Richard Vlček en route vers la liberté ?

richard vlček11 août 2020 … une date que n’oubliera pas une famille slovaque…

Mais que de péripéties entretemps …

Alors qu’il s’inquiétait entre autres qu’un courrier envoyé de Slovaquie ne me soit pas parvenu, celui-ci m’est bien arrivé, mais avec retard et (re)fermé avec un collant… Le contenu n’a indubitablement pas fait plaisir aux lecteurs slovaques qui ont découvert le contenu de la missive où Richard clamait encore une fois son innocence et n’hésitait pas à citer et à compromettre certaines personnes.

Ses nombreux courriers, quasi journaliers adressés depuis de nombreuses années au Premier Ministre, au Président du Conseil National de la République Slovaque, au Ministre de l’Intérieur, aux députés, au Secrétaire d’État, aux journalistes, au conseiller du Premier Ministre et à bien d’autres responsables pour revoir son dossier sont toujours restés lettre morte.

Sur le conseil d’une amie, j’ai donc invité Richard à introduire un dossier auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, ce qui fut fait le 19 mai via Madame JUDr. ILDIKÓ OSVALDOVÁ, une ancienne procureure qui est aujourd’hui son avocate.

Richard m’écrivait encore récemment « Je crois et j´espère en la victoire, j´espère que la vérité gagne ! Cher Dominique, je ne veux rien de plus, seulement la vérité parce qu’ils ont gâché ma vie, ma liberté ».

Evidemment le COVID n’allait pas accélérer la décision de Strasbourg… J’avais toutefois dit à mon fils que si une issue positive intervenait avant son entrée à l’Unif nous irions accueillir Richard à sa sortie de prison située à septante kilomètres de Bratislava.

J’ai eu Richard au téléphone ce dimanche 9 août, deux jours avant la bonne nouvelle. Il ne s’attendait pas du tout à une réponse rapide de la Cour Européenne des Droits de l’Homme de Strasbourg, même s’il l’espérait. Les vacances et la crise du COVID lui disaient qu’il fallait encore attendre…  Mais ce 11 août, Renata, la sœur de Richard me faisait parvenir ce mail « Salut Dominik. Aujourd’hui est venue la bonne nouvelle de Strasbourg. Ils n’ont pas rejeté la plainte de Richard, mais l’ont acceptée. Hourrrraaa ».

L’ouverture de son dossier devrait définitivement démontrer que Richard est innocent.

Et maintenant ?

Le 2 octobre, il y aura 6 ans que Richard croupit en prison. Il a été condamné le 18 juin 2015 à 25 ans de prison.

A l’aube de ses 52 ans qu’il aura le 1er septembre, Richard, son fils, ses parents, sa sœur croisent les doigts pour qu’enfin LA VÉRITÉ éclate au grand jour.

Tous leurs espoirs sont désormais tournés vers la décision que prendra la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Le 10 août 2019, la sœur de Richard m’écrivait « En Slovaquie on dit que l’espoir meurt en dernier », et comme il me dit souvent « Je reviendrai bientôt boire un batchu à Mouscron chez Gégé avec mes amis Steve, Nanou, la famille Brouckaert, … et j’espère rencontrer Polo et Yves ».

Sur la photo, vous pouvez découvrir Richard en compagnie de Joe Borbély, d’origine slovaque, ami de Pelé et directeur général de l’équipe Brasil Masters, une sélection d’anciennes stars. S’y trouve aussi le Brésilien EDU qui fut champion du monde en 1970 lors du Football Star Match qui s’est déroulé à Dunajska Streda en 2010.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s