Chacun s’occupe comme il peut pendant le confinement

Voiture Mouscron VercruysseLe journal L’Avenir de ce jour signale que la Ville de Tournai, profitant du beau temps et du trafic réduit a chargé une partie de son personnel de repeindre les passages pour piétons.

Mouscron n’est pas en reste et on a également pu apercevoir le personnel communal s’activer dans le même travail …

Et pendant ce temps, d’autres profitaient à leur manière du beau temps.

Cette pandémie a sans aucun doute redonné goût à pas mal d’Hurlus de redécouvrir les joies du sport et des sorties en famille.

Marcheurs, joggeurs et cyclistes se croisaient allègrement dans ce qu’il reste comme zone verte du Bois-Fichaux communément appelé Bois-Fichu.

D’autres encore profitent de la rareté du trafic pour s’adonner à une autre passion en testant leurs jouets et plus particulièrement leurs voitures téléguidées.

Si certains de ces petits bolides peuvent montrer jusqu’à 70 km/h, cette vitesse n’est guère recommandée sur les voiries mouscronnoises

Car malgré l’hiver très clément, les nids-de-poule sont à nouveau légion…  

Les garages étant encore fermés, on peut espérer ne pas se foutre un amortisseur en l’air dans les jours qui viennent.

Croisons les doigts pour que notre Echevine des Travaux trouve un peu de tarmac pour reboucher ces trop nombreux trous qui seront de nouveau rebouchés en 2021 et dans les années suivantes car ces travaux sont un éternel recommencement dans notre Cité.

Découvrez d’autres images signalant ces problèmes en cliquant sur la photo.

Il FAUT CHANGER le système !

Albert EinsteinMerde ! J’arrive à saturation ! Il en a fallu du temps ! Je n’ai pas allumé la télévision afin d’écouter le journal télévisé … Ouh la la quel vide ! Je suis drôlement intoxiqué!

Par contre, la preuve que je suis loin d’être guéri, j’ai ouvert mon ordinateur pour regarder l’intervention d’un certain Aurélien Barrau, astrophysicien, spécialiste des trous noirs et de la cosmologie (science des lois physiques de l’univers, de sa formation). Excusez du peu !

C’est indéniable ! La pandémie du coronavirus marquera les esprits contemporains de façon indélébile. Toutes les couches de la population sur la planète auront été concernées et le monde médiatique traditionnel aura négligé la plupart du temps les causes réelles de cette petite catastrophe. Petite, même si cela peut paraître cynique, parce que le nombre de décès pour le moment est de moins de 200 000 cas !

Qui se souvient des chiffres suivants ?

« À l’échelle mondiale, le bilan de la pandémie est d’environ un million de morts entre l’été 1968 et le printemps 1970, selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé. Il s’agit de la troisième pandémie du xxe siècle après la grippe espagnole (20 à 40 millions de morts en 1918-1920) et la grippe asiatique (2 millions de morts en 1957)»

Une GRANDE catastrophe se prépare et la plupart des politicards, à l’image des citoyens qu’il représentent, en sont les instigateurs. Certains partis politiques (certains plus que d’autres) ont défendu bec et ongles le système que nous connaissons et qui nous mène droit dans le mur à savoir la CROISSANCE à tout prix.

Je me rappelle cette phrase d’un homme politique encore actif actuellement et qui s’est récemment bien fait remonter les bretelles par Bouli Lanners un dimanche midi sur les antennes de RTL (se reconnaîtra-t-il ?) qui affirmait : « Il faut faire grandir le gâteau pour que l’on puisse le partager ».

Sauf que le gâteau, gigantesque déjà, est bien mal partagé et en plus limité (une seule Terre-Mère !)

« 50,1% de la richesse mondiale aux mains de 1% de la population », « Le nombre de milliardaires a doublé en une décennie »

Notre modèle néo-libéral et productiviste est suicidaire…

Agriculture intensive mortifère, productions industrielles polluantes, surconsommation, gaspillage éhonté, exploitation agressive des humains et des autres espèces vivantes, privatisation des entreprises publiques les plus rentables, spéculation financière, confiance aveugle et illimitée dans la technologie, société tournée vers les énergies fossiles, omniprésence du nucléaire …

La liste est non exhaustive …

Serons-nous assez sages pour redresser ce Titanic avant qu’il ne coule définitivement ?

Serons-nous assez sages pour déposer un bulletin responsable dans les urnes ?

Serons-nous assez sages pour changer notre façon de vivre ?

