Meilleurs voeux

2022 est derrière nous … bonjour 2023.

Pour diverses raisons, mes écrits, mes idées et mon humour repris sur mon blog ne plaisent pas à tout le monde et dérangent même certaines personnes et j’en suis bien conscient.

Si tel est le cas, je vous invite cependant à réfléchir à certaines citations, mais sachez que quel que soit votre opinion, je continuerais à écrire et à vous divertir de la même manière. J’en profite pour vous souhaiter, à toutes et à tous, une excellente année 2023.

  • « C’est souvent lorsqu’elle est la plus désagréable à entendre qu’une vérité est la plus utile à dire » d’André GIDE 
  • « Celui qui ne gueule pas la vérité lorsqu’il la connaît se fait complice des menteurs et des faussaires » de Charles PEGUY
  • « Parfois les gens ne veulent pas entendre la vérité parce qu’ils ne veulent pas que leurs illusions les détruisent » de Friedrich NIETZCHE
  • « Dans ces temps de tromperies universelles dire la vérité devient un acte révolutionnaire » de George ORWELL
  • « Beaucoup d’hommes naissent aveugles, et ils ne s’en aperçoivent que le jour où une bonne vérité leur crève les yeux » de Jean COCTEAU
  • « Il vaut mieux être blessé par la vérité que réconforté par un mensonge » de Khaled HOSSEINI
  • « Il faut toujours connaître la vérité, et parfois la dire » de Khalil GIBRAN
  • « Il ne suffit pas de connaître la vérité, il faut encore la proclamer » de Louis PASTEUR
  • « La vérité est comme le soleil. Elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder » de Victor HUGO
  • « N’ayez jamais peur d’élever la voix pour l’honnêteté, la vérité et la compassion contre l’injustice, le mensonge et la cupidité. Si les gens du monde entier faisaient cela, cela changerait la terre » de William FAULKNER
  • « Seule la vérité peut affronter l’injustice » d’Albert CAMUS

Plus d’infos sur www.ambition2000.be

La politique et ses méandres

De la rose à l’œillet pour le parti socialiste ?

Dans un premier temps, je pense qu’il est de bon ton d’applaudir l’excellent Edito signé de la plume du rédacteur en chef de la Meuse Liège au lendemain de Noël.

Sous le titre « Scandales politiques : la population fera les comptes. Liège n’avait pas besoin de ça. Le PS, encore moins », il annonce la couleur !

Comme me disait un de mes amis « Le PTB n’a(ura) qu’à se baisser pour ramasser les voix. lol »

Le même jour, le même quotidien donne la parole à Frédéric Daerden, le fils de « Papa » (Michel) que personne n’a oublié, tant ses nombreuses frasques qui ont été visionnées par des milliers de personnes sur le Net, font encore rire aujourd’hui à gorges déployées.

J’ignore si le fils apprécie autant le vin que son paternel, mais il fait autant rire.

Comme je l’avais pressenti dans un dernier article paru le 23 décembre « Il ne fait aucun doute que Polleke Magnettebourgmestre de Charleroi  lui trouvera bien une petite place ou mieux lui en créera une pour services rendus »Le PS se dédouane déjà de l’affaire Marcourt en remettant toute la faute sur le greffier (MR). « Ce n’est ni une affaire Marcourt, ni une affaire du PS Liégeois » lance ce brave Frédéric président de la Fédération liégeoise du PS en soulignant que « Jean-Claude Marcourt a dû démissionner de la présidence du Parlement dans le cadre d’une démission collective du Bureau ».

Mouiller tout le bureau pour donner un semblant de virgnité au PS, c’est bien ce que souhaitait Paul Magnette président du PS. Et là, on peut dire qu’il est arrivé à ses fins. Bien joué Polleke ! Maintenant, de là à prendre nos vessies pour des lanternes il y a une marge que personnellement je ne franchirais pas.

