Au CAM l’orthographe fout l’camp !

Il ne fait pas bon dévoiler des plaques commémoratives ou d’inauguration dans la Cité des Hurlus …

Petit retour en arrière

Le 3 septembre 2011 c’était la deuxième inauguration de la piste d’athlétisme du complexe de la Barrière de Fer à Dottignies et ce après une première qui s’était déroulée en décembre 2008.

Afin sans doute de supprimer le nom de Jean-Pierre Detremmerie, une nouvelle plaque était en effet dévoilée en 2011. On y retrouvait même le nom de personnes absentes et le nom d’un échevin y était écorné (Michel devenant Francis).

Régis GhesquièreMonsieur Athlétisme de Mouscron n’était pas repris sur la plaque et n’avait même pas été invité à la cérémonie !

Pour couronner le tout, Gaëtan Vanneste, alors échevin des sports n’y était pas repris non plus. Une absence sans aucun doute volontaire…

Et oui, on retrouve ici toute la bassesse du monde politique… mouscronnois pour l’occasion.

Ce vendredi, inauguration de la statue d’Alfred Gadenne

Après avoir enlevé, non sans mal, le drap recouvrant le bronze qui devait représenter Alfred, on passa au dévoilement de la plaque commémorative.

Nouvelle surprise. Une nouvelle coquille était présente : il manquait un accent à « décédé », une erreur d’orthographe de plus. On peut se demander s’il y a un correcteur d’orthographe dans les logiciels du CAM (Centre Administratif Mouscronnois) et qui a signé le « bon à tirer » …

Il est à espérer que pour ce genre de plaque, nous ne sommes pas soumis à la loi sur les facilités linguistiques, sans quoi, le commissaire d’arrondissement n’aurait pas non plus vérifié.

Faut-il en rire ou en pleurer ? 

D’autres infos sur http://www.ambition2000.be  

Alfred statufié

Si pour beaucoup le 11 septembre évoque les attentats de 2001 dont quatre attentats-suicides perpétrés le même jour aux Etats-Unis   provoquant la mort de 2.977 personnes dans le centre de Manhattan à New York, il n’en va pas de même pour certains Mouscronnois pour qui cette date rappelle la disparition tragique du bourgmestre Alfred Gadenne.

Lorsque ce mercredi on m’a invité à regarder le JT du mardi sur le site internet de la télévision locale je suis (presque) tombé de ma chaise quand j’ai entendu madame Aubert annoncer qu’une statue, ni plus ni moins que ça, à l’effigie de monsieur Gadenne sera érigée sur la Grand-place ce vendredi. « Rendre hommage au bourgmestre Alfred Gadenne était nécessaire, indispensable il fallait le faire, … ». 

Dans la foulée de cette exclusivité, le journaliste de la TV locale demanda à Madame Aubert si quelque chose est prévu pour Jean-Pierre Detremmerie « On aura maintenant une statue en mémoire d’Alfred Gadenne, un espace au CAM et une esplanade en l’honneur de Damien Yzerbyt. Est-ce qu’on peut imaginer un jour un endroit, une rue qui rendrait hommage au travail de Jean-Pierre Detremmerie aussi ? ». La réponse d’Aubert est bien préparée « Oui oui je le souhaiterais dans les années à venir. Chaque chose en son temps mais il y aura quelque chose pour Jean-Pierre Detremmerie. Il a été bourgmestre de Mouscron et il le mérite aussi. ».

Un ange passe …

A cet effet il est bon de savoir qu’en France « Aucune disposition législative ou réglementaire ne fait obligation d’une consultation ou d’une demande d’autorisation à un éventuel héritier ou descendant d’une personnalité dont le nom va être utilisé pour dénommer un lieu public ». C’est probablement la même chose en Belgique. Par contre, ses proches savent qu’un tel hommage n’aurait pas été dans les volontés de Jean-Pierre Detremmerie. Dont acte.

Tant qu’on y est, on peut également dresser un monument en l’honneur d’Alfred étant donné que les mots ne manquent pas dans la bouche d’aucuns pour le qualifier de grand homme ! A Luingne, son pays, peut-être.