Personnellement, j’en doute … Et ce n’est pas cet exemple certes anecdotique qui me donnera quelque espoir !

Des heures d’attente pour retrouver le goût du Big Mac en plein confinement. Les amateurs de hamburgers, de nuggets, frites et potatoes étaient nombreux lundi soir pour la réouverture des drives de certains restaurants McDonald’s. Et en Belgique, la note peut même parfois être très salée pour se taper un Mac Do en cette période de pandémie.

Allez ! Une lecture de 60 pages pour remonter le moral ! « Le chemin de l’espérance » de Stéphane Hessel et Edgard Morin aux éditions Fayard.

Le personnel soignant : Ces Héros de l’ombre

Infirmière mouscron9h25 ce jeudi matin ! Un superbe soleil et déjà une bonne petite chaleur. A pied, je dévale ma rue pour aller « ravitailler » mon papa qui n’habite pas très loin.

Brusquement, je vois une voiture stoppant quasi en plein milieu du carrefour et une dame en surgir en courant …

Mon regard se porte vers l’endroit où elle file et j’aperçois une dame allongée sur le sol … Le choc !

Je m’approche… La dame aide la personne tombée à se relever, prend de ses nouvelles, la fait asseoir sur le seuil d’une maison.

Troublé, je remarque que c’est la veuve de Serge, un copain décédé …

L’inconnue prend de ses nouvelles : « Comment êtes-vous tombée, vous avez mal quelque part, … ? » On apprend que cette personne a des problèmes de tension. Nouvelles questions : « Suivez-vous un traitement ? Quel est votre médecin ? , … »

La bienfaitrice rassure cette pauvre dame en se présentant comme infirmière. Elle va aller chercher un tensiomètre dans sa Toyota toujours garée en mode « Warning ».

La tension se révèle en effet bien haute, trop même.

Notre infirmière anonyme, généreuse, propose à la dame d’aller elle-même lui chercher le pain qu’elle comptait aller s’acheter à la boulangerie toute proche et d’ensuite la reconduire chez elle ?

Madame « Serge » refuse en lui disant qu’elle va mieux et n’hésite pas à remercier cet Ange bienfaiteur qui sans rien demander à personne est venu lui porter secours.

Que dire devant ce beau geste d’humanité si ce n’est que dans ces moments difficiles plus encore qu’hier tout le personnel soignant est à remercier, à féliciter…

Et l’avenir du personnel soignant demain ?

Qu’en sera-t-il lorsque l’actuelle situation s’arrangera (du moins on l’espère) ? Ne faut-il pas craindre un burn-out au sein même du personnel soignant ?

Qu’en sera-t-il lorsque ce même personnel soignant, qui depuis des semaines travaille sans relâche pour soigner les uns et les autres, s’exprimera à nouveau pour exiger un refinancement des soins de santé ?

Qu’en sera-t-il lorsque ces mêmes « blouses blanches » dénonceront à juste titre une charge de travail trop lourde ?

Seront-elles cette fois entendues ou ignorées par le pouvoir politique comme elles le sont depuis de trop nombreuses années ? 

Une reconnaissance du personnel soignant ?

Alors qu’aujourd’hui on lit tout et même du n’importe quoi sur cette pandémie, la presse n’hésite pas à annoncer que nos (trop) nombreux ministres ne réduiront pas leur salaire et ne prendront pas exemple sur leurs homologues des gouvernements autrichien et bulgare, …

Tout est dit …

Un choix de vie

Malgré les gouvernements qui vous ont méprisés et qui vous mépriseront sans doute encore à l’avenir, vous continuez à servir. Heureusement que vous arrivez à faire fi de toutes les c… de nos (ir)responsables politiciens. Entre vocation (personnel soignant) et appât du gain (politicien) le choix a été très simple pour certains.

Les Héros ne sont pas les sportifs que nous encensons, que nous idolâtrons même parfois, mais bien tous ceux et celles qui très souvent exercent leur travail ou plutôt leur vocation, parfois même au détriment de leur vie familiale, pour se mettre au service des autres. Ce sont ces travailleurs de l’ombre qui mettent leur vie en péril par les temps covid-19

Pourtant, aujourd’hui, certains connards, tant en Belgique qu’en France et même d’ailleurs sans doute, n’hésitent pas à menacer, et à demander de déménager et même à expulser de leur logement ce même personnel soignant.

