Bientôt un City Golf à Mouscron ?

golfC’est un projet qui trotte dans la tête des responsables politiques de la Cité des Hurlus…

Tournai a été précurseur dans notre région et Mouscron pourrait bien lui emboîter le pas.

Plus personne n’ignore que la Plaine des Manœuvres à Tournai aurait pu accueillir un golf, il n’en fut au final rien.

Si aujourd’hui la plaine de Neckere accueille pas mal de passionnés de golf, notre ville pourrait proposer une manière ludique de découvrir ce sport, avec un projet qui ne coûterait rien aux Hurlus.

Quelques clubs, des balles et le tour est joué. Il suffirait de tracer un parcours entre les différents quartiers de Mouscron en passant par Luingne, Herseaux et Dottignies pour découvrir les charmes de notre bonne vieille ville. Pour les trous, aucun souci… Ils sont là et bien présents. Le choix est vaste et il suffit de jeter un coup d’œil sur le site Betterstreet  pour s’en convaincre.

L’état de nos voiries est tellement pitoyable que les amortisseurs de votre véhicule peuvent en témoigner … Et si vous roulez à vélo vos poignets s’en ressentent !

Ce n’est pas Papa qui nous contredira !

Belgique : terre de con… cessions

Raoul ElioLe rideau des élections du 26 mai dernier est tiré, place maintenant aux discussions pour créer nos (très/trop) nombreux gouvernements !

« C’était bien chez Laurette »

Qui va « se marier » avec qui ? Excellente question ! Si sous la houlette de Laurette Onkelinx (PS) une solution sur Bruxelles semble se dessiner, rien n’est cependant encore décidé pour nos autres gouvernements.

Une Laurette dont La Libre titrait ce vendredi « « Onkelinx veille à bien placer ses protégés avant son départ » … Le mandat de Laurette Onkelinx arrive à échéance en octobre prochain. Outre la volonté de tirer sa révérence en décrochant dans la capitale une alliance dite « progressiste », elle a encore quelques dossiers à boucler. «  Il ne faut pas se le cacher : Laurette joue aussi de cette posture­ là pour pouvoir peser de tout son poids jusqu’à son départ dans la défense de certaines personnes qu’elle souhaite voir monter », confie un socialiste. « Elle veut continuer à stabiliser le rôle de son beau­-fils (NdlR: le député bruxellois réélu Julien Uyttendaele) et faire en sorte que Rachid Madrane soit à nouveau ministre ».  Malgré un score personnel en demi-teinte (2766 voix de préférence), le fils de Marc Uyttendaele a été choisi pour officier aussi en tant que sénateur de la Région. « En tant que juriste spécialisé en droit public, je ne trouve pas cette désignation illégitime », se défend l’intéressé. Contactée, Laurette Onkelinx dit ne vouloir « entrer dans aucune polémique ». »

Rien ne semble donc avoir réellement changé dans la bande de parvenus d’Elio.

Et maintenant ?

Au Fédéral, certains partis ne veulent pas entrer dans un gouvernement avec le Vlaams Belang et la NVA et d’autres ne veulent pas entendre parler du PTB…

Faut-il s’étonner que le PS et le PTB n’aient pu trouver un accord ? OUI, évidemment …

Le PTB a-t-il eu raison de rester ferme sur ses propositions ? Pour certaines, sans doute oui … Pouvait-on imaginer la clique d’Elio et de Rudy accepter de plafonner les « salaires » des députés entre 1.500 € et 1.800 €/mois et supprimer les parachutes dorés remplacés par des allocations de chômage pour les députés sortants ? Ne rêvons pas ! La réponse est toute trouvée !

Adieu l’alliance des gauches ou la coalition progressiste rêvée par certains organismes.

Combien de temps les kamikazes Reynders et Vande Lanotte mettront-ils pour trouver les compromis pour créer une nouvelle majorité ?

