Questions … sans réponses …

PLAQUE.jpgOu du moins celles que j’attendais !

En parcourant le texte de mon intervention (voir ci-dessous) à la séance du Conseil communal du lundi 26 septembre, vous pourrez remarquer qu’une série de questions était posée …

Hormis m’annoncer qu’une nouvelle plaque a été posée sur ce véhicule en date du … 19 septembre il ne m’a pas été permis de connaître la date de la demande à la D.I.V. pour la demande de nouvelle plaque, etc …

Bref, si c’est un hasard que cette plaque ait été reçue 4 jours après avoir fait remarquer cette anomalie, le hasard, dans ce cas, a bien fait les choses …

Et, si la demande de plaque à la D.I.V. avait bien été introduite avant mon courrier adressé à l’Echevin, je reste également persuadé que celui-ci se serait fait un malin plaisir de me brandir la preuve en pleine séance du Conseil …

Ce ne fut pas le cas !

Et pourtant, il était bien mentionné dans le courrier qu’une demande de nouvelle plaque avait DEJA été introduite …

Et, mon « ça vous emmerde » lancé en plein Conseil pendant la lecture de mon intervention fait suite au brouhaha entendu sur les « bancs » de la majorité et visait une personne bien précise que je pense avoir sorti de sa léthargie car j’ignorais même, jusqu’à hier soir, qu’un bruit pouvait sortir de sa bouche …

Si cette intervention a pu choquer quelques personnes, il me semble quand même normal de faire remarquer cette bizarrerie que « tout le monde » ne pourrait se permettre …

Ci-dessous, mon intervention : 

Monsieur le Président,  

Je vous avais interpellé, en date du 15 septembre, afin de vous signaler qu’à maintes reprises, certains m’avaient fait remarquer qu’un camion transportant les poubelles ne possédait pas une bonne immatriculation … En clair, ce véhicule arborait une plaque d’immatriculation sans poinçon … 

Vous m’aviez répondu, en date du 16 septembre, que « En effet, la plaque n’est pas réglementaire… et il s’agit bien du camion poubelle de la Ville. » 

Cette dernière a été placée provisoirement dans l’attente de la livraison des nouvelles plaques (la DIV prend son temps, qui plus est, nous ne savons toujours pas si, en vertu de la mise en place de nouvelles magnifiques plaques européennes, nous ne devrons pas tout changer …). » 

Et vous rajoutiez que « La plaque originale a été récemment cassée lors d’un chargement de déchets.» 

Suite à vos réponses, que je vous ai demandées quelques heures plus tard, à savoir s’il n’y avait que ce véhicule qui roulait avec cette plaque … Je suis toujours en attente d’une réponse … 

Dès lors, sachant qu’un duplicata peut-être remis assez rapidement (dans les 48 heures), si la demande est déposée sur place ou dans une petite quinzaine de jours si la demande est faite par courrier ou par Internet, j’aimerais savoir : 

1.        Depuis quand cette plaque est cassée. 

2.        Comme vous me signalez que la plaque a été récemment cassée, il vous sera très facile de me fournir la facture datée de la confection de la plaque provisoire qui a été placée sur ce camion. 

3.        Par la même occasion, et afin de vérifier la date de la demande d’une nouvelle plaque à la D.I.V., je vous remercie également de me fournir une photocopie de la demande d’une nouvelle plaque à la D.I.V (même si cette demande est faite par Internet). 

4.       Ce véhicule est-il assuré ? 

5.        Merci de me fournir le dernier certificat de contrôle technique de ce véhicule. 

Il semblerait, en effet, que le commun des mortels (privés, indépendants, …) ne semble pas être logé à la même enseigne que nos administrations …

Article de la Dernière-Heure ici

2 réflexions au sujet de « Questions … sans réponses … »

  1. PSC ensuite CDH, ont toujours la couverture de l’Église, donc ils peuvent mentir, car en confession tout leur cela pardonné !

    J'aime

  2. La vérité, je la connais, mais elle n’est jamais bonne à dire, faute de preuve . .
    Mais je certifie, sur mon honneur, que cette plaque il y a belle lurette qu’elle était sur ce camion, au minimum + de quatre ans, une fausse plaque, mais que vaut ma parole contre un édifice, rien
    Ce n’est pa nouveau que des « choses » . . . se passent dans notre ville et ce depuis pas mal d’années, pas mal de citoyens sont au courant de tout cela, mais peuvent ils parler, ils savent comme moi, mais les preuves qu’elles existent ne sont jamais valable devant la (J)ustice ou devant cette élite ?

    J'aime

Les commentaires sont fermés.