 Maintenant, la question se pose ! Est-il judicieux de placer des statues d’hommes politiques sur les lieux publics ?  Pourquoi ne pas mettre une statue de Georges Leekens ? En plus, même si le CDH a la majorité absolue à Mouscron, ça ne concerne pas 100 % de la population … 

Je n’imagine même pas un instant qu’à Tournai, Paul-Olivier Delannois fasse installer une statue de Roger Delcroix, de Christian Massy ou pire de Rudy Demotte sur la Grand-Place tournaisienne…

Pour ma part, je pense qu’un buste (ressemblant à Alfred) à l’Hôtel de Ville aurait été plus approprié ou même plus sobrement un portrait côtoyant celui des autres bourgmestres …

Inauguration de la statue d’Alfred Gadenne

Rendez-vous donc sur invitation ce vendredi 11 septembre à 17 heures 30 sur la Grand-place de Mouscron. Enfin un peu d’animation sur ce lieu trop souvent désert ! Avec un retard de 10 minutes, la Brabançonne retentit. Heureusement le soleil est de la partie ! Premier discours de la Bourgmestre qui pour l’occasion nous fait admirer sa nouvelle coupe de cheveux ou à tout le moins un brushing tout récent.

Pour ceux qui n’auraient pas reçu le précieux sésame permettant d’assister à la cérémonie, noN télé avait annoncé une retransmission en direct sur son site internet, sur celui de la ville de Mouscron et sur le Facebook de cette dernière … Finalement, la cérémonie ne fut retransmise que sur le Facebook de la ville de Mouscron.. La Ville n’a-t-elle pas suffisamment délié les cordons de la bourse au profit de la télévision locale ?

Du haut de ses 2 mètres 50, c’est donc sous ses anciens bureaux que la statue d’Alfred trônera pour admirer un Centre-ville séduisant mais de plus en plus dépourvu de vie et de commerces.

Il reste à espérer que les pieds de ce grand homme ne recueillent pas autant de pipis de chiens que l’Ours qui se trouve dans la Petite Rue.

Une statue dont la ressemblance avec Alfred ne semble pas faire l’unanimité. Je lui trouve plutôt un air de ressemblance avec Cloclo (Claude-François). Mais encore une fois, chacun jugera…

On parie sur des pleurs ?

Emotion émotion émotion … Pas de larmes cette fois-ci, mais quelques trémolos dans la voix à la fin de son discours. Une ritournelle bien huilée ou quand certain(e)s politicien(ne)s jouent sur la corde sensible pour asseoir leur pouvoir… et laisser par la même occasion une trace pour la postérité …

Passe, passe le temps…

Quelle belle initiative sur les deniers publics ! Plusieurs statues de grands hommes … et femmes animeront bientôt la Place de Mouscron et ouvriront ainsi la porte à la statufication de la première grande dame de la ville des Hurlus. Ne dit-on pas « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Nul n’en doute ! Mme Aubert est une fine et redoutable politicienne. Elle a l’art de faire jouer les violons … Emotion, émotion, émotion au programme.

Après l’inauguration de la statue et les quelques mots de circonstance accompagnés de quelques sanglots de notre Brichitte communale, la soirée se termina par le défilé des invités qui avaient quasi tous oublié les gestes barrières … Si tous étaient masqués… la majorité serra ou déposa sa main sur celle d’Alfred … Bravo pour la propagation du virus.

Le verre de l’amitié fut remplacé cette fois-ci par un jeton de boisson offert à tous les invités (triés sur le volet) et à dépenser dans les bistrots du centre.

Merci Brigitte pour ce formidable geste…

C’est quoi un grand homme… politique ?

Pour ma part, j’attends toujours qu’on me dise ce qu’Alfred a fait pour garder Mouscron sur la carte… ou, en d’autres termes, quelles sont ses réalisations ?

Lorsque l’on parle d’Alfred, chacun dit de lui qu’il était une bonne personne, gentil, aimable, qu’il disait bonjour à tout le monde, qu’il serrait bien la main de tous, … Si de tels actes sont évidemment de vrais atouts pour un homme politique est-ce vraiment cela qui fait progresser une ville ?

Moi j’aimerais bien qu’on me cite ce qu’il a fait pour Mouscron. Ne juge-t-on pas un homme politique sur ses actions au profit de sa ville, de sa région ou même pour son pays car il a également été député ?

Mouscron a-t-il évolué dans le bon sens depuis la fin de l’ère Detremmerie ? A vous de juger.

