L’arnaque continue à Mouscron et ailleurs

Leur cinéma est bien rôdé et leur clientèle bien ciblée …

Ils arrivent bien souvent de l’autre côté de la frontière avec tout ce qu’il faut pour attirer les pigeons … ou les cochons de payeurs.

Ils se présentent avec une petite carriole, vous offrent un petit bonbon et embrayent en vous demandant d’acheter un paquet pour aider leur cirque … Évidemment, ce cirque n’existe pas et les 5 € (parfois même beaucoup plus) récoltés ne servent qu’à remplir leur caisse. En observant leur manège, on constate que les personnes âgées ou celles se promenant avec un compagnon à quatre pattes sont particulièrement visées.

Les plus anciens se souviendront sans doute que ces arnaqueurs déposaient parfois un petit animal (chat, chien ou même une chèvre sur leur présentoir à bonbons)

Ce mardi, sur le marché de Mouscron, les vendeurs de bonbons avaient fait place à ce qui pourrait ressembler à un Mickey.

Le célèbre personnage de Disney était accompagné de son photographe. Polaroïd au cou, il attendait que sa grande souris ait appâté un client… Oui, tout est bien rôdé ! Clic clac, pour 8 € vous aurez droit à votre photo. Pour quelle œuvre « bidon » ira cette fois-ci les bénéfices de leurs prises de vues ?

Sans aucun doute comme pour les vendeurs de bonbons : tout dans leurs poches.

Combien de temps nos autorités communales laisseront-elles encore notre population se faire plumer par de tels escrocs ?

Evidemment, nulle présence de représentants de l’ONSS ou de l’ONEM pour les contrôler !

Non cela ne fait pas partie du folklore comme certains l’affirment.

N’hésitez pas à cliquer sur la photo pour découvrir un très bel article publié sur le site de RTL sur ce sujet.

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Mouscron, l’endroit où il faut être ?

2 € 40, tel est le prix pour parcourir la gazette Nord-Eclair du dimanche … C’est quand même cher payé pour un journal léger, léger, léger dont cinq ½ pages de pubs, une de mots croisés et 2 réservées aux programmes TV.

OK, il n’y aurait rien à redire si on n’avait pas l’impression qu’on se fiche des lecteurs, le cochon de payeur.

Ce dimanche matin, si le soleil n’était pas aussi chaud et présent, je me serais cru quelques mois plus tôt, plus précisément au 1er avril dernier…

C’est un article non-signé repris en page 7 sous le titre « Mouscron, the place to be ? », traduction « Mouscron, l’endroit où il faut être » qui a particulièrement suscité ma curiosité.

Alors là, le journal m’est tombé des mains ! Je n’en croyais pas mes yeux ! Ils ont osé !

Explications ?

Est-ce un article qui devait paraître il y a une bonne dizaine d’années et qui on ne sait par quel miracle a été publié dans les pages de ce dimanche ? Le journal local a-t-il fait appel à un étudiant venu dont ne sait où pour combler le manque d’inspiration des journaleux de service ? L’auteur du texte a-t-il trop forcé sur l’alcool attablé avec un journaliste au « Brasseur » ou au « Georgy’s Bar » ?  Un petit malin s’est-il amusé à créer le buzz ? Je ne vois que cette dernière explication tellement la ficelle est grosse …

Les quelques extraits ci-dessous devraient vous donner la banane pour quelques heures car même nos élus politiques n’auraient pas osé sortir de tels bobards. Encore que …

Lisez plutôt : « Mouscron attire et continue d’attirer, un fait dont personne ne doit douter. Alors que la partie flamande de la région a le plus grand mal à attirer les touristes d’un jour dans les centres villes. », « Mouscron reste une attraction pour beaucoup de gens », « Du shopping, une journée de lèche-vitrines ou simplement une soirée de détente ? Tant les Wallons que les Flamands se retrouvent à Mouscron. », « L’afflux d’excursionnistes est un atout majeur pour ceux qui souhaitent investir et faire des affaires à Mouscron. », « Les commerces traditionnels d’antan côtoient des activités ultramodernes dignes d’une métropole », « 7700 (lisez Mouscron) s’impose aisément comme le code postal le plus branché de Wallonie picarde ». N’en jetez plus, la coupe est pleine.

