Bientôt un Fort Boyard à la sauce mouscronnoise ?

centre Marcel marlierQui n’a pas un jour passé une soirée à regarder l’émission Fort Boyard diffusé sur France2 ?

A quelques mois des élections communales, il se chuchote que le complexe du Château des Comtes pourrait accueillir la version mouscronnoise de ce jeu.

Ne vous tracassez donc pas de l’état du plan d’eau (qui pourrait faire penser à l’environnement d’une usine désaffectée) se situant devant l’Espace Marcel Marlier car il servira à une ou même plusieurs épreuves tournées autour de l’univers de Martine et qui mettra aux prises les candidats se trouvant sur les listes des prochaines élections communales.

Nous ignorons si nous aurons l’occasion de croiser le Père Fouras, Passe-Partout et Passe-Muraille ou encore Vincent Lagaf’ pour ces épreuves hors du commun qui pour l’occasion sera mixte et se composer des 6 premiers candidats des listes qui vous seront présentées à vos prochains suffrages.

Ambiance de chaises musicales à Tournai

logosCes derniers temps, il n’y a pas un jour sans que la presse ne sorte un article où nous avons l’occasion de retrouver le nom de Jeff Danès, la dernière recrue du parti socialiste ce qui fait dire à certains Tournaisiens pure souche que si Tournai a perdu Martine (dont le musée se trouve à Mouscron) elle a gagné Jeff Danès …

Dans l’Avenir on peut constater qu’« après une longue période de travaux de restauration, le conservatoire est inauguré ce samedi à Tournai. Il fallait marquer le coup… Le verre de l’amitié suivra avec la prestation au piano de… Jeff Danès qu’on ne présente plus ! ».

Les prochains articles seraient déjà sur la table des chroniqueurs…

Et après l’arrivée de Jeff Danès au PS, on apprend que l’entrepreneur Vincent Lucas rejoindra son comptable sur la liste du MR. Il remplacera numériquement et à la même place Jean-Louis Claux qui a migré au PS.

Deux dossiers chauds … à Mouscron

MouscronDis-moi ce que tu gagnes et je te dirai qui tu es… 

Amusante est la vie politique mouscronnoise !

Hier, par l’intermédiaire des Ecolos, sud presse ciblait sa Une avec une photo de Christiane Vienne, sénatrice, députée régionale et Communautaire, conseillère communale et vice-présidente de l’IEG  : « 14.200€ par an pour… 11 réunions à l’IEG », les Ecolos hurlus ne se gênant pas pour faire un parallèle avec l’affaire Publifin…. Un petit tableau reprenant les émoluments de ces élus est assez interpellant. Deux élus ont 100 % de présence. Le président Michel Franceus qui bénéficie de 23.668 € d’indemnités et Ann Cloet qui part avec 14.200,80 €… Plus interpellant est le cas de madame Christiane Vienne la vice-présidente qui pour 45 % de présence empoche quand même 17.750,16 € pour 5 réunions soit 3.550 € par réunion ou 142.000 francs belges la réunion.

Chacun appréciera

La Gestion Centre-Ville de Mouscron dans la tourmente ?

Plus interpellant est le cas de la Gestion Centre-Ville …

Un courrier « anonyme » a été transmis à différents aux médias le 27 juin… Seule la télévision locale a repris l’information…

Cette personne très matinale semble bien informée et cite des points très précis et aurait donc forcément assisté à la réunion qui se serait tenue au MIM mercredi dernier.

Le mail anonyme débute par et je cite « Je tenais à vous informé d’un scandale touchant la gestion centre-ville et qui a été de manière honteuse et dictatorial étouffé volontairement par madame la bourgmestre Brigitte Aubert ».

Cette personne, sous couvert d’anonymat, dénonce le comportement de l’ancien président (qui ne serait autre que « la matière grise » de notre bourgmestre) qui aurait abusé de sa position pour favoriser le commerce de son épouse.

