Des « dossiers roses » à l’ICET d’Herseaux ?*

fantome_icet2.jpg

Info dernière (6.37) : La Dernière-Heure de ce vendredi 20 juin nous informe que le vérificateur n’a constaté aucune faute à l’ICET. Il regrette cependant un manque de rigueur de la part de la direction en place.

Elèves fantômes… Dossiers roses …

Alors que dans quelques heures on arrive au terme de cette année scolaire, ce sont les termes repris ci-dessus qui circulent actuellement autour de cet Institut communal secondaire situé à Herseaux : Institut qui a déjà fait beaucoup parler de lui dans un passé pas si lointain que ça.

Certains ont encore en mémoire l’exposition consacrée aux horreurs du nazisme et des camps d’extermination qui s’est tenue en mai 2010 dans les locaux de cet institut … Plus récemment, c’est un hamburger créé par des élèves de la section boucherie qui a été mis à l’honneur … en s’appropriant la première place lors d’un concours organisé par le géant de la distribution qu’est  Colruyt et qui mettra en vente ce produit dans les magasins Colruyt, OKay et Spar !

D’autres par contre se souviendront d’un autre fait qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive et qui est encore dans toutes les mémoires… Le licenciement de Joseph Slimani, l’ancien Directeur de l’I.C.E.T et par la même occasion de la chute de Jean-Pierre Perdieu, qui était Echevin de l’enseignement à cette époque …

Nous savons aujourd’hui que ce licenciement fut abusif puisque Joseph Slimani a gagné à 7 reprises au Conseil d’Etat contre la ville et à 2 reprises contre la Ministre CDH, Marie-Dominique Simonet. On se souvient que cette affaire avait démarré un peu de la même manière….

Mais aujourd’hui, et d’après les informations reçues de diverses sources différentes mais concordantes il semblerait que l’I.C.E.T soit à nouveau dans l’œil du cyclone des inspecteurs de l’enseignement depuis la semaine dernière … même si le Directeur actuel n’est pas étiqueté PS comme ce fut le cas de Joseph Slimani.

Une inspection serait d’ailleurs encore programmée cette semaine dans l’établissement géré aujourd’hui par Alain Verlinden, l’actuel Directeur qui avait repris les rênes suite au départ forcé de Joseph Slimani …

La cause de ces remous ? Des élèves -Belges et Français- répertoriés et inscrits dans cet établissement alors qu’ils ne le fréquentent plus …ou qu’ils ne seraient plus dans l’établissement depuis des lustres…..

Les inspecteurs étaient déjà venus effectuer une visite au mois de février 2014.

Mais alors, pour quelles raisons mystérieuses sont-ils revenus alors que l’année scolaire va se terminer dans quelques jours ? Auraient-ils déjà relevé des indices de fraude en février et ils voulaient vérifier si les erreurs ou fraudes (de la direction ?) ont été corrigées ?

Y-a-t-il eu une dénonciation d’un membre du personnel insatisfait ?  Y-a-t-il eu une réponse du berger à la bergère ?

Pour comprendre, il y a lieu de savoir :

a)           Qu’un professeur vient d’être licencié à l’ICET, ce qui est rare dans l’enseignement à moins de manquements graves.

b)           Que l’ancienne affaire à charge de l’ancien directeur et de Jean=Pierre Perdieu avait été diligenté par la Ministre suite à une plainte de l’actuel échevin de l’enseignement, Philippe Bracaval. 

 Et, suivant les infos recoupées, il semblerait qu’Alain Verlinden réfuterait toute responsabilité dans une quelconque fraude ou malversations supposées. Encore selon nos informations, Alain Verlinden rejetterait la faute sur des éducateurs. Si cela s’avère exact, ce serait des éducateurs qui serviraient de fusible comme ce fut le cas pour l’ancien directeur. Des éducateurs paieraient les « pots cassés » de cette incartade … ?

Eu égard aux dégâts occasionnés dans la vie de Joseph Slimani, ancien directeur alors que désormais son innocence est incontestable, voilà une affaire qui devrait retenir toute notre attention dans les jours à venir pour faire toute la lumière afin d’empêcher qu’un autre innocent, une autre victime ne tombe pour de sombres affaires de règlement de comptes politiques …

*Pour la bonne compréhension du texte, il convient de préciser pour les personnes non initiées, ce qu’on entend par élèves fantômes et dossiers roses à l’ICET.

