Les « 24 heures de Mouscron » pour la forme et pour le plaisir …

Stoyan Vercruysse Mouscron 24 HeuresPour cette 41ième édition, les 24 heures de Mouscron ont été bien arrosées et pas seulement au bar … Pluie, soleil et vent mais également joie et bonne humeur étaient omniprésents durant ce long week-end de fête qui se voulait comme chaque année sportif et culturel.  

La bonne ambiance était déjà de mise dès vendredi après-midi où les sportifs avaient amené tout le nécessaire pour passer 24 heures de folie sur le site de la Plaine de Neckere !  

Si les organisateurs devaient annuler le concert prévu vendredi soir faute de réservations suffisantes, c’est sous le coup de 14 heures ce samedi que ces valeureux sportifs s’élançaient pour deux tours d’horloge … enfin pour ceux qui le voulaient bien car l’ambiance sous le chapiteau le samedi soir confirmait bien que pour certains, le week-end serait avant tout festif … La nuit fut pour certains très courte ( n’est-ce pas mon fils 🙂 ) … car il est dit qu’à Mouscron, rien n’arrête la fête, même pas le temps dégueu !

Au final, les 128 équipes inscrites (98 FourTeam & 30 SixTeam) auront passé un excellent moment, d’autant plus que c’était pour la bonne cause !

LA vérité sur l’application Betterstreet à Mouscron

Ci-dessous, courrier transmis ce jour à Marie-Hélène VANELSTRAETE, Echevine des travaux

Madame l’Echevine, 

Chère Marie-Hélène,

Quelle ne fut pas ma surprise ce matin en découvrant la « Une » du journal l’Avenir … « Mouscron : La ville pourrait lancer sa propre appli Betterstreet. La plateforme payante de géolocalisation de problèmes (nids-de-poule, dépôts clandestins, …) inspire la Ville qui songe à créer la sienne pour sa population ».

La suite, reprise en page 20 est néanmoins bien plus interpellante.

Pas d’abonnement mais …

Vous révélez que : « Notre administration n’étant pas abonnée à la plateforme, nous ne recevons aucune notification et ne pouvons donc ni répondre ni planifier ni intervenir à ces demandes-là. ». 

Je ne peux que m’insurger contre vos propos !

nmbEn effet, lorsqu’une personne signale un problème à la commune via Bettrerstreet, le signalement avec une photo et un commentaire vous est directement transmis via l’adresse adm.mouscron@mouscron.be.

admAprès une petite recherche sur Google, on remarque que cette adresse mail correspond à celle du … Collège Echevinal (voir pièce jointe) !

Déclarer que vous ne recevez AUCUNE NOTIFICATION relève du mensonge d’autant plus qu’il y a quelques mois, un responsable de votre administration m’interpellait à propos des signalements envoyés de ma part via Betterstreet via l’adresse mail reprise ci-dessus !

Votre ancien collègue avait déjà été pris en flagrant délit de mensonge par la presse qui l’avait surnommé pour l’occasion « Pinocchio » … Un journaliste avait également épinglé l’ancien Bourgmestre en enjolivant son article d’une photo l’affublant d’un long nez. Cédric KETELAIR, alors journaliste à la Dernière-Heure ajoutait : « Si le député bourgmestre, Alfred Gadenne, a souvent envie de nous faire rire par ses nombreuses maximes, ses mensonges commencent à exaspérer les journalistes, le grand public et même l’opposition. Voire certaines personnes de son propre camp politique… »

J’avoue franchement que je n’aimerais pas voir une photo retouchée de vous dans la presse ou sur les réseaux sociaux …

Si l’un de vos prédécesseurs était surnommé Echevin des trottoirs (voiries) avant de devenir Bourgmestre et Député, le regretté Damien Yzerbyt qui avait ensuite repris ses attributions était également devenu Député. C’est tout le mal que je vous souhaite car ce poste d’Echevine des Travaux est d’une visibilité hors du commun. La revue « Vivre dans ma Ville » où vous postez régulièrement des photos de voiries refaites est une formidable vitrine pour votre électorat.

Nouveau mondePlus loin dans cet article, vous osez déclarer et je vous cite : « Croyez-moi : un nid-de-poule ne reste jamais deux mois sans réfection. ». J’aimerais tant vous croire mais expliquez-moi pourquoi un nid-de-poule (situé dans la rue du Nouveau-Monde) signalé le 2 juillet (voir pièce jointe) n’est toujours pas réparé à ce jour alors que les propriétaires des maisons situées en face de ce trou reçoivent chaque jour des projectiles dans leur façade !?

