STOP aux taxes sur les carburants

carburantRares sont les bonnes nouvelles, mais tout vient à point à qui sait attendre …

Demain les compagnies de carburant (Total, Esso, Shell, etc…) vont vendre leurs produits sans taxes pour protester contre celles imposées par Gouvernement !

Le prix de l’essence sera de 0,90 cts et le gazoil à 0,95 cts.

Cliquez sur la photo jointe pour découvrir le lien vers la liste des stations concernées. 

Il y en aura plusieurs dans chaque ville.

Condorcet Mouscron : la face cachée

Condorcet MouscronOu … chronique d’une mort annoncée ou … espérée

Sous le titre « L’amer Noël des étudiants de Condorcet », Sud-Presse évoque dans son édition du jour le départ des étudiants et des enseignants de l’Institut Condorcet situé Place de la Justice.

Ce que l’article n’évoque pas (sans doute parce que cela n’intéresse personne), ce sont les conditions que les autorités ont fait vivre les dernières semaines à Mouscron aux étudiants mais également à l’équipe éducative.

C’est ainsi qu’au lieu de charger une équipe de déménageurs d’effectuer le transfert en une fois fin décembre en leur fournissant un véhicule approprié, la charge du déménagement a été confiée au seul ouvrier attaché à l’implantation de Mouscron qui a donc dû procéder de façon échelonnée dans le temps: ainsi, la photocopieuse s’est volatilisée de même que les « valves » dès le 16 décembre obligeant les enseignants à rédiger les questionnaires d’examens trois semaines avant la fin des cours; le petit réfrigérateur et le micro-ondes ont été retirés de la salle des professeurs dès le 16 de même que les casiers de rangement.

Tout cela dans des locaux répugnants de saleté car, durant tout le premier quadrimestre, une des femmes de ménage a été en incapacité de travail suite à une opération subie fin août et l’autre a fait un burn-out dès le début du mois d’octobre à l’idée qu’elle devrait tout assumer seule…

Le chauffage a été « coupé » le dernier jour de cours (vendredi 20/12) au motif que cela ne servait plus à rien de chauffer les locaux (alors que la cuve à mazout avait été remplie de 10.000 litres … au début de la semaine.

Il est vrai que Tournai n’est même pas à 30 kilomètres de Mouscron mais à quelle heure faudra-t-il quitter Mouscron ou Comines pour se garer à la rue Paul Pastur ou dans les environs pour commencer les cours à 8 heures 20 ?

A la poursuite des ours

empreinte ours MouscronSi Roncq a sa Promenade de Flandre, Mouscron peut se vanter de proposer sa balade ou « La promenade des ours » …

Le premier plantigrade a vu le jour en haut de la Petite Rue. On retrouve les autres à la Place de l’Ours et plus particulièrement sur l’esplanade Charles de Gaulle ainsi baptisée pour marquer la bonne entente entre les villes frontières françaises que sont Tourcoing, Wattrelos et Roubaix.

Les Français de Mouscron

Ville frontalière par excellence, Mouscron accueille chaque jour de nombreux Français qui n’hésitent pas à passer la frontière fictive aujourd’hui pour découvrir les bonnes tables mouscronnoises ainsi que les bons chocolats et les non moins bonnes bières belges. D’autres la passent pour d’autres raisons bien moins louables (drogues, tabac, j’en passe et des meilleures).

Certains avancent même qu’on ne sait plus lorsque nous sommes à Mouscron si nous sommes en Belgique ou en France tant les plaques françaises squattent les rues et les garages mouscronnois. C’est incroyable le nombre de voitures de société arborant une immatriculation d’Outre-Quiévrain  dans la Cité des Hurlus.