Trêve de blabla … J’ai tout simplement envie de vous faire partager (avec l’accord de Monsieur Christian IVENS de Jette) un article qu’il avait transmis à la Dernière-Heure et qui est paru vendredi dernier. Je le cite : « Nous payons donc un parlementaire pour un peu plus de 20.500 habitants »«  540 POSTES DE PARLEMENTAIRES » – Dans un pays tellement petit qu’un de ses vieux F16 survole sa plus grande longueur en moins de 12 minutes à sa vitesse d’interception, nos politiciens sont parvenus à créer plus de 540 postes de parlementaires, tous parlements confondus. Nous payons donc un parlementaire pour un peu plus de 20.500 habitants, sans compter les ministres, présidents d’assemblée et autres aspirateurs à euros, tandis que le citoyen doit se saigner aux 4 veines pour boucler son budget. Pas un parti, et pour cause, ne relève cette énormité. Et nous devons faire des économies ? Le travail de fond (et non de fonds) ne sera jamais fait, puisque nos politiques ont la clé du poulailler qui donne accès aux œufs d’or de cette pauvre poule noire jaune rouge. Donc, faisons des économies ! »

Une petite dernière pour la route pour montrer que nos politiciens, le cul assis sur une bonne chaise, sont complètement déconnectés de la réalité journalière ?  Richard Fournaux déclarait il y a quelques jours : « Vivre avec 1.350 € net par mois, c’est impossible »

Que doivent penser les infirmières « sous-payées pour sauver des vies » de tels propos ?

A rire ou à pleurer …

 

La politique : mieux que « L’école des Fans »

Politique belge

Le rideau est tiré, les résultats sont tombés, place maintenant aux discussions !

Le Roi oubliera -pour quelques temps- ses voyages pour recevoir en consultation tour à tour les Présidents de parti.

D’ores et déjà, la question qui est sur toutes les lèvres est: « Quand aurons-nous un nouveau gouvernement ? ».

Allô « Madame Soleil » !

Rares sont les partis ou même les candidats qui avouent « avoir perdu » les élections. Il y a toujours une bonne raison pour dire que les résultats ont été positifs même s’ils parlent d’eux-mêmes.

Les pronostics sur les prochaines coalitions mais également sur le temps mis à composer un gouvernement vont bon train et tous les journalistes y vont de leurs projections.

En feuilletant la presse écrite, on ne peut  que regretter le manque d’objectivité de certains journalistes qui n’hésitent pas à enfoncer certains candidats suite à leur déconvenue de ce 26 mai oubliant volontairement dans la foulée de préciser les mauvais résultats obtenus par d’autres !

A titre d’exemple, la Ministre Marie-Christine Marghem décriée et même remise en question par certains responsables du MR suite à la perte de voix lors des dernières élections communales voit aujourd’hui un journaliste tirer à boulets rouges sur ses pertes aux élections de dimanche oubliant -sans doute volontairement- de préciser dans la foulée que Rudy Demotte s’est vu délester de 15 % de ses voix ! Comprenne qui pourra. 🙂

Quid demain ?

Certains partis semblent infréquentables…

Le Vlaams Belang est banni par les partis francophones et quelques partis flamands. La NVA refuse de discuter avec les Ecolos. Côté francophone, certains leaders politiques ne veulent pas s’associer avec le PTB. Personne pourtant n’ignore que la politique en Belgique est faite de compromis…

On ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer, mais c’est ça -aussi- la Belgique.

Une Belgique ingouvernable après ces élections ?

ann cloetC’est fait, les dés sont jetés … Ce 26 mai 2019 restera sans doute une date très importante dans l’Histoire de la Belgique.

Si certains se sont levés avec la gueule de bois, d’autres peinent à ouvrir les yeux tant la nuit fut courte et festive. Un dépité Montois s’épanche même dans la presse en parlant de hold-up.

De gueules de bois il en fut aussi question avec les bugs informatiques rencontrés uniquement en Wallonie et à Bruxelles. Est-ce les mêmes problèmes que rencontrent des professionnels lorsqu’ils doivent se connecter sur certains sites de la Région wallonne ?  

