Pollution ou pas pollution aux Anc. Ets Vernier ?

Voici, ci-dessous, copie du mail, tel que je l’ai reçu, de Monsieur Christophe DENEVE, responsable de la Cellule Environnement et ma réponse apportée.

Monsieur Vercruysse,

Nous prenons, comme d’habitude, bonne note de votre « dénonciation ». Il est clair que la situation est problèmatique et nous nous emploirons à la corriger dans le respect de la légalité. D’après nos informations, une demande de permis est en cours prévoyant notamment une dépollution.

A ce propos, nous nous permettons de vous rappeler que si votre croisade contre l’incivilité dans notre commune vous honore, il est important de respecter certaine règles qui éviterons de rendre caduque votre action.

Dans la cas présent, vous ou la personne qui a pris ces photos, avez pénétré dans une propriété privée sans l’autorisation du propriétaire. Ce qui constitue une violation de la propriété privé et pourrait faire l’objet d’une plainte à votre encontre. Par ailleurs, la procédure engagée à l’encontre du propriétaire pour nettoyer le site pourrait se voir ralentie à cause d’une plainte déposée par ce dernier et mettant en cause la procédure de constat. Enfin, nous vous rappelons qu’il y a des agents communaux et régionaux (même s’ils ne sont pas nombreux et donc ne peuvent être partout) qui, seuls sont habilités à intervenir dans ces cas.

Nous vous conseillons donc de faire preuve de prudence lors de vos interventions et de faire appel aux professionnels.

Vous en souhaitant bonne réception, nous vous prions, Monsieur, de bien vouloir agréer nos salutations distinguées.

Ma réponse :

Monsieur DENEVE,

J’ai pris bonne note de vos remarques …  mais, en vous lisant, j’ai comme l’impression que vous pourriez m’accuser de toutes les dégradations commises sur ce site (tags, dépôts d’immondices, …) !

Je suis intervenu à la demande de riverains excédés par ce dépotoir !

Si je suis, en effet, « entré » dans ce « chancre urbain » pour y prendre quelques clichés c’était bel et bien pour vérifier les infos que l’on m’avait transmises, et  je me dois de constater que je ne suis pas le seul à y pénétrer …

Suivant mes renseignements récoltés auprès de riverains et d’autres personnes fréquentant cet endroit … il apparaît que les pompiers ont été appelés à de nombreuses reprises pour des feux (voitures, …), que du matériel se trouvant dans cette ancienne usine a été volé (étagères, portes, …), que des taggueurs y trouvent un « terrain » idéal pour s’adonner à leur art et que des enfants y ont déniché une aire de jeu.  Je m’arrête là, car la décence m’empêche de citer d’autres actes qui s’y produisent.

Pour terminer, et, toujours suivant mes échos, notre célèbre Cyndie BASTIEN y aurait même posé pour une séance de photos … Notre Député-Bourgmestre pourrait peut-être vous donner plus de renseignements à ce sujet …

En résumé, je ne peux que constater que ce site est « Portes ouvertes toute l’année » et pour tout le monde. En effet, le journaliste du Nord-Eclair qui a relayé mon info et pris également des photos écrit, par la même occasion, « Le site est privé, mais aucune pancarte ne l’indique et la grille placée à l’entrée a été déplacée ».

Lors de ma visite, je n’ai, bien sûr, vu aucun panneau annonçant qu’il s’agissait d’un terrain privé et la grille était, effectivement, grande ouverte.

Si, comme vous le signalez, nous sommes, ici, sur un terrain privé, je remarque également que notre Bourgmestre déclare dans l’article de presse précité que « c’est l’Administration communale qui a clôturé le site » …  Pouvez-vous me dire de quelle manière cette action a été effectuée ?

Suite à votre courrier de ce jour, j’ai repris la direction de cette usine désaffectée vers 11 heures afin de faire quelques clichés et je me suis rendu à l’évidence … rien n’indique que ce terrain est privé et, si, de loin, la grille semble fermée, vous remarquerez aisément sur la photo qu’il n’en est rien, même si, aujourd’hui, il faut franchir un peu de « brousse » pour y pénétrer …

Je suis également surpris de vous lire lorsque vous déclarez « D’après nos informations, une demande de permis est en cours prévoyant notamment une dépollution ».

