Adieu Marengo …

En parcourant l’ordre du jour de la prochaine séance du Conseil Communal programmée, exceptionnellement, ce mardi janvier, j’ai cru à une blague en découvrant le point n° 23 dans lequel il est énoncé « Patrimoine communal – Vente d’un bovin – Approbation et fixation des conditions de vente ».

Après m’être frotté les yeux, avalé le dernier morceau de steak qui se trouvait dans mon assiette, j’ai  bien dû me rendre à l’évidence …

La ville de Mouscron souhaite bel et bien de se séparer d’une partie de son patrimoine … à savoir un veau … !!!

En poussant la curiosité un peu plus loin, j’apprends que « La ville de Mouscron a acheté, en 2010, trois vaches de race « Galloways » afin d’entamer le volet éco-pâturage du projet subsidié Bips (biodiversité) ».

« Il sera proposé aux Membres du Conseil de vendre la progéniture de ces animaux, à savoir un veau mâle de 7 mois. Le prix de vente minimal est fixé à 500 €. Le Collège sera chargé des mesures d’exécution ».

Par la même occasion, j’apprends qu’ « une publicité sera éditée, via un site Internet, en vue de la vente de ce veau ».

Bref, nous ne sommes pas encore le 1er avril mais il faut avouer que la vente d’un veau en séance du Conseil communal de Mouscron … n’est pas pratique courante.  J’ajouterais même qu’il s’agit là d’une première dans les annales de Mouscron !  Quoiqu’il en soit, je n’en deviendrai pas végétarien pour autant.

Je me suis donc rendu à la Fontaine Bleue où j’ai découvert ce veau, paissant paisiblement, entouré – pour quelques temps encore –  de ses parents.

Pour ne pas mourir idiot (quoiqueJ)  j’ai lu le panneau qui se trouve au bord de la prairie. Ce panneau délivre  le descriptif de cette race de vache et m’apprend que « ces vaches (sans corne) font preuve d’un instinct maternel très marqué et de bonnes attitudes maternelles ».

« Mes chers parents je pars, je vous aime mais je pars … »  (M. Sardou)

Bref, continuant à investiguer, j’apprends qu’il semblerait que quelques élus de la majorité – mais aussi de l’opposition –  soient occupés de se cotiser pour acheter cet enfant de « Marguerite »  et l’offrir, en guise de cadeau d’adieu, à un candidat qui ne serait pas élu prochainement et qui se retirerait de la politique. Une reconversion pour ce dernier ? … pourquoi pas … Et puis, des conseils avisés peuvent être obtenus auprès d’Alfred !

D’autres, plus sportifs, annoncent que le club de football de Luingne figurerait, également, sur les rangs afin d’acquérir la « belle » car ils préfèrent de loin voir leurs pelouses broutées par une vache que saccagées par des motos et ainsi, préserver les vertes plaines de ces superbes installations !

Certains riront de ce post, et j’en suis ravi.  D’autres râleront, c’est dommage. Mais le principal n’est-il pas de vivre dans la bonne humeur… car il ne s’agit nullement ici d’attaques personnelles vis-à-vis de qui que ce soit … comme certaines mauvaises langues vont encore le dire.

Marguerite_Mouscronnoise.jpg

2 réflexions au sujet de « Adieu Marengo … »

  1. ADM découvre un veau à vendre en mangeant du steak de boeuf ! Robert suggère de vendre les ânes du Conseil Communal … !!! Et dans la basse-cour du Conseil Communal … n’y a-t-il pas certaine(s) « oie(s) blanche(s) » plus trop blanche (s) qui pourraient être plumées ? Nous voilà au coeur de « la ferme célébrités » à Mouscron. :0)

    J'aime

Les commentaires sont fermés.