Histoire d’O…urs

« L’Ours au miel » est la dernière création d’Osvaldo Parise, un ouvrier communal dont la fonction première au sein de notre Administration est de créer des bronzes dont les Ours sont certainement sa meilleure référence. On lui doit également d’autres sculptures telles que « le Hurlu » qui se trouvait sur le perron de l’ancien Hôtel de Ville, « Le lecteur » derrière l’église St Barthelemy, « Papa Ours » à la Place de l’Ours. On lui doit également le buste de l’ancien Bourgmestre Jean-Pierre Detremmerie, l’énorme main qui trône à Dottignies mais également la statue en bronze intitulée « La Capricciosa » qui représente une petite fille pleine de vie et qui fait étrangement penser à « Martine » et que l’on retrouve au parc communal.

L’artiste Mouscronnois a également créé d’autres bronzes tels ceux de Barack Obama, Zinedine Zidane, le Roi Albert II, Nicolas Sarkozy, Pierre Mauroy, Raymond Devos, Hugo Broos et encore bien d’autres.

Les empreintes d’Ours

Nos responsables politiques Hurlus ont-ils voulu mettre la charrue avant les bœufs dans cette histoire ou sont-ils jaloux des Tournaisiens et de leur fameux « fil d’or » qui engendre de très (trop diront certains) nombreux problèmes techniques (collage, décollage, …). Peut-être jalousent-ils également les Elus liégeois où la coordination et la communication ne semblent pas faire bon ménage. C’est ainsi que fin novembre, les illuminations de Noël à peine installées, une équipe d’ouvriers communaux est venue élaguer les arbres mais également les illuminations« Vive le chef quand même Chef » auraient pu lancer les ouvriers communaux comme le faisaient les soldats Pithivier (Jean Lefebvre),Tassin (Aldo Maccione) et le sergent-chef Chaudard (Pierre Mondy).

Et c’est ainsi qu’à Mouscron, à peine installées, les empreintes d’ours ont déjà été enlevées. « C’est du boulot » se diront sans doute certains ! D’autres se contenteront de rire jaune …

Des nids-de-poule pour les piétons ?

Il ne fallait pas être un grand devin pour imaginer que ces empreintes seraient dangereuses vu leur profondeur, qu’elles seraient également des nids à mégots, à chewing gums ou encore un repaire de crottes de chien qui sont légion sur cette « Promenade des Ours ».

Était-il impossible d’imaginer les problèmes éventuels avant la réalisation de ces empreintes ? Combien d’heures gaspillées pour arriver à ce résultat ? Bref, une belle anecdote avec laquelle Jean-Claude Defossé et son émission « Le Journal des travaux inutiles » se serait bien amusé.

Et ces empreintes, que deviendront-elles ? Le Collège planche sur la question : « Une réflexion est en cours pour mettre en place une solution non dangereuse afin de quand même réaliser la « Promenade des Ours » signale le communiqué de presse émanant du Cabinet de la Bourgmestre.

! Sourions …  Pourquoi ne pas contacter Eric Domb le fondateur du Parc Pairi Daiza ou Marc Coucke le co-propriétaire ? Ils pourraient les intégrer dans le territoire des ours !

Sur ce coup, certains élus méritent très certainement un bonnet d’âne !

 Nul doute que l’on n’a pas fini de parler des pattes des Winnie Mouscronnois.

Ours MouscronEt ce bébé ours…

… qui est planté dans la petite rue à l’entrée de la Rénovation Urbaine ?

A voir sa mimique, on pourrait évidemment se dire qu’il prend un malin plaisir à se gratter le dos. Mais ne faudrait-il pas plutôt se demander s’il grogne en demandant d’arrêter de lui pisser dessus ?

Son « pelage » d’une couleur plus que bizarre n’est déjà plus très reluisant. Quant à ses pattes, il ne fait aucun doute que c’est le rendez-vous journalier de chiens qui profitent de l’inertie de l’ours pour lever la patte afin de l’arroser ! Une image pas très appétissante pour les quelques rares promeneurs qu’on découvre encore dans la Petite-Rue. Quelle joie, quel bonheur pour les commerçants qui découvrent chaque jour cette pissotière à ciel ouvert !!

Pompiers : Vive la réforme !

Pompier wallonie picardeDottignies ce mercredi matin, il est 5 heures et ce n’est pas Paris qui s’éveille comme le chantait Jacques Dutronc, mais bien Dottignies.

