Quoi de neuf à Mouscron ?

hotel_de_ville_mouscron.jpgAprès avoir assisté au dernier conseil communal qui se tenait lundi dernier, un Internaute me transmet le courrier ci-dessous. Je me permets de vous le faire partager …

Bonjour Dominique,

 Comme je l’ai dit précédemment, tout est question d’organisation. Et à Mouscron, on n’en a aucune. On laisse faire comme au bon vieux temps.

Sincèrement, la décision* du Bourgmestre est impeccable, pour autant qu’il ne se démente pas par la suite. Ce ne serait pas la première fois.

 Quant au nouveau projet de Mouscron, n’y a-t-il rien d’autre à faire que de s’investir dans des projets éloignés ?

 Enfin, la taxation. Tout le monde le dit mais nos politiques ne veulent rien entendre. Trop, c’est trop. Il est vrai que lorsque l’on dépense à tout va, il faut bien faire entrer l’argent.

 Je l’ai déjà dit à certains petits commerces. Réunissez-vous et poursuivez la politique de Mouscron en justice en abus de pouvoir taxatoire et de discrimination. Les grandes surfaces ont en effet l’obligation de se placer dans des endroits stratégiques définis par la politique urbanistique. Elle dispose donc obligatoirement de places disponibles pour créer du stationnement. Les petits commerces n’ont de vie que dans la densité des agglomérations, donc là où l’habitat est serré, sans possibilité réelle de création de stationnement. C’est donc facile de les pénaliser et de les taxer.

Personnellement, il serait plus facile d’interdire un commerce pour des raisons de manque de stationnement, que de dire ensuite qu’il faille payer ce manque de stationnement. Dans l’ère de l’économie de la circulation routière, pourquoi les petits commerces n’argumentent-ils pas justement le manque de stationnement privé pour favoriser les modes doux de déplacement ? En Belgique, on a l’art de déplacer les responsabilités, donc ne pas punir le responsable d’un mauvais stationnement toujours momentané, mais celui qui est censé en « profiter ».

Voir les imbéciles bornes de stationnement pour handicapés à la grand place, avec obligation de carte magnétique à obtenir au bureau de l’hôtel de ville. Bonjour pour les touristes handicapés étrangers du week-end.

De plus, j’ignore si le règlement de stationnement est encore en vigueur. Lors de sa dernière présentation au gouverneur, il a été refusé. L’est-il  encore, car dans ce cas, la taxation est-elle justifiée, voire légale ? Inutile de poser la question à l’imb… ministre, plutôt secrétaire d’état, Melchior WATHELET, qui a estimé la légalité d’une telle taxation pour Mouscron. Sauf à me tromper, la légalité d’une taxe n’est pas de la compétence d’un ministre mais exclusivement de la justice ou du conseil d’Etat.

Les politiques créent des projets de loi qui par un processus précis, sont à un certain moment reconnue comme loi. Et ça se limite à cela. Mais on  est en Belgique, et l’esbroufe est de rigueur. 

 En gros, toujours autant de bêtises.

*Lors des travaux de voiries, nos responsables politiques invoquent toujours que ce sont les impétrants qui causent les soucis … Dans le cas de la rue du Couët évoqué lors du dernier conseil communal le Bourgmestre aurait retiré toutes les autorisations à ORES aussi longtemps que cette société n’aura pas terminé les travaux de cette rue.

J’avais déjà dénoncé ces problèmes sur mon blog en date du 10 octobre ainsi que ceux rencontrés à Dottignies le 12 septembre et où rien ne semble bouger !… N’oublions pas de la rue haute où j’avais créé un blog …

Bref, la vie continue sans changement et toujours avec autant de problèmes pour les riverains !

Une signalisation à la sauce mouscronnoise

Tisserands.jpgLa rue des Tisserands est une artère à sens unique, avec absence de sortie durant les travaux qui se déroulent  dans la rue Ernest Solvay et du Roitelet.

Un panneau A39 autorisant le double sens de circulation a été posé dans le haut de la rue des Tisserands … MAIS… les deux panneaux de « circulation en sens interdit » posés sur les murs du bas et du haut de la rue sont toujours bien présents …

Une belle contradiction qui posera pas mal de problèmes en cas d’accident et où la responsabilité de la Ville et/ou du responsable des travaux seraient sans doute engagées …

Bref, Les riverains des différentes artères attendent des jours meilleurs… avec des travaux qui ne risquent pas d’être terminés pour les fêtes de fin d’année …