Vivaldi : une blonde remplace une brune

Hier, on apprenait que les Trappistes de Rochefort sortaient une nouvelle bière… Une blonde tirée à 8,1 % allait compléter la vaste gamme de brunes.

Dans le paysage politique, c’est une autre blonde qui fait son apparition. Ici, pas question de rajouter une blonde aux brunes dans la vaste panoplie de politiciens.

Ludivine Dedonder, la blonde socialiste remplacera en effet la brune libérale Marie-Christine Marghem comme ministre tournaisienne dans ce Concerto Vivaldien.

Une surprise ? Disons plutôt une demie-surprise car celle qui partage la vie du sheriff tournaisien était citée depuis pas mal de temps dans le casting ministériel -socialiste-.

 Comme en politique rien n’est jamais acquis, c’est en dernière minute que son nom fut officiellement dévoilé. La nuit fut courte et sans doute très agitée pour certains Tournaisiens.

Si son Polo (aujourd’hui au garde-à-vous devant sa dulcinée ?) utilise depuis toujours des balles contre certains hurluberlus, ce sont désormais des roquettes (rouges) que Lulu emploiera comme première femme ministre de la défense de l’histoire de la Belgique.

Quant aux Tournaisiens, ils ont déjà au coin de l’œil la caserne Saint Jean et ses abords plus fréquentables pour les blindés que pour le véhicule de monsieur et madame tout le monde.

Un duo Demotte/Crucke à Mouscron ?

Cette promotion risque-t-elle d’écarter définitivement Rudy Demotte du paysage politique tournaisien ? On ignore s’il fait partie du clan de Polleke Magnette pour encore espérer être sur le devant de la scène politique mais hormis les € qu’il aura ramenés dans la Cité de Clovis, sa ville d’adoption, il n’a vraiment pas fait l’unanimité auprès des Tournaisiens en brillant trop souvent par ses absences.

Un espoir pour les élus socialiste Mouscronnois ? Ces derniers, de plus en plus transparents verraient sans doute d’un bon œil l’arrivée en terre hurlue de cet amoureux de la pédale si ce dernier avait envie de relever un nouveau et sans doute ultime défi.

Non repris dans le dernier casting gouvernemental, Jean-Luc Crucke mettra-t-il désormais le cap sur Mouscron ? Les élus du mouvement réformateur mouscronnois, à la botte d’Aubert, seraient sans aucun doute heureux de l’accueillir parmi eux.

Alors, un duo Demotte-Crucke lors des prochaines élections communales pour mettre fin à l’hégémonie du cdH ? Certains y croient, d’autres en rêvent, même debout.