Mais où sont donc passés ces 50.000 € ?

PMTIC.jpgAlors que la collaboratrice parlementaire de M. CRUCKE me signala ce 18 septembre que « la question parlementaire avait été transmise en date du 06 septembre, qu’elle a été encodée au Greffe en date du 14 septembre et l’échéance est fixée au 08 octobre. Monsieur le Ministre peut donc nous répondre jusqu’à cette date », je reçois, ce 20 septembre un courrier du Receveur Communal (mon homonyme : VERCRUYSSE Dominique) précisant ceci : « En réponse à votre demande du 31 août dernier, j’ai effectué une recherche dans la comptabilité communale sur base des éléments échangés dans votre correspondance avec M. le Secrétaire communal.

Ces éléments sont pour l’instant insuffisants pour je puisse identifier l’une ou l’autre recette correspondant à votre demande.

En effet, le moteur de recherche utilisé par mes services exige des informations précises comme par exemple l’identification précise d’un tiers, le ou les montants à rechercher, l’exercice comptable ou encore l’article budgétaire. Ces éléments sont en général retirés des documents que vous évoquez et dont je ne dispose pas pour l’instant.

Aussi, si vous aviez des informations plus précises ou mieux des documents probants, n’hésitez pas à me les communiquer pour je puisse affiner les recherches ».

Il va sans dire que ce courrier méritait une réponse qui est partie ce jour : en voici la teneur…

Monsieur le Receveur communal,

Le manque d’objectivité de votre réponse porte à croire que tout est fait pour retarder l’échéance de la conclusion de ce problème. Déjà qu’il vous a nécessité 3 semaines pour me répondre et ce après un rappel de ma part daté du 19 septembre.

Je ne m’explique pas le pourquoi des précisions que vous demandez d’autant que les questions posées découlent de la réponse que m’a faites le Secrétaire communal.

En effet, ce dernier reconnait l’existence d’un dossier PMTIC, l’ouverture d’un compte à ce nom, la date et la clôture de ce compte, l’existence de factures qu’il aurait signées pour le remboursement des frais encourus par la ville…

Qui est de mauvaise foi ????

Bien à vous.

2 réflexions au sujet de « Mais où sont donc passés ces 50.000 € ? »

  1. décidement la recherche est difficile ………..
    encore un mauvais tirroir peu être !!!!!!!!!!
    était il inscrit à cette fameuse formation si oui je craint qu elle ne soi pas concluante vue la difficultée dans ses recherche
    ha ha ha 🙂

    J’aime

  2. Il peut peut être écrire dans sans moteur de recherche « 50.000 », il aura probablement la réponse, à moins que ce chiffre n’est pas le bon.
    De toute évidence, le moteur de recherche ne carbure pas avec de l’essence . . .

    J’aime

Les commentaires sont fermés.