. Le parking a été fermé quelques mois en 2019 pour effectuer des travaux. Et dire que notre bourgmestre déclarait à l’époque « Ce parking sera beaucoup plus propre et plus accueillant ».

Je veux bien l’inviter à y faire un tour mais je crains fortement qu’elle refuse mon invitation…

Encore une Ministre à Mouscron

On espérait qu’Annelies Verlinden, la Ministre de l’Intérieur et son équipe, de passage sur la Grand–Place ce mardi fasse un détour par ce parking exemplaire… mais non, elle avait d’autres projets, à savoir les quartiers du Mont-à-Leux, du Risquons-Tout et du Tuquet avec une halte à l’antenne de Police.

Les riverains regretteront sans aucun doute qu’elle ne se soit rendue au Centre Fedasil afin de les rencontrer et discuter avec eux des problèmes qui les préoccupent.

Pour Fedasil, ce sera sans doute pour une prochaine fois.

Encore une visite ministérielle me direz-vous !  Une de plus avec à la clé de belles promesses…

Paroles, paroles, paroles … Encore …

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Remco…lossal

De l’autre côté de la frontière, où on aime le fromage et le vin, on aurait poussé un énorme cocoriicooo … Il faut en effet être très  fort pour égaler le chauvinisme français.

Souvenez-vous d’Ocana : Il était Français sur son vélo mais Espagnol lorsqu’il était à terre.

Bref, hier à WOLLONGONG, sur les terres australiennes, tous les coureurs Français admettaient la suprématie de Remco… Il n’y avait que Jalabert et dans une moindre mesure Jacky Durand à se lamenter du rôle des « bleus » qui n’auraient pas dû apporter leur soutien à Evenepoel.

La rage de vaincre …

Que dire ? Quel adjectif trouver pour qualifier Remco, ce jeune Belge au corps sain dans un esprit sain.

Nous avions notre « Cannibale » en la personne d’Eddy MERCKX dont les posters tapissaient ma chambre lorsque j’étais ado (mais ça fait longtemps).

Et aujourd’hui, un jour de septembre 2022 un p’tit ket de 22 ans s’empare de ce beau maillot irisé au nez et à la barbe de tout le gratin du cyclisme mondial.

Qui oserait encore mettre en doute ses qualités de cycliste ?

Arrivé tard dans le monde du vélo, il en a commis des erreurs. Mais n’est-ce pas normal d’être moins adroit que d’autres au début sur un « deux roues » alors qu’on a tapé du ballon jusqu’à ses 17 ans ?

C’est lors d’une course à Kooigem, alors que j’étais avec Christian Lecluyse, ancien cycliste et papa de Fanny, qu’un vieil amateur de vélo nous avait parlé d’un certain Remco Evenepoel qui roulait en juniors, On devait suivre ses résultats car on entendrait parler de lui. Il avait raison le bougre.

Que de chemin parcouru avec toujours cette envie de bien faire, d’apprendre chaque jour pour finir sur la plus haute marche du podium et toujours avec panache.

Une chute au Tour de Lombardie en 2020 a pourtant failli compromettre sa carrière, mais encore une fois, le mental de ce sportif hors du commun l’a replacé sur le devant de la scène.

2022… une année plus que faste et si le journal français l’Equipe le dit c’est que c’est vrai.

Classica San Sébastian, Liège-Bastogne-Liège, la Vuelta et quelques jours plus tard, une médaille de bronze dans le championnat du monde du contre-la-montre qui ne l’a pas trop réjoui et bien entendu l’or ce dimanche …

Mais si ce dimanche c’est la victoire d’un homme, c’est également la victoire de tous les coureurs Belges, d’un staff, d’une équipe.

Une équipe dont beaucoup de personnes doutaient et que certains essayaient à nouveau d’opposer à savoir nos deux champions Wout Van Aert à Remco Evenepoel.

Je ne suis pas fâché de m’être levé aux petites heures pour voir ça, même si j’ai bien ronchonné en le voyant à nouveau sauter sur tout ce qui bougeait.

