Mouscron et son château, enfin le renouveau !

Oyez oyez braves gens !

Un nouvel avenir pour le patrimoine mouscronnois.

Pas trop tôt diront certains ! Il n’est jamais trop tard … On a trouvé une destination inédite à ce château qui n’en finit pas de se dégrader !

Le Collège communal mouscronnois a décidé avec courage de nous raconter des histoires non seulement lors des conseils communaux mais aussi au sein même de notre vestige en péril !

Oui, nous avons enfin notre château des contes ! Pas sûr que les Comtes apprécieront …

Soyons de bon compte, tout le monde peut se tromper, le tout c’est d’en retenir quelque chose !

Reste à savoir qui paiera les modifications …

Plus d’infos sur www.ambition2000.be

La bonne assiette pour les invités au « Dîner de cons » ?

Un petit billet avant la conférence de presse du gouvernement français de ce jour et celle du gouvernement belge demain et … après la sortie de Jean-Marc Nollet.

Et si on imaginait revisiter le célèbre film de « Le Dîner de cons » de Francis Veber version Gouvernement belge sous gestion Covid sous la forme actuelle ou pré-actuelle.

Imaginons une table décorée version Breughélienne -avec tout mon respect pour Breughel- où les experts, principalement du Nord se retrouveraient vautrus  autour d’un petit ogre aux Deux Crocqs, visage angélique et froid qui semble être la poupée Barbie d’un VLD émergeant après avoir été longtemps étouffé aux sorties des urnes par des nationalistes du plat pays.

Sorti d’une pataugeoire boueuse, ce petit bleu (blauwe), fils de…, sosie politique d’un petit négrier parolier d’un autre de kleine rode chaperonne (petit chapeau rouge) serait entouré de pantins.

Dans le scénario, on peut imaginer…

Les deux, le fils de et le kleine rode chaperonne précurseurs technologiquement parlant pour la maîtrise de la communication et manipulation des médias, mais pas forcément par la réflexion induite sur base de la réaction des yeux, du cœur et de l’oreille du peuple ou des manants dépouillés de tous droits manipuleraient la foule.

Cette foule serait guidée comme des pantins par le ficelage des experts qui, vivant au 21ème siècle, useraient de leur parfaite connaissance de Windows et du petit écran, pour faire imposer leur scénario.

Dans ce « Dîner de cons », on demandera évidemment de couper les rotors des Agusta pour éviter de mettre sous sourdine les propos de Kleine rode chaperonne et de son équivalent francophone Elio papillon. Quant à l’autre imposant acteur du Nord maquillé en fortes couleurs noires et jaune, on pourrait l’imaginer invitant un Bartje spectateur discret des maîtres de maison goinfrant un Ecolo-Groen afin qu’il n’aille plus à la table voisine en sortant des règles imposées par Kleine rode chaperonne et Deux Crocq et autres sbires.

Dans le scénario de ce dîner de cons, on ne pourrait évidemment pas inviter toute l’équipe, celle de 11 millions. Trop de cons à nourrir…

Allez les amis (kom op vrienden) on en pique certains, cela donnera de l’air quelques jours. Un peu comme la série Plus belle la vie, il suffirait de sortir des chiffres car il y aura bien un con pour leur expliquer et tenter d’influencer d’autres cons ou faire taire, le temps de la réflexion des… moins cons.

On fait un film hein les gars ! Pas un dessin animé ! On remplace les bulles par des paroles de cons.

Évidemment, pour ceux qui ne comprennent pas le langage des cons, on y mettra un fond bleu, rouge, vert ou jaune. À votre convenance, tant que le sens du « Dîner de cons » ait encore un semblant de crédit.

N’oublions pas d’y ajouter un peu de bleu/noir couleur matraque, car si le scénario de ce « Dîner de cons » ne veut pas être compris, on y mettra un peu de pression policière. Le bruit des matraques coûtera finalement moins cher qu’un bruitage et qu’un peu de son con inutile. Moins cher que le bruit des crayons dans les urnes.

