D’une pierre deux coups

Dès la Préhistoire, la fronde fut utilisée comme arme de chasse. Lorsque le chasseur tuait deux oiseaux avec une seule pierre, on disait qu’il faisait « d’une pierre deux coups ». Aujourd’hui, l’expression a toujours le même sens: atteindre deux objectifs en même temps.

C’est sans doute cette expression qui a été reprise par Madame Aubert pour mettre en avant « la Semaine Européenne de la Mucoviscidose » et … la vente des derniers Monopoly version Mouscron …

OK, vous l’aurez sans doute compris, cette photo de notre bourgmestre a été un peu modifiée

Mais en ce lundi maussade où beaucoup d’amateurs de foot et des Diables Rouges en particulier ont peine à se remettre des piètres prestations de leurs joueurs favoris, ce petit clin d’œil amusant ne pourra que leur mettre un peu de baume au cœur …

Ne dit-on pas que le rire est le propre de l’homme et que les Mouscronnois sont de bons vivants ?

Plus d’infos sur www.ambition2000.be 

A quand un turbo dans le moteur de la justice ?

Qui n’a pas en mémoire la marée humaine qui avait déferlé sur Bruxelles en octobre 96 dans le cadre de la Marche Blanche suite à l’affaire Julie et Mélissa ?

Malgré tout, depuis cette date, de nombreux faits tout aussi écœurants les uns que les autres vis-à-vis d’enfants sont encore toujours commis.

Plus près de nous, de nouveaux faits (suspicions d’attouchements) survenus pendant les cours de psychomotricité dans quatre établissements scolaires mouscronnois sont concernés et défrayent la chronique.

La presse écrite, parlée (Vivacité ce matin) et télévisée (RTL, RTBF, …)  s’est emparée du sujet.

L’initiative d’organiser une réunion était excellente et était évidemment attendue et espérée par toutes les familles concernées. Malheureusement, dans une ambiance relativement tendue, celle-ci  a dû être écourtée les parents ne recevant pas les réponses espérées.

La faute à une justice à deux vitesses, trop lente, laxiste, permissive. Si cette justice n’est pas bonne, que nos politiciens la changent !

Dans un cas comme celui-ci, ne faut-il pas enclencher la vitesse supérieure ? A croire que la Marche Blanche suite au décès de Julie et Mélissa n’a servi à rien.

Au-travers d’une vidéo de Droits & Libertés, une mamie déclare que « l’Echevin de l’Instruction Publique (accessoirement avocat) aurait essayé de calmer la chose et de minimiser les faits. Que l’intéressé n’a pas encore été entendu mais a été écarté pendant le temps de l’instruction ». Une remarque est également émise : « Au cas où les faits sont avérés, se pose également la question de savoir si la responsabilité de l’école ou de l’administration communale pourrait être engagée.»

Une présence qui interpelle

Si de nombreux parents étaient bien entendu présents et en attente de réponses concrètes à leurs nombreuses questions, une présence politique occupait les chaises du public. Fatima Ahallouch avait quitté le conseil communal pour se rendre à cette réunion, tout comme l’Echevin de l’Instruction Publique qui se devait évidemment d’y être.

La conseillère communale et députée socialiste posait des questions non pas « Au nom de la Rose » mais « au nom des parents ».

Cette élue du peuple était-elle là comme représentante politique ou tout simplement comme maman d’un élève fréquentant un des quatre établissements concernés ?

Sachant que la personne impliquée dans ces faits d’attouchements était sur la liste électorale du parti socialiste lors des dernières élections communales, protégeait-elle par sa présence ses arrières ? Comme le chante si bien Jacques Dutronc « L’opportuniste ».

Le nom de la personne suspectée est un secret de polichinelle et notre députée socialiste ne pouvait l’ignorer d’autant plus que le public peut aisément découvrir des affinités avec Fatima puisqu’une photo ensemble lui souhaitant un bon anniversaire est visible de tous sur la Toile.

Souhaite-t-elle d’ores et déjà se dédouaner sachant qu’une photo où elle pose avec l’individu pourrait un jour ou l’autre sortir dans la presse ?

Bon à savoir

La présomption d’innocence est un principe juridique selon lequel toute personne qui se voit reprocher une infraction est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement démontrée.

La plupart des pays d’Europe reconnaissent et utilisent le principe de la présomption d’innocence (article 6 de la Convention Européenne des droits de l’homme).