Les faits de course sont là, n’en déplaise à certains de nos amis « frouzes » qui voient dans la tactique des Français le fait que Remco l’ait emporté. C’est vrai qu’on peut remercier Florian Senechal (coucou Polo) qui s’est mis quelques kilomètres à plat ventre dans l’échappée pour creuser l’écart. Je me trompe ou le Français fait partie de l’armada Quick-Step ? lol

Les équipers de Remco roulant pour d’autres pays mais roulant le reste de l’année Pour la Wolfpack de Patrick Lefevere sont venus féliciter, sourire aux lèvres, le p’tit Belge. Quelle belle famille !

Au final, je retiens de cette victoire une superbe image en plus des images passées à la TV, l’accolade et le sourire de Wout et Remco unis dans cette victoire.

Cerise sur le gâteau… Si Remco pouvait renvoyer l’ascenseur à Wout lors d’une prochaine grande épreuve ce ne serait que du bonheur et ferait taire ses détracteurs.

Où s’arrêtera ce Remco ?

Nul ne le sait… mais ce que j’ai envie, c’est qu’il continue de nous donner du plaisir.

Bravo champion.

Sale temps pour Brigitte Aubert, la bourgmestre de Mouscron

Un véritable séisme s’est abattu ces dernières heures sur Mouscron…

Depuis quelques jours, il se chuchotait qu’un ouvrier était décédé en travaillant dans une maison appartenant à la bourgmestre de Mouscron et/ou à son mari.

Ce matin, un gros titre barrait la première page de L’Avenir « « Madame Aubert faisait-elle travailler « au noir » » ?

Cette info circulant depuis quelques jours, on se demandait qui aurait le courage de lancer l’information. No Tele s’est lancé suivi par Sud Presse et ensuite L’Avenir.

Avant ce malheureux épisode où une personne a perdu la vie, madame Aubert a déjà dû faire face à pas mal de bruits ou rumeurs courant en ville.

Le premier en date fut celui de son couple qui était au plus mal. Certains parlaient de séparation, de divorce, … et j’en passe. Notre bourgmestre aurait d’ailleurs fait une mise au point à ce sujet au sein du CAM. Vinrent ensuite les tribulations de sa belle-fille relayées par la presse. Cette dernière a eu le courage de mettre les points sur les i et c’est tout à son honneur.

Bref, arrêtons de tirer sur les poules, le verger est plein.

L’impartialité de la presse

Comment la presse écrite allait-elle relayer l’info d’une bourgmestre prise dans la tourmente et qui doit sans aucun doute être très mal dans sa peau en ce moment.

Le journal télévisé de No Télé de ce jeudi 18 heures présenta un reportage d’un peu moins de 6 minutes donnant même la parole à Charles-Eric CLESSE, l’auditeur du travail du Hainaut pour travail illégal.

Un peu avant 20 heures, c’était au tour du Nord-Eclair de sortir son papier sur leur site internet. L’information de la télévision locale est relayée ; ni plus ni moins. L’article n’est même pas signé ! L’auteur a-t-il eu peur de la réaction de notre Bourgmestre ou peut-être n’assure-t-il pas ses écrits ? A-t-il eu peur qu’on lui coupe le robinet des infos ?

Et L’Avenir me direz-vous ?

Très souvent premiers sur la balle, les journalistes tardaient à sortir l’info. Les empêcherait-on de sortir cette info ? Que nenni.

A 20.44, le billet tombait ! On comprend mieux le retard apporté tant l’information est détaillée. Un vrai travail de journalisme, de fouine avec des mots très durs de Thomas Turillon pour commencer « Même s’il faut que l’enquête puisse être menée sereinement, c’est à nouveau du grain à moudre qui est donné aux détracteurs qui estimeront notamment que la bourgmestre n’était pas à la rue au point de faire travailler gratuitement un senior parcourant 100 kilomètres aller-retour à chaque fois, qu’elle avait quand même les moyens de trouver un autre entrepreneur et surtout, en guise d’exemplarité prônée à la Ville, de faire travailler de façon officielle de l’entreprenariat régional qui souffre déjà d’une terrible crise actuellement traversée… ».

Pour sa part, son collègue, Géry Eykerman titrait. « Sans contrepartie ? L’étrange défense de la bourgmestre de Mouscron » en rajoutant une fameuse couche « Alors qu’est-ce qui peut pousser une femme politique, pas tout à fait démunie, à insister sur le fait que l’homme qui travaillait chez elle le faisait « gratuitement », « par amitié » ? Qu’est-ce qui peut la pousser à préférer se faire passer pour profiteuse plutôt que pour quelqu’un qui a eu recours à une personne travaillant au noir ? »

Bref, on lit, on relit, on écarquille les yeux et on compare… et on se pose également des questions.

