Parking des Arts : c’est dégoûtant !

A la demande de quelques personnes, je suis allé me promener dans le Parking « Les Arts » situé dans la rue du Christ.

On m’avait prévenu que je serais surpris mais je ne m’attendais toutefois pas à un tel spectacle. J’étais abasourdi, j’avais tout simplement envie de faire demi-tour !

Après en avoir visité tous les étages, il faut reconnaître qu’il faut un sacré courage pour y garer sa voiture.

Gilbert Bécaud chantait « L’important c’est la rose ». On est loin de ce parfum délicat en parcourant ce parking souterrain.

Il y règne une puanteur indescriptible. Une odeur d’urine vous prend les narines comme ce n’est pas possible. Une puanteur fétide, nauséabonde, écœurante, à vous donner la nausée. Je me suis revu pas mal d’années en arrière où j’avais visité un bidonville à Jakarta.

Un effluve âcre vous prend à la gorge et imprègne vos vêtements sans coup férir.

C’est bien simple, à peine rentré chez moi, ce fut la douche, le brossage des dents et un bon chewing-gum à la menthe. Beurkkkkkk!

Ce n’est pas tout !

Quasi dans quasi chaque coin de ce garage on retrouve une merde… Oui, vous avez bien lu, de la merde !

On pourrait penser que des chiens viennent s’y soulager, mais lorsque l’on voit du papier autour de ces monticules de caca il n’y a pas photo, on devine d’où elle provient..

Comme on me l’avait rapporté, certains SDF y passeraient la nuit.

Bref, à quelques heures de la fête des Hurlus où il sera, si le beau temps est de la partie, très difficile de trouver une place pour se garer dans le centre ville, il est fort probable que pas mal de personnes venant de l’extérieur trouveront refuge dans le parking jouxtant le Centre Marius Staquet.

Je n’ose imaginer la tête de ces visiteurs et ce qu’ils penseront de l’accueil mouscronnois …

Pour la petite info, j’ai croisé deux stewards venus faire une petite ronde dans le parking. Je leur ai demandé s’ils avaient une pince à linge pour se boucher le nez et leur ai souhaité bien du plaisir.

Oyé oyé braves gens, le parking est gratuit à Mouscron

Certains me diront que contrairement à Tournai et Courtrai le parking à Mouscron est gratuit. La gratuité ne peut justifier ces conditions inadmissibles. Et ce n’est pas les nouveaux bacs à fleurs aux alentours qui amélioreront cette situation surréaliste.

Des travaux pour 826.000 € !

On se demande à quoi a servi cette somme car il y a toujours autant d’humidité. Le parking a été fermé quelques mois en 2019 pour effectuer des travaux. Et dire que notre bourgmestre déclarait à l’époque « Ce parking sera beaucoup plus propre et plus accueillant ».

Je veux bien l’inviter à y faire un tour mais je crains fortement qu’elle refuse mon invitation…

Encore une Ministre à Mouscron

On espérait qu’Annelies Verlinden, la Ministre de l’Intérieur et son équipe, de passage sur la Grand–Place ce mardi fasse un détour par ce parking exemplaire… mais non, elle avait d’autres projets, à savoir les quartiers du Mont-à-Leux, du Risquons-Tout et du Tuquet avec une halte à l’antenne de Police.

Les riverains regretteront sans aucun doute qu’elle ne se soit rendue au Centre Fedasil afin de les rencontrer et discuter avec eux des problèmes qui les préoccupent.

Pour Fedasil, ce sera sans doute pour une prochaine fois.

Encore une visite ministérielle me direz-vous !  Une de plus avec à la clé de belles promesses…

Paroles, paroles, paroles … Encore …

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Allô Polo, Allô Lulu

Loin des chamailleries qui foisonnent dans la presse sur leur couple, Paul-Olivier Delannois, bourgmestre de Tournai, profite aujourd’hui d’une belle journée sur le Tour de France alors que sa moitié, Ludivine Dedonder donnait hier des coups de pioche pour l’installation du futur complexe destiné à abriter, sur la base aérienne de Florennes, les drones pour effectuer des missions de reconnaissance.

Si Théo Francken rugit sur le couple Polo/Lulu, il n’hésite cependant pas à lancer « J’aime la Wallonie et les Wallons ».

Mais au-delà de ces polémiques politiciennes, peut-on reprocher au couple Polo/Lulu de favoriser leur ville ?

Il convient néanmoins de se poser quelques questions sur cet adage « Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Le couple tournaisien ne s’inspire-t-il pas d’un autre socialiste qui à l’époque fit d’Ath ce qu’elle est aujourd’hui ? Ath, que certains avaient même rebaptisé « Spit City », doit beaucoup si pas tout à Spitaels que certains surnommaient « Dieu ».

Un Paul-Olivier Delannois qui n’hésite d’ailleurs pas à avancer que son modèle politique n’était autre que Guy Spitaels. Le modèle politique de Lulu est très différent. Sa source d’inspiration est Michel Daerden, l’amuseur public. « En politique je lui dois tout ce que je suis devenue » déclare-t-elle après avoir appris la disparition de « papa ».

On le sait, le maïeur tournaisien n’a pas la langue en poche et après le décès de Detremmerie, il était évident que ses successeurs ne devaient pas s’attendre à des cadeaux venant de sa part.

Delannois n’avait d’ailleurs pas tourné autour du pot la veille des élections d’octobre 2018 : « J’assume mes choix pour Tournai », « Je pense d’abord pour Tournai », « j’agis pour Tournai », « se battre pour Tournai », … Le ton était donné !

Certains me rétorqueront qu’il a aussi déclaré « Les relations avec Rudy Demotte sont bonnes et le resteront ». On sait ce qu’il en est advenu… Le petit Rudy s’est tout simplement fait bouffer par le couple Delannois/Dedonder. Ciao Rudy.

Et Mouscron dans tout ça ?

Une seule réponse : On se fait dévorer !

Si grâce à ses nombreux mandats politiques Guy Spitaels avait mis en avant sa ville, Detrem de son côté avait réussi à mettre Mouscron sur la carte du monde grâce au foot. La suite de l’histoire est moins sexy …

A cette époque, Tournai vivait quasi dans l’ombre de ses villes voisines : l’une gérée par les socialistes (Ath), l’autre (Mouscron) par le cdH devenu depuis peu « Les Engagés ».

Mais la roue a bien tourné, même si c’est dans le mauvais sens pour les Mouscronnois.

Les chats sont partis, les souris dansent

Après le décès de Detrem et ensuite la perte de son poulain Damien Yzerbyt emporté par la maladie, les Tournaisiens n’allaient pas manquer de faire payer aux Hurlus leur mise à l’ombre…

Aujourd’hui, le duo Polo/Lulu s’en donne à cœur joie pour redonner ses lettres de noblesse à la Cité de Clovis.

D’un côté un bourgmestre défendant SA commune becs et ongles, de l’autre une compagne parachutée Ministre de la Défense par Polleke (Magnette). Il n’en fallait pas plus pour promouvoir Tournai tous azimuts.

De Mouscron on n’en parle plus. A l’image de l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai

Si à Mouscron on grince des dents devant la fuite des institutions, aujourd’hui les Tournaisiens jubilent devant les actions du « couple royal de Picardie ».

Si tout va pour le mieux dans le ménage glamour tournaisien, certains se demandent s’il y a un futur divorce fracassant dans l’air dans le couple de Wallonie picarde ? L’avenir nous l’apprendra…

D’autres infos sur www.ambition2000.be