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Le football et le pouvoir de l’argent

Jamais des sujets extra-sportifs autour d’une Coupe du Monde de Football n’auront provoqué autant de polémiques…

Les règles avaient pourtant été fixées avant la première rencontre mais… habilement les instances de la Fifa ont attendu la dernière minute pour les modifier avec menace de pénaliser les récalcitrants.

La Fédération Internationale de Football Association baisserait-elle son pantalon devant le fric ? Ce ne sera pas la première fois et probablement pas la dernière. Business oblige !! Mais qui osera défier cette organisation ?

Premièr sujet polémique… Restriction de ventes de bières. Ensuite, c’est au tour des équipements de notre équipe nationale qui ne sont plus réglementaires aux yeux des Qataris mais également des brassards que portent les capitaines …

Qui osera aller à l’encontre des désirs des patrons de la FIFA poussés dans le dos par les richissimes Qataris ?

Fermez vos gueules ?

Les Iraniens ont eu le courage de se taire durant leur hymne national. Bravo ! Les sanctions leur pendent sans doute au nez dès le retour au pays.  Eden Hazard osera-t-il de la même manière arborer un brassard protestataire avec comme résultat la carte jaune du courage ? Je n’y crois pas un seul instant mais l’espoir fait vivre.

Un autre sujet risque également de fleurir dans la presse … Notre Ministre de l’Intérieur, Hadja Lahbib qui s’était opposée au boycott de ce tournoi mondial a confirmé ses rendez-vous diplomatiques au Qatar ce mercredi. Faut-il s’en étonner, son arrogant et narcissique Président, à qui elle doit son strapontin, compte également s’y rendre.

Atchoum

On conseillera cependant à notre Ministre de l’Intérieur de se munir de Kleenex car comme l’air conditionné tourne à plein régime, elle risque, comme de nombreux supporters dans les stades, de prendre froid.

Bon, ok ! Bon voyage madame la Ministre et bon séjour au frais du contribuable ?

Et après ?

Il ne reste plus qu’aux richissimes Qataris d’annoncer qu’un accord historique a été pris à la COP 27 en Egypte en annonçant que tous les pays ont approuvé l’objectif ambitieux de se revoir à la COP 28 à Dubaï et la coupe sera pleine … 

Mondial de football : Les polémiques sont loin de s’éloigner

A fan looks at the Germany flag before the 2014 World Cup final between Germany and Argentina at the Maracana stadium in Rio de Janeiro July 13, 2014. REUTERS/Darren Staples (BRAZIL – Tags: TPX IMAGES OF THE DAY SOCCER SPORT WORLD CUP) – RTR3YEJ8

Il y a 10 ans, le Qatar était désigné pour organiser la Coupe du Monde de football 2022

Passons sur les polémiques de son attribution. Les faits sont là et le coup d’envoi sera donné dans quelques heures.

10 ans de préparation et on croyait que tout était au point … Et bien non…

En dernière minute, et malgré le fait que les hauts cadres de la FIFA eussent déclaré « Les possesseurs de billets auront accès aux produits de Budweiser (…) à l’intérieur du périmètre du stade. », contre toute attente (?) l’alcool ne pourra pas être vendu aux abords du stade…

Le plus grand cocu dans l’aventure ? Sans aucun doute la firme Budweiser qui a investi 85 millions d’€ dans l’aventure.

Deuxième cocu : les supporters qui avant ou après une rencontre aiment bien en siroter une ou plusieurs …

Troisième cocu : les supporters invités qui ne seront pas défrayés

Et ensuite, qui d’autre ?

Faut-il revenir sur ce qu’ont déjà vécu certains journalistes : un Danois menacé en plein tournage, un Hollandais contraint de supprimer des photos de son téléphone… Il semblerait que les organisateurs feront tout leur possible pour museler la presse.

Ce ne sont pas les propos -hypocrites- de Gianni Infantino, le patron de la FIFA qui empêcheront certaines questions qui nous turlupinent.

Une chose est quasi certaine ! Malgré les températures élevées pendant les rencontres, on ne risquera pas de voir de jolies créatures garnir les travées des stades qataris.

D’ici dimanche, doit-on encore s’attendre à de nouvelles règles ?

Boycott ou pas ?

Dans un tout autre domaine, certains par principe (écologique ou autre) ne regarderont pas cette Coupe du Monde.

