L’arnaque continue à Mouscron et ailleurs

Leur cinéma est bien rôdé et leur clientèle bien ciblée …

Ils arrivent bien souvent de l’autre côté de la frontière avec tout ce qu’il faut pour attirer les pigeons … ou les cochons de payeurs.

Ils se présentent avec une petite carriole, vous offrent un petit bonbon et embrayent en vous demandant d’acheter un paquet pour aider leur cirque … Évidemment, ce cirque n’existe pas et les 5 € (parfois même beaucoup plus) récoltés ne servent qu’à remplir leur caisse. En observant leur manège, on constate que les personnes âgées ou celles se promenant avec un compagnon à quatre pattes sont particulièrement visées.

Les plus anciens se souviendront sans doute que ces arnaqueurs déposaient parfois un petit animal (chat, chien ou même une chèvre sur leur présentoir à bonbons)

Ce mardi, sur le marché de Mouscron, les vendeurs de bonbons avaient fait place à ce qui pourrait ressembler à un Mickey.

Le célèbre personnage de Disney était accompagné de son photographe. Polaroïd au cou, il attendait que sa grande souris ait appâté un client… Oui, tout est bien rôdé ! Clic clac, pour 8 € vous aurez droit à votre photo. Pour quelle œuvre « bidon » ira cette fois-ci les bénéfices de leurs prises de vues ?

Sans aucun doute comme pour les vendeurs de bonbons : tout dans leurs poches.

Combien de temps nos autorités communales laisseront-elles encore notre population se faire plumer par de tels escrocs ?

Evidemment, nulle présence de représentants de l’ONSS ou de l’ONEM pour les contrôler !

Non cela ne fait pas partie du folklore comme certains l’affirment.

N’hésitez pas à cliquer sur la photo pour découvrir un très bel article publié sur le site de RTL sur ce sujet.

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Mouscron, l’endroit où il faut être ?

2 € 40, tel est le prix pour parcourir la gazette Nord-Eclair du dimanche … C’est quand même cher payé pour un journal léger, léger, léger dont cinq ½ pages de pubs, une de mots croisés et 2 réservées aux programmes TV.

OK, il n’y aurait rien à redire si on n’avait pas l’impression qu’on se fiche des lecteurs, le cochon de payeur.

Ce dimanche matin, si le soleil n’était pas aussi chaud et présent, je me serais cru quelques mois plus tôt, plus précisément au 1er avril dernier…

C’est un article non-signé repris en page 7 sous le titre « Mouscron, the place to be ? », traduction « Mouscron, l’endroit où il faut être » qui a particulièrement suscité ma curiosité.

Alors là, le journal m’est tombé des mains ! Je n’en croyais pas mes yeux ! Ils ont osé !

Explications ?

Est-ce un article qui devait paraître il y a une bonne dizaine d’années et qui on ne sait par quel miracle a été publié dans les pages de ce dimanche ? Le journal local a-t-il fait appel à un étudiant venu dont ne sait où pour combler le manque d’inspiration des journaleux de service ? L’auteur du texte a-t-il trop forcé sur l’alcool attablé avec un journaliste au « Brasseur » ou au « Georgy’s Bar » ?  Un petit malin s’est-il amusé à créer le buzz ? Je ne vois que cette dernière explication tellement la ficelle est grosse …

Les quelques extraits ci-dessous devraient vous donner la banane pour quelques heures car même nos élus politiques n’auraient pas osé sortir de tels bobards. Encore que …

Lisez plutôt : « Mouscron attire et continue d’attirer, un fait dont personne ne doit douter. Alors que la partie flamande de la région a le plus grand mal à attirer les touristes d’un jour dans les centres villes. », « Mouscron reste une attraction pour beaucoup de gens », « Du shopping, une journée de lèche-vitrines ou simplement une soirée de détente ? Tant les Wallons que les Flamands se retrouvent à Mouscron. », « L’afflux d’excursionnistes est un atout majeur pour ceux qui souhaitent investir et faire des affaires à Mouscron. », « Les commerces traditionnels d’antan côtoient des activités ultramodernes dignes d’une métropole », « 7700 (lisez Mouscron) s’impose aisément comme le code postal le plus branché de Wallonie picarde ». N’en jetez plus, la coupe est pleine.

Non, vous ne rêvez pas, l’article version méthode Coué est paru dans le Nord-Eclair de ce 10 juillet 2022 et pas dans Le Gorafi, un site d’information parodique français ni dans le Canard Enchaîné qui comme chacun le sait est un hebdomadaire français satirique.