Vous avez lu ? Vous êtes courageux. C’est de la fiction. A confirmer demain soir.

Promotion Santé à Tournai et ailleurs

Matin, midi et soir, on nous bassine depuis près d’un an avec le Coronavirus, Covid19, pandémie… et depuis peu c’est le terme vaccin qu’on nous sert à toutes les sauces avec toutes les surenchères qui y sont liées. Difficile d’ouvrir un journal, une gazette, une revue sans que la première page ne traite de ces différents sujets.

Loin de moi l’idée de vous influencer dans votre choix de vous faire vacciner ou non. Qui suis-je pour le faire ? Je suis très loin d’être expert en la matière. De plus, même « nos » experts ne sont que très rarement sur la même longueur d’ondes.

Que dire des politiciens ? Qu’ils soient au pouvoir ou dans l’opposition, leurs avis divergent au gré du vent et de leur électorat.

Dans cette cacophonie d’infos, il n’est pas facile pour le commun des mortels de s’y retrouver…

Nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge avec ces vaccinations et de nombreux couacs et fausses notes sont encore à prévoir.

Alors se faire vacciner ou non ?

La personne qui ne voudra pas se faire vacciner risque sans doute de se retrouver devant un réel chantage car on parle de plus en plus d’un certificat de vaccination. Sans ce document on risque fort de se voir interdire l’accès à pas mal d’activités ou de lieux …

Il y a quelques jours, Israël décidait d’offrir des pizzas pour convaincre les personnes de se faire vacciner.

Une enseigne de grande distribution US offre une carte-cadeau d’un montant de 125 $ valable dans ses magasins à chacun de ses 225.000 employés à condition de se faire vacciner contre le coronavirus.

Pierre-Yves Dermagne, ministre de l’emploi accorde jusqu’au 31 décembre un droit au petit chômage aux travailleurs afin de se faire vacciner contre le covid-19.

†Mais attention, vous restez libre de vous faire vacciner !!!

Se disant sans doute qu’un petit cadeau pourrait également inciter ses administrés à se faire vacciner, Paul-Olivier Delannois, le bourgmestre de Tournai a également lancé sa petite idée…

Ne sachant pas dessiner, rien de tel qu’une petite blague pour diriger votre choix.

Rassurez-vous, ceci n’est qu’une fiction inspirée d’un dessin de Dubus paru dans la DH du 17 février, d’une blague de la Dernière-Heure du jour et d’un article paru dans le même journal.  

Ne me remerciez donc pas pour ce petit trait d’humour … 

On doit vacciner un Français, un Allemand, un Américain et un Tournaisien

On s’adresse à l’Allemand : 

– C’est votre tour.
– Non merci !
– C’est un ordre !
Et l’Allemand se fait vacciner.

On s’adresse à l’Américain :
– À votre tour.
– En aucun cas !
– Mais vous savez, votre voisin s’est fait vacciner
.
L’Américain se fait vacciner.

Vient le tour du Français :
À vous, maintenant.
– Pas question !
– C’est un ordre !
– Non. Et puis vous êtes qui pour me donner un ordre ?
– Vous savez, votre voisin s’est fait vacciner…
– Je m’en fous ! Mon voisin, je l’emm…. C’est un c…..
– Écoutez… Qui êtes-vous, exactement ?
– Un Français.
– Ah, un Français ! De toute façon, vous n’avez pas droit au vaccin.
– COMMENT ÇA, JE N’Y AI PAS DROIT ?! Non mais ça va pas la tête ? J’exige d’avoir les mêmes droits que les autres, bande d’enfoirés !
… Et le Français se fait vacciner.

Vient ensuite au tour du Tournaisien : (cliquez sur les liens soulignés pour avoir accès aux articles)

– À votre tour.
– Rien à foutre
– Mais vous savez, il y a déjà pas mal de Tournaisiens qui se sont faits vacciner, et certains viennent même travailler bénévolement  dont votre voisin. Certains viennent même travailler bénévolement
– Je m’en fiche, il fait ce qu’il veut, ce n’est pas mon problème. Je paie assez de taxe pour qu’il n’y ait pas de bénévolat.
– Mais je vous assure, « c’est un devoir d’utilité publique ».