La porte semble toujours ouverte…

Comment ne pas penser ainsi lorsqu’ il dit « Je pense par ailleurs que c’est peut-être la fin de sa carrière, au premier niveau, je dirais. Mais c’est à voir l’implication qu’il veut encore avoir avec son expérience ». Notez le « peut-être » ! N’oublions pas que Marcourt est un attrape-voix et le PS en aura bien besoin…

OK, tout n’est pas négatif dans ce qu’on peut lire, surtout lorsqu’il parle du cas Luperto… Le Sieur Daerden joue le Ponce Pilate en envoyant la patate chaude vers Magnette « Il est considéré en interne par le président Magnette et les instances habilitées que le cas de Jean-Charles Luperto n’est pas lié à la vie politique du parti en tant que telle. Mais cela crée un certain trouble, en effet ». Chacun appréciera la pirouette.

Si Daerden rétorque que de « Tout cela participe au sentiment de ces politiques peu vertueux », on peut se demander si on ne finira pas par compter ces politiciens vertueux sur les doigts de la main…

De la rose à l’oeillet ?

Alors Camarades, j’ignore s’il n’est pas trop tard pour redorer l’image chaque jour un peu plus négative du PS, mais il est plus que temps d’ouvrir les yeux, sans quoi la rose rouge, chère à François Mitterrand, tendue lors des meetings avec ostentation pourrait bien se transformer en œillet qui, comme chacun le sait, est le symbole du deuil. Si Gilbert Bécaud avait mis en évidence la rose, Georges Moustaki lance une petite lueur d’espoir avec « Portugal » où il chante la Révolution des oeillets.

Plus d’infos sur www.ambition2000.be

Le vaudeville politique

Ce monde politique nous fera décidément toujours rire… Mais bon, la réponse de nombreux politiciens restera sans doute « Pendant que vous riez on amasse (le fric) ».

Après le cinéma et la mise en avant de Macron lors de la défaite de la France à la Coupe du Monde, surfant sur la vague de leur président dépité, les Français dilapident le gardien de but Argentin qui se défend. Une pétition a même été lancée pour rejouer la finale. Amélie Oudéa-Castéra, la Ministre des Sports y a également de son petit laïus.

En même temps, certains « supporters » Français n’hésitaient pas à revenir d’une manière tendancieuse sur le passé. « Pourquoi tant de NAZIS ont-ils fui en Argentine ? ». Et d’affubler Lionel Messi, capitaine de l’équipe d’Argentine d’un brassard portant la croix gammée ! Ce qui fait dire à certains que « Le seum des Belges n’est rien comparé à celui des Français ».

Et chez nous, en Belgique ?

L’ambiance n’est pas mal non plus avec le Parlement Européen et MarcTarabella mais aussi et surtout le Parlement Wallon avec à sa tête Jean-Claude Marcourt Marcourt

Evincé, éjecté, balancé de son trône de président, le pauvre Jean-Claude ne semble pas vraiment digérer sa destitution.

Pour ceux qui l’auraient raté, son départ fut assez cocasse. Alors qu’il préparait son baluchon devant André Frédéric, son successeur tout marri lui lança : « Je n’ai pas voulu m’asseoir à ta place tu sais, j’ai dit que ce n’était pas ma place avant demain ». Une séquence à mourir de rire et digne des grands bêtisiers de cette fin d’année.   

Aujourd’hui, dans la presse, on découvre un nouveau Marcourt, digne des bacs à sable ou des cours de récréation alors qu’il quittera son siège qu’il croyait non éjectable avec un joli petit pactole.

Evidemment, comme beaucoup d’autres avant lui, et même de notre région, il ne crachera pas sur ses indemnités de départ durement acquises !

Après balance ton porc, voici balance ton élu

On découvre la face cachée de ce politicien. « C’est pas moi M’Sieur, j’ai rien fait, j’étais pas tout seul, lui aussi l’a fait » … Bref, un politicien pris la main dans l’sac, séquence digne des vieilles balances qu’on retrouve dans certains films de truands.

Pas mouillé, pas impliqué dans l’affaire Pubifin-Nethys, Jean-Claude Marcourt a cependant bien été cité dans cette affaire. Il ose nous affirmer sans rire que « Notre premier réseau social, c’est la solidarité ! » alors que sa fille, avocate de profession, a travaillé pour Nethys sur une matière qui n’est pas la sienne … Montant de la prestation : 50.000 €. Il aurait très bien pu écrire des paroles qui cadreraient sans doute mieux avec sa personne : « Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Faut-il se préoccuper de l’avenir de ce politicien ? Non, sans doute pas !  On voit mal le parti socialiste se débarrasser de ce poids lourd socialiste qui est quand même un gros attrape-voix alors que le parti à la rose aura vraiment besoin de ses locomotives pour contrecarrer la montée du PTB qui, chaque jour un peu plus, grignote son électorat. Il ne fait aucun doute que Polleke Magnette, bourgmestre de Charleroi  lui trouvera bien une petite place ou mieux lui en créera une pour services rendus. Mais soyons rassurés, lui ne devra pas faire la file pour établir son dossier de chômage.

