L’arnaque continue à Mouscron et ailleurs

Leur cinéma est bien rôdé et leur clientèle bien ciblée …

Ils arrivent bien souvent de l’autre côté de la frontière avec tout ce qu’il faut pour attirer les pigeons … ou les cochons de payeurs.

Ils se présentent avec une petite carriole, vous offrent un petit bonbon et embrayent en vous demandant d’acheter un paquet pour aider leur cirque … Évidemment, ce cirque n’existe pas et les 5 € (parfois même beaucoup plus) récoltés ne servent qu’à remplir leur caisse. En observant leur manège, on constate que les personnes âgées ou celles se promenant avec un compagnon à quatre pattes sont particulièrement visées.

Les plus anciens se souviendront sans doute que ces arnaqueurs déposaient parfois un petit animal (chat, chien ou même une chèvre sur leur présentoir à bonbons)

Ce mardi, sur le marché de Mouscron, les vendeurs de bonbons avaient fait place à ce qui pourrait ressembler à un Mickey.

Le célèbre personnage de Disney était accompagné de son photographe. Polaroïd au cou, il attendait que sa grande souris ait appâté un client… Oui, tout est bien rôdé ! Clic clac, pour 8 € vous aurez droit à votre photo. Pour quelle œuvre « bidon » ira cette fois-ci les bénéfices de leurs prises de vues ?

Sans aucun doute comme pour les vendeurs de bonbons : tout dans leurs poches.

Combien de temps nos autorités communales laisseront-elles encore notre population se faire plumer par de tels escrocs ?

Evidemment, nulle présence de représentants de l’ONSS ou de l’ONEM pour les contrôler !

Non cela ne fait pas partie du folklore comme certains l’affirment.

N’hésitez pas à cliquer sur la photo pour découvrir un très bel article publié sur le site de RTL sur ce sujet.

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Mouscron, l’endroit où il faut être ?

2 € 40, tel est le prix pour parcourir la gazette Nord-Eclair du dimanche … C’est quand même cher payé pour un journal léger, léger, léger dont cinq ½ pages de pubs, une de mots croisés et 2 réservées aux programmes TV.

OK, il n’y aurait rien à redire si on n’avait pas l’impression qu’on se fiche des lecteurs, le cochon de payeur.

Ce dimanche matin, si le soleil n’était pas aussi chaud et présent, je me serais cru quelques mois plus tôt, plus précisément au 1er avril dernier…

C’est un article non-signé repris en page 7 sous le titre « Mouscron, the place to be ? », traduction « Mouscron, l’endroit où il faut être » qui a particulièrement suscité ma curiosité.

Alors là, le journal m’est tombé des mains ! Je n’en croyais pas mes yeux ! Ils ont osé !

Explications ?

Est-ce un article qui devait paraître il y a une bonne dizaine d’années et qui on ne sait par quel miracle a été publié dans les pages de ce dimanche ? Le journal local a-t-il fait appel à un étudiant venu dont ne sait où pour combler le manque d’inspiration des journaleux de service ? L’auteur du texte a-t-il trop forcé sur l’alcool attablé avec un journaliste au « Brasseur » ou au « Georgy’s Bar » ?  Un petit malin s’est-il amusé à créer le buzz ? Je ne vois que cette dernière explication tellement la ficelle est grosse …

Les quelques extraits ci-dessous devraient vous donner la banane pour quelques heures car même nos élus politiques n’auraient pas osé sortir de tels bobards. Encore que …

Lisez plutôt : « Mouscron attire et continue d’attirer, un fait dont personne ne doit douter. Alors que la partie flamande de la région a le plus grand mal à attirer les touristes d’un jour dans les centres villes. », « Mouscron reste une attraction pour beaucoup de gens », « Du shopping, une journée de lèche-vitrines ou simplement une soirée de détente ? Tant les Wallons que les Flamands se retrouvent à Mouscron. », « L’afflux d’excursionnistes est un atout majeur pour ceux qui souhaitent investir et faire des affaires à Mouscron. », « Les commerces traditionnels d’antan côtoient des activités ultramodernes dignes d’une métropole », « 7700 (lisez Mouscron) s’impose aisément comme le code postal le plus branché de Wallonie picarde ». N’en jetez plus, la coupe est pleine.

Non, vous ne rêvez pas, l’article version méthode Coué est paru dans le Nord-Eclair de ce 10 juillet 2022 et pas dans Le Gorafi, un site d’information parodique français ni dans le Canard Enchaîné qui comme chacun le sait est un hebdomadaire français satirique.

Ce rédacteur s’est-il projeté en l’an 3022 après Jésus-Christ ? A moins qu’il ne cherche également et tout simplement à se caser dans le Cabinet de notre Bourgmestre ou chez un Echevin, comme d’autres l’ont fait avant lui ?

Les optimistes (et les autres !) ne manqueront pas de nous faire remarquer qu’il vaut mieux lire ce genre de chronique qui nous fait rire aux larmes que des articles sur les bagarres et autres faits divers qui empoisonnent la vie des Mouscronnois et qui reflètent tristement la réalité du terrain.

On devrait lire plus souvent ce genre de chronique dans le quotidien régional car comme l’affirme Christine Jammes : « Rire en famille, c’est mettre une belle cerise sur le gâteau de la vie. »

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Gestion Centre Ville de Mouscron (suite et … pas fin)

Vercruysse_Dominique.jpgAlors que je suis toujours dans l’attente de la réponse à mon mail transmis au Président de la Gestion centre Ville, en date du 2 février dernier, – courrier dont la presse a repris, de long en large, son contenu – le Président a préféré s’épancher via la presse en date du 4 février
Nous sommes le 16 février et il est bon de savoir qu’un contrôle de la Région Wallonne, dont faisait partie l’Inspecteur Social au Service extérieur de Mons, a été effectué, hier, dans les bureaux de la place Kasier.
Quelques stewards furent interrogés sur pas mal de sujets (horaires, …) …
En cliquant sur les différents liens, vous pourrez découvrir les articles consacrés à ce problème. Vous y trouverez un article de la Dh et 3 du journal L’Avenir.
La Dernière-Heure du 3 février, L’Avenir du 3 février, L’Avenir du 3 février et l’Avenir du 3 février.

Gestion Centre Ville de Mouscron : demande de rendez-vous avec le Président

Ci-dessous, courrier transmis ce soir  à 23 heures 24 à Maître Deltenre, Président de la Gestion Centre Ville ainsi qu’à Messieurs Gadenne et Yzerbyt.

Monsieur le Président, Cher Maître,

Lors d’une Assemblée générale des Conseillers municipaux et communaux de TOURCOING et MOUSCRON, qui s’est tenue ce jeudi 3 février 2010 en Mairie de TOURCOING, j’ai rencontré notre Député-Echevin Damien YZERBYT.

Ce dernier, ainsi que Monsieur Gadenne, ont reçu copie du courrier que je vous ai transmis. Monsieur Yzerbyt m’a fait part de son mécontentement quant à ce courrier allant même jusqu’à réfuter, en bloc, tous les éléments retenus dans cette lettre.

Afin d’éclaircir cette situation, je vous propose de nous rencontrer, et ce, à votre meilleure convenance.

Dans l’attente de vous lire, recevez, Monsieur le Président, Cher Maître, mes sentiments les meilleurs.