Les esprits commençaient à s’échauffer…, je cite : « la Bourgmestre est alors intervenu avec la plus grande virulence en disant qu’elle en avait marre qu’on cherche des poux à François Mouligneau, en disant que de toute façon c’est elle qui donnait l’argent à la gestion centre ville et que celui qui n’était pas content n’avait qu’à démissionner ! ». Dans la foulée, une personne aurait quitté la séance en donnant sa démission.

A l’heure où le commerce mouscronnois est au plus mal, où les commerçants se coupent en quatre pour essayer de trouver des solutions afin de ramener du monde en ville, ne serait-il pas primordial -si les faits sont avérés- de régler ce problème plutôt que de l’étouffer ?

Déjà des dérives avec la campagne électorale en toile de fond !

vaccariLa campagne électorale n’a pas encore débuté que certains élus dérapent déjà…

A Mouscron, David Vaccari, tout fraîchement élu échevin de l’instruction publique (enseignement) donne un signal très fort aux parents mais également aux étudiants à qui on (écoles, parents, police,…) essaie tant bien que mal d’inculquer les règles du code de la route…

Lui ou la personne qui roule avec son véhicule ne devrait-il pas montrer l’exemple ?

Il est vrai que comme échevin et accessoirement avocat, il pourra à moindre coût se défendre devant le tribunal compétent en la matière. Les mauvaises langues diront que la personne qui s’est garée ainsi avait sans doute un fameux coup dans l’aile (pas celle de la voiture).

Par chance, cet échevin ne siège pas au conseil de la Police !

« Pour se présenter sur la liste PS, soit tu chantes, soit tu fais des frites »

Cette phrase circule depuis quelques temps dans la Cité tournaisienne.

Car du côté de Tournai ce n’est pas mal non plus…

On se souvient que Jeff Danès, la dernière recrue « mystère » du PS, n’hésitait pas à déclarer il y a quelques jours « 15 ans que j’espère » (une place -emploi- au Conservatoire) … il semblerait qu’il ne doive plus attendre très longtemps. Ben tiens !

Dans l’Avenir du jour, certains propos repris dans l’article sur Les Chevaliers de la Tour interpellent…

Secrétaire au Conservatoire, la jolie brune et souriante Caroline Jesson qui occupera la 26ième place sur la liste rouge et qui pose fièrement avec Jean-Pierre Jadot lors de la présentation des candidats socialistes essaie maladroitement de mettre les choses au point en justifiant l’engagement de Jeff Danès. Je cite : « Il sera en remplacement d’un professeur malade, ne sera pas nommé et est choisi pour la variété de ses talents, englobant classique, jazz, pop, électro et nous en avons besoin ».

En essayant de ne pas rire, on peut dire que c’est vraiment un coup de chance qu’un prof soit malade. Et si ça se trouve, ce sera même une maladie de longue durée.

Mais que faisait Jean-Pierre Jadot à la présentation de la liste PS ?

Pour en revenir à Jean-Pierre Jadot avec qui parade fièrement Caroline Jesson lors de la présentation des candidats socialistes, il me revient en mémoire que l’ancien syndicaliste déclarait début février 2017 qu’il allait sortir un livre. Il disait en l’occurrence : « Je dénoncerai les magouilles de ceux qui détenaient le pouvoir car j’ai été victime de la divergence des intérêts du PS local et du capital. ». En juillet de la même année il annonçait sa présence sur la liste du … PTB pour les communales. Il était intéressant de lire certains de ses propos de l’époque Lorsque le journaliste lui demandait : « Est-ce vrai qu’à 76 ans vous allez vous relancer en politique avec le PTB lors des prochaines élections communales » ? , Jean-Pierre Jadot y allait d’un « Je n’en suis pas encore membre. J’assiste assez souvent à leurs réunions. C’est une tout autre vision de la société. Il y a de réels débats et les décisions sont prises ensemble. Cela n’est jamais le cas au PS. De plus, il y a une camaraderie qui me fait chaud au cœur. Ceux qui militent au PTB savent qu’il n’est pas question de s’enrichir. Le salaire d’un bon technicien comme pour les élus devrait être de maximum de 2.OOO € par mois. Ils militent comme je l’ai toujours fait, soit pour le bien-être des autres travailleurs et la population. Ils m’ont demandé souvent d’être sur leur liste. Mais comme mon épouse travaillait pour des mandataires PS, je n’ai pas accepté. Maintenant, c’est différent. Je suis prêt à appuyer leur liste. Si le PTB m’accepte, j’y serais. Mais alors gare au coup de bâton en retour. Je ne crains rien. Comme habitude, je pourrais y faire face. Et j’irais certainement demander pour vérifier les comptes du CPAS, où mon épouse travaille encore. On va rigoler. »