Ce rédacteur s’est-il projeté en l’an 3022 après Jésus-Christ ? A moins qu’il ne cherche également et tout simplement à se caser dans le Cabinet de notre Bourgmestre ou chez un Echevin, comme d’autres l’ont fait avant lui ?

Les optimistes (et les autres !) ne manqueront pas de nous faire remarquer qu’il vaut mieux lire ce genre de chronique qui nous fait rire aux larmes que des articles sur les bagarres et autres faits divers qui empoisonnent la vie des Mouscronnois et qui reflètent tristement la réalité du terrain.

On devrait lire plus souvent ce genre de chronique dans le quotidien régional car comme l’affirme Christine Jammes : « Rire en famille, c’est mettre une belle cerise sur le gâteau de la vie. »

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Polo et Lulu n’ont rien volé ni détourné, ils font leur job

Je fais suite à mon article d’hier et je me pose des questions.

Est-ce le titre ou la petite phrase reprise au-dessus de la photo du couple tournaisien qui ont provoqué des réactions si nombreuses, même s’il est vrai que la phrase mythique « On dit merci qui ? »  est ancrée dans pas mal de têtes.

Toujours est-il qu’après les quelques remarques reçues, je me dois d’apporter des infos supplémentaires.

Et pour agrémenter cet article, quoi de mieux qu’un petit montage réalisé avec une prise de vue de la rue de la Citadelle, celle où la caserne tournaisienne est située.

Il vaut mieux y passer en 4×4 plutôt qu’à vélo. Il est même étonnant que Tournai n’ait pas été reprise comme ville de passage pour le Tour de France avec les pavés de cette rue… il est vrai qu’ils sont mieux entretenus sur les tronçons du Nord… Le Bourgmestre de Tournai, présent aujourd’hui sur le secteur n°3, y était sans doute également pour étudier comment entretenir ses pavés tournaisiens.

Est-ce un crime de faire jouer ses relations pour faire vivre honnêtement sa région quand on a eu un mandat des électeurs ? Négatif à mon humble avis.

Le gâteau doit toujours se partager. Tant chez les humains que chez les animaux, et plus encore chez les politiques, on sort les crocs pour satisfaire sa faim.

Ce n’est également pas un crime que de se voir mandater si on a une bonne bouille sans forcément en avoir les compétences et qu’on se présente aux élections. La fonction peut créer l’orga(sm)ne.

Dans certaines familles politiques, surtout au niveau communal, on a parfois l’art d’établir des listes électorales ressemblant fortement au scénario de la 7ème compagnie. Et quand elle perd ses chefs, le scénario prend parfois une tournure frisant le ridicule.

Mouscron a perdu ses ténors capables de faire gagner la Ville. Force est de constater que la Cité des Hurlus a perdu son aura et n’a plus que ses troisièmes couteaux pour batailler en nageant dans la semoule.

Les Engagés risquent rapidement de devenir les futurs dégagés si un ténor régional débarquait en terres hurlues. Un Jean-Luc Crucke par exemple ?

Le tout serait de ne pas être parachuté bêtement comme ce fut le cas à Tournai en laissant tomber après maintes manœuvres maladroites en coulisses un nain dans un magasin de porcelaine qui a brisé du vieux Tournai frigide à tous changements.

Alors oui, le duo Polo-Lulu dérange le pauvre Francken qui pour exister ne le ménage guère.

Les chars de Lulu n’ont pas encore déraciné les vieux pavés tournaisiens, ce qui dans la rue de la Citadelle -voir photo- ferait probablement l’affaire de Polo qui solliciterait, peut-être, un dédommagement de La Défense.

Un conseil nocturne en aparté réglerait certainement et rapidement l’affaire. Mais cela ne nous regarde pas, affaire privée !

Ces deux-là ont remis Tournai au premier plan. Chacun, dans leur fonction respective, collectionne de nombreuses réussites… et … sans scandale… Ça redonnerait presque confiance au « politique » … Pourvu que cela « doure » pour cette grande ville qui avait perdu beaucoup de sa superbe.

Il n’empêche que pour l’instant Tournai bouge, Ath vit et Mouscron donne l’impression de stagner, voire de sombrer. Même si Lulu faisait débarquer l’unité cycliste à Mouscron, elle ne pourrait pas circuler sur la Grand-place ni dans la Petire-Rue.

