La ruée vers la France

Et non pas la ruée vers l’or mais presque … 

Le prix du carburant ! C’est Le gros sujet de conversation depuis l’annonce française de le faire passer à 1 € 50

S’il est vrai que ce n’est pas la crise pour toutes les couches sociales en Belgique, les fins de mois sont quand même de plus en plus difficiles pour la plupart des ménages belges où un cent devient un cent.

Pauvres de nous qui croyions qu’une bonne partie de nos achats provenaient de Chine … On se rend compte aujourd’hui qu’ils proviennent d’Ukraine !! lol

Le Belge dépense de plus en plus à l’étranger

Un petit coup d’œil aux parkings des grandes surfaces frontalières françaises et on s’aperçoit qu’une belle partie des véhicules stationnés sont immatriculés en Belgique.

Et oui, il n’est pas rare de croiser tant à Auchan Leers ou à Roncq des Belges venus de Bruxelles y faire leurs très larges emplettes, parfois même avec une remorque. C’est sans doute la même chose du côté de la frontière luxembourgeoise…

Quelques bouteilles de vin et d’alcool, des produits de lessive, des boissons sucrées et surtout des packs d’eau ont vite amorti le déplacement. Alors, imaginez le frontalier qui à moins de 10 kilomètres de son domicile peut faire de très larges économies. Tout le monde n’a pas le portefeuille bien rempli.

Suite à l’annonce de la baisse du carburant côté français, la ruée vers la France va sans aucun doute encore s’accentuer…

D’un côté, il y a nos amis Français qui passent la frontière afin de se procurer le tabac et les carburants bien plus avantageux financièrement (plus pour très longtemps !!). En sens inverse, les Belges la franchissent pour pas mal de produits (voir photo d’illustration) et bientôt… pour le carburant.

Des scrupules ? Pourquoi ? Ils ont voulu l’Europe et ses dérives… Ils l’ont ! Chacun regarde son portefeuille.

Pompistes Belges

Nos pompistes qui ont bénéficié pendant des années de tarifs plus avantageux qu’en France risquent cependant de la trouver mauvaise surtout que nos politiciens ne semblent pas vouloir s’aligner sur les prix français.

N’est-ce pas David Clarinval, vice-Premier ministre MR, ministre des PME et des Indépendants, qui déclare « 1,50 € le litre d’essence, c’est une utopie ».

A croire que nos ministres ont des actions de l’autre côté de la frontière, tant en France qu’au Luxembourg et même en Hollande (médocs) et qu’ils aiment voir les Belges dépenser leur argent à l’étranger … 

La famille Mulliez, pourtant établie du côté de Néchin, et grand patron entre autres d’Auchan se frotte encore une fois les mains en scrutant les décisions de nos potaches politiques.

A vot’ bon cœur m’sieurs dames

En date du 29 juillet L’Edito de la DH titrait « l’indécent bénéfice des pétroliers ». Le journaliste aurait pu aussi  titrer « L’indécent bénéfice de l’état (belge) » qui a empoché 5,44 milliards d’€ d’accises (6,6 milliards en y incluant la TVA).

N’oublions jamais que ce que l’état donne d’une main, il le reprend avec une plus-value de l’autre. Il faut bien récupérer l’investissement du Covid…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s