Climat, mobilité, écologie, développement durable : des mots rien que des mots …

dieu mobilitéCette année, la semaine de la mobilité se déroule du 16 au 22 septembre. Comme le signale le site internet de la Wallonie, l’objectif de cette semaine est de « Démontrer les avantages des modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle comme la marche, le vélo, le covoiturage et les transports en commun. Il est important d’agir en faveur d’une mobilité plus efficace, plus respectueuse de notre cadre de vie et qui s’inscrive dans le développement durable. »

Pour une mobilité plus durable, une action de sensibilisation via des slogans était également mise en place.

Paroles, paroles, paroles, …

Au-delà des slogans, des phrases passe-partout et des discours à consonance écologique (cela s’appelle de la communication !), ne serait-il pas urgent de passer des bonnes intentions et des paroles à des ACTES en investissant massivement dans l’amélioration des routes, le développement et la diversification des transports en commun (train, métro, bus, tram) afin de proposer une alternative crédible au « tout à la bagnole » ? Il est vrai que « Ma voiture, c’est ma liberté » a la dent dure et que les enjeux financiers sont énormes …

J’entends souvent « On va droit dans le mur ». La mobilité n’est qu’un élément d’un système néo-libéral qui montre ses limites ! Comme disent d’aucuns, il faut changer le système ou à tout le moins le réguler pour atténuer au maximum les effets du réchauffement climatique, arrêter la chute libre de la biodiversité et le creusement des inégalités. Le toujours plus des pays riches à travers la croissance engendre des catastrophes écologiques et sociales de plus en plus visibles !

Le petit opuscule « Le chemin de l’espérance » paru chez Fayard en 2011 (5,10 euros) rédigé par Stéphane Hessel et Edgard Morin nous ouvre les portes d’une véritable alternative à la mondialisation en promouvant croissance et décroissance positives dans une vision humaniste.

Ils nous invitent à découvrir  ce qu’ils appellent « La sobriété heureuse ».

Un ouvrage à lire et relire …

Sur ce, profitez bien de ce week-end qui s’annonce encore ensoleillé !