Au revoir Patrice

Patrice_D_Hoop.jpgMalgré une pluie battante, près de 600 personnes s‘étaient fixées rendez-vous au cimetière du Centre ce mercredi après-midi pour rendre un dernier hommage à Patrice … Rarement, ce cimetière aura vu autant de monde s’agglutiner dans ses allées  pour un enterrement civil …  

Mais Patrice, plus que tout autre, méritait un tel hommage !

Tout le monde était triste ce mercredi après-midi car si Patrice – D’HOOP -, l’ancien secrétaire textile de la FGTB a gagné beaucoup de luttes syndicales… il n’est pas arrivé à vaincre cette putain de maladie …

Ses fidèles camarades de combat, ses compagnons de route comme André, Joseph, Patrick et tant d’autres sont aujourd’hui sous le choc de sa disparition !

Patrice a quitté ce monde la veille du concert  que donnait  Johnny Hallyday pour ses 70 ans …  Lui qui en était fan ne l’aurair sans doute pas raté …

Comment ne pas me rappeler tous les bons moments passés ensemble pendant cette période si pénible ?

A 15/16 ans, il m’emmenait souvent avec lui dans ses « escapades » car comme il le répétait souvent, il me faisait entièrement confiance

Grâce à lui j’ai rencontré l’immense Arnold SCHWARZENEGGER en même temps que les débuts de  Lou FERRIGNO (Hulk) à Zaventem … Serge NUBRET et bien d’autres encore …

Comment oublier cette escapade du côté de Pepinster avec son beau-frère Jean-Pierre, le frère (décédé) de Rose-Marie son épouse, cette étape à Monschau (Montjoie) où la bière était bien meilleure avec un ou deux petits schnaps dedans J

J’ai des souvenirs plein la tête… des souvenirs qui ne se sont jamais effacés et qui resteront gravés à jamais dans ma mémoire !

Et pourtant, si nos chemins s’étaient séparés c’était toujours avec plaisir que nous nous croisions …

Aujourd’hui, c’est avec des yeux rougis et bien souvent remplis de larmes que tes nombreux amis se sont inclinés devant ton urne contenant tes cendres et devant les nombreux drapeaux rouges déployés en ta mémoire et pour te dire un dernier Au revoir

Salut Patrice, Salut l’Ami, Salut Camarade … Courage Rose-Marie !