Pastiche du film “ Un dîner de cons “…

placard mrVoilà ! La nouvelle majorité mouscronnoise se dessine ! Bénéficiant d’une majorité absolue un peu limite, le cdH dans son immense générosité humaniste et accessoirement chrétienne daigne accorder au MR  “un échevinat et demi” ! Le mystère reste entier en ce qui concerne les attributions… Ma main à couper que Messieurs Bracaval et Castel joueront à nouveau les échevins fantômes à des postes où la visibilité est des plus réduites.

Pourquoi le cdH ferait-il des cadeaux à un parti qui veut à tout prix participer au pouvoir et aux avantages qui en découlent.

De nombreux politiciens femmes ou hommes affirment leur amour immodéré pour leur ville ou leur village. Mouscron n’échappe pas à la règle. On peut toutefois émettre quelques doutes chez certains acteurs quand on essaie d’analyser le scénario de ce mauvais film !

Pourquoi Philippe Bracaval et probablement Mathilde Vandorpe veulent-ils démissionner de leur poste de Député pour retrouver un échevinat ? Amour de leur Cité ? Désir d’être au plus près de la population ? Travailler pour le bien-être du peuple mouscronnois ?

Et si la réponse était beaucoup plus terre à terre !

D’après les médias, non cumul oblige, une quinzaine de députés démissionneront afin d’assumer un poste d’Echevin ou de Bourgmestre et recevront de ce fait une indemnité de 100.000 euros soit un coût de 1,5 million pour la communauté. Si on peut considérer que c’est acceptable pour un député qui du jour au lendemain perd son emploi et doit retrouver du travail, ça ne l’est pas dans ce cas de figure puisque nos chers (au propre comme au figuré) élus sont immédiatement recasés !

Poussons plus loin notre réflexion! Connaissez-vous beaucoup de métiers où les travailleurs se verront offrir un pactole de 100.000 euros s’ils perdent leur emploi ou qu’ils démissionnent ?

De plus, dans les partis traditionnels, on trouvera bien vite un job intéressant dans les structures du Parti … du Syndicat … de la Mutuelle … de l’Intercommunale … de …

Marc Castel sera donc Échevin pour une période de 3 ans. On ne pourra pas lui reprocher d’être arriviste, de cumuler, d’être assoiffé de pouvoir, de vouloir se remplir les poches… Ces trois années de rabiot devraient lui permettre de terminer en beauté et ensuite de couler des jours paisibles dans une retraite bien méritée dans le fin fond de la France avec sa dulcinée !

Quant à Maître Vaccari, la brosse à reluire utilisée lors du débat sur no télé ne lui a pas porté chance. Les lendemains de scrutin sont parfois cruels …

Écolo a été logique et irréprochable au niveau éthique. On ne pourra pas lui reprocher d’être assoiffé de pouvoir et de vouloir à tout prix entrer dans une majorité. Le temps parle pour lui. Patience, patience, patience. L’avenir ne peut que lui sourire … Peut-on suggérer à cette  nouvelle génération “écologique”  de continuer à ratisser le terrain, d’aller vers les gens dans les quartiers afin de les écouter et d’expliquer à la population de manière pédagogique les enjeux du futur : mobilité, pollution de l’environnement, aménagement du territoire, etc …

Les interventions, même de qualité, au Conseil communal ne suffiront pas si elle veut renverser la majorité cdH.

En ce qui concerne le PS, il devrait probablement revenir aux valeurs fondamentales du socialisme. En est-il capable ? Le Parti Socialiste en Wallonie est une véritable machine de guerre moribonde mais encore d’une redoutable efficacité. Tous les rouages de la région sont court-circuités par des années d’accaparation du pouvoir. Même s’il perd des plumes en de nombreux endroits, il reste très souvent incontournable.

A Mouscron, ce n’est pas le cas. Rejeté dans l’opposition depuis 2012, le PS n’est plus que l’ombre de lui-même. Les six années d’opposition qui se profilent lui permettront-elles de redresser la barque ? On peut sincèrement en douter !

Pour terminer, à tout Seigneur tout honneur, parlons un peu du cdH mouscronnois. Incontournable depuis des années, il semble s’être incrusté de manière durable pour de longues années encore et ce malgré la perte de “gros poids lourds”. Il semble que les femmes aient pris le pouvoir. Certaines d’entre elles sont devenues expertes en communication avec plus ou moins de succès. Songeons à l’utilisation de l’image et de paroles de ténors décédés, à l’emploi d’images touchant le cœur des ami(e)s des animaux, à l’usage de vols aériens publicitaires, etc …

Mais où sont les hommes?

Ils n’ont pour ainsi dire pas eu droit au chapitre tant dans la campagne électorale que dans le résultat des urnes. C’est tellement vrai que dans la répartition des postes la recherche de parité hommes femmes est un véritable casse-tête étant donné les votes de préférence. Il se dit que ce n’est pas un hasard si le cdH a choisi le MR (deux hommes) pour étoffer le Collège Echevinal !

Il reste encore de nombreux postes à distribuer entre amis, certains rémunérateurs d’autres non ! De belles tractations internes en perspective. Dur dur la vie en politique !!

Épilogue de ce film haut en couleurs dans les jours prochains …