A méditer …

Lorsqu’ils sont venus chercher les communistes

Je me suis tu, je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes

Je me suis tu, je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs

Je me suis tu, je n’étais pas juif.

Puis ils sont venus me chercher

Et il ne restait plus personne pour protester.

Poème attribué à Martin Niemöller

Gestion Centre Ville … Le « nettoyage » continue … A qui le tour ?

steward.jpgPlus personne n’ignore aujourd’hui les problèmes de la Gestion Centre-Ville de Mouscron et l’ambiance qui y règne …

Après les nombreux rebondissements dans l’ « affaire » Sébastien DETREMMERIE, viré récemment de son poste, c’est un autre employé de la G.C.V qui vient de se voir notifier son licenciement !

Jean-Denis VANDENBROUCKE, fils de Jean-Luc, s’est vu remettre ce jeudi, via un huissier, son C4 …

Motif invoqué ? On retrouvera sans aucun doute « Restructuration » ou « Raisons économiques » sur le C4… !

Ouaissssssss … Bon ……… A d’autres ! Il fallait bien trouver un motif « passe-partout » …

Si l’intéressé préfère rester muet, certains avancent que le fait d’être resté en contact avec l’ancien manager de la Gestion Centre-Ville ne plaisait pas à tout le monde …

Alors que certains le voyaient bien comme le futur « Monsieur Vélo » de Mouscron, le voici également banni de l’organigramme du « périmètre » de l’administration communale !

Le Président actuel semble faire le « ménage » … mais pour qui ?

Tapi dans l’ombre, l’ancien trésorier mais actuel  Vice-Président, Damien YZERBYT cautionne-t-il cette manière d’agir ?

Bref, la roue continue de tourner dans ce bureau de l’hôtel de Ville et beaucoup se demandent qui sera le prochain sur la liste …

On peut dès lors se poser la question de savoir, si rester en contact avec le « fils Detrem » est considéré par certains comme non respectable ?

« Certain » n’hésite pourtant pas à faire « le beau » en sa présence ….

A à peu plus d’un an de l’échéance électorale, les murs de l’Hôtel de Ville tremblent un peu plus !

Une balade à vélo ou à moto ?

stoyan_velo_2.jpgIl n’est pas rare de découvrir, dans la revue « Vivre dans ma ville », des réalisations de réfections de rues et trottoirs …

Bref, si l’Echevin des Travaux actuel met en avant les travaux réalisés, tout comme le faisait l’ancien Echevin des Travaux qu’était Alfred Gadenne,  devenu Bourgmestre entretemps, il y a encore pas mal de pain sur la planche ou de pavés sous le macadam … J

Afin de faire « le tour du propriétaire », il serait intéressant de lancer un circuit « touristique » qui s’apparenterait à un petit Paris-Roubaix …

Le but ? Découvrir ou redécouvrir, dans une bonne ambiance, les rues en mauvais état de Mouscron, mais aussi de Dottignies, de Luingne et d’Herseaux … et pourquoi pas, d’en faire un audit (n’est-ce pas le mot à la mode ?) …

Ce circuit « touristique » à risques J pourrait se dérouler à vélo mais, pourquoi pas, à moto … afin que chacun puisse se rendre compte du danger qu’il y a de circuler sur certaines voiries …

Les services communaux, tout comme le service Mobilité, pourraient s’y associer et, pourquoi pas, les services de Police …

Intéressés ?

N’hésitez pas à me faire part de vos idées mais, également, de la liste des voiries pour lesquelles vous estimez qu’un détour s’impose !

Les motards souhaitent rouler en securité !

