LA vérité pour Richard Vlček !

IMG_20190714_135346Les différents articles parus ces jours-ci dans les différents journaux (La Dernière-Heure, Sud-Presse) redonneront peut-être un peu le sourire à Richard et à ses proches.

Les plus anciens fréquentant le Canonnier de la rue du Stade n’ont certainement pas oublié Richard Vlček, ce joueur de football charmant au demeurant pour ses équipiers et les Mouscronnois, mais indomptable pour ses adversaires.

Une fois les chaussures à crampons aux pieds, Richard n’était plus le même homme. Son maillot floqué du n° 15 enfilé, Richard n’avait peur de rien. Taillé comme un roc, joueur rugueux mais correct, il se donnait toujours à 200 % pour ses couleurs.

Pendant trois saisons, il arpenta les pelouses du royaume alors que Mouscron militait en 2ième division, une équipe et un pays qu’il quitta pour rejoindre le FC Nitra en 1ère Ligue slovaque (1995-1997) avant de militer à partir de1998 pour le club MATADOR à Bratislava qui évolue en 2ième ligue slovaque.

IMG_20190714_135314Le cauchemar commence pour Richard !

Et puis la cata : Suzanna, la maman de son fils est assassinée en novembre 2009. Le 15 juin 2014 un inconnu tire sur son beau-père alors qu’il se trouvait dans sa voiture.

Entre le 15 juin et le 16 septembre 2014, son beau-père déclare par 6 fois qu’il ne reconnait pas son agresseur, mais le 17 septembre, cinq mois après les faits, revirement de situation. Le beau-père de Richard l’accuse de cet attentat et le 2 octobre 2014, Richard est arrêté.

En Belgique, le célèbre avocat Christophe REDKO n’hésite pas, pour disculper un de ses clients, d’avancer dans la DH que l’« attente a rendu les accusations (de l’accusatrice) moins crédibles »… mais c’est en Belgique et pas en Slovaquie, un pays où être journaliste semble être un métier à risques !

Le 19 novembre 2014, le beau-père de Richard affirme qu’il a reconnu son beau-fils car il a les yeux verts/bruns… Seul problème : les yeux de Richard sont bleus !

Le 10 décembre 2014, à la NAKA (L’Agence criminelle nationale), et sous contrôle de la caméra, un officier de police déclare ouvertement qu’il sait qu’il n’y a rien contre Richard, et le rackette « si tu donnes ta voiture Mercedes ML, tu seras innocenté. Mais si tu ne me donnes pas ta voiture, nous sommes de la NAKA et on peut tout faire… On fabriquera contre toi des évidences et tu vas être condamné ». Une affirmation très lourde de sens !

Et Richard dénonce donc ouvertement une « corruption, du racket, de la duperie et même de fraude (manipulation de documents »

Clamant haut et fort son innocence, Richard refuse ce racket !

En janvier 2015, Richard demande de réexaminer son dossier… C’est NIET, aucune réponse ! C’est inacceptable en Slovaquie. Les 43 tests (empreintes digitales, ADN, …) effectués par les laboratoires sont tous négatifs ! 

Malgré toutes ces évidences, Richard est condamné le 18 juin 2015 à une peine de 25 ans de prison. Dans la foulée Richard continue de clamer qu’il n’est pour rien dans l’attentat perpétré sur son beau-père « je le jure, je suis innocent ».  La peine ne peut pas être réduite sauf si comme le signale sa sœur, « l‘action est restaurée et la reconstruction, la confrontation, peuvent être autorisées. ». Elle rajoute « L’innocence de Richard dans laquelle nous sommes tous convaincus et nous savons qu’il n’y était pas parce que la nuit du 14.6.2014 il était avec nous, à 100 km de la scène du crime ». 

Une famille pleure un papa, un fils, un frère ! 

Richard reste persuadé que si son dossier est revu de manière juste et légale son innocence sera immédiatement prouvée.

« Je ne veux rien, seulement la vérité » sont les derniers mots de Richard, une sorte de SOS, un appel à l’aide car en Slovaquie, la peur de la NAKA (police), est toujours bien présente !

Aujourd’hui, Renata, la sœur de Richard crie haut et fort « Nous ne pouvons toujours pas expliquer qui a un tel intérêt à blesser Richard et pourquoi ».

Richard a déjà écrit à Interpol à Lyon, à Europol à La Haye, au Président du Conseil Européen Donald TUSK à Bruxelles, à Antonio TAJANI, Président du parlement Européen, à Věra Jourová, avocate et Commissaire Européenne chargée entre autres de la Justice mais toutes ses lettres sont restées lettre morte !

Idem pour Renata, la soeur de Richard « Chaque semaine, j’écris au président de la police pour demander l’autorisation de reconstruction (révision du dossier). Richard, sa maman et moi-même écrivons au président slovaque, au ministre de l’Intérieur, au ministre de la Justice, au Premier ministre, aux députés, et tout le monde dit seulement qu’il ne peut s’immiscer dans le travail de la police » et de poursuivre « L’appel de Richard devant la Cour constitutionnelle de Košice est à présent déposé, mais la Cour constitutionnelle slovaque ne peut pas fonctionner car les membres du Conseil national slovaque ne peuvent se mettre d’accord sur l’élection de juges par la Cour constitutionnelle et les élections ont été reportées en septembre. » 

Richard portrait robotEt maintenant ?

Olivier, le fils de Richard, qui fêtera son 19ième anniversaire le 24 novembre prochain et qui a déjà perdu sa maman peut-il entrevoir des jours meilleurs auprès de son papa ?  Nul ne le sait !

Tout ce que Richard et sa famille souhaitent, c’est tout simplement la réouverture de son dossier et la révision de son procès !

Des journalistes, des juristes de chez nous ou d’ailleurs seront-ils interpellés par le cas de Richard et lui viendront-ils en aide ?

La photo montre le portrait de Richard accompagné de SON portrait-robot repris dans le PV de la police daté du 17 juin 2014 … Faut-il en rire ou en pleurer ?

2 réflexions au sujet de « LA vérité pour Richard Vlček ! »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s