MERCI

Alors oui, ces quelques lignes ne résoudront pas vos problèmes mais je tenais tout simplement à vous dire encore un grand BRAVO, MADAME l’infirmière, pour votre sens du devoir, votre humanité, votre simplicité. Vous êtes un bel exemple pour la profession que vous représentez. 

C’était le mouvement d’humeur de jour. POINT !  

Le « porte-à-porte » à Mouscron : deux poids deux mesures ?

Samedi SolidaireSuite à l’arrêt de la distribution de vivres ce samedi par le mouvement « Samedi Solidaire » qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, notre Bourgmestre madame Aubert semble vraiment avoir besoin de se justifier.

Pourquoi ?

N’apprécierait-elle pas les attaques (même des membres de son Administration) qu’elle doit quand même digérer depuis samedi ?

Si notre Brichitte communale n’était pas en mal de publicité, pourquoi déclare-t-elle « … on parle plus de ce “couac” que de notre distribution de masques dans les maisons de repos et centres pour personnes handicapées ce week-end… ».

Des éclaircissements sur sa page Facebook, dans les quotidiens, un passage au JT de noN télé ce lundi soir, une page complète sur le site de la Ville, …

Je scrute le ciel et ma boîte aux lettres pour voir si d’autres messages ne vont pas me tomber du ciel.

N’en jetez plus, la coupe est pleine.

Si aujourd’hui encore, chacun semble défendre sa position, il serait quand même dommage que les personnes ayant pu bénéficier de l’aide de cette belle équipe qui rappelons-le est apolitique, ne puissent plus en bénéficier à l’avenir car les dons continuent d’affluer pour aider les plus démunis.

Tout le monde sur le même pied d’égalité ?

Si madame Aubert semble vouloir mettre des bâtons dans les roues de ce mouvement qui semble lui faire de l’ombre, on pourrait se demander si elle agit ainsi pour tous.

En parcourant le Règlement Général de Police et plus particulièrement à la page 57 et l’article 96 qui s’y trouve, on peut lire qu’ « Il est défendu de sonner ou de frapper aux portes dans le but d’importuner les habitants ».

Avec « Samedi Solidaire », il n’était nullement question d’importuner les personnes mais bien de les aider. Ce sont des sourires que ces bénévoles découvraient  sur le visage des personnes visitées.

Témoins de Jéhovah MouscronLes témoins de Jéhovah reconnus comme « Mouvement sectaire nuisible » qui jouent du bouton de sonnette du 1er janvier au 31 décembre (sauf en cette période de pandémie) accompagnés bien souvent de petits enfants ont-ils introduit une demande auprès de notre Administration pour faire du porte-à-porte ? On les a même retrouvés récemment sur le marché hebdomadaire …

Connaissant tous les problèmes inhérents à cette organisation, on peut se poser la question de savoir si une autorisation a été donnée aux Témoins de Jéhovah pour agir ainsi. Si ce n’est pas le cas, pourquoi ce mouvement peut-il continuer son petit manège ?

Une dernière question me turlupine ! La réaction « politique » aurait-elle été pareille si l’initiateur du projet avait distribué ses vivres à titre privé et non pas sous le couvert d’une organisation qu’il a baptisée « Samedi Solidaire », qui est tout simplement le nom de l’opération ?

Pour clore la polémique …

Dans le but de trouver une solution à la polémique qui fait rage tant au sein de la population que sur les réseaux sociaux, l’animateur du projet a sollicité hier après-midi une entrevue avec madame Aubert. Pour seule réponse, il a reçu le copier/coller de l’article paru sur le site de l’Administration Communale, mais… aucun rendez-vous…

Madame Aubert ne sortirait-elle pas grandie de cette navrante histoire en autorisant à l’avenir « Samedi Solidaire » à continuer ce qu’elle a commencé, c’est-à-dire aider les gens dans la précarité ?

Addendum à l’Evangile selon Sainte Aubert

c20200420_141526Très souvent, en politique, pour arriver à certains postes importants, il faut savoir jouer des coudes, tirer la couverture à soi, ruser (avec finesse), mentir (avec aplomb), jouer sur l’émotion (très rentable en général), apparaître couramment dans les médias (même pour des futilités) et surtout aller dans le sens du vent favorable …

Dallaaaas ton univers impitoyaaaable !

Une fois installé(e) au pouvoir, il faut continuer dans cette voie …

Tout contrôler au maximum, éliminer intelligemment et en douceur les concurrents susceptibles de prendre la place tant convoitée, s’entourer d’une garde rapprochée à qui on proposera évidemment un poste intéressant (financièrement surtout).