– Je m’en fiche, il fait ce qu’il veut, ce n’est pas mon problème. Je paie assez de taxes pour qu’il n’y ait pas de bénévolat.

– Mais je vous assure, « c’est un devoir d’utilité publique »

– Rien à foutre

– Bon, OK, je vous offre une entrée dans un musée de votre choix (notez que l’entrée aux musées est gratuite le 1er dimanche du mois), une frite chez Dinoir  ou un sac poubelle.

– Vous êtes sourd ou quoi ? J’ai dit NON.

– Je ne vous comprends pas, mais je veux bien vous offrir un accès d’une semaine au Courrier de l’Escaut ou à la Dernière-Heure, une visite au cabinet de la ministre de la défense avec une petite balade dans un char, un billet d’entrée pour une expo mise en place par Jean-Louis Godet, un jeton pour aller aux toilettes de la gare de Tournai ou encore une copie du texte manuscrit d’une chanson de Brassens.

– Non mais allô quoi ? Dans quelle langue dois-je vous dire non ?

-Et si je vous offre une Cara Pils ?

Et là le Tournaisien se fait vacciner.

Encore plus d’infos et d’articles sur www.ambition2000.be 

 

Les indépendants mouscronnois se mobilisent.

Il y a bien longtemps que la Grand-Place n’avait accueilli autant de monde.

Après Bruxelles, Tournai et quelques autres villes, une centaine d’indépendants de divers secteurs frappés de plein fouet par la crise du Covid s’étaient mobilisés ce vendredi après-midi pour faire part de leurs problèmes et faire entendre leurs voix.

Si le secteur Horeca était le plus représenté, d’autres s’étaient joints au rassemblement qui s’est passé dans le calme. Musique et bruits de casseroles se mêlaient à la bonne ambiance même si beaucoup de mines étaient tendues.

Beaucoup attendaient et espéraient un discours de la bourgmestre … En vain.

Si son Échevin de la culture était présent bien avant l’heure, notre première est arrivée sur la fin du rassemblement … Comme d’habitude diront certains.

Mais là où beaucoup espéraient un petit discours de réconfort de sa part… il n’en fut rien.

Fabian Le Castel, le formidable humoriste et imitateur Hurlu, bien présent, prit la parole pour soutenir tous les secteurs touchés par cette crise. Fabian n’a sans doute pas (encore) la voix charmante de Brichitte Aubert dans son répertoire humoristique sans quoi il aurait sans doute pu souligner avec ironie l’absence de prise de parole de notre magistrate communale.

Une autre fois peut-être …

En attendant, tous ces commerçants touchés par la crise, n’espèrent qu’une seule chose, la réouverture de leurs établissements.

Laissons le mot de la fin à Pierre Perret, chanteur et poète qui égratigne les politiciens en terminant son superbe soutien aux commerçants par « Les commerçants debout comprirent à votre appel que les non-essentiels à virer… c’était vous ! ».

D’autres infos sur www.ambtion2000.be 

Covid : petite projection dans la tête d’un gosse de 2020-2021

« Dis-moi Docteur, mon politique est-il malade ?

Je me pose la question car il se dandine souvent devant les caméras et me donne l’impression qu’il est mal. Dis-moi docteur, qui est ce Frank Vandenbroucke qui se dit ministre de la santé ? C’est lequel celui-là, car j’en ai vu d’autres qui se disaient aussi ministre de la santé en Belgique. Neuf que j’ai compté sur mes petits doigts. Je n’avais jamais vu cette tête avant sur les écrans des TV quand mes parents ne trouvaient pas une série dont parlaient leurs amis.  Idem pour les prospectus électoraux qui allaient droit à la poubelle. Et quand j’ai accompagné papa et maman derrière le rideau où un gros crayon rouge leur a permis de faire de gros points sur une case noire, je n’ai pas le souvenir que papa et maman aient cité son nom en lisant les listes.