Pour ceux et celles qui en douteraient encore, la politique, chez de nombreux élus n’est vraiment qu’une histoire de fric.

On en oublierait presque un nouvel épisode rocambolesque rouge au sein de Bruxelles Environnement qui fera bientôt parler de lui. Nouvelle affaire à suivre … 

Dans le camp des parvenus, certains ont l’art de donner la bâton pour se faire battre.

Plus d’infos sur www.ambition2000.be 

 

Politiciens : Tous pourris ?

« Il y avait longtemps » diront certains, « Même pas étonné » avanceront d’autres, « Comment est-ce possible d’encore magouiller avec tout ce qu’ils gagnent » embrayeront certains « Tous  pourris » s’exprimeront ceux qui croyaient encore à ce monde de politiciens …

Impossible d’écrire toutes les remarques entendues ou lues après ce qui vient de se passer ces dernières heures. Mon article serait bien trop long!

Les événements au Parlement Wallon et au Parlement Européen se bagarrent la Une de la presse écrite et des journaux télévisés. On se demande si cette série de scandales ne serait pas le haut de l’iceberg ! On sait depuis belle lurette que le monde politique n’est pas un monde de bisounours et que pour atteindre les sommets cupidité et pouvoir sont de circonstance. D’aucuns y ajouteraient le sexe

Dans ce monde de crabes, on se demande pourquoi de nombreux politiciens intègres (Il doit bien en rester quelques-uns) ne se révoltent pas ! Sont-ils à ce point otages du système ? Ont-ils tellement peur de perdre les avantages inhérents à leur fonction ? Sont-ils prisonniers de leur parti ?

Il est vrai que comme le disait Alphonse Karr : « Par la politique on arrive à l’argent, aux places et aux honneurs » (Sous les tilleuls, 1832)

Il devient de plus en plus difficile de faire confiance à ce monde politique qui semble de plus en plus déconnecté de la réalité vécue par une partie de la population meurtrie par les épisodes covidguerre en Ukrainecrise de l’énergie et augmentation des prix, qui dilapide scandaleusement l’argent public. On entend de-ci de-là des voix qui s’élèvent et promettent du changement dans les urnes… A voir …

Le constat est là ! Ce qui est incroyable, c’est qu’après toutes ces dernières malversations (je n’ose pas écrire magouilles), certains élus s’étonnent encore qu’une partie de la population projette de voter pour les partis « extrêmes ».

Ceux-ci existeraient-ils si les partis traditionnels ne sortaient pas des clous et étaient exemplaires dans leur action politique ? Evidemment tous les politiques ne sont pas à mettre dans le même sac. J’en conviens. Il leur reste toutefois à nettoyer les écuries d’Augias

Et ça c’est une autre histoire…

A méditer

Je ne résiste pas à vous offrir quelques citations : 

« L’argent, le pouvoir, deux choses à laquelle la raison humaine ne résiste pas » de Léo-Paul Desrosiers,

« L’enfer a deux pôles, l’un se nomme argent et l’autre le pouvoir » de Jon Kalman Stefanson

« L’argent, le pouvoir, les honneurs, la jouissance, la puissance, la domination, la propriété c’est pour eux, une poignée, l’élite ; pour les autres, le peuple, les petits, les sans-grades, la pauvreté, l’obéissance, le renoncement, l’impuissance, la soumission, le mal-être suffisent … » de Michel Onfray,

« La mentalité des gens est à la hauteur de l’argent. Allez dire au nom de l’énergie de ne plus tourner en rond avec un véhicule quand l’argent domine les pouvoirs de décisions. Allez dire qu’un seul logis t’est nécessaire dans la vie pour que chacun puisse se loger. Allez dire mange à ta faim mais n’en abuse pas pour que tout le monde puisse manger. Allez dire n’exerce qu’une seule fonction pour que tout le monde puisse travailler. Allez dire ne fait pas la nuit ce que tu peux faire le jour pour en économiser l’éclairage. Allez dire ne gaspille pas l’eau qui te donne la vie pour que tout le monde puisse en profiter. Allez dire de ne plus jouer avec la poudre et le feu pour le plaisir des yeux. Allez dire, oui allez dire de leur faire comprendre cela dans leur mentalité et le monde changera si vous l’osez ». de DESCREA.

