Pompiers : Vive la réforme !

Pompier wallonie picardeDottignies ce mercredi matin, il est 5 heures et ce n’est pas Paris qui s’éveille comme le chantait Jacques Dutronc, mais bien Dottignies.

Un fou du volant perd le contrôle de son véhicule et  percute des potelets à l’angle des rues de Saint Léger et Arthur Roelandt. En deux temps trois mouvements, le véhicule prend feu et le chauffard prend la poudre d’escampette.

Les pompiers ont mis une demi-heure pour arriver à l’endroit du sinistre. Il y a quand même un problème et on ne peut pas dire que ce souci est dû à des difficultés d’appel car la police était sur place !

Mais Il faut savoir que les volontaires de Dottignies ont dû rejoindre pratiquement Estaimbourg pour prendre leur camion au Luna à Estaimpuis et ensuite revenir à Dottignies !!!

Les pompiers de Dottignies ne peuvent plus occuper leur garage… S’il n’y a plus d’amiante, il paraît que l’installation électrique ne serait plus aux normes… ce qui est, vous en conviendrez, très dangereux lorsque l’on souhaite éclairer le garage. (On dit Merci qui ?). Cerise sur le gâteau, parfois les départs incendie ne peuvent plus se faire car … il n’y a pas de sergent dans le camion !

On aimerait bien en rire, mais … Dimanche dernier, un véhicule prenait feu à quelques mètres d’une station service et, ce sont les pompiers d’… Estaimpuis qui sont intervenus car il y avait trop peu de soldats du feu disponibles à Mouscron !  

Et oui, Mouscron, Ville industrielle, Ville dense et en manque de pompiers !…

Bref, la problématique « pompier » tourne de nos jours autour d’un protocole « politico – économique » plutôt que d’une organisation « service socio – logique (en deux mots) ».

Où est encore le lien entre le pompier et la population qu’il protège ? Où est l’enracinement de ce service au sein du tissu socio- industriel qu’il doit protéger ou aider au besoin ?

Notre société devient comme un millefeuille au sein duquel aucune adhésion ne retient les couches. Au premier choc sérieux, le bloc s’étalera dans le désordre car le lien social aura disparu. Les restes du gâteau pourraient alors être d’un attrait facile pour un gourmand sans scrupules; et il n’y a malheureusement pas que les pompiers qui sont dans ce cas de figure…

Pour l’anecdote, on constatera que les nouvelles casernes ont toutes été implantées dans des bastions socialistes. N’y voyez pas malice mais une simple constatation…

Vive la réforme : aujourd’hui ce n’est plus l’eau qui éteint, mais les galons !

ROUCHE QUI PEUT… Y’A L’FEU !!

Une réflexion au sujet de « Pompiers : Vive la réforme ! »

  1. Allo ? A l’eau , quoi ! 😎 … Voilà un beau signal d’alarme , car le commun des mortels n’est pas informé de ce genre de disfonctionnement ….jusqu’au moment, quand il en a besoin, il en devient une victime ! Pourvu que des intervenants vraiment volontaires entendent cet appel…. sinon celui-ci risque de devenir une référence exploitable !

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s