Comme après chaque élection, « tout le monde (ou presque) il est beau tout le monde il est gentil » et les paroles qu’on retrouve sur quasi toutes les lèvres des pontes des partis depuis quelques heures sont « on a gagné » ou mieux « on n’a pas perdu » … Bref, tout le monde a gagné sauf les électeurs qui doivent se demander à quelle sauce ils seront à nouveau mangés …

Si en 2015, Elio Di Rupo assumait mais regrettait la mesure prise contre l’exclusion de dizaines de milliers de chômeurs certains aujourd’hui se demandent s’il réhabilitera ceux qu’il a exclus …

Pendant que quelques politiciens exultent sur leur score personnel, d’autres du même mouvement se gaussent de rester le premier parti d’ici ou de là-bas malgré une perte de voix assez importante.

Apparemment, la seule inquiétude de certains politiciens est la montée du Vlaams Belang en Flandre.

Bref, on se console comme on peut dans certains états-majors !

A titre d’exemple, l’ancien Bourgmestre de Tournai et Empereur du Wapi perd 3744 voix depuis ses dernières élections passant de 25.730 à 21.986 voix de préférence, d’où une perte de 14,5 %. 

La Belgique ingouvernable ?

Soyons réalistes, au Sud du pays, les Ecolos et le PTB sortent grands vainqueurs des urnes. Au Nord, c’est le Vlaams Belang qui fait la fête. Une Flandre qui s’enfonce de plus en plus dans l’option du séparatisme, sans discussion réelle sur son avenir sans la Wallonie.

dafalgan-1g-8-comprimes-pelliculésAprès le vote ciblé au Nord du pays, beaucoup se demandent ce matin, mais déjà hier soir, si ce n’est pas la fin de la Belgique.  Comme le dit si bien Bart DE Wever, « le Souverain va avoir besoin de beaucoup de Dafalgan » …

Déjà, les bookmakers sont sur le qui-vive et les paris vont bon train. Le record de 541 jours sans gouvernement sera-t-il battu et mieux, les Belges battront-ils le record désormais détenu par l’Irlande du Nord avec 589 jours sans gouvernement ?

Qui vivra verra !

Si même nos politiciens n’en ont rien à foutre des élections !

échevins mouscronnoisNos politiciens râlent et s’étonnent du peu d’intérêt de la population pour la politique …

Le but n’est pas ici de faire du populisme, mais ces élus du peuple montrent-ils toujours le bon exemple ?

Que doivent penser « Monsieur et Madame tout le monde » des salaires perçus par certains ? Sans aucune gêne, un certain Ministre MR dévoile son salaire : + ou – 11.000 € nets par mois, rien que ça … Sans compter sans doute certains avantages … Tous n’ont pas la chance non plus de partir avec des indemnités de parlementaires s’ils ne sont pas élus … Ces indemnités ou plus vulgairement dit des parachutes dorés peuvent parfois monter jusque près de 500.000 €

Bref …

Plus près de moi quelques faits m’ont également interpellé … J’ai la chance d’habiter un quartier assez populeux (le Nouveau-Monde) où habitent 2 échevins cdH. Rassurez-vous, ce n’est pas pour ça qu’il y fait plus propre que dans les autres quartiers de Mouscron.

Parlant de choses et d’autres lorsque je suis allé faire mon devoir de citoyen en profitant de ce beau soleil, quelques habitants m’ont fait part que ces deux élus cdH siégeant au Collège et habitant mon quartier ne semblaient guère motivés pour les élections de ce 26 mai en m’expliquant qu’aucune affiche de leur parti n’était apposée à leur fenêtre là où quelques mois plus tôt, lors des élections communales, ils n’avaient pas hésité à coller des affiches sur leur façade. (les photos ont été faites ce matin d’élections)

Le fait est d’autant plus troublant pour l’un, car il doit sa place d’échevin au bon vouloir de l’actuelle bourgmestre (en voix de préférence il était devancé par d’autres candidats) … Et même là, aucune affiche du cdH ni même de sa Bourgmestre !

Que penser ?

Doit-on en conclure que parce qu’ils ne sont pas concernés personnellement par cette élection et qu’une fois élus comme échevins et bien payés, ils s’en fichent comme de l’an 40 des élections et de leurs électeurs ?

Le raccourci est peut-être assez simpliste, mais avouez qu’on peut se poser pas mal de questions sur leur manière d’agir !