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Jouons avec nos Z’ « Amis » socialistes

Un fidèle lecteur (dont le coeur est à gauche) de mon blog me demande s’il serait possible de publier les quelques lignes ci-dessous. Pour ne pas vous faciliter la tâche, je n’ai mis aucun lien sur les individus cités.

Ne sachant qu’en faire, j’en profite de publier un petit montage avec une photo de Jean-Claude Marcourt qui déclare à la Une du journal le Soir du jour « Je suis droit dans mes bottes ».

Chacun appréciera et jugera évidemment à leurs justes valeurs les propos du désormais ancien président du parlement wallon.

Voici le petit jeu :

Ça sent pas bon pour le P$. Ça m’inspire une série de jeux pour les socialistes …

Jeu n°1

Associe le scandale lié au socialiste :

Marcourt – Luperto – Spitaels – Mathot – Tarabella – Moreau – Di Rupo

Gare – Zigounette – Incinérateur – Nethys – Dubai – Qatar – Agusta 

Jeu n°2

Trouve l’intrus parmi ces parvenus :

Marcourt – Van Cau – Mayeur – De Decker 

Jeu n°3

Complète ces blagues d’Elio avec le mot manquant (attention il y a un piège) :

– J’ai le …. qui saigne

– J’en ai marre des ….

– Comme le veut la tradition (fête de la …)

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

La Fontaine de Jouvence tournaisienne

Devant les nombreuses critiques autour de l’œuvre de l’artiste Nick Ervinck, le Collège Communal tournaisien au complet a décidé non pas de supprimer l’abeille géante, l’œuvre mise en place récemment, mais bien d’y ajouter une plus-value.

S’inspirant sans doute de Charleroi où s’affichent de nombreux personnages de bandes dessinées tels que Spirou, Fantasio, MarsupilamiGaston Lagaffe et bien d’autres, Tournai misera sur Winnie l’Ourson.

Winnie l’Ourson ? Tiens donc ! Brigitte Aubert, la bourgmestre de Mouscron aurait-elle soufflé à son ami et collègue tournaisien que les ours mouscronnois font le bonheur de certains enfants qui aiment être photographiés près d’eux ? Possible …

En voulant encore aller plus loin dans cette démarche de changement, Péruwelz a également inspiré les décideurs tournaisiens qui demanderont dans la foulée de modifier l’œuvre en créant une fontaine non pas d’eau, mais de miel. Car tout le monde le sait, le miel est très bon pour la santé.

Une fois les modifications apportées, chaque visiteur pourra ainsi remplir son petit pot de miel « Made in Tournai ». A cet effet, un appel d’offres aurait été lancé auprès des apiculteurs locaux.

Afin de marquer ce coup de pub, c’est Paul-Olivier Delannois, le bourgmestre Tournaisien, hospitalisé et fraîchement opéré, qui aura l’occasion de recevoir des mains des membres du Collège Échevinal, le premier pot de miel fraîchement sorti de l’œuvre tant décriée. On ignore encore si Rudy Demotte, ancien bourgmestre de Tournai, retiré de la vie politique tournaisienne mais où son avenir était bouché, sera de la partie. Se retirant bientôt de la vie politique il préférera sans aucun doute clôturer certains dossiers.

Que les Tournaisiens se rassurent, contrairement au parc communal rebaptisé au nom de Georges Brassens, il n’est pas question de débaptiser la place Clovis par Place Winnie l’Ourson. Par contre, pour rendre hommage aux organisateurs de « L’accordéon moi j’aime » il se chuchote qu’un square pourrait être créé avec le nom d’Yvette Horner, la reine de l’accordéon.