Or, dans un article paru dans le journal local Nord-Eclair, on peut y lire « Mais en cas de danger de pollution ou pour la population, elle peut le faire. Rappelons que ce n’est pas le cas actuellement pour ce site! »

J’avoue ne pas comprendre votre double langage tenu, tout d’abord auprès d’un journaliste et, ensuite, au travers de votre courrier !

Je suis heureux de vous lire quand vous écrivez, « ma croisade contre l’incivilité dans notre commune m’honore », mais je souhaite préciser que je ne fais que répercuter les doléances, et elles sont nombreuses, qui me sont émises par nos concitoyens.

Je reste, évidemment, à votre entière disposition.

grille_Ets_Verniers.jpg

Loegements mouscronnois mis à disposition

Lors de la séance du Conseil Communal qui s’est tenue ce lundi, je suis intervenu au sujet de logements situés à la rénovation urbaine et mis à disposition – en guise de logement « d’attente » ou « d’accueil temporaire » – des membres du personnel communal.

Voici, ci-dessous, le texte de mon intervention …

Il m’a été confirmé que les membres du personnel de l’Administration communale pouvaient jouir, durant un certain temps, d’un logement à la rénovation Urbaine.

J’aborde, ici, la situation qui m’a été relatée d’une personne travaillant au sein de l’Administration communale.
Ce membre du personnel qui bénéficie, actuellement, de cette pratique, est relogé durant la période pendant laquelle l’habitation, dont il est propriétaire, est en travaux.

De même, j’ai reçu l’affirmation de la perception, par l’Administration communale, d’un loyer qu’elle réclamait … quand même.

J’aimerais savoir si d’autres personnes, habitant l’Entité mouscronnoise mais ne travaillant pas à l’Administration communale, peuvent également « profiter » de tels avantages ?

La réponse de l’Echevin des travaux est : OUI !

C’est pourquoi j’aimerais que tout Mouscronnois en difficulté de logement temporaire pour diverses raisons (incendie, inondations et autres méfaits d’intempéries mais, également, durant la réalisation de travaux d’aménagement d’un immeuble nouvellement acquis) sache que cette possibilité de relogement – moyennant loyer – leur est donnée, également. Voilà donc une bonne nouvelle.

logement_mouscron.jpg

Le train nucléaire passe par Mouscron

L’attente était longue, mais même pas envie de se faire griller quelque volatile au barbecue …

Quelques militants antinucléaires, bien moins nombreux que les policiers sur place, étaient présents à la gare de Mouscron pour attendre ce fameux convoi …

Arrivé peu après 15 heures 30’ et aussitôt stoppé, c’est bouclier au bras que quelques policiers en ressortirent …

Pendant ce temps, les militants continuaient à exhiber courageusement leurs pancartes aux usagers de la SNCB …

nucleaire.jpg

 

Convoi_nucleaire_mouscron.jpg

Ras-le-bol

 

Tout le monde n’a pas la même notion du terme « copié/collé » …

Un organe de presse a repris – dans son édition de ce mercredi – l’info ci-dessous et SANS CITER SA SOURCE ! 

Un représentant de ce journal m’avait contacté mardi, afin que je lui communique les coordonnées de cette dame ! Information que je lui ai évidemment donnée …

Notez, que de mon côté, lorsque je « sors » un article, je n’omets jamais de citer ma « source » … L’inverse n’est pas vrai !

Excédée de risquer sa vie à chaque fois qu’elle sort de chez elle, une dame de la rue Achille Debacker a trouvé une idée originale pour exprimer son ras-le-bol.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, elle a placé sur le trottoir devant chez elle – défoncé par le passage des voitures – une chaise roulante avec une croix rouge afin d’attirer l’attention des automobilistes …

Elle compte réitérer cette action toute cette semaine le matin de 7 heures 30’ à 8 heures 30’ dans l’espoir d’être entendue mais surtout comprise … Comprise surtout par les automobilistes qui n’hésitent pas à monter sur le trottoir lorsqu’ils croisent d’autres voitures … plutôt que d’attendre quelques secondes !