Depuis combien d’années cette personne travaillait-elle pour le couple Aubert ? Quid des dédommagements si la culpabilité est prouvée ? Madame Aubert ne devrait-elle pas faire un pas de côté le temps que cette affaire soit traitée et classée ?  

Le prochain conseil communal risque d’être chaud. Si elle est présente et qu’on la questionne sur le sujet elle lancera certainement qu’on ne parle pas de problèmes privés au sein du conseil communal.

Pourquoi deux tons différents pour un même fait ?

Les anciens Mouscronnois ne sont pas dupes. Ils n’ignorent pas que le Nord-Eclair a toujours été très/trop proche du pouvoir à Mouscron.

Qui ne se souvient pas d’André Losfeld, dit Nounours dont le bureau était alors planté sur la Grand-Place de Mouscron, à un jet de stylo de notre administration communale ? D’une nature grande gueule, gros cigare au bec, pas toujours très clean sur lui. C’est sa plume qui faisait la pluie et le beau temps à Mouscron. Toujours aux basques de feu l’ancien bourgmestre Jean-Pierre Detremmerie et de sa cour pour ne pas dire sa clique. Il ne fallait pas le contrarier car il vous rentrait dans le lard. Si vous touchiez à feu l’Excelsior vous étiez impardonnable !

Je peux en témoigner pour avoir essuyé les foudres de sieur Losfeld. Toutefois, un petit recommandé envoyé dans les gencives le remettait vite à sa place même s’il essayait de faire bonne figure.

C’est certain que lui avait compris l’importance pour un journal d’être proche de l’Hôtel de ville, de sa majorité, du pouvoir en place. Mieux, même au sein de l’opposition il avait trouvé son rapporteur qui en plus occupait un poste d’administrateur au sein, du club de football local.

Lorsque Alfred Gadenne fut élu bourgmestre, c’est Jean-Michel Soupart alors chef d’édition du Nord-Eclair et aujourd’hui chef de bureau à … l’administration communale de Mouscron qui s’empressa d’offrir un gsm au nouveau bourgmestre.

Pour obtenir des infos en primeur, il est indéniable qu’il faut très souvent caresser le pouvoir dans le sens du poil et être très gentil avec les membres de la majorité.

Quelques « anciens » n’hésitent pas à se confier en précisant que c’est une coutume hurlue d’avoir à sa solde des journaleux. Certains auraient même eu, à une certaine époque, des privilèges princiers en logeant gratis à l’hôtel. Il y a prescription ! 

« On a les politiques qu’on mérite » dit-on… mais qu’ai-je fait pour mériter ça, moi ?

Bref, en attendant, des enfants pleurent leur papa et personne ne le leur rendra.

D’autres articles sur www.ambition2000.be

Vivre ou SURvivre dans ma ville

A l’heure de lire cet article, la plupart des Mouscronnois auront reçu dans leur boîte aux lettres la revue mouscronnoise « Vivre dans ma Ville ».

Avouons-le tout net, la page d’accueil de septembre fait mal aux yeux… tant elle est superbe.

Quelle belle idée de mettre en avant ces Hurlus mis au goût du jour par Jean-Marc Krings et qu’on retrouve dans diverses positions. BRAVO pour l’idée d’avoir mis ce personnage en évidence et bien entendu d’énormes applaudissements au dessinateur.

Si la société Kazartt lancée par un Mouscronnois désormais domicilié à Dubaï a eu l’excellente idée de lancer une gamme de ceintures éthique et atypique, il ne fait aucun doute que nous retrouverons également bientôt encore plus d’objets estampillés de notre dynamique Hurlu.

Pour en revenir à notre revue « Vivre dans ma Ville », il serait peut-être temps de renouveler un peu le contenu de ce toutes-boîtes.

Hormis trois demies-pages réservées aux partis de l’opposition, le reste du contenu ne cesse de mettre en évidence nos élus (bourgmestre et échevins). Notre omniprésente bourgmestre y figurant 16 fois sur les 22 pages de la revue.