Si la photo de fond d’image a été faite à quelques mètres des fameux trous dans la chaussée, détrompez-vous … cet endroit n’est guère bucolique …

En effet, si vous souhaitez vous balader à cet endroit situé dans la rue du Bilemont, entre le passage à niveau et le pont qui vous emmène dans la rue de la Crolière, je vous incite à ne pas trop profiter du paysage sous peine de vous retrouver les quatre fers en l’air ou de rentrer au garage avec la jante de votre « deux roues » pliée …

J’ai été contacté, il y a quelques heures, par quelques « motards » qui m’ont fait part de leur ras-le-bol et des dangers que représentent les routes à Mouscron …

Un de ces adeptes, fréquentant assez souvent le tronçon de la rue du Bilemont, a cité cette portion de route en exemple, mais, me dit-il, il aurait pu en citer d’autres …

J’ai donc décidé d’écrire le courrier ci-dessous au Secrétariat de l’Echevin des Travaux …

Madame la Secrétaire,

J’ai été contacté par quelques motards qui me signalent l’état désastreux de certaines rues à Mouscron et des dangers qu’il représente tant pour les deux roues que pour les voitures…

Afin d’être plus précis, je vous transmets un montage des photos réalisées dans la rue du Bilemont et, plus exactement, dans le tronçon compris entre le passage à niveaux et le pont menant à la rue Crolière …

Vous pourrez  remarquer que les trous, assez conséquents, s’avèrent être un danger, même par temps sec. Je n’ose imaginer l’état de ce tronçon lorsque la pluie remplit ces cavités…

Certes, l’hiver n’est pas encore à nos portes, mais ne serait-il pas envisageable de recenser, le plus rapidement possible, et de procéder au rebouchage de ces ornières afin d’éviter tout accident pour lequel la Commune pourrait être responsable … ?

Il faut également se souvenir que la ville de Verviers a été condamnée – début de cette année – à 100% en instance d’appel dans l’affaire d’un jeune garçon – Didier Bragard – âgé de 17 ans décédé le 5 mars 2005. Cet adolescent avait perdu le contrôle de sa mobylette après avoir « roulé » dans un nid-de-poule … Il en est de même pour la Ville de Virton qui a  été condamnée, aussi, pour des dégâts causés à un conducteur suite à la présence d’un nid-de-poule.  La Ville va en appel de la décision …

Rue_du_Bilemont.jpg

Questions … sans réponses …

PLAQUE.jpgOu du moins celles que j’attendais !

En parcourant le texte de mon intervention (voir ci-dessous) à la séance du Conseil communal du lundi 26 septembre, vous pourrez remarquer qu’une série de questions était posée …

Hormis m’annoncer qu’une nouvelle plaque a été posée sur ce véhicule en date du … 19 septembre il ne m’a pas été permis de connaître la date de la demande à la D.I.V. pour la demande de nouvelle plaque, etc …

Bref, si c’est un hasard que cette plaque ait été reçue 4 jours après avoir fait remarquer cette anomalie, le hasard, dans ce cas, a bien fait les choses …

Et, si la demande de plaque à la D.I.V. avait bien été introduite avant mon courrier adressé à l’Echevin, je reste également persuadé que celui-ci se serait fait un malin plaisir de me brandir la preuve en pleine séance du Conseil …

Ce ne fut pas le cas !

Et pourtant, il était bien mentionné dans le courrier qu’une demande de nouvelle plaque avait DEJA été introduite …

Et, mon « ça vous emmerde » lancé en plein Conseil pendant la lecture de mon intervention fait suite au brouhaha entendu sur les « bancs » de la majorité et visait une personne bien précise que je pense avoir sorti de sa léthargie car j’ignorais même, jusqu’à hier soir, qu’un bruit pouvait sortir de sa bouche …

Si cette intervention a pu choquer quelques personnes, il me semble quand même normal de faire remarquer cette bizarrerie que « tout le monde » ne pourrait se permettre …

Ci-dessous, mon intervention : 

Monsieur le Président,  

Je vous avais interpellé, en date du 15 septembre, afin de vous signaler qu’à maintes reprises, certains m’avaient fait remarquer qu’un camion transportant les poubelles ne possédait pas une bonne immatriculation … En clair, ce véhicule arborait une plaque d’immatriculation sans poinçon … 

Vous m’aviez répondu, en date du 16 septembre, que « En effet, la plaque n’est pas réglementaire… et il s’agit bien du camion poubelle de la Ville. » 

Cette dernière a été placée provisoirement dans l’attente de la livraison des nouvelles plaques (la DIV prend son temps, qui plus est, nous ne savons toujours pas si, en vertu de la mise en place de nouvelles magnifiques plaques européennes, nous ne devrons pas tout changer …). » 

Et vous rajoutiez que « La plaque originale a été récemment cassée lors d’un chargement de déchets.» 