Un fou du volant perd le contrôle de son véhicule et  percute des potelets à l’angle des rues de Saint Léger et Arthur Roelandt. En deux temps trois mouvements, le véhicule prend feu et le chauffard prend la poudre d’escampette.

Les pompiers ont mis une demi-heure pour arriver à l’endroit du sinistre. Il y a quand même un problème et on ne peut pas dire que ce souci est dû à des difficultés d’appel car la police était sur place !

Mais Il faut savoir que les volontaires de Dottignies ont dû rejoindre pratiquement Estaimbourg pour prendre leur camion au Luna à Estaimpuis et ensuite revenir à Dottignies !!!

Les pompiers de Dottignies ne peuvent plus occuper leur garage… S’il n’y a plus d’amiante, il paraît que l’installation électrique ne serait plus aux normes… ce qui est, vous en conviendrez, très dangereux lorsque l’on souhaite éclairer le garage. (On dit Merci qui ?). Cerise sur le gâteau, parfois les départs incendie ne peuvent plus se faire car … il n’y a pas de sergent dans le camion !

On aimerait bien en rire, mais … Dimanche dernier, un véhicule prenait feu à quelques mètres d’une station service et, ce sont les pompiers d’… Estaimpuis qui sont intervenus car il y avait trop peu de soldats du feu disponibles à Mouscron !  

Et oui, Mouscron, Ville industrielle, Ville dense et en manque de pompiers !…

Bref, la problématique « pompier » tourne de nos jours autour d’un protocole « politico – économique » plutôt que d’une organisation « service socio – logique (en deux mots) ».

Où est encore le lien entre le pompier et la population qu’il protège ? Où est l’enracinement de ce service au sein du tissu socio- industriel qu’il doit protéger ou aider au besoin ?

Notre société devient comme un millefeuille au sein duquel aucune adhésion ne retient les couches. Au premier choc sérieux, le bloc s’étalera dans le désordre car le lien social aura disparu. Les restes du gâteau pourraient alors être d’un attrait facile pour un gourmand sans scrupules; et il n’y a malheureusement pas que les pompiers qui sont dans ce cas de figure…

Pour l’anecdote, on constatera que les nouvelles casernes ont toutes été implantées dans des bastions socialistes. N’y voyez pas malice mais une simple constatation…

Vive la réforme : aujourd’hui ce n’est plus l’eau qui éteint, mais les galons !

ROUCHE QUI PEUT… Y’A L’FEU !!

Bientôt en vente : « Martine à Mouscron »

Martine Mouscron« Martine », un prénom que toutes les petites filles du pays et d’ailleurs connaissent …

La première publication est sortie en 1954. Depuis lors, 60 albums ont été publiés à plus d’un million d’exemplaires et vendus dans une trentaine de pays.

Gilbert Delahaye et l’illustrateur Marcel Marlier né à Herseaux (entité de Mouscron) ont donné naissance à cette petite fille bien sage. A la mort de Marcel Marlier, son fils Jean-Louis dont les plus anciens n’oublient pas les excellents chocolats a repris les rênes de Martine jusqu’à son décès survenu en 2019.

Centre Marcel Marlier

Au nez et à la barbe des Tournaisiens, les décideurs politiques Mouscronnois sont parvenus à ériger à l’ombre du Château des Comtes un musée dédié à Martine, Tournai se contentant d’une statue de la petite héroïne avec son chien patapouf dans la Rue Perdue et de quelques animations.

« Martine à Mouscron »

Il y a quelques heures, avec un grand sourire, notre Bourgmestre (qui fête son anniversaire ce 17 novembre -elle est devenue sex…agénaire-) annonçait qu’une édition de « Martine à Mouscron » verrait le jour d’ici un an.

Ainsi donc, après Bruxelles et Tournai, le prochain épisode de Martine nous ravira, un livre sans doute intitulé « Martine visite Mouscron ».

Ne dit-on pas qu’il faut surfer sur la vague du succès ? Le célèbre jeu « Monopoly » se découvre également dans diverses versions et plusieurs villes possèdent désormais leur propre « Monopoly ».