Circulez, il n’y a rien à voir dirait la 7ème compagnie.

D’autres infos sur www.ambition2000.be

L’ « action Excel » : un bon placement ?

Après les différentes sagas du foot mouscronnois et le dernier épisode en date, on semble enfin vouloir repartir sur des bases plus saines« les jeunes, les filles et une équipe P3 qui remonte à son rythme en s’appuyant sur le vivier des joueurs du cru ».

Bizarrement, depuis l’aveu de la dernière faillite du club, certains politiques sont aux abonnés absents, c’est l’omerta totale.

Dans mon dernier article je faisais allusion à un courrier transmis à Michel Franceus, président de l’IEG mais également vice-président du feu Royal Excel Mouscron ainsi qu’à Mathilde Vandorpe, députée wallonne qui a pris la place de Damien Yzerbyt décédé, tous deux membres du Cdh ou plutôt « Les Engagés ».

Dans cet article, je m’interrogeais à propos des révélations d’un journaliste de la Dernière-Heure qui écrivait que des actionnaires mouscronnois (dont les deux politiciens -cités ci-dessus-) avaient empoché une somme de 150.000 € pour une mise initiale de … 2.000 €.

Malgré mes nombreuses recherches, je n’ai trouvé aucune banque ayant un tel rendement sur un investissement de 5 à 6 années.

Réponse ou pas de réponse de nos politiciens ?

J’avoue que je ne m’attendais pas à recevoir une réponse aux mails adressés aux deux politiciens concernés.

Et pourtant, ce 21 juin, une réponse de Mathilde Vandorpe atterrit dans ma boîte mail « Bonjour Dominique. J’ai bien lu l’article de la dernière heure. Il serait bon que la presse vérifie ses sources avant de faire des publications de ce genre. Je ne manquerai pas d’en faire part à Julien Parzynski, qui est un de mes anciens élèves ».

Surpris du retour que m’a adressé notre députée, je suis encore plus interloqué par son contenu … N’aurait-il pas été intéressant de savoir ce qui la chagrine réellement dans cet article rédigé par son ancien élève d’autant plus que je n’ai lu aucun droit de réponse dans la Dernière-Heure, ce qui aurait pu être demandé.

Je n’irais pas jusqu’à reprendre les propos d’un ancien conseiller communal de l’époque et proche du pouvoir Cdh qui avait lancé « qui ne dit mot consent», pour implanter coûte que coûte une télévision locale dans la cité hurlue sur fond de Demokratur mais il aurait été intéressant de savoir ce que Mathilde voulait exactement dire.

Dès lors, plusieurs questions peuvent être posées :

  1. Elle n’a rien reçu.
  2. Elle a tout reçu et a tout gardé.
  3. Elle a tout reçu mais a quand même remboursé les 2.000 € à la veuve de Damien Yzerbyt.
  4. Elle a tout reçu et a tout donné à la veuve de Damien Yzerbyt.
  5. Elle a tout reçu mais a versé tout ou partie au Futurosport.
  6. L’agent de football Pini Zahavi n’a pas remboursé les parts aux 9 personnes ayant investi chacun 2.000 €
  7. toute autre solution …

Quant à Michel Franceus… il avait sans aucun doute d’autres chattes à fouetter que de prendre le temps de me répondre … Dès lors Monsieur Franceus, qui ne dit mot consent ?

Si un tel investissement venant de privés (avocat, comptable, et autres professions libérales) pourrait paraître moins choquante (encore que …), n’est-il pas inadmissible que des politiciens payés avec les deniers publics -notre argent-, fassent preuve d’opportunisme pour se sucrer parce qu’ils sont au bon endroit au bon moment ?

De même, lors de la constitution de cette société coopérative à responsabilité limitée à finalité sociale, pourquoi ne pas avoir défini cette finalité et fait appel aux supporters pour prendre des parts dans cette société surtout qu’un ancien président de l’Excel avait un jour déclaré « Une manière de permettre aux supporters de se réapproprier le club » ?

Et maintenant ?

Pour en revenir au nouveau club de football local -Stade Mouscronnois Squadra- il se chuchote également que madame Aubert, aidée de l’ancien joueur local et Internaltional MBo MPenza, négocierait avec Dubaï pour ramener un club pro au plus vite au stade afin d’assumer le loyer. Est-ce dire que voir évoluer le nouveau club dans la rue du Stade est déjà compromis ?