Ne pas oublier de clamer haut et fort sur tous les toits qu’on est amoureux fou de sa Cité, qu’on travaille jour et nuit, 24h sur 24h pour le bien-être de la population…

Que l’on est irremplaçable, quoi !

Hélas, les cimetières sont pleins de gens irremplaçables !!

Si les citations de Coluche sur la politique valent le détour, n’est-ce pas Voltaire qui citait « La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire » ?

A méditer

Evangile selon Sainte Aubert

Aubert2Brigitte Aubert, la bourgmestre Mouscronnoise n’en rate décidément pas une, serait-elle en mal de publicité ?

Ce samedi, des bénévoles se lançaient dans une opération « Samedi Solidaire ». Le but de cette action ? Distribuer des produits alimentaires auprès des personnes âgées qui résident dans les citées affectées aux vieux-conjoints.

Après 5 semaines de confinement, ces personnes étaient tout heureuses de recevoir quelques denrées mais également d’avoir l’occasion d’échanger quelques mots avec ces généreux donateurs car elles sont, pour certaines, coupées de leur famille et du monde depuis bien trop longtemps.

Cette initiative louangée par beaucoup d’Hurlus a cependant tourné court, les policiers faisant stopper nette cette distribution de vivres.

Selon les initiateurs du projet, cette décision « politique » viendrait tout simplement de notre Bourgmestre, madame Brigitte Aubert. Et le principal organisateur de lancer : « #BrigitteAubert était d’accord pour le projet si ça se faisait en partenariat avec la ville, pour s’attirer les bonnes grâces en faisant un minimum. Ayant refusé nous avons été stoppés par la Police qui je précise était plus que correcte et très sympathique avec nous ». Et l’organisateur de conclure « Pauvre femme ! »

A noter que l’organisateur est soutenu dans cette initiative par Elodie Schaerlaken qui travaille pour ENEO, nouvelle dénomination de l’Union Chrétienne des Pensionnés … un mouvement proche du parti politique de madame Aubert.

Aubert1Récupération politique ?

Qui dit vrai ? qui dit faux ?

L’initiateur à la base de ce « Samedi Solidaire » l’a au-travers de la gorge. On peut aisément le comprendre ! Après s’être démené pendant des semaines afin de récolter les dons puis de se lancer avec son équipe dans la distribution de vivres, il voit une grosse partie de son travail tomber à l’eau.

Notre Bourgmestre se défend pourtant bec et ongles : « Aucune demande n’a été effectuée dans ce sens », rajoutant : « Il ne faut pas non plus oublier qu’au niveau de la Ville, nous mettons aussi en place de telles actions… Si ces bénévoles veulent apporter leur aide qu’ils se joignent à nous. ». De leur côté, ces bénévoles martèlent, preuve à l’appui, « Nous avions obtenu un accord du SPF » rajoutant « J’ai, en effet, une preuve écrite que la bourgmestre a été mise au courant de notre action par un commissaire de police au préalable ! »

Ne faut-il pas voir dans les propos de notre Bourgmestre le nœud du problème qu’on pourrait résumer par « Vous rejoignez ce qui a été mis en place par notre Administration ou on vous casse ! » …

Histoire de masques

Madame Aubert s’approprie beaucoup sinon tout ce qui se fait sur la Ville, oubliant systématiquement les autres membres du Collège, du Conseil et de l’Administration. Où sont-ils ces élus ? Confinés chez eux ? Existe-t-il encore des Echevins pour la soutenir ? Gérer une Ville n’est pas une culture de l’égo mais une vocation du don de soi pour le bien de toute la population qui a pris la responsabilité de vous plébisciter, et ce entourée d’une équipe responsable.

Autre exemple frappant en cette période de pandémie : La Conseillère communale, Sénatrice et Députée Fatima Ahallouch lance un appel aux dons pour la confection de masques servant à lutter contre la propagation du virus en date du 17 mars « C’est pour cela que nous avons décidé de créer une plateforme solidaire afin de pouvoir réaliser des masques de qualité, qui respectent les normes. »

J’attendais la confirmation des dates concernant l’initiative de madame Ahallouch, mais mes sms et mails envoyés hier sont restés sans suite.

