La saga « Condorcet » …

condorcet 2Le dossier de l’Institut Condorcet sera-t-il LE dossier de la rentrée scolaire 2019 ?

A lire les différents articles parus dans la presse on pourrait l’imaginer …

Il y a quelques mois, nos édiles mouscronnois se sont en effet focalisés sur les anciens établissements INTERALL BELGIUM situés à Luingne comme solution de relogement, ce qui était totalement absurde vu la taille gigantesque du bâtiment (au regard des quelque 150 étudiants), son emplacement en pleine cambrousse (en tout cas très loin de la gare et des commerces) et les aménagements hors de prix qu’il nécessitait.

La Province a eu beau jeu de décliner une telle proposition…

Concernant Condorcet, Il fallait le maintenir à Mouscron et pourquoi pas avec une migration dans les bureaux de l’ancienne Poste à la Rénovation urbaine : il avait les bonnes dimensions, un emplacement idéal et ne nécessitait pas beaucoup d’aménagements mais personne n’aurait soutenu cette option. Une délégation provinciale avait visité le bâtiment de l’ancienne Poste il y a plusieurs années déjà. Elle s’est contentée de dire qu’il ne convenait pas mais sans donner la moindre justification ! 

Il était évident que le bâtiment de la Place de la Justice n’était plus apte à accueillir les étudiants (certains locaux de cours qui, début 80 à nos jours, n’ont pas reçu la moindre couche de peinture… Et encore la peinture était-elle déjà très décrépite en 1980. C’est dire l’état d’abandon de l’immeuble). 

Une fin bien orchestrée !

Les enseignants ont-ils été pris pour des marionnettes ? Tout le laisse penser ! On leur avait encore demandé, un peu avant la fin de l’année scolaire, de passer un samedi entier aux « Portes ouvertes », d’y faire du racolage et d’affirmer aux candidats à l’inscription que, pour la prochaine année académique, il n’y avait aucun risque de déménagement (car, bien évidemment, il serait inenvisageable que, si transfert il devait y avoir, il s’opérât en cours d’année…).

Mais prenant la balle au bond, le directeur de l’IEPS (Institut d’Enseignement de Promotion sociale) de Mouscron-Comines en profite pour se faire sa petite pub en signalant que les cours de son Institut ne sont pas concernés par les problèmes de CONDORCET.

Bref, tout l’art d’exploiter l’infortune d’autrui ou encore « le malheur des uns fait le bonheur des autres »

Et dans l’art de se donner bonne conscience, Rudy Demotte, accompagné pour l’occasion de ses conseillers, n’est pas le dernier non plus. Il s’est invité au débat, et a entendu, mais sans doute mal, les faits exposés par les défenseurs de Condorcet.

En parlant de Rudy Demotte, Luc Pirson, le porte-parole du collectif ne mâche pas ses mots « Il est arrivé avec une réponse à un problème qui n’existe pas. Il a expliqué qu’il serait en tout cas vigilant pour que la promotion sociale, qui est sous sa houlette et qui occupe aussi le même bâtiment que Condorcet, ne soit pas à son tour menacée à l’avenir à Mouscron » et embraye « La décision de la Province démontre qu’on méprise Mouscron et sa région qui sont, selon certains, trop excentrés… de Tournai ».

Bref, le président de la Fédération Wallonie-Bruxelles doit sans doute se frotter les mains de voir Condorcet filer à Tournai, sa -nouvelle- ville !

« Mouscron c’est le Far-West »

Dans sa série « Les nouveaux visages de la politique », le journal L’Echo de ce 23 juillet ouvre ce sujet avec la Mouscronnoise Fatima Ahallouch.  Enseignante de 37 ans, Fatima est devenue depuis les dernières élections Députée-Sénatrice. Elle a des mots assez durs pour Mouscron : « Mouscron c’est le Far-West, c’est le bout de la Wallonie. Les gens se sentent délaissés. La Haute école provinciale va par exemple déménager. On ne mesure pas le tort que cela fait aux gens d’éloigner les services comme les écoles, les postes ou les banques ».

Est-elle au courant qu’il y a quelques années les bureaux des Mutualités Socialistes du Mont-à-Leux, du Tuquet ont été supprimés ? Ces organisations (socialistes) ne devraient-elles pas commencer par montrer l’exemple ?

Avec un prénom aussi signifiant, il y aurait mieux à faire pour elle que de pleurer : en implorant Notre-Dame, sa sainte patronne portugaise, elle obtiendrait peut-être un miracle pour Condorcet ?

« Allô Serge » –Hustache– ? … Ce serait l’occasion de prouver qu’il y a des socialistes à Mouscron, disposant de certains leviers.

Une réflexion au sujet de « La saga « Condorcet » … »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s