Non, vous ne rêvez pas, l’article version méthode Coué est paru dans le Nord-Eclair de ce 10 juillet 2022 et pas dans Le Gorafi, un site d’information parodique français ni dans le Canard Enchaîné qui comme chacun le sait est un hebdomadaire français satirique.

Ce rédacteur s’est-il projeté en l’an 3022 après Jésus-Christ ? A moins qu’il ne cherche également et tout simplement à se caser dans le Cabinet de notre Bourgmestre ou chez un Echevin, comme d’autres l’ont fait avant lui ?

Les optimistes (et les autres !) ne manqueront pas de nous faire remarquer qu’il vaut mieux lire ce genre de chronique qui nous fait rire aux larmes que des articles sur les bagarres et autres faits divers qui empoisonnent la vie des Mouscronnois et qui reflètent tristement la réalité du terrain.

On devrait lire plus souvent ce genre de chronique dans le quotidien régional car comme l’affirme Christine Jammes : « Rire en famille, c’est mettre une belle cerise sur le gâteau de la vie. »

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Polo et Lulu n’ont rien volé ni détourné, ils font leur job

Je fais suite à mon article d’hier et je me pose des questions.

Est-ce le titre ou la petite phrase reprise au-dessus de la photo du couple tournaisien qui ont provoqué des réactions si nombreuses, même s’il est vrai que la phrase mythique « On dit merci qui ? »  est ancrée dans pas mal de têtes.

Toujours est-il qu’après les quelques remarques reçues, je me dois d’apporter des infos supplémentaires.

Et pour agrémenter cet article, quoi de mieux qu’un petit montage réalisé avec une prise de vue de la rue de la Citadelle, celle où la caserne tournaisienne est située.

Il vaut mieux y passer en 4×4 plutôt qu’à vélo. Il est même étonnant que Tournai n’ait pas été reprise comme ville de passage pour le Tour de France avec les pavés de cette rue… il est vrai qu’ils sont mieux entretenus sur les tronçons du Nord… Le Bourgmestre de Tournai, présent aujourd’hui sur le secteur n°3, y était sans doute également pour étudier comment entretenir ses pavés tournaisiens.

Est-ce un crime de faire jouer ses relations pour faire vivre honnêtement sa région quand on a eu un mandat des électeurs ? Négatif à mon humble avis.

Le gâteau doit toujours se partager. Tant chez les humains que chez les animaux, et plus encore chez les politiques, on sort les crocs pour satisfaire sa faim.

Ce n’est également pas un crime que de se voir mandater si on a une bonne bouille sans forcément en avoir les compétences et qu’on se présente aux élections. La fonction peut créer l’orga(sm)ne.

Dans certaines familles politiques, surtout au niveau communal, on a parfois l’art d’établir des listes électorales ressemblant fortement au scénario de la 7ème compagnie. Et quand elle perd ses chefs, le scénario prend parfois une tournure frisant le ridicule.

Mouscron a perdu ses ténors capables de faire gagner la Ville. Force est de constater que la Cité des Hurlus a perdu son aura et n’a plus que ses troisièmes couteaux pour batailler en nageant dans la semoule.

Les Engagés risquent rapidement de devenir les futurs dégagés si un ténor régional débarquait en terres hurlues. Un Jean-Luc Crucke par exemple ?

Le tout serait de ne pas être parachuté bêtement comme ce fut le cas à Tournai en laissant tomber après maintes manœuvres maladroites en coulisses un nain dans un magasin de porcelaine qui a brisé du vieux Tournai frigide à tous changements.

Alors oui, le duo Polo-Lulu dérange le pauvre Francken qui pour exister ne le ménage guère.

Les chars de Lulu n’ont pas encore déraciné les vieux pavés tournaisiens, ce qui dans la rue de la Citadelle -voir photo- ferait probablement l’affaire de Polo qui solliciterait, peut-être, un dédommagement de La Défense.

Un conseil nocturne en aparté réglerait certainement et rapidement l’affaire. Mais cela ne nous regarde pas, affaire privée !