Tu sais me dire Docteur pourquoi ces gens, qui ne sourient jamais, me disent que je dois rester enfermé et que ma famille et moi ne pouvons plus voir nos amis et aller manger une frite chez mon ami Ben le friturier ?

J’ai souvent entendu parler d’un VDB dans ma région. On parlait d’un champion, d’un homme qui gagnait et qui était acclamé.

Pourquoi docteur ce VDB là ne veut plus qu’on aille en vacances et qu’il veut nous piquer ? Ce VDB, que je vois souvent dans le même costume à la TV, semble vouloir nous piquer tous. Il veut gagner quoi lui ? Mes copains me manquent docteur.

Tu crois pas que ce Frank Vandenbroucke est malade docteur ? 

Il y en a un autre aussi, deux crocs ou quelque chose comme cela qui parle souvent avec lui. Il a un accent que je connais et un autre que je ne comprends pas. Il a de grosses lunettes et il parle en mangeant son chewing-gum. Il me fait penser à Mamy quand elle perdait son dentier. Tu n’as pas un truc Docteur pour lui afin que je puisse comprendre ce qu’il veut dire. Je ne sais pas si il veut faire carnaval, mais il a toujours un nœud autour du cou qui me fait penser aux dernières fois que j’ai pu aller au cirque. Trop marrant ces clowns.

Dis Docteur, tu peux pas soigner ces gens pour que je puisse rire à nouveau avec mes copains. Si tu veux, dis à VDB, deux crocs et au clown Elio, c’est son prénom je pense, qu’on les invite. Tu sais, cela fait un an que j’ai soufflé mes dernières bougies sur un gâteau et que la maison était remplie pour l’occasion. Depuis, la sonnette de la maison semble en panne. Plus personne ne vient nous voir. Ils ont peur aussi de la piqûre que ce VDB veut nous imposer ? Pique-le Docteur pour que je puisse souffler les bougies de mon gâteau d’anniversaire cette année avec mes amis ».

Le silence de la raison ou du pouvoir ?

Deux enfants perdant la vie dans un accident ne peut laisser personne insensible. La toile (web) aidant, même à des centaines de kilomètres du lieu du drame, réagit.

Les causes de ce drame selon les premières causes avancées, rendent encore plus incompréhensible l’origine de cet accident.

Quand tout le scénario de ce drame sera bien détaillé par une enquête approfondie, la justice rendra son verdict. Mais dans combien de temps ?

Ce week-end, sur les réseaux sociaux, beaucoup ont pris leur clavier comme défouloir. Chacun était juge, témoin, simple commentateur ou encore journaliste, avec toutes les dérives du web…

La bourgmestre de Mouscron s’est exprimée face caméra. Beaucoup d’émotion dans la voix de cette femme qui est également mère de famille. Un politicien s’exprimait simplement comme un être humain normal. Oui cela arrive encore !

Le Parquet n’aura probablement pas apprécié qu’une autre voix que la sienne passe sur antenne et que des journalistes s’adressent à elle. A chacun de garder sa place comme le prévoit la constitution belge sous peine de tomber dans le totalitarisme… La Justice, cette vieille dame, avance lentement, trop lentement, comme à une autre époque.

La toile (web), elle, n’est plus l’araignée lente qui se tisse des pièges nourriciers. Elle a ses dérives, dont ne peuvent certainement pas être exclues celles qui sont journalistiques. Mais cette toile n’est pas un tribunal également ou du moins ne devrait pas l’être. A ce propos, la diffusion de photos, même masquées des victimes ou pseudo coupable mérite aussi un suivi judiciaire ou autre. 

Quant au Parquet, qui était absent physiquement et rapidement du terrain sur les lieux, il ajoute à notre perception qu’il n’est plus vraiment dans le tempo actuel médiatique. Ne pas s’exprimer rapidement ouvre aussi la porte aux dérives sur les réseaux sociaux. N’en déplaise aux magistrats qui font leur travail souvent avec conviction et passion. Mais que les pouvoirs ne se mélangent pas est aussi un gage de démocratie !