En octobre 2017, revirement de situation ! Jean-Pierre Jadot n’est plus sur la liste d’extrême gauche car « le PTB n’a pas entériné sa décision ».

Faut-il voir dans ce retrait le fait que Jean-Pierre Jadot ne voulait pas trahir le PS auprès de qui il était redevable pour l’avoir aidé lors des temps difficiles ? Ses propos pourraient le suggérer ! « Je ne crache pas dans la soupe, car si j’ai pu survivre, c’est grâce à Guy Spitaels et Eddy Moulin (ancien conseiller et (ex)ami de Christian Massy avant l’affaire Zinga, et aujourd’hui Directeur financier à la Ville de Tournai), qui m’ont reclassé aux Marronniers. J’ai aussi été aidé plus tard par l’ex-bourgmestre PS Christian Massy qui a pris mon épouse comme secrétaire à ses côtés au cabinet du bourgmestre. Dans une autre mesure Paul-Olivier Delannois (PS) a aussi ma confiance. Par contre, j’ai souvent écrit à Rudy Demotte pour mes fonctions de chef de sécurité et d’hygiène. Et j’attends toujours depuis des années sa réponse… » … Et pourtant, il ne mettait pas de gants vis-à-vis du parti Socialiste lorsqu’il avancait « Ne vous faites pas d’illusions rien n’a changé depuis 35 ans. Ils ont tous le cul dans le beurre et sont présents à tous les niveaux de pouvoir et pas seulement au niveau local. » 

Ne dit-on pas qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !!

Tournai … manège ! Allô Marie-Christine ?

mcm tournaiDepuis le départ de son colistier Jean-Louis Claux qui a préféré rejoindre les rangs du parti socialiste pour les prochaines communales, Marie-Christine Marghem se fait discrète, très discrète même.

Celle qui s’était présentée sur le liste du PSC (Parti Social Chrétien) aux élections communales de 1994 avant de rejoindre Gérard Deprez lorsque celui-ci fonde le MCC (Mouvement des Citoyens pour le Changement) n’est que très peu sortie de sa réserve en commentant très peu la « trahison » de Jean-Louis Claux …

Un silence qui interpelle pour une Ministre qui devrait être pleine d’énergie et qui plus est exerce la profession d’avocate ! Et pourtant, on s’attendait à des réponses cinglantes lorsque jean-Louis Claux lance « À part son plan de carrière, elle (Marie-Christine Marghem) n’a rien apporté à la cité des Cinq clochers » mais d’un autre côté il vantait les mérites de Demotte « Depuis son arrivée à Tournai, Rudy Demotte a apporté beaucoup à la commune. Plus de 220 millions d’euros ». Beaucoup s’attendaient à une réponse telle que : « Et vous Monsieur Claux, qu’avez-vous apporté à Tournai » … Mais non, même pas !

Et demain ?

Certains se demandent où siègera Jean-Louis Claux ce prochain lundi, lors d’un des derniers conseils communaux de cette législature… A côté de Marie-Christine comme c’est le cas aujourd’hui, à un bout de table ou déjà du côté des rouches ? Les paris sont ouverts !

Et après-demain ?

