Il fera beau deux mains !!!! Mon œil !

Contrairement à un Herseautois ou à un Luingnois, ne faites surtout pas l’affront à un vrai Dottignien de lui dire qu’il est Mouscronnois, il vous en voudrait pour toute la vie. 

Promesse oubliée d’un revers de « Main » 

Depuis quelques jours, le tonnerre gronde du côté de la « Cité de la Main ». Ce n’est pas la rentrée des classes qui se profile ou le Covid qui sont ciblés, mais bien une plaque commémorative placée à un endroit qui ne fait pas l’unanimité de côté des vrais Dottigniens 

« Nous tiendrons compte de l’avis des citoyens ! Nous consulterons… » en gros, n’était-ce pas une promesse électorale de notre Collège CDH-MR ? …

Et ben, la réalité vient nous confirmer que cela était de la poudre aux yeux pour attirer les électeurs. 

Deux simples petits panneaux officialisant les échanges amicaux entre un groupe apolitique de Dottignies et de Bonnemain (F) pour commémorer leur Main symbolique devraient être officialisés et inaugurés lors de la prochaine fête locale qui se tiendra le 25 septembre lors de l’incontournable « Fête de la main ». Une plaque évocatrice s’en ira vers la ville bretonne et l’autre sera installé à Dottignies. 

Mais où ?

Le comité des mains unies a envoyé une demande d’avis aux citoyens via Facebook, car Mouscron a imaginé installer la plaque sur la façade de l’antenne administrative communale, rue Pastorale. 

Réaction immédiate et pratiquement unanime : « Bravo pour cette plaque qui fêtera les vingt ans d’amitié, mais …. « NON » … pas là, mais plutôt sur le vieux clocher porteur de ce symbole et lieu de passages et de festivités »

Les réponses de la commune (de Mouscron lol) via son échevine des jumelages sont assez interpellantes « Le lieu a été choisi en concertation avec le comité de l’Ordre des Mains Unies ». Possible, mais aucune information allant dans ce sens ne filtre du côté dottignien. Et dans le pire des cas, il semble que cette option aurait -peut-être- été validée que par une seule personne. L’Echevine allant plus loin : « Sur le Vieux clocher, ce n’était pas non plus possible car le monument fera bientôt l’objet de travaux pour enlever le lierre qui le recouvre, et donc il aurait déjà fallu retirer la plaque pour procéder au chantier… ». Et une fois retirée pour la durée des travaux il n’est donc plus possible de la remettre ?

Bref, pour le collège actuel, « le bon – citoyen ne peut rester qu’un con – citoyen » … 

Un rêve ? : des élus enfin à l’écoute du Peuple 

C’est vraiment un signe cette anecdote de plaque commémorative : quand on n’écoute pas le « peuple » pour un détail affectif peu coûteux, qu’en est-il pour des projets « rentables » ?

Vu l’obstination de nos dirigeants, et la « publicité » qui en est faite via les différents articles publiés, il ne faudra pas s’étonner que les électeurs prendront la même attitude lors des prochains scrutins et risqueront d’être tentés par un vote « catégorique » …

Être le représentant de la démocratie, cela se mérite et implique LA bonne attitude : l’élu à la rencontre des membres de la communauté… et non pas les membres de la communauté à la recherche de rencontres avec l’élu !

Bref, combien de fois la population a-t-elle été consultée depuis le début de cette législature ?

Bref, je rêve encore (c’est gratuit) … c’est ce qui m’empêche de totalement vieillir … 🙂

Et nous bêlons en cœur comme des moutons de Panurge* !

« Et toi ? Tu es vacciné ?

Ben, non !

C’est pas bien ça ! Je ne te comprends pas … »

Le vaccin est sûr, extrêmement efficace, nous protège et protège les autres. Le bilan bénéfice-risques est positif, tous les experts et spécialistes considèrent que c’est la seule manière d’éradiquer le virus, toutes les chaînes de télévision ne cessent de nous communiquer les avantages de la vaccination en insistant sur l’immunité collective seule issue pour le retour à une vie normale. Il faut évidemment éviter la saturation des hôpitaux et surtout la destruction de l’économie essentielle à notre bien-être.

La grand-mère de Martine Aubry disait : « Quand y a un flou, c’est qu’y a un loup » !

Elle nous aurait probablement dit : Le vaccin est tellement sûr et tellement efficace que le patron de Pfizer affirmait il y a peu de temps qu’une troisième injection serait nécessaire et même que comme pour la grippe une vaccination annuelle pourrait s’envisager. D’aucuns parlent même d’une quatrième dose !

On n’arrête pas le progrès !!

Le bénéfice-risques est positif. Il est vrai que sur des millions de vaccins, à court terme les chiffres sont éloquents et fluctuants. Il suffit de ne pas être du mauvais côté pour se réjouir !