Blague à part, vous l’aurez bien compris, les zygomatiques en prennent un sale coup en ce moment avec ce froid chaque jour plus hivernal et ces factures qui ne cessent de grimper.

Puissent ces quelques lignes vous avoir rendu un peu de joie et … sans rancune.

Plus d’infos : www.ambition2000.be

Les abeilles à Tournai, le miel à Mouscron

Belgique, terre de polémiques ?

Peut-être ben qu’oui, peut-être ben qu’non, mais il faut dire que l’émergence des réseaux sociaux et des débats TV n’ont fait que mettre en avant certains faits de société.

Chaque jour, la presse nous relate des agissements qui prêtent à discussion.

L’action politique doit sans doute arriver en tête des faits les plus relatés.

Le dernier en date relate les dépenses du Parlement wallon via son greffier (étiqueté MR) et le discours de Polleke Magnette, président du PS, qui comme Jacques Dutronc dans l’opportuniste, retourne sa veste au gré de ses lectures et nie une évidence indéniable. Chacun appréciera… mais dans ce cas-ci il n’y a sans doute plus que les anciens (vieux) socialistes qui se voilent encore la face sur les agissements de ces parvenus que voulait pourtant éjecter Elio Di Rupo depuis belle lurette. Son cœur doit continuer à saigner !!

Attaquée de toutes parts (ou presque), cette baronnie rouge (Magnette, Daerden, et Cie) essaie tant bien que mal de (se) défendre mais on se demande s’ils croient encore eux-mêmes aux arguments qu’ils avancent.

Sans doute recherchent-ils déjà un nouveau siège rémunérateur pour le Sieur Marcourt car tout le monde le sait, les loups ne se mangent pas entre eux. Avec cette nouvelle casserole, c’est le PTB qui doit se frotter les mains.

La question à se poser n’est-elle pas « Nos politiciens peuvent-ils tout se permettre avec l’argent public » ?

Maya la Tournaisienne

Dans notre région, tant dans la presse écrite que sur les réseaux sociaux, un autre fait crée le buzz depuis quelques jours.

La fameuse œuvre qui devait évoquer une abeille est arrivée presque comme par enchantement sur le sol tournaisien. L’oeuvre de  Nick Ervinck n’a pas fini de faire jaser ! Une oeuvre du même artiste se trouve également sur le site de Sélection Meubles à Amougies.

J’ai beau retourner ma photo dans tous les sens, je ne retrouve rien de ce qui pourrait me faire penser à une abeille. C’est sans doute ça qu’on appelle l’art abstrait ! Marcel Duchamp n’est pas loin !

Le coût de la Maya tournaisienne n’a évidemment pas calmé la polémique…

Finalement, la difficulté n’est pas que ce soit moche ou pas, que le coût soit élevé ou pas… Le problème réside dans le fait que 106.000 € pour une œuvre d’art apparaît excessif alors que d’autres besoins semblent plus prioritaires par les temps qui courent … C’est un peu comme un ménage : tu paies d’abord ton loyer et tu t’abonnes à Netflix ensuite.

Comme moyen de défense, on a connu mieux « Les 90% restant viennent de fonds européens ». N’y a-t-il pas, dans une ville où le taux de chômage dépasse les 10%, mieux à faire avec les fonds européens ? OK, on me dira que je tiens des propos frôlant le poujadisme… alors que la réalité jette indéniablement le doute !

Laurent GERRA pourrait se délecter avec de tels faits.

Les Ours et l’art mouscronnois

Si Tournai paie pour ce qui devrait représenter une abeille, Mouscron, depuis quelques années, a misé sur les ursidés : Sacia, Tirzon, des empreintes d’ours, sans oublier l’ours au miel … qui a été inauguré le 5 octobre 2019. Et oui, si Mouscron n’a pas d’abeille dans ses sculptures, elle a son ours qui dévore sa production !! Une petite revanche symbolique ?

Presque comme les ouvrages de Martine, les ours mouscronnois sont mis à toutes les sauces. Ils sont sortis de l’imagination et des mains expertes d’Osvaldo Parise, qui passe le plus clair de son temps à créer des « œuvres d’art » pour la Ville de Mouscron. C’est sans doute le seul et unique sculpteur payé par une administration communale en Belgique…

Bientôt une nouvelle sculpture à Mouscron

La télévision locale nous apprend également qu’une sculpture représentant une navette le passé textile de Mouscron ornera fin 2023 le rond-point du zoning de la Martinoire. Coût de l’opération 50.000 €.