A voir les agissements des automobilistes, il ne semble pourtant pas que l’effet soit concluant … Certains allant même jusqu’à frôler cette chaise pour gagner quelques mètres et quelques secondes !

Action spontanée mais combien révélatrice de l’écœurement des Mouscronnois qui ne sont pas entendus par les Autorités  fermant les yeux devant de telles incivilités !

Si cette action se passe à quelques encablures de la gare, il ne fait aucun doute que chaque rue de l’Entité mouscronnoise soit concernée par ce phénomène d’incivilité révélant « la mauvaise foi » des automobilistes confondant trop facilement trottoir et chaussée.

Faudra-t-il un blessé grave ou un mort pour ENFIN faire respecter le code de la route ?

rue_achille_debacker.jpg

Venise à Mouscron. Hauts les masques !!

Nul besoin de savoir qui se cachait derrière ces … masques prestigieux …tellement le spectacle « Venise à Mouscron » offert était de toute beauté.

Ce samedi après-midi, le Parc communal avait revêtu ses plus beaux atours pour accueillir la 4ième balade vénitienne.

Si une gondole avait agrémenté l’étang,  tout aurait été réuni pour se croire à Venise tant le soleil dardait ses rayons. Une canicule qui n’avait, cependant, pas découragé la toute grande foule se pressant à rejoindre les allées du Parc communal.

Sans aucun doute, les visiteurs étaient charmés par le spectacle haut en couleurs qui leur était proposé. De superbes costumes aux couleurs chatoyantes émerveillaient le regard. Des « figurants » dignes de mannequins professionnels jouaient le jeu et se prêtaient, sans hésiter, aux crépitements des nombreux appareils photos … L’ère du numérique permet, aujourd’hui et à tout le monde, d’immortaliser ces moments inoubliables tant pour les petits que pour les grands !

Tous ces « acteurs » sont à féliciter, tant pour leurs costumes et leurs masques que pour la qualité de leurs prestations par une température avoisinant les 30 ° !

Vous pourrez découvrir, dans le courant de la semaine prochaine, un album de mes clichés mais, aussi, le reportage de … Stoyan …

venise_a_mouscron.jpg

C’est pas la joie dans la Chaussée de Lille

Le courrier ci-dessous a été transmis ce vendredi au Secrétaire Communal ainsi qu’en copie au Bourgmestre, à l’Echevin des Travaux ainsi qu’au Commissaire Divisionnaire …

Monsieur le Secrétaire Communal,

J’ai souhaité qu’un point supplémentaire soit ajouté à l’ordre du jour de cette prochaine réunion du Conseil communal concernant « l’état déplorable de quelques portions de la Chaussée de Lille ainsi que la vitesse excessive de certains conducteurs, à l’origine de nombreux accidents dans cette même chaussée ».

Cette demande m’a été refusée car « le sujet proposé relève de l’actualité et doit faire l’objet d’une question orale » ; ce refus est accompagné d’un renvoi « vers le règlement d’ordre intérieur du Conseil et à la distinction qui y est faite entre « point complémentaire » et « point d’actualité » ».

J’apprends, ensuite, que cette intervention tombe mal à propos parce que cette « Route n’est pas une route qui dépend de la Commune mais de la Région Wallonne ».

Par conséquent, si je souhaite tout simplement intervenir concernant cette voirie c’est pour vous faire état de la détresse des riverains de cette Chaussée, qui paient eux aussi leurs impôts à Mouscron, qui, chaque jour, risquent leur vie …

Combien d’accidents plus ou moins graves se sont déroulés sur cette Chaussée ? On ne les compte plus … Combien de tués sur cette Chaussée ? TROP ! C’est aussi pour ça, que les riverains déplorent la publicité, tant dans les journaux qu’à la radio, annonçant les contrôles radars.

Que doivent penser les familles des personnes qui ont perdu la vie sur cette artère face à cette manière d’agir. N’est-ce pas, d’une certaine façon, leur manquer de respect ?