Si, comme cela arrive parfois, le GPS de Betterstreet ne donne pas la position exacte, le problème n’est jamais très loin à repérer. Dans le pire des cas, comme à Tournai et même à Bruxelles, un mail ou un coup de fil du responsable communal permet d’éclaircir la situation.

Rassurez-vous, il existe encore d’autres problèmes … plus anciens et non-traités !

Quid des responsabilités ?

Suite à l’interpellation de monsieur Pascal Loosvelt (conseiller communal du Parti Populaire) lors du dernier conseil communal concernant le problème des voiries, vous lui avez répondu lors de ce même conseil que « La loi reconnaît que les autorités publiques ne peuvent veiller en permanence en tout temps et en tous lieux au bon état de la voirie, et qu’il ne s’agit donc pas d’une obligation de moyens. La Commune ne doit pas nécessairement réparer chaque voirie mais elle doit en tout cas prévoir de signaler le danger et éventuellement d’en interdire la circulation. ».

Je vais m’attarder sur les deux termes (veiller et signaler) soulignés et repris dans votre intervention.

Si je peux comprendre le fait que les autorités ne puissent veiller en permanence à l’état de nos voiries, certains faits qui vous ont été rapportés via Betterstreet l’ont été depuis près de 3 mois. Nous sommes le 30 septembre et si vous avancez que « Dans les faits, que l’administration ou l’usager connaisse ou non l’existence du défaut de voirie, il interviendrait un partage des responsabilités », je doute très fort que ce soit le cas mais plutôt qu’une négligence de la commune vous serait imputée !

Suite aux pluies de ces derniers jours et avec l’eau qui noie certains nids-de-poule il est impossible, pour une personne ne connaissant pas cette voirie, de connaître la profondeur des nids-de-poule disséminés aux quatre coins de notre commune ainsi que leur dangerosité.

Pascal Loosvelt, conseiller communal, s’interroge également dans le dernier Vivre dans ma Ville « Dans quel état se trouve notre ville ? Pitoyable ! Pensons ici à l’état de nos voiries qui se dégrade chaque jour un peu plus. Un manque de moyens, de personnel ou du je m’enfoutisme de certains responsables communaux en est-il la cause ? ». Je m’interroge également !

D’autres problèmes ?

Bref, vous avez encore du pain sur la planche pour régler pas mal de problèmes. Je pense particulièrement à la Chaussée d’Aalbeke qui depuis des années supporte le passage des poids lourds de plus de 3,5 tonnes alors que cela leur est pourtant interdit !

MERCI quand même !

Après ces notes guère positives, je me dois cependant de vous remercier pour la réfection d’un trottoir dans la rue de la Marlière et ce 8 jours calendrier après vous avoir alertée du problème …  

BPOST ne montre à nouveau pas le bon exemple !

20190924_091930« Chacun devrait avoir conscience que c’est une chance qu’un facteur passe chez toi, tous les matins. Sans quoi, c’est le bordel. Les gens ne font que gueuler. Les anciens sont accablés de voir ce que la Poste est devenue. Ils assistent à la démolition méthodique de tout ce qui fonctionnait, et en plus il leur faut écouter les bouffonneries des tarés sortis d’écoles de commerce qui leur expliquent comment devrait marcher la distribution du courrier alors qu’ils n’ont jamais vu un casier de tri de toutes leurs chères études ». (V. Despentes, Subutex)

Chaque jour un peu plus, La Poste se déshumanise…

Rappelez-vous tous ces bureaux de poste disséminés dans votre ville ! Chaque quartier possédait son bureau postal avec le personnel adéquat. Aujourd’hui disparus … D’aucuns rétorqueront que les « Points Poste » les remplacent avantageusement… Question de point de vue !

De 450 boîtes aux lettres par tournée, certains facteurs s’en tapent aujourd’hui plus de 1000 journellement. Depuis 2004, le nombre de boîtes que doivent desservir nos facteurs a doublé ! Ne vous étonnez donc pas que le contact avec votre facteur soit devenu quasi inexistant ! Avec les pubs, ça en fait des kilos à transporter ! L’aspect social ne résiste pas à la notion de rentabilité.

Ne parlez plus de géo route mais bien de « nouvelle organisation » ; ça sonne bien mieux aux oreilles de certains mais cache une triste réalité : plus vite, toujours plus vite, encore plus vite afin d’augmenter la productivité et donc les bénéfices. A quand une privatisation complète du service postal ?

Les guichetiers en ont également ras la casquette …

Mais rassurez-vous, après avoir bien démoli l’institution de La Poste, service public, les responsables la quittent avec un beau pactole. 

