Matrix Politicus

Nos politiciens sont-ils encore connectés avec la réalité ?

servais gilet jauneLes faramineux salaires qu’ils encaissent semblent de plus en plus les détacher de la réalité … Certains politicards sont totalement déconnectés du journalier de leurs électeurs.

Il y a quelques jours, la députée Elise Fajgeles (LaREM le parti de Macron), avocate de formation, se trouvant face à des gilets jaunes déclarait que le SMIC n’était pas assez élevé… Seul souci : elle n’en connait pas le montant ! En octobre 2016, Jean-François Copé, ancien député français, ignorait lui le prix d’un croissant (10 cents selon lui !!!) …

Si une poignée de mains, une participation à un apéro ou à un repas saucisse fait toujours plaisir aux organisateurs, les « Monsieur et Madame tout le monde » sont de plus en plus révoltés devant ce qui se passe dans la politique.

Les politiciens auront facile d’avancer que ne pas penser comme eux n’est que du populisme, mais la réalité est là, les fins de mois sont de plus en plus difficiles… sauf pour eux !

En Belgique, la nouvelle législation sociale est de plus en plus rabotée. Les préavis pour les ouvriers et les employés se sont rétrécis comme peau de chagrin. Nos décideurs, loin de raboter leurs émoluments, continuent de percevoir de belles primes pour leur abandon de fonction (député)… pour se rabattre sur une autre quasi tout aussi rémunératrice (bourgmestre) !

Indécent ? Pour vous oui. Pas pour eux !

Rester sur le carreau ? Les appareils des partis seront toujours là pour venir au secours des Camarades dans le besoin au cas où ils n’auraient pas encore assez amassé d’argent pendant leurs mandats ! On arrivera bien à créer de nouvelles ASBL grassement subsidiées pour venir au secours de certains laissés sur le carreau.

Charité bien ordonnée ne commence-t-elle pas par soi-même ?

Gilets jaunes : « Les raisons d’un chaos »

Devant ces inégalités de plus en plus flagrantes, un mouvement est né : « Les Gilets jaunes ».

Nos politiciens sont-ils affectés par les actions menées par ces courageux défenseurs du peuple ?

Aucunement ! C’est même du surréalisme à la belge !

Il suffisait de constater l’arrogance de Rudy Demotte, le bourgmestre déchu de Tournai, devant les remarques de certaines personnes présentes sur le plateau de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » du 2 décembre … consacrée en partie aux Gilets Jaunes.

Parmi les divers intervenants, certains ont crevé l’écran !

Nicolas de Feluy (40ième minute) invite les politiciens à sortir de leurs bureaux et aller à la rencontre des gens… Il ne souhaite pas reproduire le schéma de la politique actuelle. « Si votre travail était bien fait, l’ordre serait respecté et les gens resteraient chez eux » … « Aujourd’hui dans la société lorsque vous être contre-productif ou que vous faites mal votre boulot vous êtes virés. Votre boulot depuis 7o ans il n’a pas été fait, on vote de gauche, de droite et votre boulot n’est pas fait. Donc moi j’ai envie de vous dire vous êtes virés les gars. Il faut arrêter un peu de rigoler, vous faites mal votre travail » … Trouvez-vous que le système actuel marche car en 2018 des gens ont faim, des gens sont dehors pendant que vous, vous vous engraissez sur le dos des gens…. Nous sommes là pour proposer un nouveau système car le vôtre est obsolète ».

Stéphanie Servais Gilet jaune de Liège -à la table d’honneur- a montré qu’elle n’avait pas froid aux yeux face à certains roublards politicards, n’hésitant pas à dire qu’elle n’est plus d’accord avec le système actuel…. Elle précise que « l’action des gilets jaunes touche TOUS les citoyens ».

Rudy Demotte, assez arrogant, intervient dans le débat (46ième minute) et se la joue Grand Seigneur en prenant à nouveau les électeurs pour des « moins que rien ». Il déclare : « On n’écoute plus les gens ». On peut se demander s’il a tiré les leçons de la déculottée qu’il a ramassée à Tournai lors des dernières communales ?

Gilets jaunes et écologie

Le changement de thème n’allait pas diminuer l‘ardeur et les bons mots des gilets jaunes.

Bélinda Croibien signale qu’il y a quelques années d’ici on offrait des primes à l’achat de ce style de véhicule. Aujourd’hui plus personne ne reprend ces voitures. Il y a 5 ans d’ici on nous offrait des primes en achetant des véhicules diesel. En cinq ans on a trouvé que le diesel était très mauvais pour l’écologie ». Et de surenchérir en demandant au ministre Jean-Luc Crucke « si comme élu il participait à l’écologie » Du tac au tac celui-ci plongeait « Oh oui. La première chose que j’ai faite quand je suis devenu ministre c’est de changer un véhicule qu’utilisait mon prédécesseur qui était un véhicule diesel par un véhicule hybride ». Facile avec son salaire de ministre !

Stéphanie Servais intervenant à son tour sur les bus écologiques gratuits avance que nos taxes devraient être destinées à ce à quoi elles ont été ponctionnées et rajoute que « c’est un scandale qu’on se rende compte qu’il y a seulement 3 mois que le diesel est très très mauvais… A un moment c’est un peu de l’hypocrisie. On nous a piégés, clairement ! ».

Devant le comportement de certains de nos politiciens, faut-il s’étonner du ras-le bol de la population et de l’émergence de l’extrême-droite ?

 

Une réflexion au sujet de « Matrix Politicus »

  1. Et pourquoi pas un nouveau parti qui remettrait en valeur les droits des familles et des travailleurs ?
    Sinon, bel article interpellant, Dominique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s