Ces deux-là ont remis Tournai au premier plan. Chacun, dans leur fonction respective, collectionne de nombreuses réussites… et … sans scandale… Ça redonnerait presque confiance au « politique » … Pourvu que cela « doure » pour cette grande ville qui avait perdu beaucoup de sa superbe.

Il n’empêche que pour l’instant Tournai bouge, Ath vit et Mouscron donne l’impression de stagner, voire de sombrer. Même si Lulu faisait débarquer l’unité cycliste à Mouscron, elle ne pourrait pas circuler sur la Grand-place ni dans la Petire-Rue.

Circulez, il n’y a rien à voir dirait la 7ème compagnie.

D’autres infos sur www.ambition2000.be

L’ « action Excel » : un bon placement ?

Après les différentes sagas du foot mouscronnois et le dernier épisode en date, on semble enfin vouloir repartir sur des bases plus saines« les jeunes, les filles et une équipe P3 qui remonte à son rythme en s’appuyant sur le vivier des joueurs du cru ».

Bizarrement, depuis l’aveu de la dernière faillite du club, certains politiques sont aux abonnés absents, c’est l’omerta totale.

Dans mon dernier article je faisais allusion à un courrier transmis à Michel Franceus, président de l’IEG mais également vice-président du feu Royal Excel Mouscron ainsi qu’à Mathilde Vandorpe, députée wallonne qui a pris la place de Damien Yzerbyt décédé, tous deux membres du Cdh ou plutôt « Les Engagés ».

Dans cet article, je m’interrogeais à propos des révélations d’un journaliste de la Dernière-Heure qui écrivait que des actionnaires mouscronnois (dont les deux politiciens -cités ci-dessus-) avaient empoché une somme de 150.000 € pour une mise initiale de … 2.000 €.

Malgré mes nombreuses recherches, je n’ai trouvé aucune banque ayant un tel rendement sur un investissement de 5 à 6 années.

Réponse ou pas de réponse de nos politiciens ?

J’avoue que je ne m’attendais pas à recevoir une réponse aux mails adressés aux deux politiciens concernés.

Et pourtant, ce 21 juin, une réponse de Mathilde Vandorpe atterrit dans ma boîte mail « Bonjour Dominique. J’ai bien lu l’article de la dernière heure. Il serait bon que la presse vérifie ses sources avant de faire des publications de ce genre. Je ne manquerai pas d’en faire part à Julien Parzynski, qui est un de mes anciens élèves ».

Surpris du retour que m’a adressé notre députée, je suis encore plus interloqué par son contenu … N’aurait-il pas été intéressant de savoir ce qui la chagrine réellement dans cet article rédigé par son ancien élève d’autant plus que je n’ai lu aucun droit de réponse dans la Dernière-Heure, ce qui aurait pu être demandé.

Je n’irais pas jusqu’à reprendre les propos d’un ancien conseiller communal de l’époque et proche du pouvoir Cdh qui avait lancé « qui ne dit mot consent», pour implanter coûte que coûte une télévision locale dans la cité hurlue sur fond de Demokratur mais il aurait été intéressant de savoir ce que Mathilde voulait exactement dire.

Dès lors, plusieurs questions peuvent être posées :

  1. Elle n’a rien reçu.
  2. Elle a tout reçu et a tout gardé.
  3. Elle a tout reçu mais a quand même remboursé les 2.000 € à la veuve de Damien Yzerbyt.
  4. Elle a tout reçu et a tout donné à la veuve de Damien Yzerbyt.
  5. Elle a tout reçu mais a versé tout ou partie au Futurosport.
  6. L’agent de football Pini Zahavi n’a pas remboursé les parts aux 9 personnes ayant investi chacun 2.000 €
  7. toute autre solution …

Quant à Michel Franceus… il avait sans aucun doute d’autres chattes à fouetter que de prendre le temps de me répondre … Dès lors Monsieur Franceus, qui ne dit mot consent ?

Si un tel investissement venant de privés (avocat, comptable, et autres professions libérales) pourrait paraître moins choquante (encore que …), n’est-il pas inadmissible que des politiciens payés avec les deniers publics -notre argent-, fassent preuve d’opportunisme pour se sucrer parce qu’ils sont au bon endroit au bon moment ?