Elève fantôme : Un élève qui a abandonné et qui ne fréquente plus l’établissement depuis des lustres. C’est un élève qui devient irrégulier par le nombre important d’absences.                         L’ICET ne pourrait en principe pas percevoir des subsides de fonctionnement de la Communauté française si la direction avait correctement noté les absences de l’élève appelé dans le jargon élève fantôme. Une élève qui n’existe que dans les registres. L’école le renseigne chaque mois au Ministère comme étant dans l’école alors que c’est faux.

C’est une espèce de fantôme qui hanterait les registres et les couloirs de l’ICET… mais qui permet de percevoir indûment de l’argent du Ministère et donc notre argent…

Dossier rose : Selon une légende ancienne, il semblerait qu’il s’agisse d’une création mouscronnoise. Soyons honnêtes et rendons à César ce qui appartient à César. C’est une invention qui appartient au patrimoine culturel de …l’ICET. Et à ce titre, rendons hommage à cette fabuleuse créativité hurlus.

Un « dossier rose », serait toujours selon cette légende ancienne, un élève qui était inscrit par exemple à l’ICET et qui serait retourné en France ou simplement …. en pèlerinage à la rue du midi pour… pointer et dont l’ICET garderait toujours son dossier.

Puisque l’ancien élève ne serait plus inscrit en Belgique, son dossier n’est réclamé par aucune école. Alors plutôt que d’archiver ce dossier puisqu’aucune école ne le réclame, l’ICET par exemple, le considérerait comme inscrit et percevrait indûment des subsides de la Communauté française. 

Si cela s’avère exact, ce ne serait plus de la vulgaire fraude à la petite semaine d’un quelconque amateur fraudeur mais de la haute technologie de fraude, passible du tribunal correctionnel….. pour le porteur de cette responsabilité… 

Le « cirque » des travaux à la sauce mouscronnoise !

Entre certains responsables communaux et les travaux, ce n’est pas une histoire d’amour … et ça ne l’a jamais été !

Les derniers exemples en date sont assez éloquents … Les travaux effectués dans les rues Haute, Martinoire, Couët, centre de Dottignies,… ont causé pas mal de soucis aux riverains des rues concernées …N’oublions pas les divers travaux entrepris chaque jour à gauche et à droite et qui rendent complètement fous les usagers Hurlus…

Rappelons que les Mouscronnois doivent également y aller de leurs poches pour payer la réfection de leurs  voiries …Il est malheureusement aussi vrai qu’à Mouscron la taxe communale est aussi haute que le taux de criminalité … L

Que penser des derniers travaux que l’on pourrait qualifier d’inutiles dans la chaussée de Lille où des passages pour piétons ont été tracés alors que quelques jours plus tard on refaisait la rue …

On s’arrêtera ici car la liste est bien trop longue …

Dernière situation cocasse … la chaussée d’Aalbeke …

Alors que le nouveau carrefour est terminé depuis quelques semaines, des ouvriers sont à nouveau présents sur le site pour placer l’éclairage … Et qui dit éclairage dit … ouverture de la voirie avec tous les désagréments pour les usagers et les riverains !

En effet, les fourreaux nécessaires pour l’alimentation de pylônes de l’éclairage public n’ont pas été installés lorsque la voirie était ouverte en novembre dernier. Il semblerait qu’il manquait +/- 2.000 € pour ce budget… Dès lors, depuis 3 semaines, 3 à 5 ouvriers et leurs engins sont à pied d’œuvre pour placer les fameuses gaines manquantes…

Combien cela va-t-il coûter ??? A vous de juger…

Avec un peu de chance, les passages pour piétons et une signalisation adéquate seront mis en place pour les 24 heures de courses libre de Mouscron qui se déroulent à quelques pas de là le dernier week-end de septembre …

Espérons que ce soit plus rapide que dans la chaussée du Risquons-tout où ces passages sont toujours en attente depuis près d’un an maintenant …

chaussee_albeke_Mouscron.jpg

Très belle (?) coordination des travaux… « à la mouscronnoise » …

Rappelez-vous, c’était le 16 mai

Un riverain me faisait part qu’enfin, les passages pour piétons retrouvaient de la couleur …