Il est à espérer que Marie-Christine Marghem trouvera quelqu’un pour pallier la dégringolade d’Armand Boite car elle est dans le déni complet…  Tous les échevins qui sont passés par ce poste l’ont payé cher et vilain : les travaux et la mobilité, ce sont les postes pourris par excellence…

A titre d’exemple, il faut parfois plus d’une demi-heure pour aller des Bastions au centre-ville…

Et pourtant, si le PS avait eu le choix, n’aurait-il pas préféré récupérer l’échevin des travaux plutôt que Jean-Louis Claux tant Armand Boite semble bien estimé par certains socialistes ?

Un échevin des travaux qui n’a pourtant pas encore eu le temps de placer des places PMR (emplacements pour les personnes à mobilité réduite) dans les villages du Tournaisis aux abords des écoles, églises, … !

Allez Armand, il te reste quelques mois avant les élections pour réaliser ces petits travaux.

Oserons-nous dire crûment que le bilan du MR à Tournai est inodore, incolore et insipide ?

Le PS a une série de trophées indiscutables : le skate park, la rénovation du conservatoire, l’adhésion des villages au Parc Naturel (là c’est maigre, mais il y a au moins ça…) et le clou : la stabilisation des finances via Laetitia Liénard, celle qui dribbla Vandecauter Jean-Michel dans la course pour un échevinat.

Fort de ses 1.023 voix de préférence contre 627 voix pour la protégée de Demotte, Jean-Michel Vandecauter, l’homme proche des commerçants, préféra quitter la politique avant de revenir pour ces futures élections sur la liste Ensemble.

Tout n’est pas mauvais… (même si Rudy Demotte exagère en s’attribuant les mérites de ce qui a été fait par le privé (Bastions, zoning Froyennes, rénovation des immeubles) ou de la Région Wallonne et de la Province (autoroute, Cathédrale) ou mieux encore se vanter de projets… qui sont à l’état de projets (Maison de la Culture, Tournai Expo, Anciens Prêtres, Musée des Beaux-Arts))

Si on prend le MR : mobilité désastreuse, travaux à n’en plus finir et foireux… il n’y a que les quais du côté d’Ideta qui sont une réussite => c’est maigre de chez maigre… (et en plus Demotte s’en attribue les mérites)

Et la cerise sur le gâteau… c’est que Marie-Christine Marghem se tait dans toutes les langues…

Tout n’est pas « rose » au PS

Rudy demotteA voir la réponse apportée à une personne ayant partagé mon dernier article sur son Facebook, Rudy Demotte, le Ministre-Président de la Fédération Walbanie-Bruxelles et bourgmestre empêché de Tournai, n’aurait que moyennement apprécié la teneur de mon dernier article !

Se serait-il mis sur les pointes de ses molières pour dire que le chef n’apprécie pas… Il paraît qu’il va faire campagne aux ballets du Hainaut … comme petit rat …

Est-ce de ma faute monsieur Demotte :

  • Si l’actualité ne tourne pas très rond autour de votre parti ?
  • Si vous n’avez pas (encore) eu le temps de briefer la communication de vos dernières recrues ?
  • Si Marie-Line Colin, secrétaire régionale de la FGTB, se retire de votre liste suite à l’arrivée du libéral Jean-Louis Claux ?

Non, Jef, t’es pas tout seul (Brel)

La célèbre réplique du film les Tuche 3 « Un pour (Jeff) Tuche, (Jeff) Tuche pour un » pourrait bien devenir culte dans la prochaine campagne électorale tournaisienne…

Que doivent penser vos (éventuels) électeurs lorsqu’ils apprennent que Jeff Danès, votre candidat mystère,  déclare dans L’Avenir du jour qu’il siégera s’il est élu. Ce même journaliste rajoute Du moins, jusqu’à ce qu’il obtienne enfin un poste au conservatoire de Tournai« Quinze ans que j’espère… » rajoute Jeff Danès. Et l’on peut supposer que le journaliste n’a pas sucé sa dernière phrase de son pouce où l’on peut tout simplement en déduire qu’après les élections, élu ou non, votre candidat prendra possession de son poste promis au conservatoire sans doute en échange de sa présence sur votre liste ! C’est tout simplement du donnant/donnant !