Il est d’ailleurs amusant de lire dans l’article réservé au PS – du moins pour ce qu’il reste d’élus « Rouches » présents au conseil communal – que le parti à la rose propose un permis « piétons ». Peut-être apprendra-t-on aux piétons comment éviter les vélos et les trottinettes qui déambulent de plus en plus souvent et rapidement sur nos trottoirs. Les piétons deviendront-ils des matadors ou des toréadors qui doivent éviter le taureau dans l’arène.

Pour notre part nous aurions préféré lire que les élus « Rouches » nous proposent une recette pour lutter contre le trafic de drogues.

Si donc aujourd’hui cette revue semble uniquement réservée aux mandataires politiques, pourquoi ne pas réserver une page (ou plus) à notre Police communale qui, via quelques photos ou articles, pourrait rappeler certaines lois ou règlements communaux contenus dans le RGP.

Depuis des lustres on parle de prévention… Quant à la répression on repassera. Les chances d’être verbalisés sont quasiment inexistantes, même si ça arrive quelquefois…

Sortez de chez vous et ouvrez les yeux

Hormis la présence des deux roues circulant de manière totalement impunissable sur les trottoirs et dans certains lieux inadéquats qui seraient (ou devraient l’être) réservés aux piétons, d’autres faits « punissables » pourraient être mis en évidence.

Il suffit de parcourir le Règlement Général de Police ou tout simplement le code de la route pour se rendre compte de tout ce qui ne va pas dans notre ville : déjections canines, chiens dits dangereux sans muselière, voitures squattant les trottoirs ou les emplacements réservés aux deux roues, places PMR occupées par des personnes n’ayant pas la carte, bruits et autres incivilités, …  La liste est longue, bien trop longue.

Je passe volontairement sous silence l’insécurité, un terme qui se trouve désormais et depuis pas mal de temps sur toutes les lèvres des Mouscronnois.

Est-il normal que des personnes âgées n’osent plus sortir de chez elles en fin de journée ?

Si le respect ne semble vraiment plus faire partie du savoir-vivre, un petit rappel de ces règles de bonne conduite dans cette revue communale pourraient peut-être conscientiser quelques personnes. Pour les autres, elles ne pourront plus dire qu’elles n’étaient pas au courant car elles seraient censées avoir lu l’info dans notre revue communale distribuée gratuitement.

Car oui, mesdames et messieurs les élus, aujourd’hui il ne fait plus tellement bon de vivre dans notre ville. Est-ce pour cette raison que certaines personnes préfèrent se retirer à la côte, sur un bateau ou même du côté de Chapelle-à-Wattines, le temps de se ressourcer ?

Ouvrez les yeux, écoutez … Réagissez avant qu’il ne soit trop tard. N’oubliez pas, les élections sont à nos portes !

Ne dit-on pas que « On est plus apte à faire face à une situation potentiellement déroutante ou dangereuse lorsqu’on en a été prévenu » ?

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Crise : Qui est le dindon de cette « farce » ?

Chaque jour, l’actualité du monde remplit les pages des journaux ou les infos télévisées.

Après la Covid et la guerre en Ukraine nous voici avec la crise de l’énergie et ses dérives.

Nous qui pensions (à tort ?) que pas mal de produits venaient de Chine, nous croyons (à tort ?) que depuis la guerre en Ukraine, la quasi-totalité des produits alimentaires ou autres proviennent de ce pays.

Gaz, électricité, carburant

Les factures d’énergie grimpent en flèche et certains y laisseront leur mois.

Que dire de certains petits indépendants (boulangers, secteur HORECA, …) qui se demandent comment tenir le coup sans trop répercuter ces augmentations sur la facture du client …

Car ne vous méprenez pas, au final, ce sera toujours le consommateur qui sera le dindon de la farce.   

Comme écrit précédemment, c’est la ruée vers l’or noir en France à tel point qu’il arrive fréquemment que les pompistes doivent fermer leur station faute de carburant.

En bout de course, le consommateur belge gagne quelques euros en traversant la frontière pour faire le plein et l’Etat perd des entrées d’argent (TVA, accises, taxes, …).

Tel est pris qui croyait prendre ? A vous de juger …

De qui se moque-t-on ?

Alors que l’on demande à chaque Belge de faire attention, d’économiser l’énergie, ORES (Opérateur des réseaux gaz et électricité) dont le siège mouscronnois se situe dans la rue du gaz ne trouve rien de mieux que de laisser ses loupiotes allumées la nuit pour éclairer son parking. Même topo dans la rue de la Bouverie. (Photos 1 & 2).

