La politique tournaisienne (et autres) sous haute tension

PS de TournaiNul n’ignore, à Tournai, que l’ambiance entre le MR et le PS ira crescendo jusqu’en octobre. Si le départ de Jean-Louis Claux le bleu sur la liste rouche semble rester au travers de la gorge de Madame Energie (Marie-Christine Marghem) ce transfert ne semble pas non plus passer facilement auprès de pas mal de socialistes.

Autant Jeff Danès pourrait rapporter des voix auprès des passionnés de The Voice qui n’en ont rien à cirer de la politique, autant Claux pourrait coûter bonbon au PS : combien de voix perdues pour des voix gagnées ? En supposant que tous ceux qui ont voté pour Claux le suivent…

Rappelons que l’arrivée de Jean-Louis Claux marque le départ ou plutôt le retrait volontaire de la liste socialiste de Marie-Line Colin, la secrétaire régionale de la FGTB, qui n’accepte pas l’arrivée du chef de file du MR au conseil communal sur la liste socialiste !

Tout ça risque d’être de l’excellent grain à moudre si le PTB dépose une liste.

Nouveau coup de comm’ pour les socialistes Tournaisiens 

La rose mais aussi le muguet font partie de l’histoire du Parti Socialiste. La rose rouge est incontournable lors des meetings et le muguet est indétrônable lors de la fête du 1er Mai. Depuis 2002, la rose au poing a désormais fait place au simple logo où l’on ne retrouve plus que les lettres P et S.

Mais le logo du PS risque encore de changer dans les prochaines heures. A quelques encablures des élections communales, Rudy Demotte veut prendre de la hauteur et faire oublier les problèmes du Pont des Trous auprès des futurs électeurs Tournaisiens. Les prises de position de tous les responsables politiques risquent de peser lourdement dans le décompte final au soir des élections.

Le Ministre-Président Demotte n’en est pas à sa première conception malvenue. Rappelez-vous les 5 petits points noirs qui donnent désormais l’identité du gouvernement Wallon et qui nous ont coûté la bagatelle de 537.000 €.

Un Rudy Demotte vu par certains comme le Messie mais il est regrettable que ses miracles ne suivent pas le même rythme que ceux de Jésus.

Pour ce coup-ci, c’est le Parti Socialiste tournaisien qui bénéficiera de ses hautes compétences dans ce domaine.

Les Tournaisiens afficheront désormais un parachute rouge et blanc (comme les couleurs de la ville) comme emblème socialiste local…

Certains y verront sans doute l’expression du rapatriement de Demotte en 2002. Il a atterri dans la cité des 5 clochers en provenance de Flobecq  en s’autoproclamant bourgmestre. Tout dernièrement, le 5 janvier de cette année, jeff Danès déclarait :  » Je suis né à Tournai, j’ai vécu six ans à Kain et je viens de déménager à Taintignies «  … Taintignies qui fait partie de la commune de Rumes ! Est-ce dire que l’intéressé n’est toujours pas domicilié à Tournai, qu’il le fera dans les temps impartis pour pouvoir figurer sur la liste ou qu’il aura une adresse bidon ?

Bref, comme pour le foot, les transferts semblent avoir la cote chez les socialistes Tournaisiens … 

Et ailleurs ?

Notez que Tournai n’a pas le monopole en matière de transferts…

Les Athois devront se farcir l’arrivée de Bruno Lefebvre, Député et bourgmestre empêché de Chièvres comme tête de liste …  Ce dernier étant sans doute à la manœuvre de l’éviction de Marc Duviver du PS athois.

Toutefois, si Lefebvre pensait s’être définitivement débarrassé de Duvivier c’était mal connaître l’ancien bras droit de Spitaels, travailleur infatigable pour sa ville.

Marc Duvivier, n’abandonnera pas ses Athois et se retrouvera sur une liste citoyenne d’où il a été rejoint par l’échevin socialiste Bougenies. Ce qui fit dire à Duvivier « Le temps ne nous fait pas perdre des amis. Il nous fait seulement comprendre qui sont les vrais. ». A méditer !!!!!

Duvivier n’aurait sans doute fait qu’une bouchée de Lefebvre s’ils étaient restés tous deux sur la liste socialiste. Et oui, la bête blessée évincée du PS n’offrira pas son fauteuil scabinal sans combattre et Lefebvre a bien du mouron à se faire.

Pour la petite anecdote, Marc Duvivier est toujours bien présent (au moment où cet article a été publié) sur le site du PS d’Ath 😊

Bref, ces départs et arrivées ainsi que l’émergence de listes donneront encore plus de peps et d’incertitudes quant à l’issue de ces prochaines élections dans pas mal de communes.

Et le mercato socialiste mouscronnois ? RAS. Avec les deux places vacantes sur la liste du PS, certains évoquent le retour en politique d ’Annick Saudoyer à qui les responsables du PS hurlus auraient laissé la porte entrouverte … Y aurait-il anguille sous roche car il se chuchote qu’elle pourrait quitter son poste de préfète à l’Athénée Royal Robert Campin de Tournai pour remplacer Serge Dumont à la direction de l’Athénée Royal Thomas Edison de Mouscron… Un Serge Dumont qui rêve de devenir bourgmestre d’Ath après les dissensions au sein du PS athois.

Wait and see !

4 réflexions au sujet de « La politique tournaisienne (et autres) sous haute tension »

  1. Vous avez écrit votre article trop vite. Dans un article qui vient juste d’être publié sur le site de sud presse on peut lire ceci, «Jeff Danès espère un poste au conservatoire de Tournai » => tout est dit 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s