La « bande » à Aubert : ne pas confondre boulettes et poulettes

L’histoire ne nous dit pas encore si chaque soir le mari de madame Aubert lui fredonne « Viens poupoule » de Maurice Chevalier afin de lui faciliter le sommeil. Mais afin que madame la bourgmestre pense à eux, les Dottigniens lui conseillent vivement d’utiliser cette chanson comme sonnerie de téléphone.

Le problème des poules dottigniennes ferait-il oublier les problèmes de vaccination dans la région ?

Le sujet était assez bien commenté ce mardi sur le marché Hurlus : « Les ministres sont bien payés pour ne pas prendre position », « Ils servent à quoi si c’est pour refiler la patate chaude à Mouscron », « Pour une fois il n’y a pas eu de compromis entre des ministres de différents partis »« Certains politiciens Mouscronnois auront des comptes à rendre » 

Bref, voici un sujet bien puant qui risque encore de faire parler de lui lors des prochains conseils communaux.

Votez pour nous et on s’occupe du reste

En fouinant un peu dans les tracts électoraux relatifs aux dernières élections communales, on pourrait résumer « Avant les élections c’est tout le monde il est beau tout le monde il est gentil ». Après les élections, c’est : « Allez vous faire foutre ! ».

Le cdH montre qu’il n’a pas froid aux yeux en balançant « La participation des citoyens reste LA condition essentielle d’une politique communale réussie. A vos côtés, nous souhaitons poursuivre le travail déjà accompli. Continuons ENSEMBLE ».

Dans un intitulé Environnement et bien-être animal, l’autre parti de la majorité, le MR, n’hésite pas à publier « Répondre aux préoccupations et enjeux actuels en matière de bien-être animal en menant des actions de prévention et de responsabilisation fondées sur le nouveau code du bien-être animal ». Allez ! la bande à Bracaval nous offre encore un petit paragraphe pour la route : « Nous nous engageons pour une ville plus citoyenne, où les habitants sont consultés et appelés à donner leur avis sur les projets et les aménagements qui les concernent directement ».

Bref, les propos repris ci-dessus, démontrent bien qu’on prend les électeurs pour des cons.

Ceux qui aujourd’hui s’étonnent que les Ecolos aient refusé d’entrer dans la majorité communale comprendront mieux les raisons de leur refus …

Les dés sont-ils jetés ?

Je reprends les propos d’une personne qui suit et réagit très souvent aux articles paraissant sur mon blog : « Oui, les dés sont jetés je pense hélas… L’être humain est très fort quand il s’agit de faire des conneries. J’ai pensé à ces 130.000 (!) poules pendant tout le temps que je faisais mes petits gâteaux pour mes petits choux de Bruxelles, ce matin. Je suis antispéciste. Du coup un camp de concentration pour n’importe quelle espèce, ça me mine le moral ».

Un petit retour en arrière

Lors du communal où ce sujet était traité, c’est avec compétence que Rebecca Nuttens argumentait la position d’ECOLO par rapport à l’agrandissement d’une exploitation agricole à Dottignies : pollutions diverses (air, eau, sol), utilisation de produits phytosanitaires, utilisation importante d’eau, etc.…). Sans oublier « l’objet final » dans l’assiette du consommateur !

Le bien-être animal était également évoqué. Comment peut-on accepter en ce début de 21ème siècle une concentration d’animaux aussi importante dans des conditions aussi dégradantes dans des bâtiments clos sans lumière du jour ? Plus de 130.000 poulets ! Excusez du peu !

Le CDH par la bouche de la Bourgmestre madame Aubert toujours aussi autoritaire énumérait tous les obstacles que le dossier a traversé avant d’atterrir devant le Collège …

PAS UNE SEULE VOIX DISCORDANTE dans cette nébuleuse décrite par Mme Aubert.

Elle conclut donc merveilleusement : « Au vu de l’ensemble de cet avis, le Collège ne pouvait que délivrer l’autorisation » !

Le CDH à travers sa cheffe de file prend vraiment les Mouscronnois pour des imbéciles !

Tous ses membres sont-ils sur la même longueur d’onde ? Je pense particulièrement à Ann Cloet, Echevine de l’environnement. Mathilde Vandorpe apparemment est contre mais n’a pas assumé par sa présence au Conseil communal ! Michel Franceus aurait également émis un avis négatif ! Et les autres Echevin(e) ? Et le MR ? Ses représentants font le mouchon comme on dit si bien chez nous … Pourquoi ? J’ai bien ma petite idée mais ça ne sert à rien de remettre de l’huile sur le feu. Leurs responsables ont déjà assez de problèmes pour le moment sans encore en rajouter en couche …

Depuis hier, on sait que les ministres Borsus (MR) et Tellier (Ecolo)r ont décidé de ne rien décider ! De la part du MR rien d’étonnant … Par contre que Céline Tellier en tant qu’écologiste se débine, c’est incompréhensible ! Encore que dans l’affaire Clarebout (frites surgelées) à Comines, elle fuit également ses responsabilités….

J’aimerais entendre les arguments des uns et des autres !

Dans toute décision, il y aura toujours des « pour » et des « contre ». L’un ou l’autre devrait l’emporter en fonction de l’intérêt général et du respect des ÊTRES VIVANTS.

Oserais-je paraphraser Gandhi en affirmant : « On reconnaît la grandeur et la valeur d’une Cité à la façon dont celle-ci traite ses animaux ».

Une réflexion au sujet de « La « bande » à Aubert : ne pas confondre boulettes et poulettes »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s