Des logements communaux qui font débat !

Je me suis surpris à constater que le Conseil communal se réunissait ce lundi soir pour, entre autres, débattre sur l’adoption de la Déclaration de politique du logement …

C’est ainsi qu’au point 5 on peut lire : Sensibiliser les citoyens au concept des obligations qui leur incombent en qualité de propriétaires ou de locataires (permis de location, salubrité, détection incendie, respect de dispositions du Règlement Général de Police, …) et en explications : De nombreuses réglementations, normes, autorisations, … interagissent sur la problématique du logement. Le Règlement Général de Police en est un élément important. En effet, il contient les prescriptions qu’il convient de respecter afin de garantir au mieux la tranquillité, la sécurité et l’hygiène publique dans notre ville.  Il s’agit donc d’un véritable code de conduite applicable à la vie en société. Il sanctionne une série de dérangements publics par différentes sanctions administratives.

Que voici de beaux engagements ! La Ville va-t-elle se sanctionner elle-même ?

A la lecture des infos reprises ci-dessous, vous déduirez que l’expression « Faites ce que je dis mais pas ce que je fais » est entièrement appropriée à la situation !

Tuquet Mouscron P1090527De bien beaux appartements mais …

De prime abord et vu de l’extérieur, ce bâtiment situé dans le quartier du Tuquet vous donne envie d’y élire domicile. L’entrée du bloc est assez attirante et malgré la proximité de la frontière, les locataires de ces logements construits il y a moins de 6 ans et appartenant à la Ville de Mouscron ont vraiment tout pour être séduits !

Toutefois… Même si l’entente entre une grande partie des locataires semble bonne, rares sont les voisins qui n’ont pas de griefs à formuler envers l’Administration communale.

Tuquet Mouscron P1090482Il ne faut pas aller très loin pour voir les nombreux problèmes extérieurs : humidité, fuites un peu partout, éclairage des communs défaillant ou inexistant depuis des mois …Ces éléments créent un grand sentiment d’insécurité. Une dame insistait « Je sors rarement sans mon grand parapluie avec une belle pointe au bout ». L’éclairage commun aurait été coupé pour permettre la bonne (?) marche de l’ascenseur (lorsqu’il n’est pas en panne) et l’ouverture de la porte coulissante pour rentrer les voitures. On croit rêver… Quant à l’ascenseur pour lequel les pompiers ont dû intervenir en 2018 afin d’y extirper une dame qui y était coincée, il récupère également le trop-plein d’eau se trouvant sur la passerelle. Des plaques aux plafonds qui ne tiennent plus, des fils électriques visibles, des boulons rouillés qui s’effritent ou encore des écoulements d’eau qui font déborder les égouts dans les maisons… Des boîtes noires disposées sur les pelouses et près du garage voitures qui contiennent de la mort-aux-rats … N’en jetez plus, la coupe est pleine !!

A l’intérieur, le constat n’est pas beaucoup plus folichon. Et cependant, malgré mon arrivée impromptue et les problèmes ambiants, les locataires se font un devoir de bien décorer et d’entretenir leur intérieur.

J’ai quand même pu relever de nombreuses fissures bien apparentes, des chambranles de porte qui ne sont pas vraiment stables, des chauffages qui n’ont jamais fonctionné, des châssis mal fixés, des serrures qui doivent être changées, de l’eau des balcons s’infiltrant sous les portes. Et sans doute le plus comique, une dame se plaignant du décollement des plinthes affirme avoir reçu un tube de colle pour effectuer elle-même la réparation : « Débrouillez-vous ! » 

Parmi les autres soucis retenus mais non vérifiés, je retiens un cas de sous-location, une dame qui un jour a dû enjamber un inconnu dormant dans les escaliers et des problèmes de drogues qui seraient également présents !

Six ans après la construction de ce bloc d’appartements, il semblerait que certains logements ne peuvent déjà plus être loués.  

Si une fuite d’eau ou de gaz est détectée, personne n’a accès au local et aucun extincteur n’est disponible.

Bien maigre bilan à n’en pas douter !

« Gérer en bon père de famille »

Ne dit-on pas qu’il faut gérer les logements en bon père de famille ? Si tel est le cas, les locataires attendent des engagements fermes de l’Administration communale !

Si le loyer tourne autour de 500 €, des charges allant de 20, 26 ou même 30 € sont à ajouter au loyer. L’électricité (absente depuis des mois) des communs et un emplacement réservé à la voiture y seraient inclus … D’aucuns signalent que 10 € avaient été déduits lorsque le local réservé aux poubelles avait été fermé. Ce point est à vérifier d’autant plus que si le nettoyage des communs et de l’ascenseur est compris dans ces charges, il y a bien longtemps que l’entretien ne se ferait plus !

Une pétition aurait été transmise aux Autorités communales pour remettre en service le local réservé aux poubelles. Mais comme bien trop souvent, cette lettre est restée sans réponse !

Si certains locataires avancent « qu’ils s’adaptent à cette situation » on peut regretter qu’ils ne contactent pas l’émission « Images à l’appui » de RTL… même s’il faut savoir qu’en dehors des périodes électorales, les promesses aboutissent bien moins vite…

Tuquet Mouscron P1090512

STOP à la vitesse excessive …

petition chaussée du risquons-toutDevant les fous du volant ou du guidon, le ras-le bol est bien présent chez pas mal de riverains de la chaussée du Risquons-Tout …

La vitesse est sans doute en partie responsable d’un accident survenu samedi soir à l’angle de la Chaussée du Risquons-Tout et de la Marlière …

Une pétition qui sera remise aux responsables communaux est en ligne et sera présentée personnellement à tous ceux habitant la chaussée …

Vos signatures sont attendues en cliquant sur la photo.

M E R C I