Pieter et Philippe, nos deux clowns de service ?

a20200530_171031Situation à nouveau abracadabrantesque (Merci, Mr Chirac !) ces dernières heures pour la population frontalière. Nos politiciens bien aimés nous font vraiment passer pour des cons dans les autres pays.

Ce vendredi soir, Pieter De Crem, Ministre de l’Intérieur avance que « les visites au-delà des frontières du pays seront à nouveau possibles à partir de samedi ».

Pour ne pas être en reste et laisser la vedette au ministre CD&V, Philippe Goffin (MR), Ministre des Affaires étrangères, met un euro dans le juke-box ! On pourra également y faire ses courses !

Afin d’être assuré que ce n’est pas un effet d’annonce, je téléphone au 0800/14689 (Contact Center Coronavirus) qui confirme les affirmations de nos deux grands stratèges et me demande de rappeler dans l’après-midi car l’arrêté n’est pas encore paru au Moniteur. Je m’exécute et une voix pas très agréable, pressée, fatiguée me garantit que l’autorisation de franchir la frontière est bien réelle. Youpie !

Evidemment branle-bas de combat dans les chaumières belges… L’eau, les sodas, les alcools et autres produits intéressants financièrement pourront à nouveau remplir leurs caddies. De leur côté, nos amis français pourraient à nouveau accéder, en toute légalité cette fois, aux pompes à essence et aux tabac-shops.

Ceci dit, concernant le tabac et les cigarettes, le Carrefour situé dans la rue du Congo s’est frotté les mains pendant quelques jours voyant les files de Français se ruer dans la grande surface suite à la fermeture des tabacs-shops situé à quelques mètres de la frontière…

Mais depuis quelques jours, la réouverture de ceux-ci suite au procès gagné contre notre administration a fait perdre à notre grande surface cette clientèle de fumeurs qui s’est réorientée vers leurs anciens marchands de tabac.

Revenons à la situation de ce samedi !

Les frontières de l’Allemagne, du Grand-Duché du Luxembourg et des Pays-Bas semblent bien ouvertes. Toutefois, certains Bourgmestres néerlandophones semblent étonnés des déclarations et de la position des élus belges. Le maire de Sluis relève même que « Les Belges sont doués pour les tactiques surprises », la France, de son côté, signale qu’elle ne rouvrirait pas ses frontières avant le 15 juin !

Bref, une situation ubuesque à la sauce belge !

Quoi de mieux, pour en avoir le cœur net, que de se rendre sur le terrain ?

Frontières MouscronPremière étape… la frontière jouxtant le contrôle technique (1) … Le Personnel communal mouscronnois s’est attelé à enlever toutes les barrières.

Deuxième étape : la frontière du Risquons-Tout située à quelques centaines de mètres. Et là, surprise… les policiers français contrôlent …

Après quelques discussions très sympathiques avec les forces de l’ordre, j’enfourche ma bicyclette et décide d’aller voir les autres frontières mouscronnoises : rue de la limite (2), la Marlière (3), Mont-à-Leux (4) et là, à mon grand étonnement… plus rien n’empêche les Belges de se rendre en France et aux Français de fouler le sol belge.

Retour au Risquons-Tout pour relater ma découverte aux policiers… Incompréhension de leur part ! C’est alors qu’arrive le grand Boss qui malgré l’aberration de la situation, décide de poursuivre les contrôles tout en envoyant les photos des autres frontières du coin aux supérieurs hiérarchiques.

Situation cocasse, amusante … Les contrôles sont effectués pour les voitures partant vers la France pendant que les automobilistes français se ruent sur les tabac-shops situés à une vingtaine de mètres de la frontière sous les yeux des policiers.

Les automobilistes qui doivent rebrousser chemin ont probablement emprunté les autres points frontaliers ouverts évitant ainsi les contrôles sur l’autoroute eux également bien réels.

Par la même occasion, j’apprends également que les policiers français sont présents à la frontière du Risquons-Tout 24 heures sur 24 sauf un creux de 5 heures. La police mouscronnoise, elle, s’y rend de temps en temps pour une demi-heure…

Comme me confiait un policier, les politiciens français ont sans aucun doute été piqués au vif par la décision de nos clowns -politiques- belges et n’ont pas apprécié d’être mis devant le fait accompli rajoutant « on pourrait tourner un film style la 7ième Compagnie tant cette situation est burlesque ».

Ce samedi soir, aux journaux télévisés, on n’a pas vu notre amuseur de service Pieter De Crem !  Après ses problèmes avec les masques, notre gentil saltimbanque Philippe Goffin, reconnaissons-le, a osé se présenter sur les plateaux télévisés et de sa douce voix paisible et enjôleuse a admis dans un élan de sincérité une communication peu claire ! C’est le moins qu’on puisse dire ! Par contre, plusieurs questions des journalistes ont été contournées de manière habile comme seuls nos politiciens en sont capables !

Et dire que certains osent encore proclamer Vive l’Europe

Qui a osé dire que nos hommes politiques sont de joyeux comiques ?