Quand le Collège communal glousse de bonheur

La décision qui vient de tomber concernant l’agrandissement du poulailler dottignien (60.000 poules de plus) est très décevante, pour ne pas dire interpellante.

Les ministres Willy Borsus (MR) et Céline Tellier (Ecolo) ont décidé de ne rien décider et de suivre l’avis du Collège communal mouscronnois composé d’élus cdH et MR.

Qui s’en lavera les mains ?

Pour l’anecdote, lors du prochain conseil communal, il sera très intéressant de connaître la position du conseiller communal Simon Varrasse devenu conseiller au Cabinet de la ministre … Céline Tellier, à moins qu’il ne préfère briller par son absence.

Les Ecolos mouscronnois joueront-ils sur deux tableaux ? On s’en lave les mains à Bruxelles ou Simon Varrasse se retrouve aujourd’hui entre le marteau et l’enclume, et sa colistière, la conseillère communale Rebecca Nuttens, qui défend bec et ongles ce dossier sur le plan communal.

Et si la décision prioritaire de ce dossier venait de Borsus, ce sera aux échevins MR de se justifier avec comme arbitre le cdH.

Dans tous les cas, certains n’hésiteront pas d’avancer que les dottigniens sont des râleurs. Pourtant, ils s’évertuent à défendre ce qui reste au grand Mouscron pour pouvoir respirer.

Malheureusement, béton et Mouscron riment trop bien à l’unisson !… On a pu le remarquer ces quarante dernières années.

Mais ici, la situation est effarante : outre l’inquiétude légitime et avérée des voisins immédiats quant aux nuisances diverses et déjà exprimées, le Collège mouscronnois (cdH-MR) fait preuve de peu de logique dans ses décisions : après avoir réaménagé le cours de la Grande Espierres à cet endroit, y avoir affiché un panneau « découverte nature protégée » pour une zone normalement destinée au repos des oiseaux en migration saisonnière, il accepte ce genre d’exploitation dans le voisinage très immédiat.

Comprenne qui pourra.

L’absence d’un représentant dottignien depuis bien longtemps au sein du Collège ne serait-il pas voulu, afin de mieux absorber la verte campagne qui nous reste ?

La majorité devrait profiter des week-ends sans obligations de présence aux différentes fêtes ou organisations, pour jouir de la nouvelle bulle de 10 et de ce temps libéré afin de réfléchir sur un vrai projet cohérent de développement humain et respectueux de l’environnement pour notre Ville.

Mais là, c’est sans doute trop demander.

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Une réflexion au sujet de « Quand le Collège communal glousse de bonheur »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s