Le coup de gueule de Jeanne-Marie Vanderwinkel

Jeannemarie_jeanpierre_Raepsaet

Ce samedi en début de soirée, j’ai reçu un message, un coup de gu…, de Jeanne-Marie Vanderwinkel, l’amie, la confidente, la Femme avec qui Jean-Pierre Raepsaet partageait sa vie, et avec qui il allait se marier le 25 septembre 2010 pour leurs 20 ans de rencontre…

Avec l’accord de Jeanne-Marie, j’ai décidé de publier son message (voir ci-dessous) sur mon blog…

A 1000 euros les 4 avis dans les journaux… cela vaut la peine de crier un peu ! Faire suivre aux responsables des chroniques nécrologiques… du Courrier, du Soir et du Nord-Eclair !

J’ai rué dans les traditions funéraires et ai été soutenue dans mes projets par M. Delval et un curé remarquable, Xavier Nys ainsi que tous les amis et connaissances de JP sans oublier ma famille. J’ai découvert l’envers du décor et le côté rigide des pompes funèbres… Il faut une croix sur le faire-part parce que cela va se passer dans une église… J’ai proposé une caméra; du coup ils ont accepté le « pas de croix ». J’ai transformé la chambre américano-anglaise en lieu africain avec photos et BD: on avait vraiment envie de rester auprès de JP, pas de foutre le camp d’un musée de cire; j’ai imaginé un espace de paroles et d’images… et aujourd’hui pour 1000 euros, JP a l’air de se recueillir alors qu’il note consciencieusement dans son carnet de journaliste, un micro à la main… mais la photo a été coupée. Sur tous les papiers, je trouve l’expression:  » divorcé de … ». Je finirai par éditer un code du savoir-réagir contre cette administration et ces pompes qui nous pompent… 10 heures après la mort d’un être cher. Dois-je m’en prendre rien qu’à moi, qu’à nous de n’avoir accepté un mariage que le 25 septembre 2010 pour nos 20 ans de rencontre ?

C’est mon dernier coup de gueule, un dernier sursaut d’énergie. Mais ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas vrai ! Et évidemment que l’essentiel n’est pas là. Jean-Pierre n’est pas parti en reportage !

Jeanne-Marie Vanderwinkel

PS Merci aux vrais journalistes qui ont parlé du vrai Jean-Pierre.

Royal Excelsior de Mouscron : Et puis quoi encore ?

Cet article paru dans le Nord Eclair de ce mardi 17 mars me révolte !

Comment peut-on avoir le culot d’annoncer que l’IEG et la Ville de Mouscron pourraient laisser tomber une partie ou la totalité des 5 millions d’€ (+ de 200 millions de francs belges) ?

N’est-ce pas indécent par ces temps de crise ? N’y-a-t-il pas d’autres priorités aujourd’hui ?

Que doivent penser les ménages qui ont des difficultés à nouer les deux bouts à la fin du mois ? Que doivent penser les contribuables Mouscronnois qui ont des difficultés à payer toutes leurs taxes communales ? Que doivent penser les dirigeants des clubs sportifs qui se démènent pour faire du social en s’occupant des jeunes et pas seulement d’une certaine élite ? Que doivent penser les dirigeants des clubs sportifs qui ont mis la clé sous le paillasson (ASSA, Sparta,…) pour permettre aux sponsors de ne mettre leurs billes qu’à l’Excelsior ?

Devons-nous, TOUS, subir la mauvaise gestion du club se football local depuis près de 20 ans maintenant ??????

Et si les pouvoirs pensaient aussi/enfin à aider ceux qui sont vraiment dans le besoin ?

Faut-il publier les salaires de nos sportifs et de certains de ses dirigeants pour qu’ ENFIN les Mouscronnois disent STOP CA SUFFIT ? Ne croyez-vous pas qu’il est un peu (sic) facile de dépenser l’argent des autres pour votre propre plaisir ????

Et, bizarrement, on ne parle plus de récupérer les sous ( 670.000 € ) du SARMA !!!

franceus_vercruysse_c

Excelsior de Mouscron… STOP !

Depuis plus de 20 ans, le club de football de l’Excelsior de Mouscron a été plus qu’aidé tant par les finances communales que par celles de l’IEG selon parfois des formules nébuleuses… et ce, trop souvent, au détriment d’autres clubs sportifs… ( volley-ball, basket, tennis de table,… )

Il serait même indécent, en cette période crise, de citer l’aide apportée au club !