La vitesse de pas mal d’usagers en est la principale cause …

Je n’oublie pas, non plus, les très/trop nombreux accrochages (rétroviseurs arrachés, portières enfoncées, …) avec délit de fuite …

En date du 28 mars dernier, j’avais également interpellé le secrétariat de notre Echevin des Travaux au sujet de l’état de cette Chaussée …  Il me fut répondu, dans la foulée, que « l’entretien de la Chaussée de Lille incombait au SPW. » et que « mes doléances leur étaient, dès lors, transmises »

Nous sommes le 3 juin et, à ce jour, l’état de cette chaussée ne fait que se dégrader au grand dam des usagers – surtout des deux roues qui y voient des dangers supplémentaires – mais aussi des riverains qui doivent subir non seulement le désagrément des tremblements dans leurs maisons mais, pareillement, le bruit.

Il peut être, de même, constaté une affluence record de camions sur cette chaussée …et ce n’est certainement pas de la faute des G.P.S !

Après un rapide petit contrôle, ils s’avère que de très nombreux camionneurs quittent l’autoroute au L.A.R pour rejoindre la Bellevue et la Chaussée de Lille avant de se diriger vers Neuville-en-Ferrain via la rue du Purgatoire et de l’Echauffourée là où ils reprennent, ensuite, l’autoroute à Neuville-en-Ferrain.  Je précise qu’aucune halte n’est faite sur leur chemin et que la vitesse limitée à 50 km/h sur ce tronçon n’est quasi jamais respectée.

L’inverse est également vrai et des camionneurs ressortent à Neuville-en-Ferrain pour rejoindre l’autoroute via la Bellevue …

Encore une fois, pourquoi vouloir éviter ce poste de Douane « virtuel » « fictif » situé sur l’autoroute ?

Il est donc légitime de se poser la question de savoir pourquoi ces camionneurs, venant de tous pays (Belgique, France, Turquie, …) quittent l’autoroute si ce n’est pour éviter le poste de Douane ?

A cet effet, je peux vous fournir des photos et vidéos qui confirmeront mes dires.

Dans tout ce charroi, on peut également apercevoir des camions citernes pour lesquels il est à espérer qu’un jour ou l’autre aucun ne subisse/cause un accident grave sous peine de voir ce quartier transformé en « Martelange » là même où l’explosion d’un camion transportant 47.000 litres de gaz avait fait 22 morts et 59 blessés. C’était le 21 août 1967 !

Faut-il dès lors s’étonner de l’importance des dégradations de cette Chaussée causées par le passage incessant de tous ces poids lourds ; passage qui n’apporte aucun revenu à la Ville ?

Alors que l’on parle de plus en plus des problèmes d’environnement, que penser de la pollution que dégagent ces « monstres » sur roues ? Personne, dans la Chaussée de Lille, ne dort avec les fenêtres ouvertes !

Le regrettable accident survenu dans la rue du Mont-à-Leux ce 19 mai et qui a coûté la vie à une jeune Mouscronnoise de 28 ans devrait sans doute nous faire réfléchir. Cet accident aurait sans doute été évité si la voiture qui a percuté le véhicule de la victime ne roulait pas à une vitesse excessive dans cette artère très fréquentée …  et cette dame serait encore en vie à l’heure où je vous écris !

Depuis que nos voisins Lillois (via la Préfecture) ont interdit le passage des camions sur leur territoire, ceux-ci empruntent, maintenant, nos autoroutes belges ! Avec tous les risques que cela comporte. Lorsque les Etablissements Boulanger ont été repris, pourquoi ne pas avoir rencontré les représentants de la nouvelle société afin de leur soumettre l’idée de faire emprunter, par leurs chauffeurs, l’autoroute située à quelques minutes des entrepôts plutôt que d’utiliser la Chaussée de Lille ?

Si des initiatives peuvent être prises afin de rendre cette artère plus sécurisée, qu’envisagent les Responsables de la Ville de Mouscron pour ce faire ?

Chausse_lille_Mouscron.jpg