Dans ce contexte, et dans un premier temps, il est normal que le micro se tourne vers le premier magistrat politique d’une ville. Rappelons que deux enfants ont perdu la vie suite au comportement inconscient de deux adultes se disputant une banale affaire de tôle pliée et que des personnes ont assisté quasi en direct au drame. La population parle, s’interroge et communique avec des moyens rapides et malheureusement peu crédibles ou fiables.

Alors un peu de modernité dans certains milieux qui sont des piliers de notre démocratie serait bénéfique à la société.

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Aigreur et jalousie : le menu quotidien de Rudy Demotte

Pauvre Rudy !

Si Jean de la Fontaine était encore de ce monde, nul doute qu’il aurait composé une fable sur « Le cri de la carpe agonisante politiquement ».

Que faut-il penser de la sortie larmoyante de Rudy Demotte suite aux décisions prises dans le cadre du plan de relance wallon (d’après Covid) ?

L’homme qui prétendait être un acteur majeur -ou imposait de l’être- n’est plus rien. Il ne représente plus rien. Ses coups de gueule ne sont que des remontées d’une carpe agonisante politiquement qui se cherche une bouffée d’oxygène politique.

Son agonie politique ne poussera pas ce pseudo socialiste de la gauche caviar à demander, vu son parachute financier politique légal, l’aide aux plus démunis.

Il semble mesquin et mauvais perdant dans ses jugements.

On peut avoir été conspirateur au PS au moment où son président subissait des critiques sans autant en rester c… dans les démarches.

Qu’il n’aime pas Elio, on peut le comprendre. Il n’est pas facile d’aimer Elio. L’aimer est tout  aussi incompréhensible …

Politiquement entendons-nous, tu as perdu Rudy. Tu as commis des conneries Rudy. Tu as mal spéculé Rudy. Tu n’es plus rien politiquement Rudy ! Mets-toi cela dans le crâne ! Les Tournaisiens te l’ont fait comprendre. Et ton Eurométropole reprenant Lille – Courtrai – Tournai, havre de paix à tes yeux d’intellectuel n’est qu’utopie. Tu me fais donc bien rire lorsque tu oses balancer « Pour peu, on se croirait revenu vingt ans en arrière quand la Wallonie commençait à Mons et s’arrêtait à Liège… », car Mouscron, une ville de près de 60.000 habitants n’existe plus à tes yeux.

Les Tournaisiens n’oublient pas que Tournai n’a pas été reconnu grande ville (subside à la clé) au contraire de … Mouscron alors que tu étais ministre président.

Que des médias te donnent la parole est normal. Ils ne font que leur boulot ! Mais cesse de rêver mon gars ! Tu n’es plus rien que l’ombre de toi-même. 

Ton ami Elio n’a pas oublié certains gestes au parfum de conspiration, même lui qui est aussi sur le déclin. On peut admettre être un conspirateur un jour et reconnaître avoir été c… . Mais de là à en rester c… politiquement… 

Ton projet de territoire 2020-2040 pour l’Eurométropole : un de tes nouveaux rêves ? Il est vrai que vu ton salaire actuel tu peux perdre ton temps !

Quant à ta remise en cause de la faiblesse des relais ministériels actuels, encore une preuve d’un manque de prise en charge thérapeutique de ton égo…

Tu dis Rudy, selon Vers l’Avenir, que les informations concernant la manière d’émarger au plan de relance sont arrivées très tard auprès des instances de la Wallonie picarde. Mais qui connaît ton truc Rudy ? Personne !

Quand tu t’es imposé en Wapi, tu as cru que tu étais le Pape Rudy. Mais ta religion n’intéresse déjà plus personne chez nous. Alors remonter ta philosophie au niveau régional… Laisse tomber ! Tu n’as plus aucun crédit Rudy et tu le sais ! Sors ton mouchoir et bonsoir Madeleine ! Il te reste ton vélo et … mouille ton maillot.