Si je vais regarder ce Mondial ou du moins certaines rencontres, j’ai bien apprécié la remarque de Michel Vuylsteke, gérant du café le Point B’arts, à Fratin. Sa décision est claire : même si les Diables se hissent au sommet de la compétition, il ne retransmettra pas les matches. « Je résumerais cela très simplement : j’aime la nature, j’aime les femmes, donc je boycotte cette compétition ! »

Pour terminer, oserais-je dire que là-bas, au Qatar, tout est malheureusement possible aussi bien positivement que négativement ? Je le crains.

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Tu te fais vacciner, tu reçois un Monopoly ?

On pensait avoir tout lu sur le Covid… et pourtant…

J’ai relu plusieurs fois, vérifié et encore vérifié si le journaliste ne s’était pas trompé de touche en tapant son article mais non… Ils ont osé.

Le titre d’un article publié sur la DH de ce vendredi via une info de Belga m’interpelle : « Coronavirus : feu vert à la vaccination contre le Covid-19 dès 6 mois »

Oui, vous avez bien lu, 6 mois. Votre bébé tète encore (du moins pour certains), ne marche pas encore, ne parle pas encore mais il pourra, en plus des vaccins traditionnels et obligatoires, recevoir celui contre le Covid… Non, je n’ai pas écrit vaccin contre la connerie, mais bien vaccin contre le Covid.

Et comme l’Etat est très prudent, il est bien précisé « La vaccination de base pourra être proposée aux enfants en bonne santé, si les parents en font la demande ».

Et oui, chers parents, il faudra assumer. Car s’il y a une vaccination foireuse, vous pourrez vous retourner contre… personne car c’est à nouveau sur base volontaire et avec l’accord des parents… Ceci est dit.

S’il y a des séquelles, l’école ne vous aura pas obligé, le centre non plus. Bref, je vous souhaite bien du courage pour la suite au cas où …

Au train où vont les choses on finira par vacciner le bébé dans le ventre de sa maman …

C’est à croire qu’il y a des doses dont on ne sait que faire et qu’on veut les refiler à n’importe qui, à n’importe quel prix !!

Incitants à la vaccination ?

Mais comment feront nos décideurs pour inciter leurs enfants à se faire piquer ?

Rappelez-vous que la France et d’autres pays avaient offert des cadeaux pour inciter la population à se faire vacciner … Il est vrai qu’on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre !

Cette fois-ci, nos têtes pensantes vont-elles à nouveau jouer sur la corde sensible des gens.

Sachant que la Ville de Mouscron doit encore liquider entre 200 à 300 Monopoly (chiffres donnés lors du conseil communal du 7 novembre dernier), je n’ose imaginer madame Aubert, notre bourgmestre, offrir un Monopoly aux 200 premiers parents s’inscrivant ou se présentant avec leur bébé pour la vaccination.

Quoique … Avec nos politicien(ne)s (et pas que les Mouscronnois) on peut s’attendre à tout !

Monopoliser Mouscron

Jamais on n’aura autant parlé de Monopoly à Mouscron depuis qu’un internaute a osé poster un montage/photo sur notre bourgmestre offrant ce jeu de société réputé…

Madame Aubert a pété un câble en découvrant ce montage/photo et en demandant la suppression du message. Elle s’en serait pourtant sortie grandie en le prenant  à la rigolade. Comme m’a fait remarquer une personne gravitant dans le milieu politique : « Je n’ai pas compris sa réaction. Personnellement, j’aurai surfé sur la caricature ». Mais non …

J’attendais donc avec impatience devant mon PC la tenue du dernier conseil communal du 7 novembre dernier où une question-time concernant ce Monopoly allait s’inviter dans les débats par l’entremise de Fatima Ahallouch, conseillère communale mais aussi Député-Sénatrice pour le parti socialiste.

Je pensais pour ne pas dire espérais que l’élue socialiste allait bien cibler son intervention en demandant  de quel droit Madame Aubert se permettait de demander le retrait d’une photo sur un réseau social  …

Mais non … Tout au plus l’élue socialiste s’est-elle bornée à poser quelques questions bien formatées : « Comment est-ce que l’idée des Monopoly s’est imposée ? » Elle est également revenue sur le côté antisocial du Monopoly pour ensuite enchérir.« Combien de jeux ont été distribués ? À quelle occasion ? L’idée, c’est de voir ce qui reste en stock. Et puis surtout, la question de l’avenir, est-ce qu’il y a d’autres pistes qui sont à l’étude pour la suite lors de mise à l’honneur par exemple ou d’autres événements, de remettre autre chose que le Monopoly. Par contre, on peut savoir encore pendant combien de temps on les verra, j’ai envie de dire, mis à l’honneur, ce serait bien ». Je vous fais grâce de l’intervention complète.

