Un deuxième centre Fedasil à Mouscron ?

Très bonne question, même s’il faut se méfier des bruits qui circulent, des rumeurs comme on les appelle… Certains avanceront qu’il n’y a pas de fumée sans feu

Bref, à voir …

Lors de mes nombreux passages dans le centre-ville de Mouscron, j’entends il est vrai pas mal de types d’informations. Certaines se confirment, d’autres sont assez loufoques et d’autres demandent à être vérifiées.

Même en boutade, on me lance que notre Grand-Place assez déserte pourrait servir de vélodrome tant les vélos y circulent à une vitesse inadaptée. Que dire des « trottinettistes » qui vous frôlent avec un malin plaisir tant sur la Grand-Place que dans la petite-Rue ou dans la Rénovation.

Ah oui ! C’est vrai … Il existe un règlement national depuis le 1er luillet de cette année concernant les trottinettes ! Mais lorsqu’on sait qu’il est impossible à Mouscron de contrôler les Zone 30, vous vous imaginez bien que les autres problèmes ne sont pas prêts d’être solutionnés.

Peut-être faudra-t-il (malheureusement) un grave accident pour que nos responsables politiques se décident à bouger. Faut-il leur rappeler les décisions prises lors du conseil communal du … Quand les panneaux adéquats seront-ils installés … mais sont-ils déjà commandés ?

Mais cela nous éloigne bien sûr nous du titre du sujet !

Et ce Fedasil Bis ?

Vous n’êtes pas sans savoir qu’un nouveau commissariat de Police va sortir de terre dans le bas de l’Avenue du Château, entre la rue Cotonnière et la rue de la Passerelle. Pour le moment, de temps en temps, un cirque y plante ses chapiteaux.

La demande de permis a été introduite en octobre 2020. Les travaux devaient débuter fin 2021.

Si ce nouveau commissariat devait voir le jour en 2024, une enveloppe supplémentaire de + de 5 millions d’€ est déjà à prévoir… Une paille !!

Bref, ce projet devrait un jour devenir réalité !  En 2024 ? Avec quel prix définitif ?

Dans L’Avenir du 9 octobre dernier, je suis interpellé par un article sur l’ancienne Eglise des Pères. La Bourgmestre voudrait y implanter une bibliothèque. Elle affirme : « Mais aussi et surtout de fixer une ligne directrice pour ce quartier qui fait le lien entre la gare de Mouscron et le centre-ville. Car la commune est déjà propriétaire du parc des Barnabites, du terrain Jeunesse & Sport et qu’elle devra trouver une réaffectation au bâtiment qui accueille aujourd’hui le commissariat central (libéré après la construction du nouveau QG de la police locale). »

Dès lors une question se pose !  Que deviendra le bâtiment abritant actuellement nos policiers hurlus ?

C’est ici que les bruits circulent …

Devant la quantité d’infos reçues il serait peut-être intéressant de s’y attarder… Sont-elles des rumeurs ? Sont-elles fiables ? Même si certaines proviennent de la rue de Courtrai ou un sourire vaut parfois plus qu’un oui ou qu’un non, Il faut rester prudent, très prudent même !

Nul n’ignore que le site du Refuge, qui appartient à un privé, est arrivé à saturation (près de 950 personnes). Indéniablement, des problèmes causés par ce surplus de population sont malheureusement pour les riverains et nos policiers, monnaie courante.

En 2024, il faudra évidemment trouver une nouvelle destination pour ce qui sera l’ancien site du commissariat. D’aucuns verraient d’un bon œil un deuxième Fedasil à Mouscron. Ce deuxième site désengorgerait-il le Refuge ? Viendrait-il en complément ?

Tout semble réuni pour créer un centre d’accueil : proximité de la gare, du parking sur le site, des écoles à proximité, une belle aire de jeux avec la plaine des sports, un bureau de police pas loin en cas de conflits, la Justice de Paix, …

Si cette hypothèse se confirme, elle ne sera probablement pas très bien accueillie au sein de la population du quartier de la gare. Ceux-ci gardent en tête tous les problèmes liés dans le périmètre du refuge.

Il n’est pas question de porter un jugement sur l’éventuelle arrivée d’un nouveau Centre Fedasil à Mouscron. Il serait toutefois intéressant de glisser dans l’oreille de notre (encore) Bourgmestre de prendre le plus rapidement possible contact avec la Ministre de la Défense afin de connaître ses intentions … à moins que ce fut déjà fait lors d’une récente visite de la Ministre à Mouscron.

Pourquoi ?

Nul n’ignore les liens très étroits liant le Bourgmestre de Tournai avec notre Première Dame. Ludivine Dedonder n’est autre que la Ministre de la Défense mais également la conjointe du maïeur Tournaisien Paul-Olivier Delannois.

L’affectation de la caserne Saint Jean de Tournai devrait évoluer dans les mois à venir« Pour faire face à la montée en puissance, dans un futur proche, du Quartier militaire de Tournai les demandeurs d’asile doivent libérer de l’espace pour des militaires ».

S’il se dit qu’une solution sera trouvée au sein même de la caserne tournaisienne pour les 750 migrants (containers-logements, hangar avec des tentes pour 4 personnes, …) L’Avenir précise quand même « Si le centre tournaisien devait quand même connaître une diminution de sa capacité d’accueil, ça se ferait progressivement, en n’envoyant plus de candidat à l’asile vers la caserne Saint-Jean pendant un certain temps » … et plus interpellant « Le manque de places disponibles est plus criant que jamais. C’est d’ailleurs dans ce contexte que l’agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (FEDASIL) recherche de nouveaux lieux d’hébergement ».  

Alors, info ou intox ? L’avenir nous l’apprendra.

Mais affaire à suivre comme on dit …

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s