Stationnement pendant la Fête des Hurlus … N’est-ce pas Christiane ?

hurlus1.jpgCi-dessous, courrier transmis ce jour à notre Bourgmestre et à l’Echevin des Travaux …

Monsieur le Bourgmestre,

Monsieur l’Echevin,

Se garer pendant la fête des Hurlus est un véritable casse-tête chinois !

La fête des Hurlus … On aime ou on n’aime pas …Mais, au-delà de la fête, il y a tout un problème d’organisation …

Si les Mouscronnois, et ce n’est un secret pour personne, parlent beaucoup d’insécurité dans leur ville, il est à relever, au gré des conversations, qu’une réflexion revient très souvent lors de cet événement annuel, elle concerne le problème du stationnement …

Pour celui ou celle qui a été dans l’obligation de prendre sa voiture ce week-end, ce fut la galère.

Rue barrées et bouchonnées étaient au menu des automobilistes ces samedi et dimanche …

Combien de chauffeurs ont, au moins, fait 36 fois le tour du pâté de maisons pour trouver à se garer, combien  ont grogné devant la lenteur de la circulation ?

Lors d’une prochaine édition, pourquoi ne pas permettre aux conducteurs et conductrices – en quête d’un emplacement – de se garer dans les nombreuses cours d’écoles  disséminées autour du Centre-ville ?

En plus du parking « Les Arts » et ses 240 places gratuites, les conducteurs seraient sans doute heureux de trouver aisément un emplacement situé sur un site sécurisé. Et, moyennant – éventuellement – 2/3 € pour la journée, un stationnement à deux pas de la Grand-Place leur serait, dès lors, proposé.  Quant aux écoles, elles verraient là une petite rentrée d’argent leur permettant de « nouer les deux bouts » !

Quelques panneaux bien placés, une annonce sur les affiches et sur le Net … les conducteurs ne devraient plus fureter durant de très/trop longues minutes comme c’est le cas chaque année.

Ces parkings de « délestage » éviteraient à « certains », une fois encore, de se garer – bien souvent –  en toute impunité n’importe où et n’importe comment, même sur les emplacements  réservés aux handicapés …