Des « dossiers roses » à l’ICET d’Herseaux ?*

fantome_icet2.jpg

Info dernière (6.37) : La Dernière-Heure de ce vendredi 20 juin nous informe que le vérificateur n’a constaté aucune faute à l’ICET. Il regrette cependant un manque de rigueur de la part de la direction en place.

Elèves fantômes… Dossiers roses …

Alors que dans quelques heures on arrive au terme de cette année scolaire, ce sont les termes repris ci-dessus qui circulent actuellement autour de cet Institut communal secondaire situé à Herseaux : Institut qui a déjà fait beaucoup parler de lui dans un passé pas si lointain que ça.

Certains ont encore en mémoire l’exposition consacrée aux horreurs du nazisme et des camps d’extermination qui s’est tenue en mai 2010 dans les locaux de cet institut … Plus récemment, c’est un hamburger créé par des élèves de la section boucherie qui a été mis à l’honneur … en s’appropriant la première place lors d’un concours organisé par le géant de la distribution qu’est  Colruyt et qui mettra en vente ce produit dans les magasins Colruyt, OKay et Spar !

D’autres par contre se souviendront d’un autre fait qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive et qui est encore dans toutes les mémoires… Le licenciement de Joseph Slimani, l’ancien Directeur de l’I.C.E.T et par la même occasion de la chute de Jean-Pierre Perdieu, qui était Echevin de l’enseignement à cette époque …

Nous savons aujourd’hui que ce licenciement fut abusif puisque Joseph Slimani a gagné à 7 reprises au Conseil d’Etat contre la ville et à 2 reprises contre la Ministre CDH, Marie-Dominique Simonet. On se souvient que cette affaire avait démarré un peu de la même manière….

Mais aujourd’hui, et d’après les informations reçues de diverses sources différentes mais concordantes il semblerait que l’I.C.E.T soit à nouveau dans l’œil du cyclone des inspecteurs de l’enseignement depuis la semaine dernière … même si le Directeur actuel n’est pas étiqueté PS comme ce fut le cas de Joseph Slimani.

Une inspection serait d’ailleurs encore programmée cette semaine dans l’établissement géré aujourd’hui par Alain Verlinden, l’actuel Directeur qui avait repris les rênes suite au départ forcé de Joseph Slimani …

La cause de ces remous ? Des élèves -Belges et Français- répertoriés et inscrits dans cet établissement alors qu’ils ne le fréquentent plus …ou qu’ils ne seraient plus dans l’établissement depuis des lustres…..

Les inspecteurs étaient déjà venus effectuer une visite au mois de février 2014.

Mais alors, pour quelles raisons mystérieuses sont-ils revenus alors que l’année scolaire va se terminer dans quelques jours ? Auraient-ils déjà relevé des indices de fraude en février et ils voulaient vérifier si les erreurs ou fraudes (de la direction ?) ont été corrigées ?

Y-a-t-il eu une dénonciation d’un membre du personnel insatisfait ?  Y-a-t-il eu une réponse du berger à la bergère ?

Pour comprendre, il y a lieu de savoir :

a)           Qu’un professeur vient d’être licencié à l’ICET, ce qui est rare dans l’enseignement à moins de manquements graves.

b)           Que l’ancienne affaire à charge de l’ancien directeur et de Jean=Pierre Perdieu avait été diligenté par la Ministre suite à une plainte de l’actuel échevin de l’enseignement, Philippe Bracaval. 

 Et, suivant les infos recoupées, il semblerait qu’Alain Verlinden réfuterait toute responsabilité dans une quelconque fraude ou malversations supposées. Encore selon nos informations, Alain Verlinden rejetterait la faute sur des éducateurs. Si cela s’avère exact, ce serait des éducateurs qui serviraient de fusible comme ce fut le cas pour l’ancien directeur. Des éducateurs paieraient les « pots cassés » de cette incartade … ?

Eu égard aux dégâts occasionnés dans la vie de Joseph Slimani, ancien directeur alors que désormais son innocence est incontestable, voilà une affaire qui devrait retenir toute notre attention dans les jours à venir pour faire toute la lumière afin d’empêcher qu’un autre innocent, une autre victime ne tombe pour de sombres affaires de règlement de comptes politiques …

*Pour la bonne compréhension du texte, il convient de préciser pour les personnes non initiées, ce qu’on entend par élèves fantômes et dossiers roses à l’ICET.