Et que pense Tarik Bouziane, l’actuel Echevin de la Culture de cette situation ubuesque et de son futur remplaçant ou remplacement ?

Allez mon vieux Jean-Louis, sers m’en donc une dernière

Revenons également un peu sur le cas de M. Jean-Louis Claux qui semble se plaindre de ne pas avoir eu les mandats qu’il désirait lorsqu’il militait au sein du MR … Le site Cumuléo semble quand même lui attribuer 4 mandats rémunérés en 2015 !

Sans juger de l’attitude de Jean-Louis Claux sur son transfert au PS, je retiendrai cependant les propos qu’il a tenus dans la presse : « Il reproche aussi à son ancienne leader d’être une « menteuse chronique » et d’avoir « pourri » sa campagne 2012. « Elle a interdit à des candidats de faire des tracts avec moi, elle m’avait promis un mandat à Ideta, la vice-présidence chez Ipalle. Et rien. Ce n’est pas là l’essentiel, mais des circonstances aggravantes » … Et s’il n’est pas intéressé par l’argent, il signale quand même « Il (Jean-Louis Claux) revient sur les mandats qu’il demandait, des mandats avec 50 € de présence, tandis que MCM, elle, cumule plusieurs mandats de plusieurs milliers d’Euros ». Jalousie ? Force est de constater que l’argent semble occuper une place très importante dans et pour la carrière politique de ce monsieur. 😉

Et comme vous, monsieur Demotte, je me suis permis d’ajouter également un petit smiley à la fin de cette phrase …

Les futurs électeurs peuvent-ils en déduire que ce qui aurait été refusé (?) à Jean-Louis Claux au MR pourrait lui être accordé de par sa présence sur votre liste ? Il sera évidemment plus facile pour ce transfuge bleu de recevoir des mandats en étant sur la liste rouge que de s’atteler à construire une liste DéFi à Tournai et d’en occuper la tête de liste comme le lui avait proposé Monsieur Maingain 😊

On laissera au moins à vos dernières recrues leur honnêteté dans leurs propos très clairs ! Pour une fois, on ne doit pas lire entre les lignes pour comprendre leurs attentes !

Et si monsieur Demotte estime ironiquement que mon article est orienté, je l’invite à parcourir mon blog afin de voir que je ne tire pas uniquement à boulets rouges sur le PS !

Il serait peut-être également intéressant de rafraîchir la mémoire de monsieur Rudy Demotte, notre Ministre-Président sur quelques démêlés qu’il a eus avec Philippe Mettens aujourd’hui bourgmestre de Flobecq. Et pour recadrer le tout, sachez que le cousin de l’épouse de Philippe Mettens est tout simplement… Rudy Demotte. L’épouse de Philippe Mettens est la fille de l’ancien bourgmestre de Flobecq Jacky Leroy (PS), … oncle de Demotte. Vous suivez ?

Hé oui, le PS est une grande famille 😊

Toutefois, les propos tenus en famille risquent d’en heurter plus d’un !

Il faut également préciser que M. Mettens a été bourgmestre faisant fonction de Flobecq pendant 12 ans en lieu et place de Rudy Demotte.