 Aujourd’hui, alors qu’on ne parle quasi plus que des problèmes de climat, de lutte contre la pollution, BPOST, montre -à nouveau- le mauvais exemple.

Adieu les vélos, bienvenue aux camionnettes

Le centre de tri mouscronnois accueille des postiers venus bien entendu de Mouscron mais également d’Obigies, de Celles, d’Estaimpuis, de Néchin, de St Léger, … Ça en fait des kilomètres pour certains !

A Mouscron, les tournées effectuées aujourd’hui par les 17 facteurs en vélo-assistance seront remplacées par des tournées en… voiture !

Notre « région » comptera donc 65 camionnettes estampillées du beau logo bpost.

Finies les surcharges déposées à gauche et à droite dans l’entité. Désormais, tout le courrier de votre facteur se retrouvera dans la camionnette ! A charge ensuite à celui-ci d’acheminer les bonnes et moins bonnes nouvelles chez vous.

Vous avez dit moins de pollution … à moins que les responsables aient pensé aux véhicules électriques ?

Notez qu’à partir de 2020, une nouvelle distribution du courrier risque de faire des vagues car il ne serait plus distribué en même temps. Il semblerait que le lundi on distribuerait 50 % de la tournée plus tous les envois priors ainsi que tous les recommandés et tous les paquets. L’autre moitié serait distribuée le mardi. Le mercredi et le jeudi, on distribuerait toute la tournée et les toutes-boîtes. Quant au vendredi, les décideurs pencheraient pour une journée light ! lol

Devant le ras-le-bol du personnel postal, faut-il à nouveau s’attendre à des grèves ou d’autres mouvements d’humeur ? 

L’avenir, bien sombre, nous le dira …

Si le Père Noël est une ordure, l’être humain lui fait souvent concurrence …

Et ces dépôts ne disparaissent pas comme lui …

Semaine de la mobilité, du commerce équitable, du bonheur au travail, du numérique, de la santé … mentale et que sais-je encore ? Tapez sur Internet et vous trouverez plein d’occasions de participer à une semaine de quelque chose !

 Figurez-vous qu’il existe même une semaine de la propreté !

Des bénévoles nettoient des parcs, des avenues, des dépôts clandestins, des chancres et récupèrent des déchets de tous poils ! Eh oui, pendant que de certains élus passent leur temps en réunionnites rémunérées, ils s’activent pour rendre votre quotidien meilleur, plus propre et donc plus beau. Elle n’est pas belle la vie (pour certains) ?

Si cette initiative est à applaudir, on ne peut que regretter ce laisser-aller de nos autorités qui prônent depuis des années la propreté de nos lieux de vie . Evidemment la répression fait mauvais genre et lors des élections, les contrevenants risquent de ne pas oublier l’élu qui les a sanctionnés.

Alors, chaque jour un peu plus, on continue de voir de nombreux déchets joncher nos voiries. Des canettes en passant par les déjections canines, les mégots, les papiers ou des dépôts clandestins, il vous faut parfois faire preuve de beaucoup d’adresse pour éviter tous ces obstacles parfois malodorants !

Rassurez-vous, Mouscron n’a pas le monopole de ces incivilités et toute la walbannie est touchée par ce fléau qui n’est pas prêt de disparaître. Notre Capitale n’est pas en reste … Un petit détour par certains quartiers vaut le détour : dépaysement assuré, comme si vous étiez en vacances !

Plus de 20 tonnes de déchets et 14 tonnes de bois ont ainsi été récupérées lors du festival de Dour 2019 ! A Tomorrowland ce sont 25 tonnes de matériel de camping en bon état qui ont été abandonnés sur le site du festival et … 480 tonnes de déchets ont dû être ramassés !

En visionnant le site Betterstreet vous apprécierez le respect de l’être humain pour sa planète !

Contrairement aux chasseurs qui ne sont pas des lapins, les pollueurs eux sont des ordures ! (Philippe Geluck, « Le quatrième chat » 1991).

La photo de Mouscron a été faite dans la rue des Horticulteurs, dans le quartier des Blommes et celle de Bruxelles, a été prise le 21 juin dernier à 19.15 à l’ombre du Palais de Justice !

dechets mouscron

Climat, mobilité, écologie, développement durable : des mots rien que des mots …

dieu mobilitéCette année, la semaine de la mobilité se déroule du 16 au 22 septembre. Comme le signale le site internet de la Wallonie, l’objectif de cette semaine est de « Démontrer les avantages des modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle comme la marche, le vélo, le covoiturage et les transports en commun. Il est important d’agir en faveur d’une mobilité plus efficace, plus respectueuse de notre cadre de vie et qui s’inscrive dans le développement durable. »

Pour une mobilité plus durable, une action de sensibilisation via des slogans était également mise en place.