Suite à vos réponses, que je vous ai demandées quelques heures plus tard, à savoir s’il n’y avait que ce véhicule qui roulait avec cette plaque … Je suis toujours en attente d’une réponse … 

Dès lors, sachant qu’un duplicata peut-être remis assez rapidement (dans les 48 heures), si la demande est déposée sur place ou dans une petite quinzaine de jours si la demande est faite par courrier ou par Internet, j’aimerais savoir : 

1.        Depuis quand cette plaque est cassée. 

2.        Comme vous me signalez que la plaque a été récemment cassée, il vous sera très facile de me fournir la facture datée de la confection de la plaque provisoire qui a été placée sur ce camion. 

3.        Par la même occasion, et afin de vérifier la date de la demande d’une nouvelle plaque à la D.I.V., je vous remercie également de me fournir une photocopie de la demande d’une nouvelle plaque à la D.I.V (même si cette demande est faite par Internet). 

4.       Ce véhicule est-il assuré ? 

5.        Merci de me fournir le dernier certificat de contrôle technique de ce véhicule. 

Il semblerait, en effet, que le commun des mortels (privés, indépendants, …) ne semble pas être logé à la même enseigne que nos administrations …

Article de la Dernière-Heure ici

Les travaux de la rue Tranquille …

Ci-dessous, texte de mon intervention lors du conseil communal de ce lundi 26 septembre

Monsieur le Bourgmestre,

Je ne peux que me réjouir des travaux qui ont été effectués dans la rue Tranquille étant donné l’état déplorable de l’entièreté de cette voirie … Etat qui ne date pas d’hier mais bien depuis de très nombreuses années …

Dans l’énoncé de ce point, on peut y lire que « Les nombreux passants, vu la proximité d’une école et des « vieux ménages » », ont évoqué la dangerosité des trottoirs qui sont défoncés et impraticables ». Vous évoquez également que « la rue est bosselée de toute part, en cas de pluie ils sont éclaboussés ». Et, vous poursuivez en affirmant « Afin d’assurer la sécurité … »

En fait, l’état de cette rue est semblable à pas mal d’autres dans quelques quartiers de Mouscron !

Par contre, là où je ne me retrouve pas dans cette présentation, c’est lorsque vous parlez des « vieux ménages » alors que les travaux se sont arrêtés au bout de la route menant à l’école … et ne sont pas allés jusqu’aux « vieux ménages » !

Il s’en suit que les personnes âgées souhaitant sortir de chez elles se retrouvent dans la même situation qu’avant travaux …

Vous n’êtes pas sans savoir que, durant la période d’hiver, la rue Tranquille ne fait pas partie des rues prioritaires recevant le sel en cas de neige et verglas.  Alors, en plus de la non réfection de leur portion de route, ces personnes âgées n’auront, dès lors, pas d’autre choix que de rester chez elles puisqu’il leur sera à nouveau très difficile de traverser ce petit bout de rue.

Je me suis également laissé dire que, sur ces cinq dernières années, deux personnes ont lourdement chuté.  Chutes ayant entraîné un bras et une jambe cassés …

Mais, peut-être que dans quelques instants je vais apprendre qu’il est prévu une suite à ces travaux dans les jours ou les semaines qui arrivent.  Ce serait donc là une excellente nouvelle pour ces personnes d’un certain âge …

rue_tranquille.jpg

Nouveaux remous au sein de la majorité Cdh-PS à Mouscron ?

College_Mouscron.jpg

Dans les heures qui suivent, un nouveau courrier « anonyme » pourrait bien faire parler de lui dans la Cité des Hurlus …

En cause, une lettre de 3 pages citant un … « « Fils » de … » …

Il y a peu, un courrier anonyme dénonçant/citant le fils de Jean-Pierre DETREMMERIE concernant la Gestion Centre-Ville avait fait réagir le Collège …avec les suites que tout le monde connait …

Il y a quelques jours, c’est un autre courrier anonyme qui serait arrivé chez notre Bourgmestre ainsi que chez deux Echevins, Damien YZERBYT et Annick SAUDOYER. 