PS : Les deux photos représentant cet article n’ont pas été numérotées, mais vous allez aisément identifier l’abeille et l’ours… enfin surtout l’ours.

Plus d’infos sur www.ambition2000.be

Ca sent l’sapin chez FAMIFLORA

On dit souvent que les riches sont intouchables et pourtant, il arrive quand même que ceux-ci se fassent également épinglés.

Cette fois, à force de jouer avec le feu, les responsables de FAMIFLORA ont été contraints de fermer boutique ou plutôt, pour être plus précis, la justice a apposé des scellés sur le complexe qui attire chaque jour des centaines voire des milliers de visiteurs en cette période de fêtes.

Et pour cette période de fin d’année, 3.000 sapins avaient quitté les pépinières pour atterrir cette semaine à Dottignies. 

C’est cadeau

Noël approchant à grands pas, c’est sans doute ce week-end que de nombreuses familles s’aventureraient chez les pépiniéristes de la région pour ensuite décorer leur « Roi de la forêt ».

Mais avec les ennuis judiciairesqui sont tombés sur la tête de la direction de FAMIFLORA, ces sapins fraîchement arrivés risquaient de rester sur le carreau car aujourd’hui, personne ne peut prédire quand l’enseigne rouvrira ses portes.

Ni une ni deux, la direction de FAMIFLORA décida de les offrir aux premiers venus ce samedi.

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, tous trouvèrent preneurs ! Certains opportunistes n’hésitaient pas à en embarquer plus d’un. Pour les revendre ? Si tel est le cas, on ne les félicitera pas au point de vue éthique. Mais faut-il encore s’étonner aujourd’hui de ce manque de respect de plus en plus fréquent ?

Moins d’une heure, montre en main et tout était parti ! Les bénéficiaires enchantés, pour zéro € zéro cent, s’en allaient avec leur(s) acquisition(s) d’autant qu’on annonçait également pour ce conifère une augmentation de prix.

On ne sait pas trop si celle-ci était due à la guerre en Ukraine ou à l’augmentation de l’énergie mais toujours est-il que ce cadeau de Noël avant l’heure faisait de nombreux heureux.

Un cadeau pour tous ?

C’est sans doute d’un très mauvais œil que les concurrents de FAMIFLORA ont appris cette distribution gratuite car ils risquent bien désormais de rester avec leurs sapins sur les bras.

Et pour FAMIFLORA, une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, leur plus grand concurrent -FLORALUX- ne fait pas dans la dentelle en réclamant ni plus ni moins que 300.000 € pour concurrence déloyale.

Une réaction pas tout à fait anormale selon certaines sources…

Un regret

Si tous les clients ne semblent pas avoir joué le jeu en n’emportant qu’un seul sapin, il est peut-être regrettable qu’une somme, même modique (1, 2 ou même 3 €) n’ait pas été réclamée afin de garnir la tirelire d’une association.

Avec un peu de réflexion, la direction aurait vite trouvé quelques responsables d’une association de la région leur prêtant mains fortes afin d’écouler le stock en contrepartie d’un beau petit pactole.

M’enfin, c’est bientôt Noël !!

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Mouscron gaspille l’Energie

Mail transmis à Maryse SELOSSE au Secrétariat de la Bourgmestre.

Après la Covid qui a fait la UNE de l’actualité pendant des mois, l’Énergie a désormais pris le relais…

Du matin au soir, on nous bassine avec des recommandations telles que baisser le chauffage, isoler sa maison, mettre un pull. Des indépendants se demandent comment ils termineront l’année ou mettront tout simplement la clé sous le paillasson … 

Il y a quelques semaines, nos responsables Mouscronnois avaient décidé d’éteindre l’éclairage public sur une partie de nos artères avant de faire marche-arrière.

Et pourtant, alors que l’on demande aux Mouscronnois de faire attention, je remarque que depuis des semaines, que dis-je, des mois, l’éclairage du parking de feu l’Excel de la rue du Stade reste allumé du soir au matin ?

Pour qui ? Pourquoi ? Qui paie ?

Bien à vous,