Les dés « mouscronnois » étaient-ils pipés ?

MR CDHSuite aux dernières élections communales, des majorités se mettent en place un peu partout en place aux quatre coins du pays et Mouscron ne fait pas exception à la règle.

Incontestablement le cdH a gagné ces élections. Malgré la perte de ses ténors, il obtient de nouveau la majorité absolue et pouvait donc à première vue se passer d’une coalition.

Autre vainqueur de cette joute électorale, les Ecolos qui se ménagent 6 sièges et pouvaient de ce fait espérer entrer en coalition… si celle-ci avait lieu.

Le MR stagne et le PS se casse la gueule. Ces deux partis, que tout devrait opposer devaient dès lors se préparer à entrer en opposition durant ces 6 prochaines années.

Un petit rappel en chiffres

Le cdH obtient 47,45 %, des voix et augmente de 1.91 %. Le PS perd 9.22 % passant de 10 élus à 6. Troisième parti dans ce hit-parade, les Ecolos qui passent de 3 à 6 élus augmentent leur score de 6.18 %. Le MR garde ses 5 élus en perdant cependant 0.84 %, il devance le Parti Populaire qui récolte 4,97 % des voix.

Vous avez dit logique !

En politique rien ne l’est jamais… Intérêts financiers, pouvoir, conflits de personnes, intérêts personnels en tout genre … Cocktail puissant et incontournable …

Dans un premier temps, le cdH invite dans sa grande générosité Ecolo à la table des négociations pour les inviter à entrer dans la majorité en lui proposant un échevinat peu porteur et la vice-présidence du CPAS. Cette proposition est NON NEGOCIABLE ! On a déjà vu mieux comme avancée démocratique.

Evidemment, Ecolo ne peut à juste titre accepter cette offre « déséquilibrée et indécente » considérant probablement qu’ils ne seront pas la cinquième roue du carrosse !

Entre alors dans la danse le MR ! Son porte-parole affirme « Nous avons fait une CONTRE-PROPOSITION qui a été acceptée par le cdH pour nous ouvrir la majorité ».

Tiens tiens ! Ce qui était impossible avec les uns, le devient avec les autres … Le dialogue devient possible sauf avec Ecolo… Simon Varrasse affirmait : « Le cdH s’était dit prêt à poursuivre le dialogue pour tenter de trouver un accord. Depuis, mercredi, au lendemain de notre assemblée, nous n’avons plus aucun contact avec le cdH ».

Les dés étaient-ils pipés d’avance ? On peut à juste titre se poser la question !

Les Ecolos avec 6 élus ne se voyaient offrir qu’un échevinat. Le MR avec ses 5 élus en avait eu deux en 2012 !

Le cdH est parvenu très habilement à écarter Ecolo au profit d’un MR bien sage et qui se contentera probablement comme dans la législature précédente de deux échevinats peu visibles médiatiquement mais … rémunérateurs …

Quant au PS, inaudible depuis de très nombreuses années, il purgera une nouvelle cure d’opposition … Il n’aurait même pas eu droit au chapitre …

On entend chuchoter dans les chaumières que nos deux députés Hurlus se verraient bien rentrer au bercail mouscronnois, décumul oblige ! On peut aisément comprendre la culbute puisque nos braves représentants qui aiment comme tant d’autres intensément notre bonne ville de Mouscron se verront gratifiés d’une prime de 100.000 € et assureront leur avenir pour les 6 prochaines années comme Echevins ! Vous avez dit « populisme » ?

J’assume !

Dans les prochaines semaines, les postes rémunérateurs seront à distribuer !

Du rififi en perspective … Le Grand Cirque peut continuer …

A Mouscron, nous sommes très loin de la leçon de démocratie donnée par Marie-Christine Lefebvre, l’écologiste Tournaisienne qui a défendu les idées de son parti pendant 24 ans (dans l’opposition) et qui vient d’annoncer son retrait de la vie politique de la Cité des 5 Clochers alors qu’elle aurait pu revendiquer une place d’Echevine !

Chapeau bas Madame !