Aubert entre (aussi) dans la danse pour les masques

Pourtant, le 20 mars, trois jours plus tard, lors de sa troisième allocution notre bourgmestre récupère l’idée de la Conseillère communale et Députée socialiste « Vous souhaitez rejoindre cet élan de solidarité. Contactez-nous au 056/860.323. Nous vous fournirons le patron et le tissu adéquat nécessaires à leur fabrication. Une fois que les masques confectionnés par vos soins nous auront été remis, nous nous chargeons également de leur distribution. » lance-t-elle en direct via le site de la ville et sur Facebook.

Quelques jours plus tard, elle pavanait avec son Echevin favori lors d’une distribution de masques effectuée dans les locaux de l’Administration communale.

Surprenant n’est-il pas ? Faut-il s’étonner de la manière d’agir de notre Bourgmestre ?

D’autres exemples démontrent l’incohérence et la légèreté des positions de madame Aubert. Prenons simplement la zone de secours où les Ecolos Mouscronnois lui reprochaient de ne pas avoir défendu sa ville, Mouscron. Dans un premier temps, elle prétendait pourtant avoir soutenu cette motion mais, mise au pied du mur, elle avouait son absence lors de cette réunion. Devant cette pirouette, la députée Mathilde Vandorpe cheffe de file … cdH au conseil communal s’alliait pour la cause au parti Ecolo.

Beaucoup de pompiers seraient curieux de pouvoir consulter les PV des réunions. Ils pourraient ainsi vérifier les propos de madame Aubert, mais aussi, si elle y est bien présente. Dans le cas contraire, certains responsables pourraient qualifier leur collègue d’incompétente et de désinvolte. Pour être de bon compte, osons avancer qu’habituellement elle y participe pratiquement quasi toujours et certainement plus que les élus de Bernissart et du mont de l’Enclus.  lol

Mais c’est bien connu, les loups ne se mangent pas entre eux.

Il ne faut aucun doute qu’on se félicite du côté tournaisien de la disparition de Detrem.

De nombreux citoyens suivent également madame Aubert lors de ses directs vidéo sur le site de la Ville ou sur Facebook pour nous tenir informés des mesures prises pour contrer cette pandémie. Si elle est très touchante lorsqu’elle parle des aînés, on peut se demander, suite à l’attitude manifestée ce samedi, s’il n’y a pas une grande part d’hypocrisie dans son attitude (voix nouée, larmes, …) ?

Le réveil sera douloureux pour certain(e)s ou alors… les Mouscronnois ne sont plus ce qu’ils étaient même si certains n’ont pas peur de dire ce qu’ils pensent !!!

Je crains que l’avenir proche nous réserve quelques mauvaises surprises…. A suivre… Il faut se battre pour l’avenir mais où est passé le dynamisme mouscronnois ???

Coronavirus et frontière « passoire »

FrontierePays du surréalisme … ou Europe du surréalisme ?

Devant cette pandémie on peut s’étonner que chaque pays prenne ses propres décisions et on pourrait se demander pourquoi pas une mesure Européenne qui serait identique dans chaque pays…

Lorsqu’on constate que nos 9 ministres de la santé (il faut bien donner du boulot aux amis de mes amis) n’arrivent que très difficilement à trouver une harmonie pour notre petit pays, on se demande comment les dirigeants européens arriveraient à s’entendre sur une mesure globale pour 27 pays que compte l’Union Européenne.

Il y a même de quoi se gratter la tête en lisant les infos concernant le coronavirus sur le site. C’est à y perdre son latin.

Qui dit confinement pense mesures, restrictions, obligations… mais là non plus personne n’est sur la même longueur d’ondes.

L’Europe, on pourrait en écrire des tonnes et des tomes…

L’Europe du libre-échange …

Comme frontalier, il est courant de voir de nombreuses voitures munies de plaques belges envahir les parkings des grandes surfaces françaises pour charger de l’eau, softs (Coca-Cola, Fanta, …), produits de lessive et autres objets de consommation moins onéreux. N’oublions pas non plus la taxation importante des alcools par notre gouvernement depuis plusieurs années ce qui a évidemment provoqué un déplacement inéluctable des achats de spiritueux vers la France.  Pour 2017, Le Vif parlait d’une perte de 22 millions pour l’Etat belge.

Inversement, nos amis français passent la frontière pour acheter de l’immobilier et éviter certaines taxes. Nos chocolats, les cramiques, la bière, nos carburants mais aussi et surtout les cigarettes ont bien entendu la cote !