Quelles seront leurs réactions ?

Les éclats de voix entendus ce jeudi, peu avant la réunion des Commissions du Conseil communal et émanant de la salle du Collège pourraient avoir pour origine … ce courrier anonyme …

Depuis quelques temps, des problèmes sont mis au grand jour dans une certaine école de l’Entité … et ce tant par des professeurs que par des parents …   Une précision de haute importance, ces problèmes ne concernent absolument pas les élèves de cet établissement scolaire.

Entendu par une personne siégeant au Collège, le membre du personnel visé – mais aussi un membre de sa famille – n’a guère apprécié d’être mis au pilori …

Récemment mutée dans un autre établissement scolaire, la personne mise en cause se serait fait couvrir par un certificat médical …  et compterait sur son organisation syndicale pour se faire défendre.

Faut- il accorder du crédit à ce courrier ?  L’avenir nous l’apprendra. J

Charles (de Gaulle) doit se retourner dans sa tombe !

La Place de l’Ours devenue Place Charles de Gaulle n’a pas fini de faire parler d’elle …

On pourrait même en rire si ces travaux n’avaient pas engendré autant de tracas de circulation et autres … et ce n’est pas prêt d’être terminé L

Lorsque les plans de cette Place et de ses alentours ont été réalisés, nos « responsables » n’avaient-ils pas remarqué que deux garages se trouvaient en face d’une zone de livraisons près du café de l’Ours ?

Après quelques remue-méninges … des piquets ont été placés afin d’empêcher les véhicules de stationner … illégalement J

Les S.U.L (Sens Unique Limité) ont déjà fait couler pas mal d’encre et de salive … Espérons qu’à l’avenir ce ne soit pas le sang qui coule …tant les pièges inhérents à cette nouvelle manière de circuler en ville s’avèrent dangereux !

Dans les heures qui viennent, les S.U.L seront remis à table …surtout lorsque l’on sait que le montant estimé pour la conception du site Internet est de 15.000 € ! Qui a parlé de crise ?

Bref, le « Plan communal cyclable de la ville de Mouscron » vous fera voyager mais il faudra surtout redoubler d’attention !

Si une piste cyclable est déjà bien présente en face du Centre Culturel Marius Staquet dans le sens Roger Salengro – rue de Tourcoing, il n’est pas toujours facile de l’emprunter … Des voitures y sont régulièrement stationnées … Et, près du carrefour (voir photo), des sorties de câbles électriques sont présentes … Va-t-on retrouver un lampadaire en plein milieu de la piste ?

En parlant de lampadaires … Sont enfin commandés … J

Depuis quelques jours, des marquages au sol ont été effectués dans le sens café de l’Ours rue Roger Salengro …

Pourquoi ne pas avoir intégré une piste cyclable, tout comme celle tracée de l’autre côté de la rue ? La création de deux pistes aurait évité aux cyclistes de se frotter de trop près au voitures et surtout aux bus …

Depuis belle lurette, il est interdit de remonter la rue Sainte-Germaine en venant de la rue du Muguet … Mais, si un panneau STOP était bien présent en haut de la rue Sainte-Germaine, il sert, dorénavant, aux vélos qui peuvent maintenant remonter cette rue … Remonter cette rue est toujours interdit, en théorie seulement, aux voitures … car c’est par dizaines que des véhicules se retrouvent dans cette portion interdite !

Il vous suffit de regarder la photo réalisée ce vendredi en fin d’après-midi … Un véhicule remonte la rue …

Pourquoi avoir supprimé le panneau posé sur le mat du lampadaire au bout de la rue du Muguet ?  Ce panneau reprenait une flèche blanche invitant – ou plutôt obligeant – les usagers motorisés à descendre la rue Sainte-Germaine ?