Mais les avis des habitants du coin étaient partagés … Si on redonnait vie à certains passages pour piétons de cette chaussée, les riverains se disaient également qu’ils ne devaient sans doute plus espérer une rénovation de cette chaussée au règne un important passage de voitures mais aussi de camions …

Les élections du 25 mai n’étaient sans doute pas étrangères à ces petits travaux … J

Et pourtant … quelle ne fut pas la surprise de ces mêmes riverains qui pouvaient se réjouir d’un avis de l’administration communale daté du 3 juin signé par le Directeur Général de l’administration communale, de l’échevine de la mobilité mais également du… Député-Bourgmestre (il cumulait encore les deux fonctions) leur annonçant que « Dans le cadre des travaux d’entretien de voirie de la chaussée de Lille à Mouscron, l’administration communale tient à vous faire part de quelques modifications de circulation qui seront mises en œuvre à partir du 10 juin jusqu’au 30 juin 2014 (sauf intempéries). »

Et alors que l’administration communale de Mouscron signalait depuis de TRES nombreuses années -et sans doute pour sa défense- que le problème de la rénovation de cette chaussée posait problèmes parce que cette artère est une voirie régionale (RN43) limitrophe entre la Wallonie et…la Flandre, il est à noter que ces travaux seront entrepris par deux sociétés wallonnes … !!!

Cette fois-ci, la mise en œuvre de ces travaux n’était donc pas un poisson d’avril comme je l’avais annoncé… Et, le passage par Mouscron du Tour de France serait donc étranger à la réalisation de ces travaux …

Mais n’est-il pas amusant de constater qu’alors que des passages pour piétons ont été remis à neuf le 16 mai, on enlève le tout quelques semaines plus tard, pour couler un revêtement hydrocarboné …

N’aurait-il pas été plus raisonnable de refaire les bandes réservées au piétions là où la chaussée de Lille ne sera pas refaire et donc à partir de la rue Reine Marie-Henriette jusqu’à la rue Henri Duchâtel car certains sont devenus invisibles. Comme me le disait encore un commerçant ce matin, « la ville attend sans doute la mort d’un piéton pour réagir »

D’ici là, prenez votre mal en patience… car, malgré la présence d’un panneau sens interdit, des camions empruntent encore la chaussée de Lille et doivent ensuite rebrousser chemin en marche arrière … 

Mais nous sommes à Mouscron… L

Chausse_de_lille.jpg

Encore et toujours des sous pour Luingne !

eglise_luingne.jpgChez nos voisins d’Outre-Quiévrain, il y a la France et… le Rocher de Monaco …

Plus proche de nous, il existe également un Rocher … Certes, on n’y retrouve pas encore de casino, ni d’hôtels 5 étoiles et les Ferrari n’y paradent toujours pas …

Mais, que vous habitez Mouscron ou Herseaux, il existe de chaque côté, une côte qui vous mènera à l’église Saint Amand de Luingne …

L’air n’est sans doute pas meilleur que dans les autres entités mouscronnoises, mais les Luingnois s’y sentent bien … Il est vrai que tout est mis en œuvre pour le confort de ces habitants …

 Luingne, ce petit village ne fait pourtant pas beaucoup parler de lui. Mais ne dit-on pas que « pour vivre heureux vivons cachés » ?

Le 21 juillet 2012 je vous annonçais qu’un subside de 79.460 € sur 207.154 avait été accordé pour l’aménagement d’une nouvelle plaine de jeux située à l’ombre du cimetière de Luingne… Une plaine de jeux à faire pâlir tous les jeunes des entités voisines de Mouscron, d’Herseaux ou de Dottignies …

Et, alors que certaines églises de l’entité ont besoin d’un sérieux lifting, le journal Nord-Eclair de ce dimanche nous apprend que 210.000 (plus de 8 millions de nos anciens francs) ont été dépensés pour REPEINDRE l’église de Luingne … Ces 210.000 sont « ENTIEREMENT à charge de la commune », et le journaliste rajoute même, en guise de boutade, «  avec de la bénédiction de la fabrique d’église » !

