Vœux larmoyants

Même les radars ne trouvent Rudy et ses amis.

On reparle politique à mi-mandat. Et à chacun d’en juger dans son coin. 

Mais il faut croire que l’absence de certains sur les plateaux, ou tout simplement de la vie politique de tous les jours -qui, avouons, n’est guère intéressante et riche pour le simple citoyen lambda- fait pleurer dans certaines chaumières en ces jours gris. 

Rudy Demotte, pourtant proche habitant de l’aéroport de Lille (F), a disparu des radars. 

Dans un post sur Facebook, il semble avoir mouillé ses mouchoirs. 

Tournai n’est pas une cité connue pour la nacroculture.  demotte

La Ville a pourtant ses trucs perlés.

Avant d’arriver à faire connaître leurs perles sur le marché, les Chinois, selon Wikipédia, introduisaient des statuettes de Bouddha dans les huîtres en guise de nucléus.  

A Tournai, le PS a tenté de se greffer un Bouddha flobecquois. Mais les essais ont prouvé que l’huître rejette souvent la greffe… 

Toutes les greffes de rosiers ne réussissent pas également.

En politique, on se débarrasse plus vite de l’homme que d’un « clean-ex (un peu comme le célèbre Kleenex) » … qui ne sert logiquement qu’une fois. 

Cela déclenche parfois le vague à l’âme. 

L’excès de confiance pousse à tout, même au sentiment d’abandon. Stromae tente d’en faire un succès. Rudy Demotte en a fait un post où il laisse transparaître un large sentiment d’abandon. 

Lui le maestro adorant l’adulation n’a plus de nouvelles de ses ex-cires pompes ou du moins ceux qu’il croyait ses amis. 

Un mémorable 1er mai noyé au jus de fruits à Tournai, ainsi qu’une descente folklorique de la rue Saint-Martin de Tournai, rose à la main, auraient pourtant permis au seigneur autodésigné de se rendre compte que les amis désertaient déjà l’avenue cabossée pour trouver refuge là où les vignes de houblon leur donnaient l’occasion de rejoindre le véritable peuple et électeur ami.  

Mais quand l’égo masque les rétroviseurs et la vision, le mur n’est jamais loin.

Depuis trois ans, il a pris ses distances « avec ce qui lui gâchait la vie » , dit-il. C’est vrai que les électeurs et le PS l’y ont un peu contraint… 

Ce recul était, selon-lui, « besoin sanitaire ». Message des électeurs reçu donc 5 sur 5. Même au niveau national on cherche encore l’ombre de l’ex- ministre-président.

Et pour couronner le tout, Rudy semble débarrassé du stress imposé par l’omniprésence béate sur les réseaux sociaux, telle une poupée Barbie souriante avec ses pseudo-fans. 

Rudy n’a même plus droit au scénario du Cabaret tournaisien et de politesses et courbettes des médias audio-visuels largement subsidiés qui déroulaient le tapis rouge. 

Ce recul, dit-il, lui a fait prendre conscience qui étaient ses vrais amis. Près de quarante ans de politique pour en arriver à ce constat… « C’est loin, mais c’est beau » comme disait Chirac.

Pour le protocole et la contenance qu’impliquent les servitudes d’usage, Polo, MCM, Lulu et toute la clique des « ayant eu droit », ne lui offriraient-il pas de ces petits papiers qu’on pourrait appeler « clean ex et des huîtres » ? On ne sait jamais. 

Et s’il découvrait une nouvelle perle rare qui lui permettrait de sortir de l’oubli et de la déprime.

Sauvez Rudy Camarades 🙂

Mais au final, le politique n’est-il pas avant tout le servant de ses électeurs qui lui ont permis de gagner sa vie en faisant monter sa notoriété et non un prince avide de courbettes de ses électeurs fans de selfies ? Normal dès lors, d’après les us et coutumes, qu’il y ait un « clean ex » 🙂

Clip de fin ? 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s