De plus, certains vaccins s’adressaient de prime abord aux plus de 65 ans puis aux plus de 55 ans pour in fine convenir aux moins de 55 ans et être déconseillé aux personnes plus âgées !

De quoi restaurer la confiance !

Pour revenir à une vie normale, on nous bassine du matin au soir (surtout sur certaines chaînes) de la nécessité vitale de se faire vacciner pour une immunité collective que certains experts estiment inaccessible … Etonnamment, ces mêmes médias ne nous parlent jamais de prévention et renforcement de notre immunité individuelle ! Etrange !

Silence religieux également sur certains médicaments (ivermectine, hydroxychloroquine, la plante artemesia annua, etc…) qui seraient intéressants selon certains professeurs. Une affaire de gros sous ?

Certaines firmes nous promettent des médicaments pour la fin de l’année ! Rapide comme pour le vaccin ! Trop rapide ? Comment respecter les phases cliniques de production en un laps de temps si court ? On parle d’un délai de 9 à 14 ans pour la production sécurisée d’un vaccin

Je ne suis pas spécialiste, je me pose simplement des questions …

J’aurais aimé des débats sérieux à propos des vaccins dans les médias, chaque intervenant argumentant ses propos et permettant ainsi d’éclairer les lecteurs ou les téléspectateurs pour qu’ils puissent prendre des décisions en âme et conscience.

J’aurais aimé des débats sérieux à propos des politiques de santé dans les médias.

Evidemment le sort des hôpitaux et des soignants qu’on a délibérément malmenés mais aussi les alternatives à la médecine officielle que sont par exemple l’homéopathie, l’acupuncture, l’aromathérapiela phytothérapie. Encore une affaire de gros sous ?

J’aurais aimé des débats sérieux dans les médias sur l’avenir de notre planète et ce que nous lèguerons aux générations futures… En vrac : origines des pandémies, transition écologique, transformation du système néo-libéral, révolution dans les transports, agriculture respectueuse des sols et de la biodiversité, etc … Toujours une affaire de gros sous ?

On nous propose à longueur de journée du pain et des jeux !

Ne vous inquiétez pas ! On pense pour vous ! Nous avons La Vérité !

Eh bien non ! Mille fois non !

Je fais mien les principes d’Anne Morelli, historienne et professeure de l’Université Libre de Bruxelles : « Douter, douter, douter »

* Moutons de Panurge

Je vais encore me faire des Amis MDR

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Sommes-nous manipulés ?

Depuis quasi deux ans, on concentre nos informations sur d’autres sujets que la gestion générale et responsable de la société.

Soyez « volontaire bénévole » qu’on nous répète chaque jour ! D’accord, c’est humainement nécessaire… et ça occupe les gens en leur donnant bonne conscience.

Mais, n’est-ce pas encore une fois « Faites comme je dis, pas comme je fais ! » de la part de nos Politiques ?

Ceux-ci sont bien à l’aise en ce moment, loin de la Une des journaux … Que vont-ils encore nous pondre, grâce à tout ce temps de tranquillité médiatique ? En douce, on est déjà occupé à nous « habituer » à l’idée que tout va (ou doit) augmenter… à cause du virus !!! (drôle d’effet secondaire !)

Les victimes des inondations vont payer trois fois : la perte de leur propriété, l’augmentation des prix des matériaux et puis, certainement des nouvelles taxes qui arriveront.

Attention ! Se loger était déjà un challenge pour tout un chacun. C’est occupé de devenir un véritable luxe auquel beaucoup de jeunes ne pourront accéder… sauf avec l’aide des parents. Retournerons-nous au temps des corons ?

Pendant ce temps, on utilise les gens comme des rats de laboratoires, pour mieux rentabiliser ceux-ci !

La Presse covid par-ci, covid par-là

La Presse n’est-elle pas là pour nous informer plutôt que de prendre position ?

A grands renforts de titres plus ronflants les uns que les autres, celle-ci tire bien trop souvent du même côté …

En pleine période Covid et avec l’arrivée des vaccins, dont personne ne connaît aujourd’hui les effets à moyen et long terme, la Presse ou du moins une certaine Presse, fustige à tout va les réfractaires à la vaccination quitte à oublier sans doute volontairement dans certains articles, quelques infos importantes qui n’iraient pas dans leur sens, « leur » vérité.

Pire, certains journalistes ne voulant pas jouer le jeu perdent un peu de leur crédibilité vis-à-vis de certains responsables nationaux et communaux…

Mieux, lorsque vous osez écrire poliment à la Presse afin de préciser leur manquement ou l’oubli volontaire d’une info dans un article, on ne daigne même pas vous répondre et encore moins corriger l’information diffusée sans doute volontairement de manière incomplète.

Et LE Politique dans tout ça ?

