Le cdH mouscronnois dans la tourmente ?

CAM Mouscron

C’est un secret de polichinelle qu’au sein du Cdh des clans se sont créés depuis les dernières élections et que la distribution des postes rémunérateurs a provoqué des tiraillements que la Presse locale se gardait bien de relever. Passons l’épisode d’Alfred Gadenne qui était le brave de service car « Il était gentil et serrait les mains ». Il faut admettre que depuis le départ de Jean-Pierre Detremmerie, le parti catholique mouscronnois peine à se trouver un véritable leader.

Damien Yzerbyt aurait dû être celui-là. La maladie a malheureusement eu raison de lui.

Faut-il rappeler les péripéties des dernières élections ?

Un parti Ecolo en pole position pour entrer dans une majorité avec le cdH, mais remplacé quasi au pied levé par le MR qui se contentait de moins et était sans aucun doute également bien plus facile à manœuvrer que les écologistes.

On sait qu’après les dernières élections des accords avaient été pris. Le président du CPAS devait quitter sa fonction après 3 ans. Il apparaît que pour le moment Benoît Segard s’accroche à son mandat et aux rentes qui l’accompagnent. Dans la foulée, Michel Franceus, le dégommeur de Jean-Pierre Detremmerie s’accrochera également à sa carte de visite et au pactole si Segard ne quitte pas son poste.

Dans l’autre parti de la majorité, l’Echevin de l’Enseignement doit également quitter son poste à mi-mandat pour laisser place à un ou une élue du cdH…

Même si l’Echevin Vaccari, proche du Ministre Crucke, aime caresser notre Bourgmestre dans le sens du poil, il laissera sans doute sa place à la députée Mathilde Vandorpe en fin d’année, une Mathilde qui comprend la démission du conseiller communal Humaniste…Une pierre dans le jardin de Brichitte ? Un missile de longue portée en vue des prochaines élections ?

Un conseiller communal claque la porte du cdH

Mais entre-temps, un élément nouveau est arrivé, mettant à mal les projets de l’actuelle majorité.

Le centre Fedasil n’en finit plus de faire parler de lui en mal. Les riverains dénoncent l’inertie de la Bourgmestre dans ce dossier. Le projet des « Trois Herseaux » est contesté par les riverains, par l’opposition et par certain(e)s élu(e)s de la Majorité. Cerise sur le gâteau, depuis quelques heures, elle doit assumer le départ tonitruant de Jonathan Michel qui n’est pas seulement parti se dorer les fesses sur le ponton d’un navire ! Le conseiller cdH a en effet décidé de claquer la porte du parti humaniste pour siéger désormais comme indépendant dénonçant dans la foulée la dictature imposée par la Bourgmestre.

Personne n’a oublié non plus la manière dont Jonathan Michel a dû faire un pas de côté de la Gestion Centre-Ville pour permettre à … Brichitte d’en devenir la Présidente.

Bref, mamie Brichitte a certainement avalé son croissant de travers en apprenant cette démission qui, si elle ne met pas à mal sa majorité (cdH/MR), pose question car le cdH n’a plus que 18 mandats sur 37.

On imagine mal le MR s’associer avec le PS, les Écolos et le PP pour mettre le cdH dans la minorité d’autant plus que certains élus de l’opposition brillent depuis de très nombreux mois par leur absence.

Mais quid des départs à mi-mandat des personnes concernées ? ne vont-ils pas provoquer de nouvelles déflagrations, de nouveaux départs ? Fera-t-il beau demain ?!

Certain(e)s ou élu(e)s attendront certainement leur heure pour mettre à mal la dictature et l’omniprésence d’Aubert alors que d’autres continueront sans aucun doute à lui cirer les pompes afin d’à nouveau bénéficier d’un beau poste rémunérateur. A l’heure actuelle, il semble de plus en plus improbable qu’elle soit réélue tant elle semble faire l’unanimité contre elle.

Les Dottigniens pas heureux

Du côté de la Cité de la Main c’est également la soupe à la grimace. Les Dottigniens se sentent abandonnés par l’actuelle majorité à un point tel que certains souhaiteraient même créer un mouvement dottignien qui prendrait part aux prochaines élections communales. Affaire à suivre diront certains…

Mouscron est un des derniers gros bastions cdH du pays mais le restera-t-il après 2024 ?

L’avenir nous le dira …

Action réaction ?

… Ou simple coïncidence ?

Ce samedi, je dénonçais l’état plus que crasseux de notre Grand-Place et ce lundi matin, sur le coup de 9.30, deux stewards s’affairaient. Ils nettoyaient, à la brosse, la saleté du sol autour de St Barthelemy…

A la pêche à l’info auprès des badauds de la Grand-Place, j’apprends que si ces stewards doivent se contenter d’une simple brosse et d’un seau c’est parce qu’ils ne peuvent pas obtenir le Karcher de l’Administration communale car aucune demande n’aurait été introduite en vue d’utiliser cet outil. Il leur aurait été très précieux au vu de l’état des lieux. Toutefois,la question se pose, peut-on nettoyer ce pavement au Karcher ?

OK, ils n’ont pas la punition de nettoyer le sol avec une brosse à dents, mais est-ce vraiment sérieux de nettoyer ces belles pierres avec un tel matériel ? A voir dans quel état désastreux se trouve déjà  notre Grand-Place aujourd’hui alors que les travaux sont à peine terminés, on peut craindre le pire pour les mois et les années à venir.

