Combien vaut un engagement politique ?

Ci-dessous, copie du courrier (mail) adressé à madame Mathilde Vandorpe et à monsieur Michel Franceus dans le cadre de la faillite de l’Excel.

Madame Vandorpe, Députée,

Monsieur Franceus, Président de l’IEG,

Suite à un article paru dans la Dernière-Heure de ce jour sous la plume de Julien Parcinski, je me permets de vous envoyer cette lettre « ouverte ».

Si depuis quelques mois maintenant l’actualité Covid a fait place aux problèmes de l’Ukraine, la presse sportive, tant nationale que locale, s’attarde plus longuement aux problèmes liés à l’Excel.

En effet, ce journaliste présenté comme Journaliste à la DH depuis janvier 2020, suiveur de l’Excel Mouscron et diplômé de l’Ecole de journalisme de Lille (ESJ) en 2018 semble avoir fourni un travail colossal pour sortir sa double page sur le club mouscronnois, n’hésitant pas à titrer « Dans les coulisses de la faillite de Mouscron : comment les dirigeants ont tué l’Excel » et en sous-titre « Le REM s’est éteint une seconde fois en treize ans. Plongée dans les coulisses d’un club où les dirigeants ont brillé par leur incompétence et leur naïveté ».

Bref des propos très peu flatteurs d’autant plus que ce même journaliste termine son article par « La vénalité des actionnaires locaux ont tué le Futuro. Dans ce grand gâchis, 600 footballeurs en herbe se retrouvent sur le carreau. Un Futuro dont on cherche à sauver les quelques fondations qu’ils restent et qui aurait pu être mis à l’abri financièrement il y a alors sept ans.

Les actionnaires locaux, à la base de la renaissance de l’Excel, avaient perçu individuellement une plus-value de 150 000 euros lors de la vente du club à Pini Zahavi pour une mise initiale de 1 500 euros (le Moniteur parle cependant d’un montant de 2.000 € par fondateur au nombre de 9). Ils s’étaient engagés à les verser auprès de l’école de foot mais ont préféré les investir dans leur patrimoine personnel. Parmi eux, des gens aux métiers respectables, comme avocat ou femme politique, plus prompts à donner des leçons qu’à les appliquer. Leur vénalité a tué le Futuro. Les promesses n’engagent malheureusement que ceux qui les reçoivent. Comme un dégoût et un sentiment de tromperie ».

Bref, (encore) un article qui ne réhausse pas l’image de la politique mouscronnoise déjà bien mise à mal depuis pas mal de temps.

Alors qu’aujourd’hui, beaucoup s’interrogent sur le sort des jeunes du Futurosport, des voix s’élèvent après la lecture de cet article.

Si les politiques ne sont pas cités dans l’article, des noms circulent et les échos qui me sont parvenus font état de vos noms. Ne serait-il pas opportun de clarifier VOTRE position dans ce dossier et plus précisément sur les propos tenus dans la DH de ce jour ?

Info ? Intox ?

Dans l’attente de vous lire, recevez, madame la Députée, monsieur le Président, mes sentiments les meilleurs.

Une réflexion au sujet de « Combien vaut un engagement politique ? »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s