Il y a eu l’Euro de football, Le Tour de France, les Jeux Olympiques et bien entendu les vacances…  Il ne fallait pas trop bousculer une population déjà assez meurtrie depuis mars 2020 avec de nouvelles restrictions.

Soyons réalistes, si le gouvernement ne relâchait pas la pression, la population risquait de faire sauter le bouchon.  Certains partis au pouvoir (suivez mon regard !) n’ont pas hésité, par pur intérêt électoral, à tenir des propos tendancieux et populistes.

C’est un peu comme les experts et les statistiques. Chacun y parle son « langage ésotérique » que d’aucuns ont du mal à comprendre alors que les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut !

De toute façon, il ne fallait pas rater les gros rendez-vous populaires et sa composante business.

A quand la remise sous pression ? Quand les petits ou grands partis politiques sortiront-ils à nouveau du bois entouré de leurs experts ou pseudo-experts argumentant le fait qu’ils doivent reprendre la situation en main vu les chiffres annoncés ?

Les petits chefs risquaient de perdre du galon. Certains n’ont même pas « profité » du drame des inondations pour en prendre, car les couturières locales où ils passaient leurs vacances loin du pays ne croisaient qu’un quidam d’apparence aisée et insouciant. Ils n’avaient que la peau exposée au soleil pour y coudre éventuellement le bête grade de caporal de semaine à ce gus. Le seul germe politique d’un Politique est finalement son compte en banque et sa vanité. Mais il doit être répertorié car il y a les fils de… 

Où est-il le temps où chaque soir à 20 heures, certains applaudissaient le personnel médical travaillant sans masque, sans protection ? Aujourd’hui, la France menace de licencier ces mêmes personnes si elles ne se font pas vacciner. Quel beau remerciement !

Malgré une multitude d’incohérences qu’il serait trop long d’énumérer ici, certains oseront nous balancer sans retenue que la vaccination devrait être obligatoire.

Je vais rester poli et éviter certains amalgames qui pourraient nous rappeler un passé lointain et pourtant pas si lointain que ça. Ne vaut-il pas mieux respecter l’avis de chacun ?

Mais la devise de certains de nos responsables n’est-elle pas « il faut diviser pour régner » ?

Quel est le rôle de la presse dans cette pandémie ?

Ci-après, un courrier transmis ce matin à La Dernière-Heure

Messieurs,

Mon fils reprenant sous peu la direction des Pays-Bas pour continuer ses études universitaires, vous comprendrez aisément que tout ce qui touche de près ou de loin à ce pays m’interpelle et encore plus aujourd’hui qu’hier avec cette période Covid.

Dans votre édition du samedi 7 août, vous titriez en page 3 « Au Pays-Bas, le certificat sanitaire obligatoire dès aujourd’hui ».

En page 11 de l’édition du jour, vous persistez et signez « Pas d’amendes à la frontière belgo-néerlandaise en cas de défaut de pass corona ».

Contrairement à mon fils qui fêtera bientôt ses 19 ans, je ne suis pas vacciné et ces mesures retiennent évidemment toute mon attention.

J’ai évidemment fait quelques recherches sur ce Corona Pass exigé aux Pays-Bas et permettez-moi de me poser quelques questions sur le contenu de vos articles qui me semblent aller dans le sens d’une vaccination obligatoire.

Si le quotidien Sud Presse est adepte du copier/coller (vous semblez malheureusement aller dans le même sens quelques semaines avec vos pages régionales) il n’en est pas de même pour l’information concernant nos voisins Hollandais.

En suivant ce lien, vous pourrez y lire : « Enfin, bonne nouvelle pour les amateurs de shopping express aux Pays-Bas : la mesure ne concerne pas les personnes voyageant moins de 12 heures en territoire batave, les travailleurs transfrontaliers ou encore les Belges qui habitent à moins de 30 km de la frontière. »

Leur info semble avoir bien été vérifiée sur la page du site Pays-Bas (Service public fédéral Affaires étrangères) où, sous la rubrique « test négatif obligatoire » il est bien indiqué « Il existe des exceptions : par exemple, les travailleurs et étudiants transfrontaliers, les personnes voyageant moins de 12  heures aux Pays-Bas ou provenant d’une région s’étendant à moins de 30 km de la frontière. Retrouvez ici toutes les catégories dispensées de cette mesure.

Permettez-moi dès lors de vous demander de rectifier dans une de vos prochaines éditions, vos infos qui, sauf erreur de ma part, me semblent incorrectes ou plutôt tendancieuses.

Bien à vous,

Votez pour nous on pense pour vous

Je ne pensais pas que mon article posté hier allait avoir autant d’impact. La réaction d’un lecteur a particulièrement retenu mon attention. C’est avec plaisir que je la partage. 

« Comment prendre le pouvoir à tous les échelons ?