D’après le site internet de la Gestion Centre-Ville, Mouscron a 8 stewards urbains et 6 ouvriers urbains. Dans le cas du personnel occupé ce matin, il était bien indiqué Steward sur le tee-shirt.

Nettoyer à la brosse entre-t-il dans les attributions des Stewards ? On peut franchement en douter car sur le Portail de Wallonie Emploi, ils ont dans leurs attributions « Améliorer l’image du centre urbain, notamment en agissant sur la qualité de l’environnement. Ainsi, lorsque les Stewards constatent que des poubelles débordent, que des bancs sont tagués ou relèvent un dépôt sauvage d’immondices par exemple, ils en assurent le suivi. ». A mon humble avis, cela veut tout simplement dire faire remonter l’info !

Ce problème n’est pas neuf. A l’époque, conseiller communal, et devant le peu de reconnaissance des stewards, j’avais mis ce problème sur le tapis lors d’un conseil et l’Echevin qui gère actuellement les ressources humaines du personnel, du Service Interne et Externe de Prévention ainsi que la Protection au Travail lançait à Gadenne « Je vous invite à lire le décret parce que c’est régulièrement comme ça que tout le monde fait tout et n’importe quoi et finalement on en arrive à des situations que plus personne ne maîtrise. Or les Gardiens de la Paix ont une mission qui a été définie, les Stewards aussi et les ouvriers urbains, eux aussi ! Et l’un ne fait pas le travail de l’autre et j’aimerais bien profiter de l’intervention de notre ami Dominique pour que chacun soit rappelé, et c’est peut-être l’occasion quand vous faites votre enquête, d’aussi essayer d’obtenir un organigramme de qui fait quoi parce que finalement plus personne ne s’y retrouve or tout a été clairement défini. ». Que pense-t-il de cette situation sachant qu’à l’époque, cet Echevin se trouvait dans l’opposition.

D’une clarté exemplaire !

Aujourd’hui, 10 ans plus tard, rien ne semble avoir changé !

Passe, passe le temps …

Mouscron : « Achetons local »

C’est ce qui est indiqué sur les sacs distribués par la Gestion Centre-Ville de Mouscron … N’est-ce pas une belle initiative ?

Oh que si ! Il faut bien ça pour repeupler les rues commerciales.

Cocorico…

C’est sans doute ce qu’ont dû se dire notre Bourgmestre et son acolyte l’échevin du Pôle « développement commercial et Innovation » en découvrant ces gros titres parus dans leur presse locale : « Le centre-ville enfin accessible pour la rentrée », « Le centre-ville séduit à nouveau les commerçants », « La Ville a multiplié les démarches pour aider les commerçants », « 28 ouvertures pour 18 fermetures dans le centre-ville »

Tout d’abord, un grand BRAVO à ces nouveaux commerçants qui ont eu le courage de s’investir à Mouscron car du courage il leur en faudra.

Merci CREASHOP & CREACOM

Mais tout est-il si réjouissant comme nous l’indique les chiffres repris dans cette page ou plutôt dans cette publicité électorale ?

Quelques commerçants ont ainsi reçu une « petite » aide de nos décideurs politiques …

Lors du conseil communal du 22 juin dernier, un conseiller communal cdH s’est vu octroyer une aide financière de 6.000 €, pour, comme le soulignent quelques mauvaises langues, ouvrir une boutique –fantôme- de parfums dans le passage St Barthelemy. Il peut évidemment remercier sa bourgmestre et son Echevin du Commerce.

Mieux ou pire ?

WIKIPEDIA nous apprend que « Le 9 décembre 2019, le conseil communal de Mouscron a voté pour le O’Tacos de sa ville, l’octroi d’une prime de 6 000 € d’aide publique Creashop destinée aux enseignes « de qualité » qui ouvrent en centre-ville pour son ouverture ».

Cette chaîne de restauration rapide française a une belle visibilité sur notre Grand-Place et le chiffre d’affaires de cette société est de 8.514.300 € au 31 décembre 2017.

Bref, si la région wallonne mandate la ville pour octroyer ces aides, n’est-il pas bon de se demander si la Région Wallonne n’accorde pas une confiance aveugle envers certains décideurs, là où elle ne le devrait sans doute pas …

Et la propreté dans tout ça ?

Un petit passage vers 11 heures ce samedi dans le centre-ville laisse rêveur… Ou plutôt …  nous invite au pays des cauchemars.

Des travaux à gauche et à droite avec principalement des personnes âgées bloquées depuis pas mal de temps dans leur appartement de la rue de Courtrai car les trottoirs ne se terminent pas.

Petit passage sur la Grand-Place … Beurk… La saleté repoussante (voir photo) n’incite pas à s’y aventurer … Et dire que le soleil a enfin décidé à pointer le bout du nez pour le week-end. Amoureux des bancs publics évitez de poser votre derrière sur les bancs mouscronnois car vous risqueriez de ne pas pouvoir vous décoller.

Une bonne âme croisée me lance avec humour « Les fontaines (lorsqu’elles fonctionnent !) auraient dû être placées plus près des bancs afin de faire de l’autonettoyage » … Que penser de ces nuages de gouttelettes qui avec le vent n’hésitent pas à vous asperger ? Vérifiez la direction du vent avant de vous mettre en terrasse ou alors prévoyez un parapluie !

Quel dommage de voir le superbe pavement de cette grand-place et ces superbes bancs ainsi maculés.

Bref, ce triste et désolant constat ne devrait pas inciter les visiteurs et les promeneurs à rejoindre le centre-ville et ainsi de faire vivre les commerces environnants …