Venons-en à nos moutons… et … entrons dans le vif du sujet…

Voici quelques extraits recueillis à gauche et à droite que certains connaissent sans doute mais que d’autres seront très certainement très heureux de lire : je cite les propos de monsieur Mettens « Rudy Demotte a peur ! Il a toujours peur. J’ai de lui l’image d’un petit garçon tout nu, avec un petit maillot rouge sur le bord de la piscine. Un petit garçon qu’on a envie de prendre dans ses bras pour le rassurer. Un petit garçon qui a finalement trouvé refuge dans une armure. Il vit entouré d’une cour, un monde sans contradiction, dans lequel on ne lui parle qu’en des termes élogieux. Rudy Demotte ? On est derrière lui ou on est contre lui ». Et un peu plus loin « Durant 12 ans, j’ai été bourgmestre faisant fonction, une période où il n’était pas présent ou présent que pour les conférences de presse et les caméras. Il y a 12 et 6 ans, la campagne était axée sur lui, aujourd’hui elle est de groupe. J’ai toujours accompli le travail sur le terrain mais je ne pouvais pas lui prendre trop de place. Il ne fallait pas non plus que je comptabilise trop de voix, surtout pas plus que lui, cela aurait été inacceptable que je passe devant lui ». Monsieur Mettens termine par « Je lui ai dit un jour d’entrer dans un bistrot et d’aller à la rencontre des gens, de prendre conscience de la réalité du monde. Pas de celle des soirées mondaines. Ce que veulent les gens, c’est du sel sur les routes, des fossés propres ».

La fin de l’article mérite d’être bien ancrée dans la tête des Tournaisiens qui voudront voter socialiste mais surtout Rudy Demotte lors des prochaines élections communales : je cite le journaliste : « Selon Mettens, Demotte ne briguerait Tournai que pour faire comme d’autres collègues socialistes, à l’assaut de grandes villes wallonnes ».

Pour être complet dans mes propos, je préciserais qu’entretemps Rudy Demotte et Philippe Mettens se sont/seraient réconciliés fin 2017 lors de l’enterrement de Jacky Leroy, l’ancien bourgmestre de Flobecq.

Difficile aujourd’hui de savoir si leur réconciliation perdure et si elle a laissé des traces mais chacun jugera en âme et conscience cet épisode qui n’est sans doute pas terminé 😊

« Rouche un jour Rouche toujours » ?

Ceci est bien entendu vrai pour les supporteurs du Standard de Liège … mais est-ce que ça l’est également pour les électeurs socialistes ?

On ne peut présager de rien, mais il reste à espérer que depuis 6 ans les socialistes aient ouvert les yeux et compris le jeu de Demotte en reportant tout simplement leurs précieuses voix sur les autres candidats de la liste socialiste !

Jouant sur les habitudes et la fidélité de ses électeurs, le PS ne se donne-t-il pas finalement le bâton pour se faire battre dans ce cas-ci ?

Nul doute qu’en cas de victoire et de majorité absolue (le PS par la voix de son échevin Philippe Robert ne doute vraiment de rien), l’Internationale sera remplacée par une chanson du Grand Jojo « Jef un p’tit verre on a soif ».

Je terminerai en reprenant une phrase du talentueux humoriste Mouscronnois Fabian Le Castel parue dans L’Avenir du jour « A une époque où la censure est omniprésente, où l’on ne peut plus rien dire, j’ai décidé d’aller à contre-courant ».

La politique tournaisienne (et autres) sous haute tension

PS de TournaiNul n’ignore, à Tournai, que l’ambiance entre le MR et le PS ira crescendo jusqu’en octobre. Si le départ de Jean-Louis Claux le bleu sur la liste rouche semble rester au travers de la gorge de Madame Energie (Marie-Christine Marghem) ce transfert ne semble pas non plus passer facilement auprès de pas mal de socialistes.

Autant Jeff Danès pourrait rapporter des voix auprès des passionnés de The Voice qui n’en ont rien à cirer de la politique, autant Claux pourrait coûter bonbon au PS : combien de voix perdues pour des voix gagnées ? En supposant que tous ceux qui ont voté pour Claux le suivent…

Rappelons que l’arrivée de Jean-Louis Claux marque le départ ou plutôt le retrait volontaire de la liste socialiste de Marie-Line Colin, la secrétaire régionale de la FGTB, qui n’accepte pas l’arrivée du chef de file du MR au conseil communal sur la liste socialiste !

Tout ça risque d’être de l’excellent grain à moudre si le PTB dépose une liste.

Nouveau coup de comm’ pour les socialistes Tournaisiens 

La rose mais aussi le muguet font partie de l’histoire du Parti Socialiste. La rose rouge est incontournable lors des meetings et le muguet est indétrônable lors de la fête du 1er Mai. Depuis 2002, la rose au poing a désormais fait place au simple logo où l’on ne retrouve plus que les lettres P et S.