C’est donc non sans fierté que la première dame de Mouscron lance un scoop sur la télévision locale No Télé bien financée par … nos deniers. Elle présente le projet qui sera édité par les éditions Casterman en collaboration avec le Centre Marcel Marlier. Il faudra attendre 1 an. L’histoire  serait en gestation, des textes seraient déjà rédigés. Dessins et photos seront à intégrer dans ce livre en fonction des changements éventuels …

Nulle trace sans doute dans ce livre de « Martine visite la déchetterie des Blommes » de « Martine découvre l’insécurité du Mont-à-Leux » ou « Martine découvre le dynamisme commercial de la Petite-Rue » ou encore « Martine découvre le Bois-Fichaux et ses villas ». Même pas « Martine découvre les tabacs shops ». D’autres titres me viennent encore en tête : « Martine découvre la circulation mouscronnoise », « Martine découvre les travaux », « Martine slalome entre les crottes de chien », « Martine découvre les voiries mouscronnoises », « Martine découvre le code de la route mouscronnois », … !

NON, rassurez-vous, vous n’y découvrirez que les bons côtés de notre Ville. Une certaine réalité …

Peut-être pourrait-on envisager un remake de « Martine à Mouscron » en « Martine découvre vraiment Mouscron ».

ON PEUT TOUJOURS RÊVER !

La SNCB vous informe

SNCBMieux vaut en rire.

Un petit passage par la gare mouscronnoise confirme que « tout va bien à la SNCB ». J’rigole…

Une belle petite TV posée hors de portée des mains malveillantes confirme bien les départs des trains… Pour les arrivées… Ben vous attendez les entrées en gare …

Malgré les 4° à l’extérieur, il fait bon dans la salle d’attente alors que  la porte donnant sur les quais est grande ouverte. Bonjour les économies d’énergie !

Qui ose dire que les trains ne sont jamais à l’heure ? Si l’horloge placée près de la porte d’entrée semble fonctionner… elle avance cependant de 22 minutes. Un bel haussement d’épaules et un petit sourire de la guichetière confirme que les problèmes de cette horloge ne datent pas d’hier.

Bref, tout va bien dans les transports en commun.

eurométropoleDans l’Avenir de ce samedi, un certain Laurent Dumortier s’étonne que Ludivine Dedonder, la députée tournaisienne fraîchement élue, s’inquiète auprès du ministre Bellot de la suppression de 770 trains sur la ligne Tournai-Lille alors « qu’il y a un bidule qui s’appelle Eurométropole avec une coupole, des ateliers, etc. Enfin un truc censé faire en sorte qu’il y ait une réelle coopération entre Lille, Kortrijk et tournai. Parce que là, telle sœur Anne, je ne vois rien venir… ».

Et Mouscron dans tout ça ?

Les Mouscronnois de leur côté pourraient peut-être également se renseigner auprès de l’Eurométropole à propos des problèmes de leur gare ?

Alors que la Ville de Mouscron compte près de 60.000 habitants, elle semble un peu oubliée dans la présentation de cet organisme.

Pourtant, sur le site internet de l’Eurométropole qui est très loin d’être mis à jour faute -sans doute- de moyens financiers, on constate que des élus Mouscronnois sont bien présents au sein des 84 personnes qui siègent dans l’organe délibératif.

Il fut un temps … où participer à certaines institutions ne servait pas seulement à agrémenter sa carte de visite et à se remplir le portefeuille … !

Après tous les problèmes rencontrés chez nous (justice, insécurité, copinages, dysfonctionnements de la bureaucratie, …) nos politiciens s’étonneront encore que des étudiants Belges poursuivent leurs études à l’étranger pour y rester ? Propos confirmés par Olivier Sartor, le coach de l’équipe de water-polo du Calypso à Bruxelles : « Nous avions beaucoup de joueurs universitaires qui faisaient leurs études à Bruxelles mais maintenant, les jeunes partent tous dans les meilleures universités à l’étranger ».