De même, lors de la constitution de cette société coopérative à responsabilité limitée à finalité sociale, pourquoi ne pas avoir défini cette finalité et fait appel aux supporters pour prendre des parts dans cette société surtout qu’un ancien président de l’Excel avait un jour déclaré « Une manière de permettre aux supporters de se réapproprier le club » ?

Et maintenant ?

Pour en revenir au nouveau club de football local -Stade Mouscronnois Squadra- il se chuchote également que madame Aubert, aidée de l’ancien joueur local et Internaltional MBo MPenza, négocierait avec Dubaï pour ramener un club pro au plus vite au stade afin d’assumer le loyer. Est-ce dire que voir évoluer le nouveau club dans la rue du Stade est déjà compromis ?

Véritable tsunami au sein du PS de Mouscron-Tournai

pOLO pAUL-oLIVIER dELANNOISTrêve de Vienn…oiseries, oserions-nous dire ?

Tant au niveau national que régional, rien ne va plus au sein du PS qui s’enlise un peu plus au gré des révélations des Camarades. Cette situation profite directement au PTB, le grand bénéficiaire du scandale PUBLIFIN.

Rudy DEMOTTE, Ministre-Président de Wallonie-Bruxelles et Bourgmestre empêché de Tournai n’apprécie guère l’évolution du devenir de son parti et le fait savoir…

Le dérapage de Madame Vienne, lors des auditions « Publifin » a sans doute été l’épine de trop dans le pied du PS de Wallonie Picarde.

Alors que les experts scientifiques annonçaient un raz de marée en Espagne et au Portugal, c’est un véritable Tsunami… politique qui se produira dans les prochaines semaines dans le paysage politique de notre région !

Un territoire Rouche

Si à Tournai les socialistes partagent le pouvoir avec l’équipe de Marie-Christine MARGHEM, à Estaimpuis, le fantasque Daniel SENESAEL un autre rouge règne en maître absolu…

Mais les points noirs sur la carte politique du parti à la rose restent Mouscron et Comines, des bastions du cdH…

La désillusion rouge lors des dernières communales et leur rejet dans l’opposition resteront gravés dans toutes les mémoires.

Rudy demotteNe jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Parti de Flobecq avec armes et bagages avant les dernières communales de 2012 pour s’établir à Tournai, Rudy DEMOTTE n’a pas manqué de lancer la prochaine campagne électorale en déclarant dans L’Avenir du 17 mars dernier qu’il voulait être Bourgmestre (de Tournai) A PLEIN-TEMPS A PARTIR DE 2019 !!!

Ne serait-pas un peu présomptueux de présager ainsi des résultats du prochain scrutin communal tournaisien…

La prétention n’a jamais fait défaut à l’Empereur Rudy, quitte à s’autoproclamer Bourgmestre. Pour concrétiser ses ambitions sera-t-il prêt à abandonner ses hautes responsabilités au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles ?

Agir de la sorte ne revient-il pas à priver les électeurs de leur choix ? 

Fort de ses 7.461 voix de préférence, il devançait largement ses colistiers Paul-Olivier DELANNOIS et Ludivine DEDONDER. Seul Marie-Christine MARGHEM récoltait 7911 voix et devenait ainsi championne des voix de préférence de la Cité des 5 Clochers… 

Paul-Olivier DELANNOIS se démarque.

Ayant laissé son siège mayoral à « Polo » DELANNOIS », Rudy DEMOTTE ne s’est-il pas déforcé auprès de la population tournaisienne qui l’avait plébiscité ?

Dans sa mission de faisant fonction, Paul-Olivier DELANNOIS Tournaisien pur jus n’a pas raté de défendre les intérêts de ses administrés en étant présent sur tous les fronts. Comme député, il n’hésite d’ailleurs pas à affronter les Ministres dans leurs matières respectives pour défendre sa ville. Rien ne semble faire peur au « shérif » comme certains le surnomment…

Cette omniprésence semble déranger de plus en plus le « Grand » Rudy DEMOTTE …

Le duo Polo DELANNOIS – Ludivine DEDONDER fonctionne bien, trop bien même aux yeux du parachuté Tournaisien…

Rudy allant même jusqu’à spolier Ludivine de ses fonctions d’officier d’état-civil pour les offrir à sa petite protégée, Laétitia LIENARD qui ne récoltait pourtant QUE 647 voix de préférence aux dernières communales. Elle soufflait dans le même temps la fonction scabinale à Jean-Michel VANDECAUTER qui avait quant à lui récolté 1.023 voix de préférence.