S’il est de bon ton de caresser dans le sens du poil et ne pas aller à contre-courant de la masse populaire, il faut peut-être un moment ouvrir les yeux. Bourgmestre de Luingne OK, de Mouscron… j’en doute…

D’autres infos sur www.ambition2000.be 

Le caviar des mafieux ne risque-t-il pas d’étouffer les cris d’un innocent ?

Ci-dessous, copie du courrier transmis aux 14 députés européens slovaques.

Richard Vlček EduMesdames et Messieurs les députés,

Je lis dans le Magazine Le Vif de ce 4 septembre que vous avez écrit à Marc De Mesmaeker, commissaire général de la police fédérale. Vous lui signalez que « le comportement des membres de la police fédérale envers le citoyen slovaque Jozef Chovanec a dépassé les limites des normes juridiques belges ».

Si je comprends votre interpellation, je m’interroge également sur Richard Vlček, un de vos citoyens emprisonnés depuis bientôt 6 ans (le 2 octobre prochain) dans une prison bulgare sans que personne, hormis sa famille et ses proches, ne s’inquiète de son sort.

Mon ami Richard Vlček est condamné à 25 ans de prison pour une tentative de meurtre sur son beau-père. Je vous invite cependant à lire ou à vous renseigner sur son dossier pour y découvrir les nombreuses incohérences qui y sont reprises et dont le dossier semble manipulé de A à Z.

Depuis 6 ans, monsieur Richard Vlček clame son innocence. Il a transmis plus de 600 (six cents) courriers aux autorités (politiciens, justice, …) de votre pays pour la réouverture/révision de son dossier. A ce jour, il n’a reçu aucune réponse.

Sa famille interpelle également les autorités dans ce sens. Mais en vain.

Innocent, il refuse évidemment les transactions financières proposées par de hauts responsables de votre pays pour qu’il puisse sortir de prison.

Je m’interroge d’autant plus sur l’intégrité des responsables de votre pays après avoir suivi la récente animation judiciaire de votre belle Slovaquie.

Et comme depuis quelques heures vous semblez vous intéresser de très près aux dysfonctionnements de la justice belge dans le « dossier Chovanec », j’attends évidemment de lire vos futures interpellations sur « L’affaire Kuciak », le journaliste d’investigation slovaque assassiné avec sa fiancée le 21 février 2018 pour des mobiles liés vraisemblablement à ses enquêtes sur Marián Kočner. Dois-je vous rappeler qu’au terme du procès Marián Kočner a -quand même- été condamné jeudi, mais seulement pour possession illégale de munitions, ce qui lui coûtera 5.000 euros d’amende. Il ne sera pas libre pour autant, car le businessman a récemment été condamné à une peine de 19 ans de prison pour une fraude portant sur … 69 millions d’euros… rien que ça …

 Vous n’êtes pas sans ignorer les remous provoqués dans les différents organes de presse dans le monde par le jugement qui a été rendu.

La presse nationale mais également mondiale pointe votre pays du doigt. Le journal Le Monde, qu’il ne faut plus présenter, consacre son Editorial du jour à l’acquittement de Marián Kočner. Je cite : « Le procès fleuve dont il a été le centre depuis deux ans a permis aux Slovaques de mesurer l’étendue de la corruption dans le monde politico-judiciaire », parlant même de corruption, …  D’autres dénonçant la Slovaquie comme un état mafieux. Je vous laisse seuls juges de ces propos.

Je me pose dès lors une question, est-ce l’hôpital qui se moque de la charité ? Ne faut-il pas balayer devant sa porte avant de regarder chez les autres ?

Un proverbe dit « On voit la paille dans l’œil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien ».

Je transmets ce courrier de manière individuelle aux 14 membres Slovaques de votre Assemblée européenne. J’ose espérer qu’au contraire de mon ami Richard qui a fêté ses 52 ans ce 1er septembre et de sa famille j’aurai le plaisir de vous lire et qu’un suivi positif sera apporté à ce dossier qui, je vous l’affirme haut et fort, fera encore couler beaucoup d’encre si vous restez murés dans votre silence.

La presse belge (des liens existent sur Internet) s’est intéressée à mon ami Richard et devrait encore y revenir …

Renata, la sœur de Richard me dit qu’« En Slovaquie on dit que l’espoir meurt en dernier » … J’attends de voir si elle a raison.

Bien à vous.

Découvrez d’autres infos sur www.ambition2000.be