De son côté, la Police mouscronnoise montre l’exemple. Ce samedi soir, il n’y avait que quelques lumières allumées dans leur bâtiment et à l’extérieur, une lumière sur deux était allumée (photo 3)

Bravo pour cette initiative ! A contrario, l’IEG et notre administration communale, n’hésitent pas à laisser les énormes spots du parking stade de foot allumées alors qu’il n’y a plus âme qui vive sur le site.

En âme et conscience …

Comme écrit précédemment, effectuer ses achats de l’autre côté de la frontière reste très intéressant.

Evidemment, il ne faut pas y aller pour un morceau de fromage, une bouteille d’eau ou de Tavel.

Même en habitant à 100 kms de la frontière française, de très belles économies sont possibles.

Ce n’est pas une ancienne ministre socialiste Mouscronnoise croisée avec sa fille au Carrefour Market de Tourcoing ce 14 septembre qui vous dira le contraire !

Comme quoi, même chez ces gens qui ont très bien gagné leur vie sur le compte des Belges et qui jouissent d’une pension confortable, il n’y a pas de petits profits.

Serait-il inconvenant de suggérer que les personnes qui ont joui pendant des années des largesses de l’Etat (salaires douillets, pension significative et autres avantages …) favorisent l’économie belge et en même temps l’Etat qui les a nourris et les dorlote encore ?

Vaste débat n’est-il pas !

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Une sanction de 6 mois pour le greffier

Les dés sont -temporairement- jetés … 

Suite à une affaire d’harcèlement, Frédéric Janssens, le greffier du Parlement wallon sera suspendu 6 mois … De la quiétude pour l’oublier et pour mieux revenir ?

Une mesurette car « A ce stade, il ne s’agit pas d’une sanction dite « disciplinaire ». Cette mise à pied signifie que le greffier Janssens sera tenu l’écart du parlement, pendant maximum six mois, en continuant à percevoir son salaire ».

On ne précise pas s’il pourra continuer de bénéficier de certains de ses avantages, à savoir sa carte bancaire, GSM, une carte de carburant avec évidemment une voiture de fonction avec chauffeur et une voiture de société personnelle … Ce qui fait dire à Xavier Counasse, chef du service Enquêtes du journal Le Soir : « Un régime plus avantageux que celui des ministres wallons » relate.

Point négatif pour monsieur Janssens, les jours où il est suspendu ne sont pas comptés pour le total des jours pour obtenir la médaille de Léopold : le drame MDR

Bref tout va bien dans la république bananière de Walbannie.

Quand on découvre tout ce cirque, il n’y a vraiment que nos politiciens pour s’étonner que le peuple ne leur fasse plus confiance.

Certains osent même s’étonner de la poussée des partis qu’on appelle « extrémistes », que ce soit de droite ou de gauche.

Mais ces partis extrémistes existeraient-ils si les partis dits traditionnels, qui se revendiquent des modèles de démocratie, n’étaient pas mouillés souvent jusqu’au cou dans une multitude de magouilles* ?  

Ne dit-on pas que l’exemple doit venir d’en haut ? Bref, c’est l’hôpital qui se moque de la charité.

Pour en revenir à notre greffier il est quand même étonnant de lire sur son blog « ouvert à tous les sujets en politique et en droit » … un article sur les divorces … Il faut quand même savoir qu’un greffier du parlement n’a rien à voir avec greffier de l’ordre judiciaire… Ensuite, l’article 297 du Code judiciaire stipule que « les membres des cours, tribunaux, parquets et greffes ne peuvent, soit verbalement, soit par écrit, assurer la défense des parties ni donner à celles-ci des consultations ».

Bref, on sait que la Belgique est une terre de compromis au niveau politique « je te donne ça si tu me donnes ça ». Les Marcourt (président du parlement et du Bureau) et consorts, tous pointés par une la plainte d’un agent du Parlement Wallon, vont-ils, si les faits sont avérés, couvrir et jusqu’où les éventuels errements et comportements de ce greffier étiqueté MR ?

*Impossible pour moi de mettre un lien car : quelle magouille choisir et pour quel groupe politique ? Pas de parti pris donc, chacun est libre de choisir selon ses envies d’autant plus que le choix est démesuré.

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Arrêtez votre char Brigitte et Michel !