Sentant le vent tourner, Rudy DEMOTTE, bourgmestre empêché de Tournai n’aime pas qu’on perturbe ses projets.

Certains vents favorables émanant du Floréal, sur les pentes du Mont-Saint-Aubert, rapportent qu’il a tranché dans le vif pour réorganiser son empire.

L’image du PS mouscronnois est ternie.

Englué dans les échecs, le PS mouscronnois a besoin d’une figure emblématique capable de mener ses troupes au combat sans courber l’échine devant l’omniprésence du cdH.

Tant au Conseil Communal qu’à l’IEG, la présence de la Sénatrice Christiane VIENNE ne fait plus le poids.

C’est pourquoi lors de réunions de travail houleuses, le maître Rudy a décidé de redistribuer les pions sur l’échiquier de la Wallonie picarde.

Ses objectifs sont : renforcer l’image du PS mouscronnois, éviter les transfuges de délégués FGTB vers les listes PTB, entériner la fusion IEG-IDETA.

Ne soyons pas dupes, la fusion des intercommunales n’est qu’une première tentative de prise de pouvoir de Demotte en terres mouscronnoises !

Dans ses reproches, Rudy Demotte aurait également pu signaler le manque de subordination des élus hurlus car seul 5 élus sur 10 répondaient à l’appel pour faire opposition à la motion IEG/IDETA…

Quelle solution pour l’avenir ?

Devant tous les problèmes actuels, il fallait prendre des mesures radicales pour éviter le naufrage quitte à jouer le pari d’un quitte ou double qui peut rapporter gros au PS !

La solution est simple pour DEMOTTE mais certainement moins agréable pour les principaux protagonistes Mouscronnois…

Rudy préconise tout simplement un « déménagement » de son faisant fonction en terres hurlues !

« Trahison » diront sans doute beaucoup de Tournaisiens ! « Excellente affaire » crieront les militants Mouscronnois…

Paul-Olivier DELANNOIS n’a jamais caché son intérêt pour Mouscron et ses nombreuses interpellations au Parlement fédéral en faveur de la cité hurlue en sont la preuve.

Le muguet et la rose seront de la fête le 1er mai

Mouscron et Tournai sont proches et sa moitié, Ludivine, actuellement Echevine et Présidente d’Ipalle ne doute pas de la fidélité de son homme… à ses convictions ! 

Rudy DEMOTTE et Paul-Olivier DELANNOIS seront respectivement seuls maîtres à bord dans leurs communes respectives ! 

La stratégie imaginée par DEMOTTE permet enfin aux socialistes de rêver de pouvoir !!!! Et si la réussite électorale est au rendez-vous, un socialiste pourrait aussi se retrouver aux commandes de L’IEG ! 

DELANNOIS fait l’unanimité à Tournai.

Les Tournaisiens ne comptent plus les initiatives et les succès du Polo… La disparition des tags, les sanctions administratives sanctionnant toujours plus les incivilités, la construction réussie de la zone de secours, etc… 

Il y a donc fort à parier qu’avec Polo à la barre certains quartiers mouscronnois retrouveraient fière allure. 

Cette semaine encore, certains Mouscronnois me déclaraient que l’arrivée du Dauphin tournaisien sera une très bonne chose pour le parti socialiste mais surtout pour Mouscron qui a vu son image se détériorer depuis quelques années. L’adoption pourrait être rapidement prononcée. 

« Tu verras bien le 1er mai ».  

Les Camarades Mouscronnois n’ont pas souhaité commenter cet éventuel transfert. Quant à Polo, contacté sur son portable il m’a seulement répondu « tu verras bien le 1er mai ».