Poussant un grand ouf de soulagement, c’est toute souriante que Madame Aubert a répondu, sans doute très heureuse de s’en tirer à si bon compte ! On apprend donc que « le jeu a été tiré à qu’à 1.500 exemplaires. Après, c’est terminé. Même les adultes, Ministres et nos personnalités qui sont venus, c’est chaque fois que je leur ai offert et je peux vous assurer qu’ils sont fiers de reprendre ce Monopoly typiquement mouscronnois ». Je vous épargne également son intervention intégrale.

Pour le reste qui nous intéressait, on n’en saura pas plus ! Il est un fait que désormais on risque encore de bien s’amuser avec certains petits montages/photos.

Nous restons évidemment sur notre faim après l’intervention minimaliste de Fatima Ahallouch.

Mais à 2 ans de l’échéance électorale, le PS mouscronnois a sans doute d’autres choses bien plus importantes à régler pour le moment que l’affaire Monopoly !

Plus d’infos sur www.ambition2000.be

A la Queue leuleu

A la queue leuleu … même si c’est Bézu, Tourquennois d’origine, qui fredonnait cette chanson, nos petits canards-ci sont de Mouscron…

Et Mouscron rimerait-il avec canard ?

Certains diront que nous sommes plutôt des pigeons que des canards et ils n’ont pas tort … Toutefois, là n’est pas le but de cet humble article.

Qui n’a pas en mémoire la célèbre danse des canards de J.J Lionel dont le 45 tours s’est vendu à 3.5 millions d’exemplaires ? L’artiste, décédé, avait des liens très étroits avec notre région.

Plus près de nous, ce sont d’autres canards qui un jour ou l’autre pourraient défrayer la chronique des journaux locaux. Non pas pour le fameux canard à l’orange ou pour son magret mais pour une certaine dangerosité routière.

Ce jeudi, alors que je me rendais au Centre Hospitalier de Mouscron, une scène insolite et assez drôle se déroulait à nouveau sous mes yeux …

Le terme insolite ne concerne pas les Mouscronnois car je suis persuadé que tous les usagers de cet endroit ont au moins une fois dû freiner pour laisser passer les « canards du Château des Comtes ».

Les Mouscronnois savent qu’à cet endroit il vaut lever le pied … mais les personnes ignorant cette situation pourraient, comme je l’ai vu ce matin, freiner brusquement avec les risques d’accidents.

Plusieurs fois par jour, ces palmipèdes font l’aller-retour entre le Château des Comtes et le jardin clôturé de notre bourgmestre, madame Aubert.

Seul ou à plusieurs, ils récupèrent quelques gourmandises laissées par les visiteurs de la ménagerie de notre bourgmestre.

Que faire dès lors pour éviter un éventuel accident ? Pourquoi ne pas mettre un ou deux panneaux « Attention passage de canards » ?

L’idée de proposer un petit tunnel comme ça se fait pour les batraciens m’est passée par la tête mais certains me rétorqueront que comme pour le tunnel du Parlement Wallon, le coût de cet ouvrage risquerait bien d’exploser !

Ceci dit, une signalisation adéquate pour apprécier cette scène assez cocasse serait sans doute un moindre mal. Elle pourrait éviter un éventuel massacre de canards ou des accidents de la circulation.

La caméra de surveillance, une solution ?

Taxe immondices, dépôts clandestins, que voici de belles épines dans les pieds des élus de la majorité mouscronnoise.

Ces mêmes élus ont-ils trouvé la parade, la recette miracle pour lutter contre les incivilités en installant une caméra de surveillance ?

« Enfin » diront certains » , « Il n’est pas trop tôt » diront d’autres, « On devra désormais se méfier » avanceront les pollueurs, …

Et oui, ce n’est un secret pour personne, on ne peut pas dire que notre ville soit des plus propres… Mais a-t-on l’exclusivité de cette crasse qui pollue notre ville ?

Certainement pas au niveau des villes wallonnes … Si certains s’habituent à cette saleté environnante, d’autres râlent de voir leur ville devenir un chancre urbain. Peut-être ceux-ci ne sont-ils pas suffisamment nombreux ?

Papiers, mégots de cigarettes, canettes, crottes de chiens… Pas une rue, pas un parc, pas un square n’est épargné !

« Mais bientôt les pollueurs n’auront qu’à bien se tenir… la caméra mobile sera présente dans un bref délai » … oseront pour leur part nos responsables communaux.