Paroles, paroles, paroles, …

Au-delà des slogans, des phrases passe-partout et des discours à consonance écologique (cela s’appelle de la communication !), ne serait-il pas urgent de passer des bonnes intentions et des paroles à des ACTES en investissant massivement dans l’amélioration des routes, le développement et la diversification des transports en commun (train, métro, bus, tram) afin de proposer une alternative crédible au « tout à la bagnole » ? Il est vrai que « Ma voiture, c’est ma liberté » a la dent dure et que les enjeux financiers sont énormes …

J’entends souvent « On va droit dans le mur ». La mobilité n’est qu’un élément d’un système néo-libéral qui montre ses limites ! Comme disent d’aucuns, il faut changer le système ou à tout le moins le réguler pour atténuer au maximum les effets du réchauffement climatique, arrêter la chute libre de la biodiversité et le creusement des inégalités. Le toujours plus des pays riches à travers la croissance engendre des catastrophes écologiques et sociales de plus en plus visibles !

Le petit opuscule « Le chemin de l’espérance » paru chez Fayard en 2011 (5,10 euros) rédigé par Stéphane Hessel et Edgard Morin nous ouvre les portes d’une véritable alternative à la mondialisation en promouvant croissance et décroissance positives dans une vision humaniste.

Ils nous invitent à découvrir  ce qu’ils appellent « La sobriété heureuse ».

Un ouvrage à lire et relire …

Sur ce, profitez bien de ce week-end qui s’annonce encore ensoleillé !

Mouscron : « Les Feux de l’Amour » ou « Les Feux de la Mort » ?

Mouscron pont St ThérèseA la TV, il y a « Les Feux de l’Amour » et à Mouscron il reste à espérer qu’il n’y ait pas « Les Feux de la Mort ».

Après les feux du carrefour du « Christ » (encore un accident ce dimanche matin) qui sont hors-service depuis pas mal de temps et qui devraient être réparés fin octobre/début novembre, c’est maintenant au tour de ceux du « Pont St Thérèse » à être hors-service depuis quelques jours … A qui le tour??

Comme on se trouve devant une entrée principale de la ville, on vous laisse imaginer le beau bordel aux heures de pointe ! Ne parlons pas des risques d’accident… bien trop élevés ces derniers temps …

L’Echevine des Travaux fera sans doute une -nouvelle- conférence de presse pour éclairer notre lanterne sur ce nouveau problème !

Bref, dans l’attente de réparations adéquates, il ne nous reste plus qu’à prier Sainte Thérèse … de Lisieux. Si ça ne marche pas… nous n’aurons plus que les yeux pour pleurer.

Feux ou pas feux, ça n’a pas empêché une gentille mamie de 88 ans de me refuser une belle priorité de droite ce matin… Et un Bristol jaune lol. Mais plus de peur que de mal car il n’y a pas de blessés, hormis la tôle.

Marché hebdomadaire : le ras-le-bol des commerçants et des chalands

Tant du côté des commerçants que des chalands et malgré le beau soleil présent ce mardi matin, ça râlait ferme lors du marché hebdomadaire …

Hormis les commerçants vendant des produits de bouche, les mines étaient plutôt moroses chez les autres indépendants qui tant bien que mal essayaient d’attirer les très rares acheteurs dans les quelques allées ensoleillées … Comme me disait l’un d’eux « On fait de l’image » autrement dit :  on fait acte de présence … 

Quant aux clients, on ne peut pas dire qu’ils adhèrent au nouveau plan du marché mis en place depuis les travaux de la Grand-Place.

Ce matin, les rares chalands ronchonnaient encore plus … Ceux qui désiraient monter la petite-Rue pour se rendre ensuite à la Rénovation Urbaine en passant devant l’église Saint-Barthélemy devaient rebrousser chemin car des ouvriers s’affairaient devant le parvis de l’église et avaient coupé le passage. Idem pour ceux arrivant de la Grand-Place … Bref, tout le monde se croisait …

Aucune indication pour avertir les promeneurs du jour !

Que dire de la rue de Menin mise en double-sens alors qu’une partie est occupée par les véhicules des commerçants ! Les piétons doivent redoubler d’attention sous peine de se retrouver planqués contre le mur ou pire sous les roues d’une voiture !

Les marchands et leur clientèle sont de plus en plus pessimistes et on peut se demander s’il y a encore un avenir pour ce marché car pas mal d’entre eux, présents dans la précédente configuration du marché, avaient déjà jeté l’éponge tout au début des travaux !  

The future will tell !

Mouscron travaux marché DSC04425