C’est avec également beaucoup d’impatience que j’attends les articles à venir dans les quotidiens concernant ce chambardement politique. 

L’avenir du PS. 

Si aujourd’hui le déroulement des élections françaises fait couler beaucoup d’encre, le futur du PS de notre région intéresse également tous les électeurs. 

Si le PS français semble avoir perdu son identité, que penser des propos tenus par l’Estaimpuisien Jean-Michel NOTTEBAERT, l’ancien secrétaire fédéral du PS Wapi récemment Echevin démis de ses fonctions qui déclare dans l’Avenir « Je ne suis pas particulièrement motivé par M. Hamon qui entend distribuer de l’argent comme ça, via le revenu universel » ? Il préfère sans doute distribuer l’argent à ses amis socialistes via les Intercommunales. Libre ensuite à ses amis politiques d’en rétribuer -peut-être- une partie (10 %) à sa famille politique ! 

De son côté, le parti socialiste mouscronnois pourrait lui bien retrouver ses couleurs ! Le ciel semble se dégager et ce transfert pourrait briguer non seulement la place de bourgmestre mais aussi sans aucun doute 4 ou 5 sièges supplémentaires dans l’escarcelle du PS mouscronnois. 

Elections serrées.

Même s’il sera difficile de déloger Alfred GADENNE, il est certain qu’après avoir récolté un maximum de voix pour les humanistes, il tirera sa révérence après les élections. 

Soyons réalistes, son bilan ne plaide pas non plus en sa faveur ! 

Le MR pourrait-il à nouveau rêver d’être dans la prochaine majorité ? Leur bilan n’est guère plus ambitieux. En co-signant la motion contre la fusion IEG/IDETA, le MR espère ainsi assurer sa place pour la prochaine législature…

Sommes-nous déjà à moitié « cuits » ???

grenouille.jpgHISTOIRE DE LA GRENOUILLE

A méditer et à faire suivre, c’est cruellement vrai ….

Olivier Clerc, écrivain et philosophe,  vous soumet un petit conte d’une grande richesse d’enseignement.

Il s’agit du principe de la grenouille chauffée.

La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite … Une leçon de sagesse délivrée par une grenouille.

De l’Allégorie de la Caverne de Platon à Matrix , en passant par les fables de La Fontaine, le langage symbolique est un moyen privilégié de faire réfléchir, de transmettre des idées.

 L’auteur invite ici au voyage à travers des métaphores porteuses de conscience, d’évolution, de changement.

Un condensé de vie et de sagesse, que chacun pourra planter pour faire fructifier son jardin !

Celle de la grenouille met en évidence les conséquences funestes de l’inconscience du changement, qu’il affecte notre santé, nos relations, l’évolution sociale ou l’environnement. Conscience ou cuisson, il faut choisir !

Imaginez une marmite remplie d’eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.

Le feu est allumé sous la marmite, l’eau chauffe doucement.

Elle est bientôt tiède.

La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.

– La température continue à grimper.

L’eau est maintenant chaude.

C’est  un peu plus que n’apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant.

– L’eau est cette fois vraiment chaude.

La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s’est affaiblie, alors elle supporte et ne fait  rien.

– La température continue à monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.

– Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à  50° elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l’aurait éjectée aussi tôt de la marmite.

– Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons.
 Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisées et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.
 Au nom du progrès et de la science, les pires atteintes aux libertés individuelles, à la dignité, à l’intégrité de la nature, à la beauté et au bonheur de vivre, s’effectuent lentement et inexorablement avec la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies.

Les noirs tableaux annoncés pour l’avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUES.

Le GAVAGE PERMANENT d’informations de la part des médias sature les cerveaux qui n’arrivent plus à faire la part des  choses… 

Lorsque j’ai annoncé ces choses pour la première fois, c’était pour demain.

Maintenant, C’EST  AUJOURD’HUI !!!

Alors si vous n’êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuit,  donnez le coup de patte salutaire avant qu’il ne soit trop tard.

Vis ta vie !!!!!

Ane_Touartube.jpg

Il était une fois un couple vivait avec  un fils de douze ans et un âne.