Cela nous permettra de sourire une fois de plus en te voyant sur un support médiatique : un petit pédaleur dans le vide portant un maillot jaune et un coq rouge !

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Frontaliers et Covid : bonne nouvelle

Il y a quelques heures encore, les frontaliers belges se ruaient dans les grandes surfaces françaises pour remplir leurs caddies d’eau, de coca et autres produits aux prix très attractifs.

En effet, le gouvernement français imposait un test PCR aux résidents de l’Union Européenne lors de l’entrée en France à partir de ce dimanche.

Les travailleurs frontaliers en étaient exemptés.

Si la France imposait cette mesure, il est à noter que la Belgique ne l’exigeait pas pour les Français désirant se rendre dans notre pays.

Plus de test PCR

 Bonne nouvelle pour les frontaliers !

Le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères revenait il y a quelques heures sur la position de leur pays sur les voyageurs en provenance de l’espace européen.

Une dérogation est désormais appliquée entre autres pour les « déplacements des résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile pour une durée inférieure à 24 heures ». A noter que la déclaration sur l’honneur est toujours d’application.

Une bonne nouvelle aussi sans doute pour le Président de l’Eurométropole qui se grattait déjà les cheveux pour trouver une solution à ce nouveau problème frontalier mais aussi une mauvaise car il n’aura pas droit à son article dans le journal.

Plus d’infos sur www.ambition2000.be

« Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute »

Une phrase bien célèbre reprise de la fable « Le corbeau et le renard » de Jean de La Fontaine

La Covid fait des ravages sur la planète, mais seul le virus semble atteindre le nombril de nos politiciens qui ne sont finalement que des politicards sous-régionaux comme pourraient être des chevaux de trait prétendant jouer un rôle majeur au départ d’une course aux enjeux financiers importants sur l’hippodrome de Longchamp. De là à parler de politicard et de tocard… Sur ce point, laissons parler les humoristes ! Arriver au sommet d’une coursette régionale est déjà un succès respectable tant qu’on s’en tient au folklore local. Mais de là à jouer sur la corde régionale pour tirer à son profit le malheur d’une nation est simplement scandaleux. Ici, il ne faut pas tirer le rideau pour mettre fin à cette parodie, mais simplement tirer la chasse pour faire disparaître les déchets laissés par ces êtres qui n’ont qu’une pauvre scène pour se faire une gloriole éphémère.

A Mouscron, l’héritage est difficile à gérer par une partie de la majorité qui n’a plus de relais courageux en haute sphère. Et son chef d’orchestre a hérité d’une partition qu’il ne comprend pas sa mise en musique. Même si elle sonnait faux ! A deux lettres près, on pourrait parler de c(h)rétisinisme (crétin démocrate humaniste). On se doit de jouer la solidarité régionale. Mais là, le crétinisme a atteint les sommets. Que ce soit à Tournai, Antoing, Ath, Leuze ou autre, qu’on pique rapidement avec un vaccin d’humanité et de bon sens et pour de bon ces crétins politiciens de tous bords afin d’immuniser 230.000 habitants de Wapi de l’imbécillité politique. Et si le vaccin fonctionne, qu’on l’exporte aussi. 

Et Mouscron dans tout ça ?

Dernier épisode en date : l’absence de Mouscron dans la désignation d’un centre de vaccination relaté dans un précédent post. Que penser des propos tenus par Yvon Englert, le délégué général de la cellule wallonne covid-19 qui déclarait : « Je ne connais pas la couleur politique des bourgmestres des communes choisies »  ? Serait-on le 1er avril pour essayer de nous faire avaler de telles couleuvres ?

Soyons fair-play en signalant que madame Aubert a regagné quelques petits points pour en arriver à quand même faire reconnaître Mouscron comme centre de vaccination  sur la carte Wapy et wallonne.

Au tour de la Gestion Centre-Ville

Notre bourgmestre bien aimée, à l’image d’autres politicien(nes)s n’en a jamais assez. Elle doit être partout, tout voir, tout entendre, tout gérer.