OK, cette caméra ne semble vraiment pas des plus discrètes et risque donc de très peu enregistrer les contrevenants … De plus, il y a tellement d’endroits récurrents et connus de nos autorités pour ces dépôts clandestins qu’on peut se demander où la mise en place serait la plus efficace.

Combien de caméras ?

Une ? Plusieurs ? Lors du conseil communal du 21 février de cette année, le libellé du poinr n° 10 parle de l’installation d’une caméra. Après quelques interventions d’élus, madame Aubert, la bourgmestre prend la parole et récite « il y aura donc 15 endroits, 15 sites qui sont repris. Dont 4 près des Points d’Apport Volontaire. Et c’est à Herseaux, à Dottignies, donc c’est un peu partout sur le territoire que ces caméras pourront voyager ».

Quelques questions méritent réflexion…

En janvier 2021 la presse annonçait que 9 communes WAPI (dont la nôtre) se voyaient offrir un subside de 25.000 € pour s’équiper en matériel de vidéosurveillance. Pourquoi 2 ans avant une mise en service ?

Seconde question et bien plus épineuse… Il semblerait que ce n’est pas la police qui gérera ce dossier. Elle ne visionnera pas non plus les images. La cellule environnement sera chargée de la problématique. Dans ce cas, la procédure de constat devrait rester sans suite puisque la loi caméra du 21 mars 2007 précise que seule la police est autorisée à consulter les images des caméras sur la voie publique.

Enfin, comment se débrouillera le responsable du Service Juridique de notre Administration pour prononcer une amende quand il recevra un constat ?  Qu’en sera-t-il de la légalité de cette sanction ?

Surveillés comme en Chine ?

Une autre question qui mériterait une réflexion approfondie : l’utilisation de caméras fixes et mobiles présage-t-elle un monde de surveillance à la chinoise où les citoyens progressent dans la rue en apparaissant sur des écrans avec un n° matricule permettant aisément de les sanctionner ?

Faut-il vraiment arriver à ces mesures extrêmes ? Notre société est-elle malade à ce point ?

Poser ces questions, c’est y répondre !

Quid du respect des défunts ?

Courrier transmis ce jour à Ann CLOET, l’Echevine en charge des cimetières.

Madame L’Echevine, Ma Chère Ann,

Ce samedi, j’ai assisté à un enterrement dans l’Entité mouscronnoise. Si en ce jour de Toussaint, les cimetières se parent de belles couleurs automnales, il convient de préciser que nos cimetières sont très bien entretenus.

On peut toujours pinailler sur l’un ou l’autre point, comme du matériel (brouettes) laissé à la vue de tous et dont on s’étonne qu’il ne soit pas volé. On peut toutefois aisément donner une très bonne note quant à la propreté de nos cimetières.

Mais, car oui il y a un mais… Un gros point noir vient ternir mon enthousiasme !

En son temps, il y a plus de 10 ans, j’avais déjà interpellé notre Député-Echevin monsieur Damien Yzerbyt concernant un lieu de recueillement pour les enterrements civils. Après des mois, si pas des années de discussions, le Calvaire a été fermé. OK, il ne faut pas être trop nombreux dans cet espace plus que restreint, mais il a le mérite d’exister ! Quant aux autres cimetières, ils attendront sans doute.

Par contre, le personnel ne semble toujours pas disposer de vêtements adéquats pour la réception de l’urne et la dispersion des cendres.

Ce samedi encore, une cérémonie civile était organisée pour le départ d’un voisin. Les cendres de notre ami Roland MALYSSE, ancien tenancier de la Maison du Peuple, ont été dispersées sur la pelouse devant ses nombreux amis venus lui rendre un dernier hommage qu’il méritait tant son implication dans la vie mouscronnoise a été grande.

Mais n’est-ce pas affligeant de constater qu’une personne en « bleu de travail » et grosses godasses disperse les cendres d’un être cher ?

Qu’ont dû penser ses petits-enfants venus en droite ligne de Bruxelles ?

Ne dit-on pas que « quand on ne respecte pas les défunts on ne respecte pas la vie » ?

Malheureusement, ce n’est pas un cas isolé et cette situation perdure et se répète à chaque cérémonie…

Pourrait-on espérer, que comme dans d’autres communes voisines, le personnel communal puisse disposer d’une tenue adéquate lors des cérémonies d’adieu ?

D’avance, je te remercie.