Pour ce dernier produit, il leur suffit de faire quelques mètres sur le sol belge pour s’engouffrer dans un des nombreux tabac-shops qui jouxtent une frontière presque fictive. Cartouches de cigarettes et seaux de tabac partent comme ou même plus vite que des petits pains.

Suivant les infos recueillies, un paquet de Marlboro coûte 6,80 € en Belgique contre 10 € en France. La différence de 3 € 20 le paquet fait que les pakis jouxtant la frontière font le plein de clientèle du matin au soir.

BelgiumVous avez dit frontières ?

Des frontières quand même de plus en plus fictives par ce temps de coronavirus. Hormis des brigades volantes en temps normal, on se pose bien souvent la question de savoir si nous sommes encore chez nous ou déjà ailleurs.

La photo ci-contre vous donne une idée plus précise de ce que représente une frontière à Mouscron.

Si l’eau « française » manque aux Belges pour le prix, vous comprendrez aisément qu’en pleine période de confinement le tabac belge manque cruellement aux Français. Toujours une affaire de prix bien sûr !

C’est sans doute ce qui a incité deux policiers français à montrer le mauvais exemple ! Il y a quelques jours, ils sont venus s’approvisionner « chez nous » en cigarettes… créant ainsi une vive polémique.

Mais il suffit de se poster quelques minutes à une frontière pour montrer que celle-ci est une véritable passoire … Ce ne sont pas les routes fermées par des blocs de béton qui empêchent les acheteurs en puissance de la traverser.  Le tout est de ne pas se faire attraper car l’amende risque d’être salée. Comme les policiers ne savent pas être partout, le risque est quand même très restreint.

Nul ne sait quand prendra fin ce confinement. Je suis persuadé que dès sa levée, on verra les Belges se ruer dans les grandes surfaces françaises et nos amis Français venir, légalement cette fois-ci, faire le plein de cigarettes.

Toujours une question de prix !!

Ceci dit, l’Union Européenne ne devrait-elle pas harmoniser les prix de biens de consommation dans les pays ayant le même niveau de vie ? Ne devrait-elle pas profiter de cette crise planétaire pour réorienter sa politique afin de créer une Europe soucieuse de la qualité de vie des citoyens, soucieuse d’une répartition plus juste des richesses ?

Rêve ? Utopie ? Chimère ?

Encore et toujours une question de prix !

Affichage -électoral- légal ou illégal ?

Dominique BaertJe pensais avoir tout vu… Mais non, chaque jour nous apporte son lot de faits étonnants !

Beaucoup d’indices nous montrent que Mouscron est probablement la plus française des villes belges. C’est sans doute ce qui a incité Dominique BAERT à s’afficher sur le sol ou plutôt sur des panneaux informatifs mouscronnois pour faire sa publicité pour les élections municipales françaises qui se sont déroulées le 15 mars dernier en pleine pandémie de Coronavirus..

Mais qui est ce Dominique BAERT ?

Monsieur Baert n’est autre que le Maire de Wattrelos, commune voisine de Mouscron. Cet ancien membre du Parti Socialiste a été le soutien de première heure d’Emmanuel Macron. S’il a été épinglé pour la mauvaise gestion financière de sa commune, il a cependant été nommé Conseiller maître en service extraordinaire à la Cour des comptes. Un petit cadeau de Manu pour son soutien ?

Quel prix pour ta bobine sur un panneau

Si vous passez près de l’église d’Herseaux-Ballons, vous comprendrez aisément que l’espace publicitaire est un choix judicieux pour apposer des affiches électorales tant le trafic de voitures immatriculées en France est majoritaire.

Lors des élections en Belgique, des panneaux électoraux sont désignés et réservés à cet effet. Dans ce cas-ci, cet élu français fait sa campagne en Belgique sur des panneaux réservés à l’Associatif, à la Culture et aux Sports.

La porte est ouverte à tous les abus. Il y manque l’effigie de Marine Le Pen pour compléter le tableau !

S’il est vrai qu’en pleine période confinement il n’y a plus grand-chose à afficher, nous aurions sans doute mieux apprécié voir des remerciements à l’encontre du corps médical, des pompiers, des facteurs, des commerçants et de toutes les professions qui rendent aujourd’hui nos jours meilleurs malgré la pandémie.

Bref, là où le commun des mortels mouscronnois ou la petite association du coin se verraient sans doute verbalisés, nous osons croire que cet homme politique Français recevra une facture pour affichage illégal… à moins qu’un accord ait été trouvé avec nos élus Mouscronnois …

A quel prix !? 😉