Les dernières péripéties mouscronnoises le démontrent une nouvelle fois !

Brigitte Aubert s’est imposée comme présidente du Conseil d’Administration de la Gestion Centre-Ville en écartant malgré lui le conseiller CDH. Et hop ! un mandat de plus dans l’escarcelle mayorale, la barre des 20 (rémunérés ou non), sera bientôt atteinte. De quoi concentrer le pouvoir … De quoi mettre du beurre dans les épinards … Quelle ogresse, notre bourgmestre !

Poutine ou poutine ?

Ce qui est surprenant, c’est qu’apparemment au sein même du CDH pas une once de protestation, pas de réaction comme si d’autres membres du parti n’étaient pas compétents ! La cheffe a décidé et ce sera ainsi.

 On ne conteste pas la décision de la cheffe ! La cheffe a toujours raison !! Punt aan de lijn !  A croire qu’elle a des dossiers vraiment hard sur chacun des conseillers pour qu’ils soient si soumis.

Des rumeurs circulent comme quoi des voix s’élèvent quand même au sein du cdH, comparant même la manière d’agir de madame Aubert à Poutine. Pas la poutine bien calorique que les Hurlus pouvaient déguster chez Maggy lors des marchés de Noël, mais bien Vladimir Poutine, le controversé Président de la fédération russe.

Etonnante l’abstention lors des votes du Parti Socialiste. Il est vrai que la parti à la Rose devrait donner l’exemple avant de ruer dans les brancards !

Encore plus étonnante, l’abstention de Mouscron Populaire !

Quant au MR, silence radio ! Faut pas cracher dans la soupe évidemment.

Je fais mienne cette citation humoristique de Jean Yanne« Je suis contre le cumul des mandats. Imaginez le sort de ces pauvres mecs qui sont à la fois chômeurs, SDF et bénévoles » !

Plus d’infos sur www.ambition2000.be 

Un tunnel sous eau

Deux ans ½ de chantier avec pas mal de retard et un coût de 875.000 € pour le tunnel de la rue de la Royenne qui est loin de faire  l’unanimité…

Jean-Claude DEFOSSÉ, célèbre journaliste d’investigation, aurait peut-être repris ce chantier dans les travaux inutiles ou dans l’art de jeter l’argent par les fenêtres (surtout quand ce n’est pas le sien !)

Les riverains sont aujourd’hui probablement heureux de voir leur rue transformée en cul-de-sac. Désormais, ils n’entendent plus les moteurs des camions vrombir à toutes heures du jour et de la nuit. Il faut savoir que c’était la seule entrée directe qui permettaient aux camionneurs de pénétrer dans la zone industrielle via la chaussée d’Aalbeke. Sa suppression, qui a créé bien d’autres problèmes (Merci Mr Gadenne, Merci Mme Vanelstraete), a permis à la SNCB de fermer le passage en créant un tunnel sous-voie devant permettre aux piétons et aux cyclistes d’entrer dans la zone en toute quiétude …

Les usagers du tunnel sont quasi inexistants ! On peut se demander pourquoi !

Faites une petite promenade de ce côté et … le spectacle est édifiant !

Je défie quiconque d’utiliser le tunnel avec sa bicyclette. Si vous avez un vélo électrique (20 à 25 kg), l’emprunter est une véritable prouesse ! Arrivé au bas de l’escalier, le parcours du combattant vélo en mains se poursuit. Munissez -vous de bottes ou de palmes pour sa traversée car eau et détritus accentuent le charme surréaliste de l’endroit.

Et pourtant, le 25-02-2020, Thomas TURILLON de L’Avenir déclarait « Bien que nous soyons sous la nappe phréatique, l’inondation du tunnel ne vient pas d’une infiltration mais bien de l’eau des pluies dévalant les escaliers. Des pompes sont placées mais nous sommes en attente d’un accord d’ORES pour nous raccorder à son réseau. Une fois activées, le tunnel sera sec et donc praticable. »

Un an plus tard, on est loin du compte !!