Très belle (?) coordination des travaux… « à la mouscronnoise » …

Rappelez-vous, c’était le 16 mai

Un riverain me faisait part qu’enfin, les passages pour piétons retrouvaient de la couleur …

Mais les avis des habitants du coin étaient partagés … Si on redonnait vie à certains passages pour piétons de cette chaussée, les riverains se disaient également qu’ils ne devaient sans doute plus espérer une rénovation de cette chaussée au règne un important passage de voitures mais aussi de camions …

Les élections du 25 mai n’étaient sans doute pas étrangères à ces petits travaux … J

Et pourtant … quelle ne fut pas la surprise de ces mêmes riverains qui pouvaient se réjouir d’un avis de l’administration communale daté du 3 juin signé par le Directeur Général de l’administration communale, de l’échevine de la mobilité mais également du… Député-Bourgmestre (il cumulait encore les deux fonctions) leur annonçant que « Dans le cadre des travaux d’entretien de voirie de la chaussée de Lille à Mouscron, l’administration communale tient à vous faire part de quelques modifications de circulation qui seront mises en œuvre à partir du 10 juin jusqu’au 30 juin 2014 (sauf intempéries). »

Et alors que l’administration communale de Mouscron signalait depuis de TRES nombreuses années -et sans doute pour sa défense- que le problème de la rénovation de cette chaussée posait problèmes parce que cette artère est une voirie régionale (RN43) limitrophe entre la Wallonie et…la Flandre, il est à noter que ces travaux seront entrepris par deux sociétés wallonnes … !!!

Cette fois-ci, la mise en œuvre de ces travaux n’était donc pas un poisson d’avril comme je l’avais annoncé… Et, le passage par Mouscron du Tour de France serait donc étranger à la réalisation de ces travaux …

Mais n’est-il pas amusant de constater qu’alors que des passages pour piétons ont été remis à neuf le 16 mai, on enlève le tout quelques semaines plus tard, pour couler un revêtement hydrocarboné …

N’aurait-il pas été plus raisonnable de refaire les bandes réservées au piétions là où la chaussée de Lille ne sera pas refaire et donc à partir de la rue Reine Marie-Henriette jusqu’à la rue Henri Duchâtel car certains sont devenus invisibles. Comme me le disait encore un commerçant ce matin, « la ville attend sans doute la mort d’un piéton pour réagir »

D’ici là, prenez votre mal en patience… car, malgré la présence d’un panneau sens interdit, des camions empruntent encore la chaussée de Lille et doivent ensuite rebrousser chemin en marche arrière … 

Mais nous sommes à Mouscron… L

Chausse_de_lille.jpg