Le char (à voile) est vraiment au cœur des conversations avec l’épisode « hilarant » du PSG… Cette petite parenthèse faite, passons aux choses tout aussi sérieuses.

La Covid, la variole du singe, la grippe aviaire, les problèmes avec l’explosion des prix des énergies fossiles, la guerre en Ukraine sont tour à tour à la Une des journaux. Ils ne cessent d’égayer nos journées !!

Si on peut douter de la compétence de nos ministres qui se réunissent, tergiversent, on ne peut pas mettre en doute leur humour : « On ne va pas imposer au gens de faire l’amour dans le noir s’ils aiment laisser allumer, hein … ».

Baisser le chauffage, mettre un pull, débrancher, supprimer l’éclairage public, interdire les rencontres de foot le soir et pourquoi pas supprimer les matches l’hiver car on chauffe certaines pelouses, … alors que pour la coupe du monde sde football au Qatar, il y aura de l’air conditionné dans les stades. On n’est plus à une contradiction près !

Les riches auront-ils aussi les gestes qui soi-disant vont sauver la planète ? On peut raisonnablement en douter ! C’èst todi lès p’tits qu’on språtche depuis que le monde est monde !

Bref, que va-t-on encore proposer ou infliger comme mesures au citoyen lambda ? On nous prend pour des billes !!

Quand abordera-t-on les vrais problèmes de notre société de (sur)consommation ? Evidemment s’il faut attendre les initiatives du Président du MR, on risque d’attendre longtemps !! 

Et à Mouscron ?

Nos administrations sont-elles encore ravitaillées par les corbeaux ou le fax est-il en panne ? L’info sur les économies d’énergie ne semble pas encore être arrivée dans les bureaux de nos décideurs politiques, de notre administration communale ou de l’intercommunale IEG

En passant par la rue du Stade, vous pourrez découvrir que le parking de feu l’Excel est très bien éclairé …

Pour qui ? pour quoi ? Que justifie encore cet éclairage ?

Alors qu’une polémique fait rage sur les réseaux sociaux à propos de l’éclairage du CAM, notre éminence grise d’Echevine des travaux lancera-t-elle que « c’est pour éclairer la rue du Stade ».

On peut s’attendre à tout et même craindre le pire de celle qui rêve secrètement de devenir la prochaine bourgmestre mouscronnoise en remplacement de Brigitte Aubert. Une nouvelle Luingnoise à la place d’Alfred Gadenne ? Je pense sincèrement que les Mouscronnois ont assez donné avec les politiciens de ce village.

Bref aujourd’hui plus qu’hier, nous sommes de plus en plus dans une écologie de classes … et devinez qui trinquera le plus ?

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Des travaux, encore et toujours des travaux

Ceux et celles qui pensent qu’il n’y a qu’à Tournai qu’on exécute des travaux feraient bien de s’aventurer un peu sur les routes communales mouscronnoises.

Si la complicité entre les deux bourgmestres (Polo et Brichitte) ne fait aucun doute, force est de constater que même au niveau des travaux et des ennuis de circulation, les deux villes se déchirent le maillot jaune.

Faisant suite à mon article diffusé samedi, on me contacte ce matin pour me signaler que des ouvriers sont à nouveau occupés de s’affairer sur la Grand-Place.

Comme de juste, le bruit d’une disqueuse se fait déjà entendre dans le haut de la Petite-Rue.

Sur place, j’apprends qu’une bordure est endommagée et qu’il faut la remplacer…

A ce train-là, il serait sans doute intéressant que notre Administration engage quelques ouvriers de TRBA pour réparer d’autres dégâts déjà bien visibles sur le périmètre de notre nouvelle Grand-Place, alors qu’elle est terminée depuis peu.

Et comme pour l’artiste Osvaldo Parise, ça coûterait sans doute moins cher aux contribuables hurlus de faire ainsi que de faire appel à une société privée pour les réparations.

Ce n’est pas l’Echevin de la Culture qui nous contredira car il n’hésitait pas de déclarer fin juin « Si nous n’avions pas un artiste comme lui (Osvaldo) dans l’équipe des ouvriers de la communale, toutes ses tâches nous coûteraient beaucoup plus cher ». Chacun appréciera (punt)

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Ruée vers l’or noir français

Il fallait s’y attendre. Depuis quelques mois, Emmanuel Macron avait promis de baisser le carburant dans l’Hexagone et il a tenu parole.