Mais le logo du PS risque encore de changer dans les prochaines heures. A quelques encablures des élections communales, Rudy Demotte veut prendre de la hauteur et faire oublier les problèmes du Pont des Trous auprès des futurs électeurs Tournaisiens. Les prises de position de tous les responsables politiques risquent de peser lourdement dans le décompte final au soir des élections.

Le Ministre-Président Demotte n’en est pas à sa première conception malvenue. Rappelez-vous les 5 petits points noirs qui donnent désormais l’identité du gouvernement Wallon et qui nous ont coûté la bagatelle de 537.000 €.

Un Rudy Demotte vu par certains comme le Messie mais il est regrettable que ses miracles ne suivent pas le même rythme que ceux de Jésus.

Pour ce coup-ci, c’est le Parti Socialiste tournaisien qui bénéficiera de ses hautes compétences dans ce domaine.

Les Tournaisiens afficheront désormais un parachute rouge et blanc (comme les couleurs de la ville) comme emblème socialiste local…

Certains y verront sans doute l’expression du rapatriement de Demotte en 2002. Il a atterri dans la cité des 5 clochers en provenance de Flobecq  en s’autoproclamant bourgmestre. Tout dernièrement, le 5 janvier de cette année, jeff Danès déclarait :  » Je suis né à Tournai, j’ai vécu six ans à Kain et je viens de déménager à Taintignies «  … Taintignies qui fait partie de la commune de Rumes ! Est-ce dire que l’intéressé n’est toujours pas domicilié à Tournai, qu’il le fera dans les temps impartis pour pouvoir figurer sur la liste ou qu’il aura une adresse bidon ?

Bref, comme pour le foot, les transferts semblent avoir la cote chez les socialistes Tournaisiens … 

Et ailleurs ?

Notez que Tournai n’a pas le monopole en matière de transferts…

Les Athois devront se farcir l’arrivée de Bruno Lefebvre, Député et bourgmestre empêché de Chièvres comme tête de liste …  Ce dernier étant sans doute à la manœuvre de l’éviction de Marc Duviver du PS athois.

Toutefois, si Lefebvre pensait s’être définitivement débarrassé de Duvivier c’était mal connaître l’ancien bras droit de Spitaels, travailleur infatigable pour sa ville.

Marc Duvivier, n’abandonnera pas ses Athois et se retrouvera sur une liste citoyenne d’où il a été rejoint par l’échevin socialiste Bougenies. Ce qui fit dire à Duvivier « Le temps ne nous fait pas perdre des amis. Il nous fait seulement comprendre qui sont les vrais. ». A méditer !!!!!

Duvivier n’aurait sans doute fait qu’une bouchée de Lefebvre s’ils étaient restés tous deux sur la liste socialiste. Et oui, la bête blessée évincée du PS n’offrira pas son fauteuil scabinal sans combattre et Lefebvre a bien du mouron à se faire.

Pour la petite anecdote, Marc Duvivier est toujours bien présent (au moment où cet article a été publié) sur le site du PS d’Ath 😊

Bref, ces départs et arrivées ainsi que l’émergence de listes donneront encore plus de peps et d’incertitudes quant à l’issue de ces prochaines élections dans pas mal de communes.

Et le mercato socialiste mouscronnois ? RAS. Avec les deux places vacantes sur la liste du PS, certains évoquent le retour en politique d ’Annick Saudoyer à qui les responsables du PS hurlus auraient laissé la porte entrouverte … Y aurait-il anguille sous roche car il se chuchote qu’elle pourrait quitter son poste de préfète à l’Athénée Royal Robert Campin de Tournai pour remplacer Serge Dumont à la direction de l’Athénée Royal Thomas Edison de Mouscron… Un Serge Dumont qui rêve de devenir bourgmestre d’Ath après les dissensions au sein du PS athois.

Wait and see !