Monsieur Gadenne, j’attends vos réponses !!

Alfred_Gadenne.jpgQuestion : Qu’est-ce que l’envoi d’un accusé de réception ?

Réponse : Une manie de notre Député-Bourgmestre.

Lors de la dernière séance du Conseil communal qui s’est tenue le 6 juin dernier, j’ai posé une question à notre Bourgmestre … je désirais savoir s’il était au courant qu’un steward avait été accidenté le matin même en effectuant des travaux non prévus dans son contrat.

En fait, J’embrayais, tout simplement, sur une question posée concernant la Gestion du Centre Ville quant à l’impact – sur le personnel de cette ASBL et sur les finances communales – d’un déficit de plus ou moins 150.000 €.

Monsieur Gadenne n’a pas souhaité me répondre en prétextant qu’il ne s’agissait pas d’un « point d’actualité ».

Sur ce, il a répliqué et je cite : « Mais je suppose que vous allez m’envoyer un mail demain matin. »

Je lui ai, bien entendu, posé la question de savoir si c’était bien lui qui lisait ses mails.

Nouvelle réplique de notre Bourgmestre : « Oui c’est moi qui les lis, il n’y a pas de soucis. Tous les jours je lis mes mails et je les archive. ».

Je me suis permis de lui demander s’il les archivait dans les spams « Parce que j’ai rarement des réponses, et c’est toujours la même réponse. » en rajoutant (mais ce n’est pas repris dans le procès-verbal de la réunion) … «  qu’hormis la date, le contenu de tous ses courriers était pareil et qu’aucun suivi n’était réservé à ces mails ».

Sur ce, M. Yzerbyt y alla de son « Oh, oh ! »

Et pourtant, à entendre certaines réflexions de personnes étant intervenues auprès de notre Bourgmestre je ne suis certainement pas le seul à recevoir ce même genre de courrier où il écrit :

« J’ai bien reçu votre courrier daté du – date – , lequel a retenu toute mon attention.

J’ai pris bonne note de tes remarques et ne manquerai pas de les examiner avec intérêt.

Je reste à ton entière disposition pour toute information complémentaire que tu souhaiterais obtenir de ma part.

Je te prie de croire, blablabla … »

Et dire que je lui avait déjà fait part, en date du 10 août 2010, de ses « courriers-types » en guise de réponse qui ne réglaient, en rien, les problèmes soulevés dans mes différentes demandes … mais les mauvaises habitudes persistent J

Je suis à l’écoute de tout citoyen, je relaye leurs questions, leurs préoccupations et, en guise de réponse de la part de l’autorité, je reçois des accusés de réception !  Quoi de plus banal.

Alors, quand j’interviens « oralement », voilà comment ma question est éludée ! 

Quoiqu’il en soit, c’est encore et toujours que je resterai proche et à l’écoute de la population et que je continuerai à m’employer à leur venir en aide.