De même, si un traçage au sol a été effectué pour les vélos remontant la rue Sainte-Germaine, je suis étonné de constater qu’il n’y en a pas (encore) pour descendre la même  rue …

Tout va bien L

Que dire des vélos remontant la rue de » la Pépinière et se dirigeant vers la rue des Villas … ? Les Indiens ne sont sans doute pas (encore) passés car je ne vois rien au niveau de la signalisation pour m’y diriger …

Méfiez-vous, également, lorsque vous venez de la rue de la Pépinière et que vous désirez monter vers la rue de Tourcoing … Vous risquez, ni plus ni moins, de tomber nez à nez avec un vélo descendant la rue de Tourcoing …

Et oui, voici un petit aperçu de la Place Charles de Gaulle et de ses alentours … 

Ne serait-il pas judicieux, lors de la fête des Hurlus, d’inclure un « jeu de pistes » dans le programme de cette manifestation ?  Toutes les propositions sont les bienvenues.

Quoiqu’il en soit, je vous souhaite bon courage si vous passez par là J J J

Bref, si le Centre fait peau neuve, les riverains de certains quartiers se sentent de plus en plus abandonnés avec des voiries et des trottoirs qui n’en ont plus que le nom !

Il se pourrait même qu’à l’ avenir, lors du paiement de la taxe sur les poubelles, vous puissiez choisir entre des sacs poubelles ou un kit complet pour cycliste prévoyant !  Faites le bon choix.

Place_Charles-de_Gaulle.jpg

L’Art abstrait de la Place Charles de Gaulle …

Charles_de_gaulle.jpg

Courrier transmis ce jour à L’Echevin des Travaux

Monsieur l’Echevin,

J’ai été interpellé par une personne demeurant dans un des nouveaux appartements situés à la Place Charles de Gaulle …

Ce jour, un tracteur de la Ville y est passé (sur l’Esplanade) en laissant quelques traces d’huile sur son passage …

La photo vous permet de découvrir une partie des « dégâts » …

Serait-il possible de faire vérifier l’état du véhicule ?

 

Sommes-nous déjà à moitié « cuits » ???

grenouille.jpgHISTOIRE DE LA GRENOUILLE

A méditer et à faire suivre, c’est cruellement vrai ….

Olivier Clerc, écrivain et philosophe,  vous soumet un petit conte d’une grande richesse d’enseignement.

Il s’agit du principe de la grenouille chauffée.

La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite … Une leçon de sagesse délivrée par une grenouille.

De l’Allégorie de la Caverne de Platon à Matrix , en passant par les fables de La Fontaine, le langage symbolique est un moyen privilégié de faire réfléchir, de transmettre des idées.

 L’auteur invite ici au voyage à travers des métaphores porteuses de conscience, d’évolution, de changement.

Un condensé de vie et de sagesse, que chacun pourra planter pour faire fructifier son jardin !

Celle de la grenouille met en évidence les conséquences funestes de l’inconscience du changement, qu’il affecte notre santé, nos relations, l’évolution sociale ou l’environnement. Conscience ou cuisson, il faut choisir !

Imaginez une marmite remplie d’eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.

Le feu est allumé sous la marmite, l’eau chauffe doucement.

Elle est bientôt tiède.

La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.

– La température continue à grimper.

L’eau est maintenant chaude.

C’est  un peu plus que n’apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant.

– L’eau est cette fois vraiment chaude.

La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s’est affaiblie, alors elle supporte et ne fait  rien.

– La température continue à monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.

– Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à  50° elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l’aurait éjectée aussi tôt de la marmite.

– Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons.
 Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisées et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.
 Au nom du progrès et de la science, les pires atteintes aux libertés individuelles, à la dignité, à l’intégrité de la nature, à la beauté et au bonheur de vivre, s’effectuent lentement et inexorablement avec la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies.

Les noirs tableaux annoncés pour l’avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUES.

Le GAVAGE PERMANENT d’informations de la part des médias sature les cerveaux qui n’arrivent plus à faire la part des  choses… 

Lorsque j’ai annoncé ces choses pour la première fois, c’était pour demain.

Maintenant, C’EST  AUJOURD’HUI !!!

Alors si vous n’êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuit,  donnez le coup de patte salutaire avant qu’il ne soit trop tard.