Aujourd’hui, certains pleurent et font même du chantage sur l’emploi parce qu’ils sont aujourd’hui dos au mur… Les problèmes financiers ne datent pas d’hier… Depuis de nombreuses années, le club a des problèmes pour obtenir sa licence…

Certains mettent en évidence les pertes d’emplois mais les personnes concernées directement par leur perte d’emploi sont-elles vraiment sensibilisées par la situation du Royal Excelsior de Mouscron, leur club ?

On parle de 570 jeunes qui évoluent à Futurosport et d’une école de sports… Il y aurait 25 professionnels, 35 salariés à temps-plein et 70 à part-time ( entraîneurs de jeunes, préparateurs physique, enseignants,…) qui seraient au coeur de la situation de l’affaire de l’Excelsior…

Mais où étaient samedi dernier toutes les personnes concernées directement par les problèmes financiers de leur club de football… ? ? ? ?

Ils étaient 100 à défiler ( moins de monde qu’à un apéro !) et pour la plupart sans doute de vrais amateurs de foot non rémunérés, pour apporter leur soutien aux joueurs et à l’équipe dirigeante !!!! !

Aujourd’hui, les responsables d’hier ne savent plus à quels saints se vouer…Ils voudraient nous rendre responsables de cette gabegie en essayant de mouiller les partis politiques de l’opposition qui ont essayé, en vain, de tirer la sonnette d’alarme depuis de trop nombreuses années…

Il faut aussi remettre l’église au milieu du village en rappelant les propos tenus par une personne responsable qui siège dans la majorité et qui précisait récemment qu’il fallait respecter le(s) choix de l’électeur lors des dernières élections communales et qu’il y avait bien à Mouscron des partis politiques qui sont dans la majorité et des partis politiques qui sont dans l’opposition et que, chacun devait rester à sa place !

J’en prends bonne note, et déclare donc tout de GO à cette personne… ASSUMEZ MAINTENANT… ! Mais il est vrai que des élections pointent dans un avenir très proche et que VOTRE choix ne doit pas être facile à faire !

Je terminerais mon coup de gu… en reprenant les commentaires laissés par Serge sur ce blog  »  Mais n’y-a-t-il pas à Mouscron des chômeurs à aider, des minimexés à secourir, des familles en difficultés, des malades et des handicapés à soutenir financièrement, des PME à maintenir à flot, des investisseurs créateurs d’emplois à conquérir, d’autres clubs moins huppés à subsidier et que sais-je encore ? Dans une période de crise comme celle qui s’installe, il est INDECENT de se focaliser sur l’unique club de football où jouent, avouons-le, comme ailleurs des  » mercenaires  » (et même plus des jeunes du cru) pendant que d’autres  » crèvent  »  « 

Royal Excelsior de Mouscron : Chronique d’une mort annoncée ?

Lors du conseil communal du 31 décembre 1990 j’avais déjà tiré la sonnette d’alarme concernant les dépenses et mouvements d’argent entre le Royal Excelsior de Mouscron et la ville de Mouscron…

Peine perdue… Hélas ! Il me semble bien qu’aujourd’hui la messe soit dite…

Si depuis de très nombreuses années la licence fut accordée sur le fil, il se pourrait bien que cette fois-ci l’Excelsior de Mouscron se trouve devant une voie sans issue… Et même si une issue favorable est trouvée pour quelques mois ou même jusqu’à la fin de la saison, qu’en sera-t-il ensuite ?

Pilippe Dufermont, le mécène tant attendu, las d’injecter de l’argent à fonds perdus dans le club mouscronnois va sans doute tirer sa révérence et les éventuels sponsors plient déjà bagages sans même les avoir déposés…

Ce n’est pas non plus la centaine de supporters Hurlus qui ont défilé ce samedi, avant la rencontre contre Anderlecht, pour marquer leur soutien à la direction du club et à ses joueurs qui devraient redonner des couleurs au matricule 224… Peut-être ont-ils voulu imiter les supporters Malinois qui s’étaient mobilisés en masse pour sauver leur club…

Certains dirigeants pensent que l’avenir de l’Excelsior passe par un nouveau départ en D 3… Pourquoi pas ! 

Afin d’illustrer mon texte, mon ami Pad’R m’a aimablement transmis son dessin qui est paru ce lundi lors de l’émission Studio 1… et qui me signale qu’il est toujours triste et regrettable quand de telles choses se passent…

padr-biere