Le silence de la raison ou du pouvoir ?

Deux enfants perdant la vie dans un accident ne peut laisser personne insensible. La toile (web) aidant, même à des centaines de kilomètres du lieu du drame, réagit.

Les causes de ce drame selon les premières causes avancées, rendent encore plus incompréhensible l’origine de cet accident.

Quand tout le scénario de ce drame sera bien détaillé par une enquête approfondie, la justice rendra son verdict. Mais dans combien de temps ?

Ce week-end, sur les réseaux sociaux, beaucoup ont pris leur clavier comme défouloir. Chacun était juge, témoin, simple commentateur ou encore journaliste, avec toutes les dérives du web…

La bourgmestre de Mouscron s’est exprimée face caméra. Beaucoup d’émotion dans la voix de cette femme qui est également mère de famille. Un politicien s’exprimait simplement comme un être humain normal. Oui cela arrive encore !

Le Parquet n’aura probablement pas apprécié qu’une autre voix que la sienne passe sur antenne et que des journalistes s’adressent à elle. A chacun de garder sa place comme le prévoit la constitution belge sous peine de tomber dans le totalitarisme… La Justice, cette vieille dame, avance lentement, trop lentement, comme à une autre époque.

La toile (web), elle, n’est plus l’araignée lente qui se tisse des pièges nourriciers. Elle a ses dérives, dont ne peuvent certainement pas être exclues celles qui sont journalistiques. Mais cette toile n’est pas un tribunal également ou du moins ne devrait pas l’être. A ce propos, la diffusion de photos, même masquées des victimes ou pseudo coupable mérite aussi un suivi judiciaire ou autre. 

Quant au Parquet, qui était absent physiquement et rapidement du terrain sur les lieux, il ajoute à notre perception qu’il n’est plus vraiment dans le tempo actuel médiatique. Ne pas s’exprimer rapidement ouvre aussi la porte aux dérives sur les réseaux sociaux. N’en déplaise aux magistrats qui font leur travail souvent avec conviction et passion. Mais que les pouvoirs ne se mélangent pas est aussi un gage de démocratie !

Dans ce contexte, et dans un premier temps, il est normal que le micro se tourne vers le premier magistrat politique d’une ville. Rappelons que deux enfants ont perdu la vie suite au comportement inconscient de deux adultes se disputant une banale affaire de tôle pliée et que des personnes ont assisté quasi en direct au drame. La population parle, s’interroge et communique avec des moyens rapides et malheureusement peu crédibles ou fiables.

Alors un peu de modernité dans certains milieux qui sont des piliers de notre démocratie serait bénéfique à la société.

D’autres infos sur www.ambition2000.be

Une réflexion au sujet de « Le silence de la raison ou du pouvoir ? »

  1. Belle mise au point. Le danger de susciter un  » surdrame « , suite à une utilisation sans retenue et/ou sans nuance des moyens médiatiques, devrait effectivement être pris en considération par tous. Voilà un thème de formation qui pourrait être prioritaire dans les programmes de notre fameuse école de la réussite…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s