AMEN ! Tout est dit !

210.000 que ne se partageront certainement pas la centaine de fidèles qui, dixit le journaliste local, fréquentent l’église la messe du samedi ou la petite soixantaine qui participe du dimanche matin … Un rapide calcul nous fait ainsi dire que cette rénovation revient à plus de 1.300 € ou plus de 52.000 francs belges par fidèle !!!!!

Voulant mettre les petits plats dans les grands, une inauguration officielle aura même lieu le 14 juin … Si on peut lire dans l’article que l’église sera fleurie, il n’est nullement mentionné si une collation (vin de messe et… ?) est prévue … Il n’est pas non plus précisé sui cette éventuel verre de l’amitié sera à charge de tous les contribuables Mouscronnois ?

Pendant ce temps, l’église du Tuquet devra patienter pour avoir un nouveau toit … car là, la commune essayera d’avoir des subsides … Quant à l’église du Nouveau-Monde, il est toujours aussi dangereux de la contourner et des barrières en empêchent d’ailleurs de s’y approcher de trop près !

210.000 pour repeindre l’église de Luingne, alors qu’on ne trouve pas d’argent pour restaurer des habitations sociales, qu’une école située Place de la Justice fermera bientôt ses portes parce qu’elle se trouve dans un état de délabrement avancé et qu’il n’y a pas d’argent pour la restaurer ! Et là, on ne parle pas de 160 fidèles par semaine, mais une bonne centaine d’élèves qui devront bientôt se déplacer à Tournai ou ailleurs CHAQUE JOUR pour poursuivre leurs études… avec des frais de déplacements assez conséquents pour leurs parents !

Il y a peu, un bassin d’orage a été construit dans la rue Henri Gadenne …

En cas d’orage les principales eaux luingnoises, passant par cet égouttage descendant dans la rue du Plavitout pour rejoindre en aval le collecteur de la RN 58,  sont ainsi ralenties par ce bassin d’orage dont l’initiative et les raisons ne sont toujours pas expliquées par la Commune, IPALLE ou même le SPW gérant de la RN58.  Cette situation sans bassin d’orage a perduré en effet pendant des décennies.  Pourquoi donc tout à coup réaliser un  tel bassin d’orage dont les travaux ont été entièrement pris en charge par … l’administration communale … pour le plus grand bonheur de certains nouveaux propriétaires … La rue du Plavitout est en effet l’entrée du nouveau projet de construction  d’habitations , en quelque sorte de « lotissement », réalisé par une société immobilière KOAN, appartenant au groupe KOCH OCKIER, entrepreneur de voirie étant déjà intervenu sur Mouscron.

Cette société est l’acquéreuse principale des anciens terrains de la famille GADENNE, dont notre Bourgmestre est membre, et co-propriétaire. La surface totale du projet s’étend de la rue du Plavitout jusqu’à hauteur du garage Volvo Novabil en zone arrière des maisons présentes dans le boulevard des Alliés.   

La superficie du projet aurait du obliger logiquement  la création d’un bassin d’orage pour se déverser dans le collecteur (égouttage) du boulevard des Alliés . Ce bassin à charge du promoteur KOAN n’a jamais été exigé, ni construit pourtant les eaux se déversent bien dans le collecteur du boulevard des Alliés, face au magasin IKEA, à l’endroit d’un certain projet de construction de deux maisons. Ce bassin n’a jamais été  construit, mais celui de la rue Henri GADENNE bien, à charge de …. . Les eaux de la commune sont ainsi retenues, mais pas celles des projets privés en cours de la nv KOAN, et des autres acquéreurs, pour partie des anciens terrains «  GADENNE ».

Notre bourgmestre, ou Prince de Luingne a vraiment des priorités étranges que seul bien des Luingnois peuvent approuver et comprendre ! Heureusement pas tous.   

Qu’en sera-t-il dès lors de la ZAC des trois Herseaux ? 

Je terminerais cet article en reprenant le commentaire laissé par un internaute sur le site du NE et qui concerne la rénovation de l’église de Luingne  : « cool, merci alfred pour ce que tu fais pour luingne. Le village est toujours bien entretenu et en plus tu nous mets pas de night shop. Après tout tant pis pour Mouscron.(ironie) »