Une réflexion au sujet de « Trop is te veel… »

  1. Cette métaphore peut s’appliquer aux individus comme aux situations,..LA FACE CACHEE DE L’ICEBERG est malheureusement la plus importante et souvent méconnue de l’individu lui-même…Qu’est-ce qui nous pousse à agir dans un sens ou dans un autre?Souvent nous ne maitrisons pas nous-mêmes nos comportements…Des forces ‘supérieures’ – pas nécessairement au sens métaphysique de terme- nous dominent…Pas facile dans ces conditions d’être Homme de Bien -surtout en politique- et de faire passer les intérêts collectifs avant les intérêts individuels…Le pouvoir corrompt même les plus fortes personnalités…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.