« Mise en bière » entre Alfred GADENNE et Annick SAUDOYER ?

cimetiere.jpg Ci-dessous, courrier transmis ce jour à M. Alfred GADENNE

Monsieur le Député-Bourgmestre,

Nous nous sommes rencontrés ce 1er Mai, non pas à un … enterrement, mais lors d’un Tournoi de football organisé par le RFC Luingne …

J’ignorais, à ce moment-là, que vous vous étiez fait incendier (mais pas –encore- incinéré Sourire) lors de son discours du 1er Mai par la Députée-Echevine, Annick SAUDOYER, également candidate bourgmestre pour les prochaines élections communales …

Je reprends ici les propos qu’elle a tenus et repris dans le journal Nord-Eclair de ce mercredi « Et puisque l’heure est aux aveux, je vais me confier à vous: si je deviens bourgmestre, je vous le dis, je n’irai pas à tous les enterrements, mes priorités iront ailleurs. »

Si Madame SAUDOYER ne vous cite pas, il me semble quand même que la cible est bien visée …

Il m’arrive en effet de vous rencontrer assez souvent, mais pas toujours, lors de funérailles tant religieuses que civiles afin de témoigner notre sympathie envers les familles des personnes décédées …

Je profite dès lors de cette « attaque » pour vous relancer concernant deux sujets qui me tiennent particulièrement à cœur concernant les cimetières.

Lors du conseil communal du 28 février … 2011, je vous avais interpellé en séance publique pour vous demander si la ville de Mouscron envisageait une solution similaire à certaines villes qui ont pris l’initiative de mettre à disposition une ou des salles susceptibles de devenir, lors de funérailles civiles, un espace de cérémonie et d’hommage au défunt.

Votre réponse, lors de ce même conseil m’avait rassuré et je reprends ici quelques phrases de votre réponse : « … Nous avons donc lancé un projet en vue de la réalisation de lieux convenant mieux aux situations concernées. Nous commencerons par le cimetière du centre car il est le plus fréquenté. Nos services ont visité pas mal de cimetières présentant des solutions différentes : ouvertes, fermées ou mixtes. Ils n’ont pas encore opéré de choix et n’ont pas encore soumis un dossier précis au Collège.

La tenue des fossoyeurs fait, elle aussi, l’objet d’une étude. Je suis d’accord avec vous pour dire que les démarches qui ont été entamées à ce niveau jusqu’ici n’ont pas donné les résultats escomptés. Pour avoir assisté personnellement, très souvent, à des funérailles civiles, je puis vous dire que de plus en plus ce sont les pompes funèbres qui assument l’essentiel. Pour la dispersion des cendres, à un certain moment c’est vrai que c’est l’ouvrier qui apparaît. On leur a fourni un tablier qui permet d’être plus propre qu’avec leur bleu de travail, mais chaque fois, c’est la même chose, il faut les rappeler à l’ordre parce qu’ils ne mettent pas ce fameux tablier, mais c’est toujours à l’étude pour trouver des solutions. »

Notez qu’un premier courrier allant dans le même sens avait été transmis à l’Echevin des Travaux en date du 1er avril … 2010. Celui-ci m’avait répondu le même jour « Je vais soumettre cette « problématique » auprès de mon responsable de division. J’en tiendrai également compte lors de la prochaine réunion interne de travail. Je soumets également ce point à la réflexion du Collège ».

Dans son édition du 26 avril dernier, la Dernière-Heure titrait « Un lieu pour se recueillir décemment » … où l’on peut lire que « Le projet d’espace de prise de parole au cimetière du Sud a été présenté ». Mais cela se passe à … Tournai !

Plus d’un an plus tard, comme moi encore jeudi dernier lors d’un enterrement civil, vous avez pu constater que rien n’a changé !  

Où en sont, aujourd’hui, les projets dont vous parliez fin Février 2011 ?

Une réflexion au sujet de « « Mise en bière » entre Alfred GADENNE et Annick SAUDOYER ? »

  1. Notre bourgmestre n’est pas encore mort physiquement . . . attendons qu’il soit mort moralement, c’est à dire le 14 octobre prochain, je serai alors à la bonne place et ainsi veiller à l’exécution de votre demande, soyez en rassuré.
    Mouscron changera et deviendra une ville splendide

    J'aime

Les commentaires sont fermés.