Il décida de travailler, voyager et de voir le monde. Ainsi, ils partirent tous les trois avec leur âne. En passant par le premier village les gens se mirent à dire:

« Regardez ce jeune mal-élevé sur le dos de l’âne et ses pauvres parents âgés, qui tirent les rênes »

Alors la femme dit à son mari :

 « Ne laissons pas les gens dire du mal de notre enfant. »

 Le mari le descendit et lui-même, monta sur l’âne. A l’arrivée au deuxième village, les gens murmurèrent:

« Regardez comment ce misérable; il laisse le gamin et la pauvre femme tirer l’âne, alors qu’il est installé bien confortablement dessus »

Alors ils décidèrent de transférer  la femme sur l’âne, alors que le père et le fils tireront sur ses rênes.  En passant par le troisième village les gens chuchotèrent:

« Pauvre homme. Après avoir travaillé toute la journée, il doit en plus, transporter sa femme sur  son âne! . . . … Et le pauvre enfant … à quoi s’attendre avec une telle mère! »

Ils se mirent d’accord et décidèrent de monter tous les trois sur l’âne avant de reprendre leur voyage. En atteignant le village suivant,  ils entendirent les villageois dire :

« Ils sont bêtes, plus bêtes que l’âne  qu’ils conduisent, Ils vont lui briser la colonne vertébrale! »

Enfin, les trois décidèrent de descendre et de marcher à côté de l’âne.  Mais en passant par la ville suivante, ils ne crurent pas à ce que les gens disaient d’eux en souriant:

« Regardez ces trois idiots: à pied, quand ils ont un âne qui pourrait les transporter »

Conclusion … ils te critiqueront toujours. Tu peux tout aussi fondre les pierres et leur donner, ils trouveront toujours à dire et diront du mal de toi… il te sera difficile de trouver quelqu’un qui se satisfasse de ton attitude, de ta façon de voir les choses. Quoi que tu fasses !

 Alors : Vis comme tu le penses !   Fais ce que te dicte ton cœur ! Fais ce que tu ressens ! Vois qui tu veux, dis ce qui te sied, bref vis ta vie.

Une vie est une pièce de théâtre qui ne permet pas les répétitions.  Pour cela :  Chante, rís, danse, aime, fais l’amour intensément . . .  et vis intensément chaque instant de ta vie avant que le rideau ne tombe et que l’œuvre se termine sans applaudissement!

Joyeux Noël

« Les causes du Mal » 

Joyeux Noël à ceux et celles qui veulent croire en l’avenir de notre Région!!!

Joyeux Noël, à ces gens qui ne sont pas aussi veules que ces dresseurs d’albatros bancs et rouges qui défrayent la chronique depuis si longtemps avec pour seul objectif : celui de se tirer d’embarras!!! 

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage (les têtes pensantes de l’EXCEL et de l’IEG)
Prennent des albatros (joueurs), vastes oiseaux des mers (objets de manipulation),
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers (de la débâcle).

A peine les ont-ils déposés sur les planches (terrains),
Que ces rois de l’azur (du gazon), maladroits et honteux, (de vivre sans salaires)
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé (l’EXCESIOR), comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid!
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait!

Le Poète (les présidents) est (sont) semblable (s) au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant (de l’abus) l’empêchent de marcher.

Charles BAUDELAIRE

« Les Fleurs du Mal »

Merci Standard…

Pour la deuxième année consécutive, et pour la 10ième fois de son Histoire, le Standard de Liège s’est emparé du titre de Champion de Belgique au nez et à la barbe des maufs.
Ce succès est d’autant plus beau qu’il a été à nouveau obtenu sur le terrain du Standard.
Il y a aura toujours des « critiqueurs » pour dire que ce titre n’est pas mérité,  que si, que là,… mais sur l’ensemble des deux rencontres, il faut quand même avouer que le succès est amplement mérité.
Invité avec quelques amis chez un supporter mauf pour regarder la rencontre, celui-ci, super confiant, avait mis le magnum de champagne au frais…
Était-il content de partager ce breuvage à l’issue de la rencontre ? J’en doute 😉

Vous pourrez découvrir d’autres photos de cette soirée (bien arrosée) sur mon Facebook 🙂

rscl_11