Régionaliser certaines compétences ou services renforce le pouvoir de certains politiciens et indirectement la famille politique qu’il a choisi d’appartenir.

Certains rouges aux revenus démesurés ne sont pas plus socialistes que des écolos recyclés ou des calotins ayant bannière bleu azur.

Pouvoir et fric ne sont jamais éloignés. Ce ne sont rien que des cousins qui se retrouvent parfois en famille sous certaines alliances. Chacun y va de sa petite touche pour laisser une trace, mais aucun n’est censé assumer les erreurs financièrement et sur patrimoine de leurs manques de compétences ou de clairvoyance.

A Tournai, l’un de ceux qui croyaient s’implanter définitivement comme le maître des Cinq Clochers a été un acteur de la fusion des hôpitaux. On voit le triste résultat… N’en déplaise à Polo qui en a vanté le succès. Mais, en grattant un peu côté familial, on peut comprendre certaines de ses réactions à ce sujet. 

Evidemment, on ne critique pas la famille politique, car en termes mafieux cela pourrait être comparé à une trahison de la rose. La fusion des hôpitaux est un échec. Le ChWapi n’est pas un cas isolé. Côté restructurations de la Protection civile, l’échec n’est plus à prouver depuis ces tragiques inondations.

Géolocalisez les nouvelles structures, comparez les forces politiques régionales en bénéficiant et vous aurez la composition de la sauce.

Réforme des polices : Qui est le président de zone ? Regardez la politique et vous retrouverez l’ambiance des garde-champêtres d’antan dont la matraque était tenue indirectement par le bourgmestre. Quid de Mouscron, Tournai et Ath ?

Ne shérifons pas. Mais … Zone de secours. C’est vrai que c’était un peu folklorique, surtout quand des entités payaient du matériel sur fonds propres (Pecq) et que cela ressemblait plus à un camp scout. Mais cela avait son efficacité avec un pouvoir pourtant aussi en coulisse … Le pouvoir en coulisses est toujours là ! Mais il s’affiche comme un général poussant son colonel devant la presse mouton qui écoute un porte-parole dressé comme un chien de garde.

En analysant un peu les rouages de toutes ces institutions, on retrouve régulièrement une pyramide de pouvoir liée à des familles politiques bien décidées à ne rien lâcher. Dans certains pays, avec des barrières démocratiques moins gardées, on passe en dictature. »

N’est-ce pas Coluche qui déclarait « Quand je vois un pauvre qui va voter, c’est comme si je voyais un crocodile entrer chez un maroquinier » ?

Jean-Luc CRUCKE joue au pompier de service

J’ai été interpellé par un article de Jean-Luc CRUCKE -ministre wallon du budget- paru dans Le VIF du 5 août et plus particulièrement par le dernier paragraphe où le journaliste l’interpelle sur les conséquences des mesures décidées à l’échelon fédéral sur la protection civile et les zones de secours. Notre Zean-Luc national réagit et je cite : « Même si comparaison n’est pas raison, je me souviens des critiques dont le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier DELANNOIS, et moi-même avons souffert lorsque nous avons réformé, en Wallonie picarde, la Zone de secours. Les localistes et les conservateurs de tous bords politiques se tenaient la main pour en dire tout le mal qu’ils en pensaient. Aujourd’hui, tout le monde admet que la réforme fut un succès et que le professionnalisme dont font preuve les hommes et les femmes qui la composent est cité en exemple. »

Ce sont des actions concrètes et efficaces sur le terrain que les gens attendent, car c’est là leur priorité… Le blabla politique, ils n’y croient plus depuis un certain temps. Sois opérationnel, Monsieur Jean-Luc, c’est l’urgence : l’hiver …c’est dans 4 mois !!!

En ce qui concerne les zones de secours ! Il n’y a plus de volontaires… Le monde a changé … Qui l’a changé ? Qui a supprimé la proximité des services ? Qui a coupé les pattes de la solidarité de proximité (qui a pourtant prouvé dernièrement qu’elle existait encore) ?

Il faut professionnaliser ! D’accord…mais, alors il faut les moyens pour être efficace et servir TOUT le monde de façon équitable !

Il suffit d’avoir quelques contacts au sein du service de la Zone de notre région pour relativiser sérieusement les affirmations de la fin l’interview reprise ci-dessus … Un ami a fait une visite d’amitié dans la région de Couvin cette semaine, c’est pareil là-bas (uniquement une capacité de 4 professionnels de garde quand cet ami y était !)

La solidarité rime avec proximité

Efficacité rime avec solidarité

Donc, l’efficacité rime avec proximité

On supprime un des coins de ce triangle et ton monde devient plat !!!

Et oui, messieurs, je ne doute pas que la seule réplique à ces quelques lignes sera « Les chiens aboient la caravane passe », si elle n’est pas déjà passée… Pfffffffff

Plus d’infos sur www.ambition2000.be