CEBEO : Polo qui rit, Brichitte qui pleure …

Le 12 février de cette année, je publiais un article « CEBEO : une parodie de démocratie ».

Depuis quelques jours, CEBEO a choisi de quitter Mouscron.

Ce 9 octobre L’Avenir annonçait que CEBEO partait s’agrandir à Tournai. Une semaine plus tard, Sud Presse revient également sur ce dossier relevant les propos de notre bourgmestre « Je suis vraiment déçue et désolée de voir qu’elle va migrer du côté de Tournai », elle poursuit « On avait proposé des modifications, mais l’entreprise a finalement trouvé ailleurs et n’a pas voulu tenter de déposer un nouveau permis ».

Les riverains apprécieront.

Pauvre Mouscron

Et voilà que nos édiles communaux se mettent à pleurer sur cette manne financière envolée. Le problème à Mouscron, c’est qu’il y a des zonings partout, entrecoupés de zones résidentielles et on s’étonne que cela puisse susciter des réticences. ‌

Aucune cohérence stratégique : on veut tout et son contraire. On se désole de la désertification du centre ville mais on encourage la multiplication des galeries commerciales en périphérie et on piétonise la Grand-Place du côté opposé à celui où se trouvent les cafés, boutiques et restaurants…

Quand donc se pointera le personnage providentiel qui saura redonner un peu de lustre et d’attractivité à cette ville et susciter l’envie d’y vivre ?

Alors qu’une bonne partie du secteur public (pompiers, Consulat,…) est transféré à Tournai, voici que le privé trouve également refuge dans la Cité des 5 clochers.

D’autres infos sur www.ambition2000.be