De l’autre côté de l’Hexagone, les Belges attendaient la date du 1er septembre avec impatience. Les prix seraient-ils vraiment intéressants ? Traverser la frontière pour faire le plein serait-il avantageux ?

Pour nous frontaliers, nous n’avons qu’à traverser la rue… Même si, en bon Belge, on, recherche la meilleure affaire dans les bonnes affaires.

Et ce samedi matin, je me décide de faire comme (quasi) tout le monde… Je jette un rapide coup d’œil sur Carbu.com et comme il fallait s’y attendre, c’est chez Total Energies, qui avec sa remise supplémentaire de 50 cents a les prix les plus avantageux.

Je me tape les 8 kilomètres jusque Roubaix. En face de chez Meziane, à quelques mètres des feux, je remarque déjà qu’il y aura la file. Et oui, les plaques belges, même si elles ne sont pas majoritaires occupent une belle partie des quatre lignes de pompes.

Je poireaute dans la file, mais ça en vaut la peine… Je jette un coup d’œil à gauche et à droite… Ok, nous sommes très loin de l’état de propreté de nos pompes belges, mais les prix sont là.

Et moi qui pensais voir des Belges avec des petites cylindrées, je me suis lourdement trompé ! Première plaque belge que j’aperçois, un couple dans une rutilante Lexus. Etonné, j’aperçois à proximité le chauffeur d’une grosse berline allemande également immatriculée chez nous faire le plein.  A peine terminé, il ouvre son coffre et en sort un beau jerrycan… Le brave homme ne semble pas avoir des difficultés de fins de mois, mais lui aussi cherche les bons prix. Ce n’est pas terminé ! Le premier jerrycan rempli, il en sort un deuxième. Il ne sera pas venu pour rien ! Mais bon, il habite sans doute plus loin que la Cité des Hurlus.

C’est enfin mon tour ! Et glou et glou et glou… la 95 se déverse goulument dans le réservoir. Au prix de 1,379 € contre 1,564 €.  Contrairement au Diesel, la différence n’est pas énorme. Toutefois avec 45 litres dans le coco, les 16 kms aller/retour sont quand même bien amortis.

Du tourisme alimentaire ?

Il ne fait aucun doute que de plus en plus de Belges se rendront dorénavant en France, et ce pendant deux mois. En effectuant leurs courses dans les grandes surfaces françaises accompagnées d’un plein de carburant, ils auront financièrement gagné une belle journée.

Dans la DH de ce samedi, les ¾ de la page d’accueil est assez éloquente : « Nous avons testé le même caddie ! 500 € en Belgique – 300 € en France » … Et en pages 2 et 3, le titre laisse songeur : « Le plein et les courses en France : désormais rentables même depuis Bruxelles ». Sachant qu’Il y a quand même 100 kilomètres entre la frontière française et Bruxelles, ça se passe de commentaire.

Et nos (ir)responsables politiciens Belges ne bougent pas…

Et pourtant, plus de pollution pour aller chercher le carburant en France. Beaucoup moins d’accises et de TVA qui remplissent les caisses de l’Etat …

Ce sont nos voisins français qui ont la banane et se frottent les mains alors que chez nous, les pompistes Belges qui, quasi 24 heures sur 24, voyaient depuis des années défiler dans leur station les voitures immatriculées en France se retrouvent sans client ou presque et se sentent de plus en plus abandonnés par nos politiciens. Ce n’est certainement pas avec les faibles bénéfices des ventes sur le tabac qu’ils parviendront à payer leurs frais (électricité, loyers, mais également cotisations sociales).

Et pourtant, ce matin, alors que je faisais une photo des tarifs belges dans l’Avenue du Parc, j’ai interpellé une automobiliste roulant dans une petite voiture immatriculée en France. Devant mon étonnement de la voir venir remplir son réservoir chez nous, elle me lança « Oui, il y a trop de monde en France et je n’ai pas envie de faire la file car c’est le bordel. Tant pis si ça coûte plus cher ».

VIVE L’EUROPE des clowns car n’oubliez pas que ce que nos politiciens donnent d’une main ils le reprennent de l’autre.

L’Abbé Pierre disait « Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les chiffres, on ne pleure pas devant les chiffres »

D’autres infos sur www.ambition2000.be