Elève fantôme : Un élève qui a abandonné et qui ne fréquente plus l’établissement depuis des lustres. C’est un élève qui devient irrégulier par le nombre important d’absences.                         L’ICET ne pourrait en principe pas percevoir des subsides de fonctionnement de la Communauté française si la direction avait correctement noté les absences de l’élève appelé dans le jargon élève fantôme. Une élève qui n’existe que dans les registres. L’école le renseigne chaque mois au Ministère comme étant dans l’école alors que c’est faux.

C’est une espèce de fantôme qui hanterait les registres et les couloirs de l’ICET… mais qui permet de percevoir indûment de l’argent du Ministère et donc notre argent…

Dossier rose : Selon une légende ancienne, il semblerait qu’il s’agisse d’une création mouscronnoise. Soyons honnêtes et rendons à César ce qui appartient à César. C’est une invention qui appartient au patrimoine culturel de …l’ICET. Et à ce titre, rendons hommage à cette fabuleuse créativité hurlus.

Un « dossier rose », serait toujours selon cette légende ancienne, un élève qui était inscrit par exemple à l’ICET et qui serait retourné en France ou simplement …. en pèlerinage à la rue du midi pour… pointer et dont l’ICET garderait toujours son dossier.

Puisque l’ancien élève ne serait plus inscrit en Belgique, son dossier n’est réclamé par aucune école. Alors plutôt que d’archiver ce dossier puisqu’aucune école ne le réclame, l’ICET par exemple, le considérerait comme inscrit et percevrait indûment des subsides de la Communauté française. 

Si cela s’avère exact, ce ne serait plus de la vulgaire fraude à la petite semaine d’un quelconque amateur fraudeur mais de la haute technologie de fraude, passible du tribunal correctionnel….. pour le porteur de cette responsabilité… 

Le « cirque » des travaux à la sauce mouscronnoise !

Entre certains responsables communaux et les travaux, ce n’est pas une histoire d’amour … et ça ne l’a jamais été !

Les derniers exemples en date sont assez éloquents … Les travaux effectués dans les rues Haute, Martinoire, Couët, centre de Dottignies,… ont causé pas mal de soucis aux riverains des rues concernées …N’oublions pas les divers travaux entrepris chaque jour à gauche et à droite et qui rendent complètement fous les usagers Hurlus…

Rappelons que les Mouscronnois doivent également y aller de leurs poches pour payer la réfection de leurs  voiries …Il est malheureusement aussi vrai qu’à Mouscron la taxe communale est aussi haute que le taux de criminalité … L

Que penser des derniers travaux que l’on pourrait qualifier d’inutiles dans la chaussée de Lille où des passages pour piétons ont été tracés alors que quelques jours plus tard on refaisait la rue …

On s’arrêtera ici car la liste est bien trop longue …

Dernière situation cocasse … la chaussée d’Aalbeke …

Alors que le nouveau carrefour est terminé depuis quelques semaines, des ouvriers sont à nouveau présents sur le site pour placer l’éclairage … Et qui dit éclairage dit … ouverture de la voirie avec tous les désagréments pour les usagers et les riverains !

En effet, les fourreaux nécessaires pour l’alimentation de pylônes de l’éclairage public n’ont pas été installés lorsque la voirie était ouverte en novembre dernier. Il semblerait qu’il manquait +/- 2.000 € pour ce budget… Dès lors, depuis 3 semaines, 3 à 5 ouvriers et leurs engins sont à pied d’œuvre pour placer les fameuses gaines manquantes…

Combien cela va-t-il coûter ??? A vous de juger…

Avec un peu de chance, les passages pour piétons et une signalisation adéquate seront mis en place pour les 24 heures de courses libre de Mouscron qui se déroulent à quelques pas de là le dernier week-end de septembre …

Espérons que ce soit plus rapide que dans la chaussée du Risquons-tout où ces passages sont toujours en attente depuis près d’un an maintenant …

chaussee_albeke_Mouscron.jpg