ALLO ? RESTEZ EN LIGNE, TOUS NOS « OPERATEURS » SONT OCCUPES …

Il n’est pas toujours évident d’obtenir une réponse ou un suivi auprès de nos responsables politiques …

Soit, le Collège est sans doute débordé … soit, on y pense mais …

Il est vrai que notre Bourgmestre s’active beaucoup à la réalisation de son cinéma, ce qui lui prend une très grosse partie de ses journées, soirées et même week-ends … Enfin, une bonne nouvelle de ce côté-là. Suivant les infos reçues hier soir lors du conseil communal, un deuxième candidat sera sur les rangs … Mais ne dit-on pas « un tien vaut mieux que deux tu l’auras » … Bref, si Cinemovida (qui n’aurait pas respecté certaines clauses du « contrat ») ne reprend pas le Studio 31, un nouvel investisseur serait présent sur les rangs.  Bien sûr, à la décision finale, notre Bourgmestre choisira le meilleur J

Hier soir, lors de la séance du Conseil communal, deux point étaient à l’ordre du jour concernant les cimetières … L’asphaltage de l’entrée et du pourtour du Calvaire ainsi que  certaines allées du cimetière du Mont-à-Leux et, également, l’approbation du nouveau règlement concernant les funérailles et sépultures.

J’en ai donc profité pour rappeler mes courriers et interventions adressés au Conseil communal  mais restés sans suite … A savoir, la création d’un espace de cérémonie en hommage aux défunts lors d’un enterrement civil dans les cimetières de l’Entité ainsi que le port d’une tenue adéquate  en ce qui concerne le personnel communal chargé de la dispersion des cendres …

D’une réponse « On y songe » à « C’est à l’étude » en passant par « Ils sont déjà plus propres (mieux habillés) qu’avant »  … je dirais qu’il faut faire … avec comme on dit chez nous … Ces deux points aboutiront sans doute en 2012, peu avant les élections communales … En résumé, « On y pense mais … ».

Peut-on en rire ?  En sourire peut-être !

Comme je l’avais déclaré lors d’une interview au journal Nord-Eclair du 27 août, lorsqu’une idée vient de l’opposition, il n’est guère évident de la voir aboutir

A la sortie de la réunion, une personne m’a même demandé si le cinéma verrait le jour avant la construction de l’abri pour les enterrements civils et l’achat d’un habit plus conforme ?

Autre exemple, hier au conseil communal …

Suite aux problèmes de la Gestion Centre Ville, quelques membres du personnel était présents hier dans la salle pour entendre les interventions en question-time … Alors qu’en séance publique le Bourgmestre déclare que le personnel était encadré par une cellule d’aide aux victimes, ces mêmes « victimes », quant à elles,  déclarent tout de go que c’est faux ! ET ILS ONT RAISON !

Rares sont également les réponses concrètes apportées aux courriers transmis au Bourgmestre … Il faut se contenter d’une lettre type telle que beaucoup d’Hurlus ont déjà reçue …

Tous les Membres du Collège n’agissent heureusement pas de la même manière. L’Echevin des travaux que je sollicite assez (trop) souvent réserve, de son côté, une suite très rapide à mes interventions … Que ce soit « sur le terrain » ou encore par écrit ou par téléphone … lorsqu’il ne s’arrête pas en rue pour me parler d’un dossier … J

Hier encore, c’est lors du Conseil qu’une réponse fut apportée à une demande émise par courrier du 18 août et dans laquelle je sollicitais l’Echevin des Sports afin de savoir si toutes les installations sportives de l’entité étaient bien pourvues d’un défibrillateur cardiaque et si ce même appareil était prévu lors de l’organisation de manifestations sportives ?

Dans le même courrier, adressé également au Président de l’IEG, je redemandais si l’installation d’un œil électronique à la piscine de Mouscron pouvait être envisagée. Cet  appareil détecte toute présence prolongée au fond de la piscine et transmet un signal d’alarme, immédiatement, au maître-nageur en fonction…. Concernant  cette dernière question, une réponse me sera peut-être apportée lors de la prochaine réunion de l’IEG …

Qui vivra verra …

cimetiere_Mouscron.jpg

Une réflexion au sujet de « ALLO ? RESTEZ EN LIGNE, TOUS NOS « OPERATEURS » SONT OCCUPES … »

  1. En ce qui concerne le cinéma, il faut vérifier que l’éventuel repreneur ait les reins plus solides au niveau financier que Cinémovida (leur bilan était à mon avis plus que tangent) mais aussi que cela ne coûte pas un cent à la population mouscronnoise, ce dont il fut question par le bourgmestre quand celui-ci voyait Cinémovida « traîner » pour la reprise.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.