Le vaudeville politique

Ce monde politique nous fera décidément toujours rire… Mais bon, la réponse de nombreux politiciens restera sans doute « Pendant que vous riez on amasse (le fric) ».

Après le cinéma et la mise en avant de Macron lors de la défaite de la France à la Coupe du Monde, surfant sur la vague de leur président dépité, les Français dilapident le gardien de but Argentin qui se défend. Une pétition a même été lancée pour rejouer la finale. Amélie Oudéa-Castéra, la Ministre des Sports y a également de son petit laïus.

En même temps, certains « supporters » Français n’hésitaient pas à revenir d’une manière tendancieuse sur le passé. « Pourquoi tant de NAZIS ont-ils fui en Argentine ? ». Et d’affubler Lionel Messi, capitaine de l’équipe d’Argentine d’un brassard portant la croix gammée ! Ce qui fait dire à certains que « Le seum des Belges n’est rien comparé à celui des Français ».

Et chez nous, en Belgique ?

L’ambiance n’est pas mal non plus avec le Parlement Européen et MarcTarabella mais aussi et surtout le Parlement Wallon avec à sa tête Jean-Claude Marcourt Marcourt

Evincé, éjecté, balancé de son trône de président, le pauvre Jean-Claude ne semble pas vraiment digérer sa destitution.

Pour ceux qui l’auraient raté, son départ fut assez cocasse. Alors qu’il préparait son baluchon devant André Frédéric, son successeur tout marri lui lança : « Je n’ai pas voulu m’asseoir à ta place tu sais, j’ai dit que ce n’était pas ma place avant demain ». Une séquence à mourir de rire et digne des grands bêtisiers de cette fin d’année.   

Aujourd’hui, dans la presse, on découvre un nouveau Marcourt, digne des bacs à sable ou des cours de récréation alors qu’il quittera son siège qu’il croyait non éjectable avec un joli petit pactole.

Evidemment, comme beaucoup d’autres avant lui, et même de notre région, il ne crachera pas sur ses indemnités de départ durement acquises !

Après balance ton porc, voici balance ton élu

On découvre la face cachée de ce politicien. « C’est pas moi M’Sieur, j’ai rien fait, j’étais pas tout seul, lui aussi l’a fait » … Bref, un politicien pris la main dans l’sac, séquence digne des vieilles balances qu’on retrouve dans certains films de truands.

Pas mouillé, pas impliqué dans l’affaire Pubifin-Nethys, Jean-Claude Marcourt a cependant bien été cité dans cette affaire. Il ose nous affirmer sans rire que « Notre premier réseau social, c’est la solidarité ! » alors que sa fille, avocate de profession, a travaillé pour Nethys sur une matière qui n’est pas la sienne … Montant de la prestation : 50.000 €. Il aurait très bien pu écrire des paroles qui cadreraient sans doute mieux avec sa personne : « Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Faut-il se préoccuper de l’avenir de ce politicien ? Non, sans doute pas !  On voit mal le parti socialiste se débarrasser de ce poids lourd socialiste qui est quand même un gros attrape-voix alors que le parti à la rose aura vraiment besoin de ses locomotives pour contrecarrer la montée du PTB qui, chaque jour un peu plus, grignote son électorat. Il ne fait aucun doute que Polleke Magnette, bourgmestre de Charleroi  lui trouvera bien une petite place ou mieux lui en créera une pour services rendus. Mais soyons rassurés, lui ne devra pas faire la file pour établir son dossier de chômage.

Pour ceux et celles qui en douteraient encore, la politique, chez de nombreux élus n’est vraiment qu’une histoire de fric.

On en oublierait presque un nouvel épisode rocambolesque rouge au sein de Bruxelles Environnement qui fera bientôt parler de lui. Nouvelle affaire à suivre … 

Dans le camp des parvenus, certains ont l’art de donner la bâton pour se faire battre.

Plus d’infos sur www.ambition2000.be 

 

Une réflexion au sujet de « Le vaudeville politique »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s