Il faut se donner les moyens de ses ambitions … afin d’éviter le pire chez nos pompiers

Incendie_Mouscron.jpg

Ci-dessous, courrier transmis ce jour à notre Bourgmestre.

Monsieur le Bourgmestre,

Un violent incendie s’est déclaré vendredi, peu avant 16 heures, dans un entrepôt situé entre la rue Aloïs Den Reep et l’angle des rues du Midi et des Etudiants …

Dans l’Avenir, Monsieur Julien GILLET, sous-lieutenant des pompiers témoigne qu’à l’intérieur toutes sortes de matériaux étaient stockés. « Cela a compliqué l’intervention, car nous ne savions pas exactement ce qui se trouvait sur place. Une camionnette et un clark sont partis en fumée. Pour le reste, il y avait vraiment toutes sortes de matières : bois, … ».

Dans le Nord-Eclair, c’est le commandant des pompiers, Monsieur Olivier LOWAGIE, qui déclare On a frôlé le pire. Nous avons frôlé la catastrophe. Il faut absolument qu’on nous donne davantage de moyens très vite ».

Aujourd’hui, après ce nouvel incendie, je me pose quelques questions …

Tout le monde a encore en mémoire l’incendie, en septembre 2008, de la société  Frais Mastock. Vous aviez d’ailleurs déclaré, quelques heures plus tard, « Un cadastre des entreprises installées sur notre territoire sera réalisé au plus vite. »

Comment, dès lors, expliquer que nos pompiers ignoraient ce qu’ils trouveraient dans cet entrepôt ? Toutes les personnes responsables de la mise en œuvre de ce cadastre des entreprises ont-elles bien rempli ou remplissent-elles encore bien leur rôle ? Les données reçues donnent-elles lieu, régulièrement et scrupuleusement, aux mises à jour qui s’imposent ?

Que comptez-vous répondre à Monsieur LOWAGIE lorsqu’il demande plus de moyens ?  En effet s’il est de notre devoir de saluer, encore et toujours, l’énorme courage de ces pompiers qui, lors de chaque intervention, risquent leur vie, ce serait indécent de ne pas leur donner les moyens non seulement, légitimement réclamés, mais, également, à la hauteur de la détermination dont ces hommes font preuve chaque jour.