Pour info : Au risque de me tromper, les roses déposées par les petits-enfants de Roland ce samedi après-midi avaient disparu lundi après-midi… 

Cimetière des animaux à Mouscron

Ce matin, en découvrant un article de L’Avenir consacré au cimetière des animaux de Mouscron je me suis presque étranglé en buvant mon Latte Macchiato

Quelques phrases avancées par la Cellule du Bien-Être Animal de Mouscron m’interpellaient : « Difficile d’ailleurs d’en savoir plus sur le propriétaire du lieu », « C’est un joyau oublié et nous n’avons aucun interlocuteur privilégié pour faire avancer ce dossier », « Il n’y a qu’en dénichant les responsables de ce site qu’on parviendra à faire avancer ce dossier, qui retient notre attention depuis plusieurs années déjà » … 

Ils n’ont sans doute rien trouvé de mieux pour enfumer le journaliste.

Propriétaire introuvable ?

Les responsables de la Cellule Bien-Être Animal qui œuvrent sous la baguette de Madame Aubert (qui a également le bien-être animal dans ses attributions) se sont-ils donné la peine de faire des recherches alors qu’ils laissent sous-entendre qu’ils en font depuis quelques années déjà ?

J’en doute très fortement …

Une brève recherche sur Internet nous amène à un article de presse daté de 2015. MIEUX… en 2008 déjà on retrouve une trace de ce lieu de recueillement …

Le Service du Bien-Être Animal ne possède sans doute pas de connexion internet pour effectuer cette petite enquête !

Il ne faut pourtant pas s’armer d’un grand bâton de pèlerin pour apprendre que le cimetière – dénommé « De l’Âtre » – pour animaux, a été créé par Mickey Seynaeve, marchand de fruits et légumes bien connu au Mont-à-Leux. Son commerce était proche du cimetière actuel. Mickey était également proche du milieu cycliste.

Afin de vérifier s’il était bien possible d’avoir les renseignements soi-disant introuvables, je me suis amusé à donner quelques coups de sonnette dans le voisinage. Même si je connaissais bien ce cimetière, celui-ci confirme évidemment le nom du propriétaire du terrain. Certains parlent même du décès de Mickey et de Josiane, son épouse, qui est entrée au home depuis quelques temps.

Bref, les seuls Mouscronnois qui ignorent à qui appartient ce terrain doivent sans doute travailler au Service du Bien-Etre Animal. N’était-il pas possible, via le cadastre de se renseigner sur le propriétaire du terrain ?

Assez remonté après avoir lu de telles sornettes émanant d’un service communal, j’ai donc décidé de faire également un petit tour du propriétaire ce matin et d’en faire quelques clichés.

Le temps est clément, la rosée est bien présente, le soleil cherche de plus en plus à se montrer. On arrive sur ce vaste terrain à bâtir via l’ancienne ligne du tram de la rue de l’Âtre, on traverse un vaste parking pour arriver sur une grande pelouse ornée d’arbres.  Des tombes d’animaux sont disposées autour des arbres, certaines entretenues, d’autres moins ou pas du tout. Le cimetière est en bon état, l’automne fait son œuvre avec les feuilles qui jonchent le sol et les pierres tombales.  

A la veille de la Toussaint et même d’Halloween, des tombes sont bien fleuries.

Quelques chats, craintifs pour certains, curieux pour d’autres, vagabondent dans ce lieu paisible où ils trouvent dans divers endroits de quoi se mettre à l’abri des intempéries. A voir certaines « gamelles » bien pleines disposées ci et là, il ne fait aucun doute que des amoureux des animaux y passent afin de les alimenter.

Si Josiane ne sera sans doute plus en état de répondre quant au devenir de ce cimetière, Serge, l’ancien cycliste, toujours actif dans le milieu mais aujourd’hui sur une rutilante moto, aura été ravi de découvrir que 14 ans plus tard, on reparle encore de son papa au-travers de ce cimetière.

Et demain ?

Les responsables de la Cellule du Bien-Être Animal trouveront peut-être un interlocuteur pour envisager un nouvel essor pour ce cimetière.

Voulant sans doute se donner bonne conscience, la Cellule du Bien-Être Animal lance un appel : « Toute personne en possession d’une information sur la gestion du cimetière pour animaux peut contacter le 056/860.150 ».  

Lorsque l’on sait l’amour que portent certaines personnes pour bichonner leurs animaux de compagnie et si l’on sait que certains cimetières accueillent plus de 2.000 chats et chiens, on ne doute pas que la rentabilité d’une telle initiative sera rendez-vous.

D’autres infos sur www.ambition2000.be